Vidéos. Feu à la caserne Pélissier, incendies de voitures : nuit chaude à Rouen

Les pompiers ont été mobilisés sur plusieurs incendies, dans la nuit de samedi à dimanche 15 décembre 2013, à Rouen, sur la rive gauche. Récit.

Un bâtiment de 125m2 a été ravagé par les flammes, dans l’enceinte de la caserne Pélissier, rue Roger-Bésus, sur la rive gauche de Rouen, samedi 14 décembre 2013, vers 20h45. « Le local, appartenant aux ateliers municipaux de la Ville de Rouen abritait une balayeuse, et des pneus », indique-t-on au Centre départemental d’incendie et de secours de Seine-Maritime. La vidéo de Guillaume Garet :


Incendie à la Caserne Pélissier à Rouen le… par bibe1

L’incendie ne s’est pas propagé et a été rapidement maîtrisé par une cinquantaine de pompiers. Le site de l’ancienne caserne militaire Pélissier accueille aujourd’hui différents services de la Ville et est toujours en cours d’aménagement.
Deux voitures ont ensuite été incendiées, à proximité, près de la place des Chartreux :


Feu de voitures près de la Place des Chartreux… par bibe1

17 personnes évacuées pour un incendie dans un souterrain…

Puis, vers 2h du matin, rue de Petit-Quevilly, c’est encore un feu de véhicules, dans le parking souterrain d’un immeuble de quatre étages, qui a mobilisé de nombreux secours. 17 personnes ont été évacuées. Et deux personnes, incommodées par les fumées, ont été transportées à l’hôpital.
À noter que peu avant 19h, rue Gilles-Bouvier, à Sotteville-lès-Rouen, c’est le rez-de-chaussée d’une maison d’habitation, composée de trois appartements, qui a été entièrement embrasé. D’après les premiers éléments de l’enquête, l’incendie, accidentel, est parti d’un four de cuisine. La locataire sinistrée, âgée de 77 ans, a été relogées par ses voisins, âgés de 62 et 84 ans. Personne n’a été blessé.

76actu, merci à Seb

Plusieurs incendies criminels signalés ces dernières 48 heures à Reims (51)

Samedi en pleine nuit, une Volkswagen Caddy a brûlé rue Pierre-Mougne. L’origine, pour être indéterminée, n’en demeure pas moins suspecte.

Dimanche vers 1 h 30, deux sacs-poubelle ont pris feu place des Argonautes, plus deux autres hier matin à 0 h 50, même adresse. Bizarre, bizarre…

Toujours dimanche, vers 4 h 45, un feu de détritus s’est déclaré allée des Bourguignons, dans le local à vide-ordures du n°16.

En fin de matinée, 2m3 de bois ont flambé rue Clovis-Chezel, sur un chemin menant aux Régates rémoises.

Vers 17 heures, un conteneur a été incendié sur le parking d’un magasin de la rue des Laps à Cormontreuil.

Enfin, à 23 h 55, les pompiers sont intervenus rue Galliéni pour éteindre un feu de scooter probablement volé.

L’Union

Courrières (62). le drame évité après une dizaine d’incendies criminels

On a évité le pire dans le centre-ville de Courrières, dans la nuit de dimanche à lundi. Plusieurs incendies criminels ont été allumés. Des poubelles, collées à des voitures ou des façades de maisons. Avec les gens qui dormaient à l’intérieur…

« L’odeur de brûlé m’a réveillée, on a juste eu le temps de réveiller les trois enfants, raconte, encore sous le choc, l’habitante d’une maison de la rue Casimir-Beugnet.

[...]Quelques minutes avant, ce sont les habitants de la rue Aristide-Briand, à une centaine de mètres, qui ont été réveillés dans la panique. « J’ai entendu un gros boum, et j’ai vu une énorme flamme de deux mètres, relate un riverain. C’est le compteur à gaz qui s’est enflammé à cause de la poubelle qui était en feu juste devant… Et les gens étaient à l’intérieur, ils ont dû être évacués par l’arrière de la maison… »

Les habitants ont ainsi assisté, impuissants, à plusieurs incendies de poubelles à quelques minutes d’intervalle. Certaines avaient été accolées volontairement à des habitations ou des voitures. [...]

La police était sur les lieux afin de constater les dégâts de cette dizaine d’incendies de poubelles, dans le cadre de l’enquête.

