Mantes-la-Jolie : un commerçant suspecté de terrorisme

Les avoirs bancaires d’un commerçant algérien installé en France ont été gelés par un arrêté du ministère de l’Economie au motif que cet homme « promeut le jihad armé contre la France » et « le terrorisme », ce que son avocate conteste. Paru le 10 février au Journal officiel, l’arrêté divulgue l’identité de cet homme de 45 ans né en Algérie, son nom de guerre présumé ainsi que le nom de son commerce, à Mantes-la-Jolie, dans la banlieue de Paris. [...]

Le Figaro

Merci à Lilib

Egypte : deux garçons coptes de 9 et 10 ans seront jugés pour « atteinte au coran »

Un tribunal égyptien a ordonné que deux enfants coptes de 9 et 10 ans soient jugés pour «atteinte au coran», ont confirmé des rapports cette semaine. [...]

Nabil Naji Rizk et Mina Nadi Faraj ont été arrêtés en septembre après avoir été dénoncés par un homme affirmant que l’amoncellement de déchets sur lequel ils jouaient contenait des pages du coran. Selon certains médias, les garçons sont également accusés d’avoir uriné sur ces pages du coran. [...]

Selon Jordan Sekulow, directeur exécutif de l’American Center for Law and Justice, il est de plus en plus dangereux d’être chrétien en Égypte : «Nous sommes réellement préoccupés par la menace croissante que fait peser un gouvernement islamique radical contrôlé par des militants sur les chrétiens en Égypte. [...] ».

The Global Dispatch via Poste de veille

Merci à chris3818919

François Hollande a reçu les présidents des principales organisations juives américaines

La Conférence des présidents des principales organisations juives américaines a été reçue le mercredi 6 février 2013 par le Président de la République François Hollande, en présence du ministre de l’Intérieur Manuel Valls. C’est la première mission de la Conférence des Présidents en France depuis sa création.

Ron Lauder, le président du Congrès juif mondial, s’est vu remettre la Légion d’honneur par le Président de la République François Hollande.

La délégation de 80 dirigeants s’était au préalable rendue à Toulouse pour exprimer sa solidarité envers la communauté juive dans cette ville qui a été le témoin de l’assassinat brutal d’enfants juifs.

La mission en France était organisée par le CRIF, dirigé par son président, Richard Prasquier, assisté par Nicole Yardeni, présidente du CRIF Toulouse-Midi-Pyrénées et Ève Gani, chargée des relations internationales. […]

Lors de sa rencontre exceptionnelle à l’Élysée, la délégation de la Conférence des Présidents des principales organisations juives américaines a fortement souligné auprès du Président de la République François Hollande le courage de la France dans son intervention au Mali. Elle a aussi remercié les autorités, dont le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, pour son combat sans ambiguïté contre l’antisémitisme et l’Islamisme radical.[…]

Crif

Texte intégral du discours de François Hollande : Elysée (Merci à Jean Bart)

Manuel Valls : «La France, sans les Français juifs, ne serait pas la France»

Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, était l’invité d’honneur du dîner annuel du CRIF Rhône-Alpes présidé par Nicole Bornstein.

S’adressant aux nombreux représentants du culte musulman présents lors de cette soirée, dont l’Imam de Drancy qu’il a, à son tour, salué, Manuel Valls leur a demandé de dénoncer l’islamisme radical, un «islam dévoyé».

Devant une assemblée prestigieuse de près de quatre-cents convives, Nicole Bornstein a répertorié les incidents antisémites survenus dans la région lyonnaise en 2012, dont le nombre a doublé en un an, depuis l’affaire Merah, les nombreuses campagnes d’appel à la haine d’Israël, mais aussi les succès régionaux et nationaux dans le domaine de la lutte contre l’antisionisme et l’antisémitisme. […]

Richard Prasquier, le président du CRIF, a insisté, pour sa part, sur le lien qui unit les «Français juifs» et l’État d’Israël. « […] Nous autres, Juifs de France, nous autres Français juifs, qui portons la France dans notre cœur, nous sentons d’une communauté de destin indissoluble avec le peuple d’Israël, parce que l’Histoire à donné à ce peuple une réalité qui transcende largement les réalités génétiques et les traditions religieuses qui sont à la base de la survie de ce peuple… Nous autres, Français juifs, nous sentons faire partie de ce peuple dont le centre spirituel, intellectuel, affectif, se trouve aujourd’hui sur la terre qui l’a vu naître, il y a des milliers d’années». […]

«La France, sans les Français juifs, ne serait pas la France», lui a répondu le ministre de l’Intérieur. «Il y a un judaïsme de France, nourri de nombreuses influences et baigné des valeurs de notre République. Ce judaïsme a profondément influé la France, sa culture, sa littérature, sa musique, sa société. Ce judaïsme brille au cœur de la Diaspora. L’avenir des Français juifs est donc, autant que pour tous les autres Français, en France», a poursuivi Manuel Valls. […]

