Wozniacki accusée de racisme pour son imitation de Serena Williams (vidéo)

Pour s’être rembourré les seins et les fesses avec des serviettes…

Elle a fait rire Maria Sharapova. Et Roger Federer. Mais son imitation de Serena Williams, lors d’un match d’exhibition au Brésil ce week-end, n’a pas plu à tout le monde. Wozniacki s’est rembourrée les seins et les fesses avec des serviettes pour exagérer les amples formes de Williams. Certains y voient une imitation «raciste».

«Au vu de l’histoire et du contexte des standards raciaux de beauté et de l’hyper-sexualisation des gens de couleur, quand une femme blanche se moque du corps d’une femme noire en jouant sur des stéréotypes comme ses grosses fesses, c’est raciste», accuse le blog Feministing. [...]

20minutes

Quand Martine Aubry se lâche et imite Ségolène Royal (audio)

Invitée de France Inter jeudi matin, Martine Aubry a adopté un ton très détendu pour répondre aux questions posées. Elle a notamment raconté avoir joué à placer des mots dans ses interventions quand elle était députée.

« On passait des nuits jusqu’à 5h du matin à l’Assemblée nationale. Entre minuit et 5h du matin, c’est vrai qu’il y a peu de députés. Et donc, avec nos camarades, notamment Claude Bartolone, qui présidait la commission des Affaires sociales, on se disait qu’on allait placer des mots », raconte l’ancienne première secrétaire du PS.

« Mais c’était des mots hallucinants, du genre tonsure, hippopotame… Quand on parle des 35 heures, des emplois jeunes ou de la loi de financement de la sécurité sociale, ce n’est pas facile. En général, on y arrivait. »

Martine Aubry s’est aussi prêtée à une imitation de son ancienne rivale,Ségolène Royal :

Le Figaro

Arrestation en République tchèque d’un homme qui voulait imiter Breivik

La police tchèque a annoncé samedi à Ostrava (nord-est) avoir arrêté le 10 août un récidiviste tchèque de 29 ans, qui préparait vraisemblablement une attaque à la bombe, pouvant tirer son inspiration de l’extrémiste de droite norvégien Anders Behring Breivik.

La police a saisi dans son appartement un important arsenal comprenant un pistolet-mitrailleur, une bombe et du matériel explosif.

« Les composantes du système explosif ont été opérationnelles », a déclaré le chef de la police d’Ostrava, Radovan Vojta, au cours d’une conférence de presse. Il a toutefois ajouté que la police ne connaissait pas la cible de l’attaque préparée. « Nous ne sommes qu’au début de l’enquête. Pour l’instant, nous ne voulons pas publier davantage d’informations », a dit M. Vojta. Selon lui, l’homme arrêté sympathise avec Breivik car il utilisait son nom lors de communications sur internet. Il a été arrêté dans son appartement par une unité d’intervention rapide. (…)

L’homme dont l’identité n’a pas été communiquée, a déjà été condamné à cinq reprises dans le passé, pour différents délits. En 2010, il a été condamné à six mois avec sursis, pour avoir fait exploser un engin artisanal, devant une station de pompage à Ostrava.

Selon ses voisins interrogés samedi par l’agence CTK, l’homme n’était pas un militant d’extrême droite mais plutôt un déséquilibré. (CHN)

RTL.be