La Voix du Nord
(Merci à Zatch)

Faits Divers en France : La liste et carte de juillet 2013 (màj)

Liste ‘finale’ de juillet 2013. Je tiens à rappeler que ces listes ne représentent pas tous les méfaits de France mais juste un relevé non exhaustif d’articles des presses régionales et nationales. Taux de criminalité depuis 1950: ici / Stats ONDRP 2011: ici

Cliquez sur les images respectives pour accéder à la liste et carte interactive.

FaitDiversFrance
(Merci à Allalimite pour le système des cartes)

14-Juillet à Marseille : plusieurs incidents, 216 départs de feu, 54 véhicules incendiés, une voiture-bélier contre une école

Alors, en 24 heures, entre 8 heures le 14 juillet et 8 heures le lendemain, le bataillon des marins pompiers de Marseille a comptabilisé 517 interventions, avec un pic entre 22 heures et 3 heures du matin. Les pompiers ont dû éteindre pas moins de 83 feux de broussaille, 54 feux de véhicules et 79 feux de poubelles.

Une activité, donc, sensiblement identique à celle de l’année dernière mais avec moins de conséquences dramatiques grâce à l’absence de vent…

Du côté de Consolat, à Saint-Louis (15e), on a eu tout de même très chaud, avec une voiture enflammée projetée sur le mur de l’école communale et un départ de feu dans la colline voisine.

Quelque 12 personnes ont été interpellées, notamment pour des incendies volontaires, des violences sur les forces de l’ordre et des jets de pierres et de pétards. Bref, la routine… à laquelle les fonctionnaires de la sécurité publique et les secours sont désormais bien rodés !

La Provence
(Merci à Lillib)

14 juillet : une vingtaine de voitures brûlées en Seine-Maritime

La nuit du 14 juillet est l’une des nuits les plus agitées de l’année. Cette année ne déroge pas à la règle : une vingtaine de véhicules ont été incendiés en Seine-Maritime.

[...] une vingtaine de voitures ont brûlé en Seine-Maritime dans la nuit du dimanche 14 au lundi 15 juillet 2013 dont dix à Rouen.

La préfecture de Seine-Maritime ne souhaite pas confirmer ses chiffres. « Le ministère de l’Intérieur devrait les dévoiler sur le plan national », nous indique-t-on.

Le 14 juillet est une nuit habituellement animée. Chaque année, les chiffres des voitures brûlées sont soigneusement préservés par les autorités. L’an passé pourtant, certains confrères faisaient état de 152 véhicules brûlés au niveau national.

Lors de la nuit de la Saint-Sylvestre, 29 véhicules avaient brûlé en Seine-Maritime, certains au cours d’un même incendie, trois d’entre eux s’étant propagés à plusieurs véhicules.

76 actu
(Merc à Lilib)

14 juillet: 69 voitures brûlées dans l’agglomération lyonnaise

1800 policiers avaient été mobilisés lors de ces soirées, réputées pour être agitées.

En tout, 69 voitures ont été brûlées.

Depuis la fin de la semaine dernière, plusieurs incidents ont émaillé l’agglomération lyonnaise.

Les forces de l’ordre avaient été la cible notamment de tirs de mortiers ou de feux d’artifice et quelques bus TCL de jets de pierres. Une quinzaine de personne a été interpellée.

Les communes les plus touchées ont été Vénissieux, Saint-Priest, Saint-Fons ou Villeurbanne en particulier dans le quartier du Tonkin.

LyonMag
(Merci Alpine)

Aix/Facultés : Appartements incendiés, squats, sous-location, vols, sans-papiers…Propriétaires et locataires à bout

Ce matin, la résidence des Facultés est fatiguée. La même scène à la même heure se joue encore et encore, comme un film qui bugue.

Des agents de la fourrière emportent une camionnette en panne quand la police se glisse dans le bâtiment D. Elle a reçu des plaintes de deux propriétaires, leurs appartements sont squattés ; les agents frappent aux portes, on leur ouvre : plusieurs personnes en séjour irrégulier vivent là, Dieu sait depuis combien de semaines ; deux d’entre elles vont être conduites au centre de rétention administratif, les autres seront expulsées du logement.

Dans le bâtiment E, l’ascenseur ne fonctionne pas depuis un mois. On prend les escaliers, un vêtement sur le visage pour se protéger des odeurs d’urine et de fumée froide. Le ménage n’est plus assuré depuis des mois. Au cinquième et dernier étage, des entreprises privées nettoient ce qui reste du dernier incendie

Les incendies, Alain connaît. « J’ai vu sept appartements brûler en deux ans et demi, seulement sur mon étage. » Tous d’origine indéterminée. Certains disent qu’un homme déséquilibré, serait à l’origine de plusieurs d’entre eux. « Je n’en peux plus, lâche Alain.

