Montreuil (93) : Le militant homosexuel Jean Le Bitoux aura un jardin à son nom

Jean Le Bitoux, né le 16 août 1948 à Bordeaux et mort le 21 avril 2010 à Paris, est un journaliste militantisme homosexuel, historien de la déportation homosexuelle français, et cofondateur du journal Le Gai Pied en 1979.

« L’inauguration de la plaque aura lieu samedi 15 mars à 11 heures en présence de politiques, militant.e.s homos et de ses proches ami.e.s. »

L’inauguration aura lieu rue Paul Bert à 11 heures et sera accompagnée d’un discours de Dominique Voynet, maire de la ville. Elle sera également le point de départ symbolique d’une série d’inauguration de jardins de Montreuil. Ont d’ailleurs répondu présent.e.s lors de la cérémonie d’inauguration Christophe Girard, maire du IVe arrondissement de Paris, Pierre Serne, tête de liste EELV à Vincennes, Jean-Luc Romero, conseiller régional d’Île-de-France, Pierre Guénin, journaliste et écrivain, Alain Burosse, réalisateur, Les Sœurs de la perpétuelle indulgence ou encore SOS homophobie.

Pour Alain Callès, adjoint de Dominique Voynet à la lutte contre les discriminations, cette plaque hommage, décidée depuis quelques années, s’inscrit aussi dans un travail sur la mémoire de la lutte contre l’homophobie initié depuis 2008 à Montreuil. «Jean Le Bitoux, ça nous paraissait tout naturel qu’il ait une plaque. C’est quelqu’un encore assez ignoré, c’est normal qu’il ait un lieu à sa mémoire», confie-t-il.

Sur la plaque sera gravée l’inscription suivante: «Jean Le Bitoux, journaliste, écrivain et militant de la lutte contre l’homophobie».

Yagg et Montreuil.fr

Marseille : frappé et agressé au couteau parce qu’homosexuel

[extraits] Marseille – Un homme de 23 ans roué de coups lors d’une agression homophobe. Trois hommes ont été placés en garde à vue.

L’étudiant en architecture a croisé le chemin des quatre adolescents, tous âgés de 17 ans.

Après l’avoir interpellé et insulté, ils l’ont bloqué. Aux gifles ont succédé les coups de pied. Projeté au sol, le garçon a dû subir une volée de coups, arrosée d’une litanie interminable d’insultes homophobes. L’un des délinquants a enfin sorti un couteau pour éteindre les dernières réactions de l’étudiant.

Les agresseurs voulaient aussi obtenir le téléphone portable du jeune homme. 

Le garçon qui tenait le couteau était recherché pour une série de trois autres vols avec violences.

Ses complices présumés faisaient partie d’un foyer

La Provence - merci maxb007

Le premier marié homosexuel en France dépose plainte après avoir reçu des menaces de mort

Vincent Boileau-Autin, le 1er marié homosexuel, a annoncé sur son compte Facebook avoir déposé une plainte pour « injures à caractère homophobe et menaces de mort ». [...]

Hebergeur d'image« En déposant cette plainte, je pense à toutes celles et ceux qui, victimes de LGBTphobies se battent avec courage et dignité », écrit celui qui a épousé Bruno le 29 mai 2013.

Pour le président de la Lesbian Gay Pride Montpellier  » l’impunité dont jouissent trop souvent les auteurs  » des menaces et des insultes « doit s’arrêter ». [...]

Morandini

L’Australie annule le ‘mariage homosexuel’ et ceux déjà célébrés

La Haute Cour de justice australienne a invalidé, jeudi, la loi autorisant le mariage homosexuel entrée en vigueur le 7 décembre dans le Territoire de Canberra, la capitale.

[...] Samedi 7 décembre, jour de l’entrée en vigueur de la loi autorisant le mariage des homosexuels dans ce Territoire, plusieurs couples avaient scellé leur union dès les douze coups de minuit. Or cette loi « n’est pas valide », a décidé la Haute Cour à l’unanimité.

Le gouvernement avait immédiatement saisi la justice pour annuler ces unions. Si la plus haute juridiction du pays avait avalisé la loi votée à Canberra, les autres Etats et Territoires du pays auraient pu eux aussi décider d’autoriser le mariage entre personnes de même sexe, une pression supplémentaire sur le Parlement, soulignent les analystes.