Parmi les personnalités présentes à cette remarquable rencontre républicaine figuraient Najat Vallaud Belkacem, ministre des Droits des Femmes, porte-parole du gouvernement ; Jean François Carenco, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône ; Jean-Jacques Queyranne, ancien ministre, député du Rhône, président du Conseil régional ; Michel Mercier, ancien ministre de la Justice, sénateur du Rhône ; Gérard Collomb, sénateur maire de Lyon, président de la Communauté urbaine de Lyon ; Saâd Bendourou, consul général du Maroc ; Mark Schapiro, consul général des États-Unis ; Hilmi Ege Turemen, consul général de Turquie ; le Cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, Primat des Gaules ; Richard Wertenschlag, Grand Rabbin de la Région Rhône-Alpes ; Chana Benaissa, président du Conseil Régional du Culte Musulman Rhône- Alpes ; Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon ; Alain Jakubowicz, président national de la Licra et Jean Louis Bruguiere, ancien Juge antiterroriste.

Crif

Egypte : 15 ans de prison pour une mère et ses 7 enfants convertis au christianisme

La cour criminelle de Beni Souef (115 km au sud du Caire) a condamné une famille entière à la prison pour s’être convertie au christianisme.

Nadia Mohamed Ali et ses enfants Mohab, Maged, Sherif, Amira, Amir, et Nancy Ahmed Mohamed Abdel-Wahab passeront 15 ans en prison. Sept autres personnes impliquées dans l’affaire ont été condamnées à cinq ans de prison.

L’histoire de la famille de Nadia Ali Mohamed a commencé en 2004 quand elle-même et ses enfants ont décidé, après leur conversion, de remplacer leurs noms musulmans sur leurs cartes d’identité par leurs noms chrétiens et d’indiquer le lieu de leur nouvelle résidence. Pour ce faire, ils ont obtenu l’aide de sept employés du bureau de l’état civil. [...]

AsiaNews via Poste de veille

Tours : La «pensée unique» dénoncée au diner du Crif

Extraits de l’allocution de Georges Bensoussan lors du dîner du Conseil représentatif des Institutions juives de France centre Ouest à Tours, le 10 décembre 2012. Il dénonce la «pensée unique» dans les médias à propos d’Israël, l’antisémitisme dans les banlieues, l’affaire Merah, l’islamisme…

La monoculture règne dans la plupart des médias français. S’en lamenter est d’ailleurs vain, voire contre-productif puisque cela alimente l’illusion que le débat existe.

Récemment, le journaliste Serge Halimi dans un film éponyme, qualifiait de « nouveaux chiens de garde » cette pensée unique qui nous fait croire qu’aucune alternative sociale et économique n’est possible. Il mettait en relief ce conformisme de la pensée unique, qui d’une radio à l’autre, selon lui, voudrait inculquer chaque matin à des millions d’auditeurs cette idée qu’il n’y aurait pas d’autre voie possible. Mais cette pensée unique s’incarne aussi dans ce conformisme massifié en matière de culture issu pour une grande part d’un milieu fermé d’héritiers qui établissent ces normes rigides mais invisibles à la fois et qui, incorporées, deviennent des évidences. Malheur à celui qui s’en écarte, il sera privé d’antenne, d’audience et de lecteurs. Beaucoup en ont fait l’expérience. La liste serait longue. […]

C’est une cécité volontaire que celle qui consiste à penser que la France est victime d’une nouvelle peur collective, l’islamophobie, semblable à l’antisémitisme des années 1930. Comme si les Juifs européens réprouvés des années 1930, dont beaucoup cherchaient déjà à fuir l’Europe, pouvaient être comparés aux millions de migrants qui s’installent aujourd’hui sur le Vieux continent en y construisant mosquées, centres culturels, scolaires et sociaux. […]

Place de la Bastille, le soir de l’élection de François Hollande (6 mai 2012), au pied de la colonne de juillet, on a vu des drapeaux des pays du Maghreb, de Syrie et de Palestine. On pouvait ce soir-là se demander où était passée la nation française. Jusqu’au moment où la doxa eut tôt fait de nous convaincre que ces drapeaux étaient le signe d’une intégration réussie. Comme par exemple, nous disait-on, la présence de drapeaux bretons. Mais de quelle intégration parle t-on ? Et dans quel pays ?

Pour beaucoup de nos compatriotes, la langue s’est appauvrie, mais elle a surtout été travestie pour une majorité de Français puisqu’elle consiste à éviter de nommer ce que chacun, chaque jour, a sous les yeux.

