Début de polémique après les vacances d’Aurélie Filippetti à l’Ile Maurice. MàJ : Filippetti s’explique

Mise à jour 11 Janvier : Aurélie Filippetti s’explique.


Filippetti affirme "avoir informé l'Elysée de… par BFMTV

———————————–

« Vous devez passer vos vacances à deux heures de Paris ». C’était la consigne de François Hollande à ses ministres avant Noël, Aurélie Filippetti est passée outre… car un vol Paris-Ile Maurice dure 11 heures minimum. La ministre de la Culture, qui a passé les fêtes au soleil sur le sable chaud, a été trahie par une série de photos sur le site internet de Voici. [...]

Hebergeur d'image

Aurélie Filippetti a bien passé quelques jours à l’île Maurice durant les congés de fin d’année, un cadeau de son compagnon, l’ancien ministre député UMP Frédéric de Saint-Sernin, actuel président du stade rennais. [...]

RTL

Merci à Stormisbrewing

Voilà qui donne un écho fâcheux aux vacances de l’écologiste Cécile Duflot, qui expliquait également son séjour aux îles Maldives fin 2009 par une invitation de son compagnon.

Propos sectaires sur Facebook : Krishnee Bunwaree maintenue en détention préventive

Ile Maurice : la facebookeuse arrêtée pour des propos racistes sur le réseau social américain, devra rester en cellule jusqu’au lundi 6 août prochain. La police, saisie par un journaliste d’un quotidien du matin, a objecté à sa remise en liberté conditionnelle.

http://img816.imageshack.us/img816/472/face3aut.jpg

Krishnee Bunwaree, 22 ans, devra passer une semaine en détention préventive pour ses propos à caractère raciste sur Facebook. Arrêtée le mercredi 1er août 2012,  l’habitante de Port-Louis a été traduite en cour de Port-Louis ce jeudi 2 août en infraction avec la Computer Misuse and Cybercrime Act de 2003.

Sa comparution s’est déroulée à huis clos devant la magistrate Meenakshi Gayan-Jaulimsing. Le sergent Robin Bundhoo de la Cybercrime Unit du Central CID a objecté à la motion de remise en liberté conditionnelle de la jeune femme présentée par l’avocat Jaysingh Chummun.

Krishnee Bunwaree devra comparaître de nouveau devant le Bail & Remand Court le lundi 6 août.

Elle a craqué à sa sortie du tribunal et a éclaté en sanglots alors que son homme de loi faisait part de son étonnement qu’elle n’ait pas été libérée bien qu’elle collabore pleinement avec les enquêteurs et qu’elle ait avoué les faits.

Cette affaire qui a causé un grand tollé parmi les internautes a été portée à la connaissance de la police par un journaliste d’un quotidien du matin, Monaf Hossenbaccus, âgé de 66 ans. Lors d’une fonction officielle mercredi, le vice-Premier ministre Rashid Beebeejaun a qualifié les dérapages de Krishnee Bunwaree de « dégueulasses et dégoûtants ».

« Il faut des sanctions très sévères contre ce genre de commentaires », a-t-il déclaré, indiquant que le racisme gagne du terrain dans le pays. « Nous pouvons également entendre de tels propos dans des réunions privées politiques aussi bien que dans certaines institutions », s’est indigné Rashid Beebeejaun. (…)

L’Express.MU

Maurice : l’indépendance n’a pas mis fin au communautarisme (audio)

L’île Maurice a célébré, lundi 12 mars, le 44e anniversaire de son indépendance. Exemple de stabilité politique pour le continent africain, ce pays est cependant gangréné par le communautarisme. Vijay Makhan, ancien secrétaire général adjoint de l’Union africaine, jette un regard critique sur la société mauricienne.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

RFI

Île Maurice : Une touriste française victime d’un viol collectif

Une Française de 25 ans déclare avoir été abusée par au moins six hommes dans sa chambre d’hôtel dans la nuit de lundi à mardi. Elle avance que ces derniers l’ont endormie par injection, ainsi que son compagnon qui se trouvait à ses côtés.

Île MauriceÎle Maurice

La police de Rivière-Noire est sur les dents depuis 8 heures ce matin. Elle a ouvert une enquête sur le viol collectif qu’aurait subi une touriste française dans la nuit du lundi 5 au mardi 6 septembre dans un établissement hôtelier de cette partie de la côte sud-ouest.

Agée de 25 ans, en vacances à Maurice depuis quelques jours à peine, la jeune femme avance qu’elle dormait aux côtés de son compagnon lorsqu’au moins six hommes ont fait irruption dans leur chambre. Il était alors aux alentours de minuit et quart.

Elle soutient que ces personnes les ont endormis après leur avoir fait une injection au cou. Un peu à la façon de ‘Dexter’, du nom d’un téléfilm américain mettant en scène un tueur en série. La Française affirme que son compagnon était tellement groggy qui ne s’est réveillé que mardi matin.

De son côté, la jeune femme affirme avoir été abusée par ces six hommes sur desquels elle a pu donner certaines descriptions physiques. Elle leur donne 20 à 30 ans et soutient avoir déjà rencontré certains d’entre eux lors d’une soirée dansante dans la région de Bel-Ombre.[...]

lexpress.mu – 07/09/2011

Ile Maurice : Du «porc halal» dans un supermarché

Un lecteur de Saphirnews, Jean-Pierre, qui cherchait des côtes d’agneau halal dans un supermarché de l’enseigne Jumbo Score à l’île Maurice le 23 août, a découvert dans un des rayons tout un étalage offrant… des côtes de porc certifiées halal.