Le débat est vif en Australie. Le Premier ministre, Tony Abbott, à la tête d’un gouvernement conservateur, s’est prononcé contre l’autorisation du mariage gay. Sa propre sœur, homosexuelle, s’est fiancée et attend de pouvoir se marier. La plupart des Etats autorisent en revanche les unions civiles entre personnes du même sexe, qui accordent les mêmes droits que ceux conférés par le mariage.

source : www.francetvinfo.fr

Hénin-Beaumont : interdiction d’un livre confirmée ( màj vidéo)

19/12/13

La cour d’appel de Paris a confirmé aujourd’hui l’interdiction de parution en l’état d’un livre, en raison d’ »atteinte à la vie privée » de deux cadres du Front national [...]

La cour a confirmé une décision du juge des référés interdisant de publier l’ouvrage, Le Front national des villes & le Front national des champs, d’Octave Nitkowski, aux éditions Jacob-Duvernet, s’il n’était pas expurgé de quatre passages litigieux.


Le supplément Canal+ du 15 décembre 2013


En complément, la réaction de Marine Le Pen à propos de l’homophobie et la diplomatie socialiste :

source : C Politique, France 5 du 15 décembre 2013


Le parti de Marine Le Pen a obtenu l’interdiction du livre de ce blogueur passionné de politique au nom du respect de la vie privée [...]

« S’ils m’attaquent pour atteinte à la vie privée, on en parlera encore plus*…

 » A 17 ans, Octave Nitkowski connaît déjà bien les rouages des médias. A peine son livre sorti, Le Front National des villes et le Front National des Champs, deux membres du parti dont il révèle l’homosexualité l’ont trainé devant les tribunaux. Et, fait rarissime, ont obtenu gain de cause. DSK, dont la liaison avait été exposée de manière très crue dans Belle et Bête de Marcella Iacub , n’avait pas réussi à obtenir l’interdiction du livre.

L’Express

Suisse : naturalisation facilitée pour le partenaire étranger dans un couple homosexuel

Suisse. La commission des institutions politiques a donné suite aux parlementaires demandant de mettre sur pied d’égalité les couples homosexuels avec ceux hétérosexuels face à la naturalisation du partenaire étranger.

La majorité de la commission a répondu favorablement, jugeant « choquante » l’inégalité de traitement dans ce domaine.  Elle a ansi donné suite à plusieurs initiatives parlementaires demandant de mettre sur pied d’égalité les couples de lesbiennes et de gays avec les couples hétérosexuels

lenouvelliste.ch

——————

Relire en complément : Faux homosexuels mais vrai réfugiés

Faux homosexuels mais vrai réfugiés

[extraits] En Belgique, se faire passer pour un homosexuel est l’une des dernières trouvailles pour décrocher le statut de refugié.

Fatouma est installée à Liège. Depuis deux ans, la sénégalaise vit en Belgique :

« J’ai acheté une histoire montée de toutes pièces à un gars de la Guinée résidant à Bruxelles. Elle consistait à dire que j’étais une lesbienne et que j’étais victime de maltraitance dans mon pays d’origine », relate Fatouma. 

Autre exemple, Mamadou :

« J’ai obtenu mes papiers en faisant des déclarations frauduleuses au CGRA. Je m’étais mis dans la peau d’un homosexuel.  Quelques mois après, j’ai obtenu mon titre de séjour. »

Concocter une baliverne pour la vendre, c’est devenue une affaire lucrative. Un arsenal de compositeurs professionnels trainent dans divers centres d’accueil pour réfugiés.

La vente d’un récit peut s’élever à 200 euros. « Beaucoup de Sénégalais qui font ce business, ils se soutiennent entre eux. Les Guinéens viennent de prendre la relève », explique un candidat à l’asile.

RNWL - Merci ribosome

Noir et homosexuel au Maroc, il tente de rejoindre l’Europe

Le Maroc compterait entre 20 000 et 25 000 migrants issus d’Afrique de l’Ouest. La majorité rêve de rejoindre l’Europe.

Un camerounais qui assume ouvertement son homosexualité raconte son quotidien au Maroc. Il a quitté son pays où l’homosexualité est sévèrement réprimée pour tenter de rejoindre l’Europe.

« Comme tous les Subsahariens, je suis victime de racisme en permanence. C’est quasiment impossible de trouver du boulot. Personne n’a voulu m’embaucher parce que je suis Noir. Pour ma part, je me prostitue de temps en temps, ça me permet d’avoir un peu de sous.

L’homme tente de regagner l’Europe. « Lors de mes quatre tentatives pour rejoindre l’Espagne en bateau, qui m’ont coûté entre 150 et 300 euros selon les passeurs, je me suis aussi fait tabasser par la police. (…) Ils nous embarquent sur leur bateau et nous ramènent à Tanger. » raconte-t-il avant d’ajouter qu’ils sont tabassés au commissariat et traités de « sales noirs ».