Cette guerre à bas bruit, une partie des élites intellectuelles d’Occident n’en veut rien entendre. Et en particulier une fraction des élites françaises qui peine à penser que l’on peut être à la fois bourreau et victime, avoir été colonisé et dominé et être en même temps un oppresseur des minorités et des femmes. […]

Ainsi, c’est au nom du bien que le mépris règne aujourd’hui. Car il s’agit de mépris quand l’on refuse d’entendre la colère et le chagrin des classes populaires que rien ne protège de cette violence, ni les beaux quartiers, ni les écoles de l’élite, ni les professions gratifiantes. Sous l‘œil des idéologues le noir est blanc, la haine est amour, et l’antisémitisme est mué en troubles intercommunautaires. […]

Crif

« Mon frère l’islamiste » ce soir sur France Ô

Dans “Investigatiôns” ce soir à 20h45 sur France Ô.

Pas d’immersion au sein de la communauté musulmane londonienne ; pas de longue enquête avec caméras cachées pour découvrir ce milieu de l’intérieur. C’est là l’originalité de ce documentaire, conçu et filmé par le propre demi-frère d’un jeune Britannique blanc de 27 ans, fraîchement converti à l’islam.

Au départ, une interrogation lancinante : « Comment ce frère avec lequel j’ai grandi a-t-il pu choisir une voie aussi différente ? » Car, là encore, pas de cliché facile, pas de raison évidente, juste une glissade progressive vers une foi ardente, essentiellement par rejet d’une société considérée comme dépravée.

Richard, alias Salahuddin, a en effet opté pour une interprétation fondamentaliste de l’islam, qui théorise la supériorité intrinsèque du peuple des croyants musulmans, et prône l’instauration d’un Etat islamique. Tout au long de ces images, on est saisi par le calme olympien qu’affiche Salahuddin, par sa bonhomie et son sens de l’humour, autant de caractéristiques qui tranchent singulièrement avec la radicalité de son discours.

TeleObs

« Islamophobe, c’est une insulte » (Onfray/RMC)

Dans les GG de RMC, Michel Onfray réagit aux propos de Souad Merah et se désole que l’on ne dise pas la vérité sur l’islam.

« Toutes les religions monothéistes m’inquiètent, sauf que la menace chrétienne n’existe pas, que la menace juive n’existe pas non plus, ce n’est pas une religion prosélyte, mais qu’il y a effectivement une façon pour un certain islam de nous faire savoir que les musulmans n’ont pas une place dans la République, mais que la République, c’est eux ! » – Michel Onfray

« L’islamisme modéré n’existe pas » selon Vladimir Fédorovski

Ancien diplomate, l’écrivain Vladimir Fédorovski connaît « la face cachée de l’Orient ». Regard sans concession sur le développement de l’islamisme. Entretien. [...]

Pourquoi dénoncez-vous l’angélisme de l’Occident ?

« L’Occident observe cela avec des lunettes roses. Il croit que l’islamisme peut évoluer, voire se transformer s’il accède au pouvoir, selon le message politiquement correct répandu aujourd’hui. Malheureusement, cette analyse, qui correspond à la vision américaine actuelle, n’est pas suffisamment stricte. Consulté par les Etats-Unis sur le sujet, j’ai expliqué que l’islamisme modéré auquel ils croient est un peu comme le bolchévisme modéré : cela n’existe pas. L’Amérique a déjà tenté des expériences comme l’utilisation de Ben Laden contre les Russes, cela a abouti au 11 septembre. Elle a essayé de miser sur la société civile libyenne, la mort de Kadhafi a enflammé le Maghreb et on observe la propagation d’une sorte de nouvel Afghanistan au cœur de l’Afrique du Nord. Sans compter les otages français, la circulation des armes partout et l’Iran qui prône la destruction d’Israël avec le danger de l’arme atomique… Si un jour Israël est attaqué, nous serons aux portes d’une guerre mondiale. Cette situation exige une extrême lucidité. »

Que pensez-vous de l’intégration des musulmans en France ?

« C’est un grand raté. La gauche et la droite en portent la responsabilité depuis trente ans et la société française est en danger. On ne devrait pas mentir sur les chiffres mais regarder les réalités en face. »

Tendance Ouest

« Le racisme anti-blanc, ça n’existe pas ! » (Zekri/RMC)

Abdellah Zekri, président de l’observatoire de l’islamophobie, dénonce avec violence la stigmatisation de l’islam chez Jean-Jacques Bourdin.

« On tape sur le bougnoule. [...] Je suis citoyen français. Et tous ces gens-là qui parlent, je suis plus français qu’eux ! Ils ont même pas fait l’armée. Alors qu’ils arrêtent de nous donner des leçons ! » – Abdellah Zekri