Angleterre: un conseiller du groupe conservateur exclu de son parti pour avoir comparé une jeune fille portant la burqa à un sac poubelle

Un conseiller du groupe conservateur a été exclu de son parti pour avoir comparé via Facebook des enfants portants la burqa à des sacs poubelle.

Chris Joannides , conseiller de Enfield , a été mis au ban de son parti pour 12 mois suite à une photo postée sur son Facebook montrant une femme et une enfant habillées en tenue traditionnelle musulmane debout entre deux sacs à gravas.

La légende de la photo indique  » Quand je l’ai vu se tenant debout là-bas je lui ai dit qu’elle avait trois beaux enfants. Elle n’avait aucune raison d’être en colère contre moi et de me menacer. C’était juste une erreur regrettable d’interprétation de ma part »

Le conseiller des Tories affirme néanmoins que ce n’est pas lui qui a composé la légende sous la photo mais un ami à lui qui a « partagé » la photo. Mr Chris Joannides a au contraire supprimé la photo de sa page Facebook.

Daily Mail

L’apport de la médecine arabo-islamique à la médecine contemporaine occidentale (vidéo)

L’armée égyptienne affirme avoir trouvé un appareil médical provocant des ondes magnétiques, capable de soigner l’hépatite C et le sida en seulement dix jours et sans effets secondaires.

La réalisation de cette machine miraculeuse a nécessité 22 années d’étude préalable. C’est le docteur Ibrahim Al Aati qui a inventé cette avancée technologique pour l’humanité faisant de l’Egypte le 1er pays au monde pouvant guérir ces deux maladies.

Cet appareil a été finalisé ces 15 derniers mois et porte le nom de « Complete Cure Device »

Le ministère de la santé égyptien a testé cet appareil sur différents patients souffrants de ces maladies et a enregistré un taux de guérison de 100 %.

Ci-dessous le reportage (en anglais) de la très sérieuse chaine de télévision égyptienne Sada Al Balad Tv :

Vlad Tepes : La source de cet article se demande si l’appareil médical en question fait également machine à café ?

Ariel Wizman : L’humour, stade suprême de la violence

Article d’Ariel Wizman, journaliste, animateur de radio et de télévision sur l’humour.

Rien ne m’énerve plus que ce recours réactionnaire à la tradition ! C’est l’argument terroir, employé à tout bout de champ Rien: ne luttons pas contre la prostitution puisqu’elle a été chantée par Piaf, applaudissons à tout ce qui se dit drôle puisque c’est notre « tradition » de blaguer sur les politiques ou les races, etc.

Les défenseurs de Dieudonné invoquent une sorte de droit au blasphème rigolard qui permettrait de se moquer de tout, y compris d’Auschwitz. Et après tout, il y a beaucoup de blagues juives sur les camps. Mais on dirait que le rire lui-même a changé: Omniprésent, il est aussi devenu ricanement. Bref, nous ne vivons pas sous le règne de l’humour, mais sous la férule de l’humorisme. Que nous est-il arrivé ?

Mon envie de rire est permanente, c’est pourquoi je réfléchis autant que possible dessus. Ce qui nous est arrivé, c’est que le rire est devenu la forme socialement acceptable de la violence. Un quart de nos jeunes sont au chômage, avec beaucoup de temps, et pour certains des pulsions extrêmement violentes à assouvir. L’humour leur sert de défouloir. Et cela va des chroniques que l’on entend à la radio, apparemment innocentes mais bien plus cassantes qu’auparavant, à des exécutions publiques goguenardes. Aujourd’hui, l’humour, c’est souvent une excuse pour éviter de réfléchir et cogner direct.

Il n’en est pas toujours allé ainsi. L’ironie, la distance, l’esprit sont des moyens de comprendre, de dévoiler, de démystifier. Et la France peut se prévaloir d’une longue tradition dans ce domaine… […]

On convoque comme de grands sages les pseudo-humoristes du passé qui font jurisprudence sur toutes les transgressions. Ah ! À leur époque, on aurait pu dire ci ou ça… Ah s’ils étaient encore là, le petit pète-sec et le gros beauf (c’est toujours les mêmes qu’on invoque) ! Personnellement, ils ne m’ont jamais fait rire et rien ne me prouve qu’ils aient été des gens bien, même s’ils servaient de dieux lares aux Français. Quand on voit la liste des personnalités les plus populaires aujourd’hui, il y a de quoi s’inquiéter. Dans notre pays, on fait un totem avec n’importe qui, y compris des gens qui ne se sont pas manifestés depuis quinze ou vingt ans. [...]