Très souvent dans la rue, des gens nous traitent de « sales noirs », nous crachent dessus, nous disent qu’on salit leur ville… Plusieurs de mes amis se sont déjà fait bastonner juste à cause de leur couleur de peau.

« C’est terrible d’être traité comme des chiens sur notre propre continent. » raconte ce camerounais.

Concernant son homosexualité, l’homme raconte que cela complique sa situation puisqu’il est souvent insulté et même agressé. « Je viens de déposer mon dossier au Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU. J’espère qu’il sera accepté, et que cela facilitera mes démarches pour aller en Europe.

Lemag.ma

Albi : Kevin Belhachimi brutalise et séquestre un homosexuel, 3 ans de prison ferme

Un homme de 25 ans a été condamné à Albi (Tarn) à trois ans de prison ferme pour avoir brutalisé et séquestré un homosexuel. Les deux hommes s’étaient rencontrés dans un bar albigeois, dans la nuit de mardi à mercredi. Le prévenu, Kevin Belhachimi, sans domicile, avait demandé à son futur souffre-douleur de l’héberger.

Une fois sur place, il l’a retenu et frappé, de 1h30 à 8 heures du matin. A la fin de ce calvaire, il l’a filmé avec son portable en état de sidération, épongeant une plaie sanglante au front. La vidéo a été diffusée vendredi à l’audience. On l’y entend, manifestement ivre, proférer des insultes homophobes.

Pour échapper à son tortionnaire, la victime a usé d’un subterfuge : quand celui-ci a exigé 200 euros pour la libérer; elle est sortie pour aller retirer de l’argent mais n’est pas revenue. Elle a trouvé refuge au petit matin chez un marchand de cycles voisin.

Inconnu jusqu’alors de la justice, le prévenu a été jugé en comparution immédiate par le tribunal correctionnel d’Albi. Il a été reconnu coupable de violences volontaires avec les circonstances aggravantes qu’elles avaient été commises en raison d’une orientation sexuelle et sous l’emprise de l’alcool ; coupable aussi de séquestration et de tentative d’extorsion de fonds.

Il a été condamné à cinq ans de prison, dont trois ferme, une obligation de soins et de travail, et l’obligation d’indemniser sa victime. Il est allé directement en prison, le tribunal ayant délivré contre lui un mandat de dépôt

Le Parisien

Maroc : deux hommes condamnés à quatre mois de prison ferme pour homosexualité

Deux jeunes Marocains ont été condamnés lundi à quatre mois de prison ferme pour homosexualité par un tribunal de Témara, près de Rabat, a indiqué l’un de leurs avocats. Les deux hommes, âgés de 28 et 20 ans, ont été arrêtés début mai à Témara (nord-ouest) par la police alors qu’ils se trouvaient ensemble dans une voiture. Ils ont ensuite été placés en détention à Salé, près de Rabat.

Lors de la troisième audience, lundi, les deux hommes ont réfuté les faits qui leur étaient reprochés dans le PV de police. « Nous étions dans la voiture en train de discuter, sans plus. On n’a rien fait d’illégal« , a dit l’un d’eux au président du tribunal.

L’article 489 du code pénal marocain punit tout acte sexuel entre deux personnes de même sexe de six mois à trois ans de prison ferme. « Nous avons déclaré au juge que le PV établi par la police, et signé par les deux accusés, comporte des faits inexacts », a pour sa part déclaré l’avocat. « Je vais discuter demain (mardi) avec leur famille pour qu’on fasse appel de ce verdict », a-t-il ajouté. Selon lui, « il n’y a pas de flagrant délit et il n’y a pas eu d’atteinte à la pudeur publique« . « Donc l’accusation ne repose sur rien. Ils étaient tout simplement installés dans la voiture », a affirmé cet avocat, qui a souhaité garder l’anonymat.

RTL

Télévision : bientôt des séries sur les parents homosexuels

Le festival Séries Mania présentera cette année à Paris de nombreux rendez-vous fiction gay.

• « The New Normal », qui a fait grand bruit aux Etats-Unis, suit les aventures de deux papas et de la mère biologique de leur futur bambin.

• « Mom and dads » est quant à elle une série israélienne qui se déroule à Tel Aviv. Un bambin naît entouré de ses deux futurs papas (Yiftach Klein et Yehuda Levi) et de sa mère biologique, une militaire (Mayan Dagan). Un trio aussi excité que paumé à l’idée de fonder une famille.

Vidéo : bande-annonce (en américain) de « The New Normal »

Tétu