«Nous avons demandé à voir un responsable mais il avait déjà quitté le magasin. C’est un boucher qui travaille à l’arrière qui est venu. Il a eu le souffle coupé et est resté sans voix devant le rayon : il est lui-même musulman ! Il a pris sur lui, en l’absence de son responsable, de faire disparaître vite fait toutes les « côtes de porc » étiquetées « halal »», nous indique Jean-Pierre, habitué à ce que les viandes vendues en grandes surfaces à Maurice soient quasi toutes halal.

Selon toute vraisemblance, il s’agirait d’une «regrettable et fâcheuse erreur d’étiquetage». Les responsables ont sans doute dû prendre ces côtes de porc pour des côtes d’agneau. […]

Saphirnews

Île Maurice : Quatre Mauriciens interpellés après « des jeux sexuels » avec une ado réunionnaise de 14 ans

Ado-Mauriciens

Il semblerait qu’ils regardent trop de films à caractère pornographique. Quatre suspects ont été arrêtés par la police criminelle (CID) de Mahébourg pour avoir filmé une Réunionnaise et lycéenne de 14 ans dans une position embarrassante. Ils sont Rajiv R., un banquier de 27 ans, Nadarajen R., 27 ans, Ravish O., 29 ans, et le mineur Harvesh A., âgé de 17 ans, tous des habitants de Rose-Belle.

Cette vidéo a été enregistrée, au vu et au su de la mineure, sur une caméra digitale, en juillet 2010, et avait pour titre « Rajiv R. », à l’occasion de l’anniversaire de Harvesh où celui-ci venait de souffler ses 17 bougies. La scène se déroule sur la banquette arrière d’une voiture de sport qui appartient au banquier. La fille est assise au milieu, alors que Rajiv est à sa droite en permanence et les deux autres, Nadarajen et le mineur, la tripotaient chacun à son tour. Le véhicule était garé dans un champ de cannes à New-Grove, loin des yeux du public.

Dans cette vidéo d’une durée de 2 minutes 43 secondes, on peut constater que la fille portait un haut turquoise et une jupe en jeans et elle avait son collant baissé jusqu’aux genoux. L’un des hommes lance : « Hey dégazé ! » Et au moment où le birthday boy a baissé son pantalon, la fille s’éclate de rire. Rajiv R., quant à lui, tripotait la collégienne en même temps. Par la suite, Nadarajen entre en scène et se prête à ce « jeu sexuel ». Un autre disait : « Je suis génial ». Le jeune homme de 17 ans a même reçu de petites gifles amicales au visage de la part de la fille. Avant que le clip ne se termine, on peut entendre la fille dire « Je le veux, lui ! », en pointant du doigt l’un d’eux.[...]

Defimedia.info

Sabine Hossenbaccus, Miss IDF : « Je suis la première Miss Franco-Mauricienne »

C’est dimanche 28 novembre, soit moins d’une semaine avant l’élection de Miss France 2011 , que Sabine Hossenbaccus , 2e dauphine de Miss Île de France, a appris qu’elle allait finalement représenter sa région samedi à Caen. Nous avons souhaité en savoir un peu plus sur cette candidate d’origine Mauricienne, qui travaille avec acharnement ses chorégraphies avant le grand show.(…)

Parlez-nous de vous. Votre âge, vos origines, le métier auquel vous vous destinez…

J’ai 22 ans et je suis étudiante en Master 1 de Droit des affaires dans l’espoir de devenir avocate en droit des sociétés. J’ai la double nationalité Française et Mauricienne car je suis arrivée en France en 1997. L’Ile Maurice est d’ailleurs fière de ma participation à Miss France car c’est la première fois qu’une Miss Franco-Mauricienne se présente. Je porterai bien sûr leurs couleurs samedi soir, même s’il y a 3 heures de décalage avec l’Ile et que l’élection n’est visible que sur le câble là-bas.

Quel est votre atout pour gagner Miss France 2011 selon vous ?

Mon métissage. Je représente la France dans sa diversité. Car la France est présente dans le monde entier, dans l’Océan Indien comme dans l’Océan Pacifique. Je me sens pleinement Française et Mauricienne, et c’est ça mon atout je pense.

Première.fr

Un plan du gouvernement contre la délocalisation des centres d’appels

Les pouvoirs publics étudient un plan visant à lutter contre la délocalisation des centres d’appels téléphoniques. La « relation clientèle » génère près de 250 000 emplois.

Un quart de ces emplois sont chez des prestataires externes comme Teleperformance, Webhelp, Acticall ou Arvato. Un chiffre qui ne décolle pas depuis 2004, malgré les promesses de la profession. Les pouvoirs publics s’alarment du «fort mouvement de délocalisations encouragées par les exigences des donneurs d’ordre».

«Le nombre d’emplois offshore (délocalisés) chez les sous-traitants est passé de 10000 en 2004 à 60000 en 2009», estime-t-on à Bercy. Au Maroc (où ils sont 30000), en Tunisie (12000) mais aussi à l’île Maurice, ou au Sénégal, des pays où le coût de la main-d’œuvre est de 10 € à 15 € l’heure contre 23 € à 28 € en France.

Une bataille de longue date. Ce projet, Nicolas Sarkozy, alors ministre des Finances, l’avait déjà formulé en 2004. Au plus fort de la crise financière, en 2008, il avait de nouveau stigmatisé cette profession. Mais sans suite. L’annonce, le 1er juillet, par la Teleperformance France, la filiale du leader mondial des centres d’appels, de la fermeture de 8 de ses 22 sites en France a poussé le gouvernement à sortir de nouveau du bois. D’autant plus qu’aucun des 7 centres offshore situés en Tunisie et au Maroc n’est touché. «Pourquoi ne supprime-t-on pas les emplois à l’étranger?» interrogent les syndicats, accusant le groupe de vouloir «transférer des activités, à la demande des donneurs d’ordre comme SFR, Orange, Bouygues, La Redoute… »

Le Parisien