Il y a sept ans, dans cette résidence, j’ai été attaqué avec une barre antivol, j’ai perdu mon oeil droit. Je perçois 700 € de pension d’invalidité et paie 485€ de loyer pour vivre dans la misère et l’insécurité.

Je ne peux plus recevoir mes petits-enfants dans ces 27 m² infestés de cafards et de puces et je ne peux pas descendre les escaliers pour sortir d’ici. [...]

[...] on se demande dans quel état on va trouver notre appartement, s’il n’a pas été forcé, pillé, incendié. Impossible d’aller vivre ailleurs où on nous demandera des garanties. » [...]

La Provence

Bar-sur-Aube : 10 incendies criminels, 14 cambriolages, vols et dégradations par 4 « jeunes »

Placés en garde à vue la semaine dernière, quatre jeunes sont soupçonnés d’être à l’origine d’une longue série d’incendies et de cambriolages

[...] Mercredi dernier, ces investigations ont abouti à trois interpellations à Bar-sur-Aube et à l’audition d’un jeune homme détenu dans le cadre d’une autre affaire à Toulouse.

Au total, le quatuor – pas toujours au complet – est soupçonné d’avoir commis dix incendies criminels dont sept de véhicules, quatorze cambriolages, deux vols de voitures et des dégradations, notamment des pneus crevés dans le quartier des Varennes, le tout entre mars 2012 et avril 2013. [...]

L’Est-Eclair

Pakistan : Une centaine de maisons appartenant à des chrétiens incendiées

Une vive discussion sur la religion entre deux amis pris de boisson est à l’origine d’une émeute hier à Lahore, au Pakistan, au cours de laquelle des musulmans ont incendié plus de 100 maisons appartenant à des chrétiens, ont indiqué aujourd’hui la police et des témoins.

Plus de 3000 musulmans en colère ont pris d’assaut Joseph Colony, un quartier chrétien de Lahore (est), après l’arrestation d’un chrétien accusé d’avoir tenu trois jours auparavant des propos blasphématoires contre le prophète Mahomet. Les violences n’ont pas fait de victimes. La police a indiqué avoir arrêté plus de 60 personnes soupçonnées d’avoir participé aux violences et le porte-parole du gouverneur de la province du Punjab a promis le tribunal antiterroriste aux émeutiers.

Sawan Masih a été arrêté vendredi après avoir été dénoncé par un ami musulman, Shahid Imran, l’accusant de blasphème, crime passible de la peine capitale au Pakistan, pays troublé de 180 millions d’habitants dont 97% sont musulmans. Un grand nombre de chrétiens avaient alors fui leur foyer, craignant des représailles. […]

Les victimes vont recevoir 200.000 roupies chacune en compensation et les autorités prendront à leur charge le coût des reconstructions, selon le gouvernement du Punjab.

Le Figaro

Saint-Donat-sur-l’Herbasse : le jeu mortel de sept garçons de 11 ans

C’est un procès hors norme qui s’ouvre ce matin devant le tribunal pour enfants de Valence. Jusqu’à demain mercredi, sept mineurs vont être jugés pour “dégradations volontaires par incendie ayant entraîné la mort” et “destructions volontaires par incendie”.

Des garçons, alors tous âgés de 11 et 12 ans _trois Donatiens, trois Péageois et un Brennois_ qui sont accusés d’avoir, entre le 12 juin 2004 et le 22 avril 2006, allumé 13 feux criminels (12 à Saint-Donat-sur-l’Herbasse et un à Saint-Bonnet-de-Valclérieux) dont un avait causé la mort d’une mère et de son fils. [...]

Le Dauphiné Libéré

Merci à Mielrubis

Feux et caillassage à Chambéry-le-Haut

La soirée de samedi a été chaude sur les Hauts-de-Chambéry. La série noire a commencé vers 21h50 avec des feux de poubelles, d’une tractopelle et le caillassage de la baie vitrée de la mairie. Pas moins de dix impacts de pierre sont visibles. Puis vers minuit, deux voitures ont été incendiées. Sept individus ont pris la fuite, un a été interpellé.

Le Dauphiné Libéré

Merci à Mielrubis