Causeur

«Qu’il est bon de se retrouver entre français de souche» – le CSA sera-t-il saisi ? (Canal +)

La Nouvelle Édition – 17/02/2014

[Cette semaine, Ali Baddou est en vacance; il est remplacé par Anne Elisabeth Lemoine, l'occasion pour Pierre-Emmanuel Barré, chroniqueur humoristique, de se lancer sur un "chemin escarpé"]

Discussion sur Dieudonné, l’humour, la censure avec Laurent Ruquier, Fabrice Eboué, Thomas Ngijol… (vidéo)

A l’occasion de la sortie du film Le Crocodile du Botswanga, un débat se crée sur Dieudonné, l’humour, la censure, les noirs, les extrémistes sionistes, Patrick Cohen etc… avec Laurent Ruquier, Fabrice Eboué, Thomas Ngijol, Natacha Polony, Aymeric Caron, Jean-jacques Bourdin…

Il est intéressant de se poser la question de pourquoi ce « débat » est possible. En observant bien, il y a une particularité parmi les intervenants qui est très rare sur un plateau à plusieurs personnes sur une chaîne de la télévision française d’État quand il s’agit d’un talk-show, de politique, d’un débat de société, d’une émission ‘culturelle’, de divertissement, etc.

source : On n’est pas couché de France 2 du 8 février 2014.


lien direct de la vidéo sur : VK

Discussion à la TV Suisse : Peut-on rire de la shoah ? (vidéo)

Invités:
- Thomas Wiesel, humoriste lausannois
- François Garaï, rabbin de la communauté israélite libérale de Genève.


lien direct de la vidéo sur : VK
source : Faut pas croire – RTS – 01 02 2014

Complément :
Le film La Vie Est Belle est sorti en 1998, il a gagné 3 oscars, il est noté 8,6/10 sur imdb et il est classé 30éme meilleur film de tous les temps par les spectateurs.

Patrimoine à Lyon : Campagne de pub pour une quenelle sans arrière goût

« Il y a en France des quenelles dont on peut être fier. » A Paris, une astucieuse campagne de publicité joue sur les mots et vante depuis plusieurs jours les qualités gustatives de la spécialité élaborée par la maison Malartre.Cette entreprise familiale lyonnaise attachée aux traditions réhabilite la quenelle et la replace là où elle a toute sa légitimité, au coeur de l’assiette…

(…) France 3 Rhône Alpes

Le rire et l’outrance : la tradition française de l’antisémitisme (Le Monde)

Tribune de Michaël Prazan (Journaliste et documentariste)

Je ne crois pas qu’il y ait d’autres pays que la France qui, de ce point de vue, ait façonné un tel marquage identitaire à l’expression de son antisémitisme. A telle enseigne que tous les journaux ayant pour fonds de commerce la haine du juif sont des publications systématiquement satiriques.

Après des semaines d’agitation et d’évidents «troubles à l’ordre public» , le Conseil d’Etat a statué : interdiction des spectacles de Dieudonné. Cris d’orfraie de son public, mais aussi sur les plateaux de télé, dans les tribunes de nos médias, parmi nos plus belles âmes qui n’ont toujours pas compris ou refusent de comprendre que Dieudonné n’est pas un humoriste et que ses meetings ne sont pas des spectacles. […]

En conséquence, le rire n’est ni un blanc-seing, ni un bouclier, ni une excuse. Dans ce contexte, au contraire, c’est un identifiant, un signe de ralliement.

Que les fans de Dieudonné se rassurent, il est des pays où ce type de liberté d’expression existe, où elle est respectée et même encouragée. Entre autres, la Syrie et l’Iran […]. Quant à Dieudonné, là encore, rien de nouveau. Ce n’est pas un humoriste, c’est un tribun antisémite qui s’inscrit ouvertement dans une tradition, celle d’un antisémitisme spécifiquement français. […]

Si l’on arrive à faire taire Dieudonné – rien n’est moins sûr –, il aura tout de même, pendant dix ans de prosélytisme actif et souterrain, réussi à embrigader une frange non négligeable de la jeunesse française, une jeunesse qui constitue pour partie la France de demain.

C’est à ce défi, celui-ci, franchement inédit, que nous contraint le phénomène Dieudonné. Après avoir vaillamment remporté la bataille dans le bras de fer que lui imposait l’ancien humoriste, c’est à cette question ardue et pour le moins inquiétante que doit maintenant s’attaquer le gouvernement. […]

Le Monde