Guaino : « La binationalité mérite débat »

Le conseiller spécial du président Henri Guaino a estimé aujourd’hui que la question de la double nationalité, dont Marine Le Pen a demandé aux députés l’abrogation, « mérite d’être débattue » même si le moment n’était pas « forcément le meilleur » pour le faire.

« Je trouve que c’est une idée qui mérite d’être débattue (…) indépendamment de la position que peut prendre le Front national de Marine Le Pen, il n’est pas illégitime de discuter de cette question et de savoir comment il est possible d’avoir une double fidélité, une double appartenance, une double série de droits et de devoirs », a dit M. Guaino sur Europe 1. [...]

Europe 1

Henri Guaino : «Le grand thème de la présidentielle sera comment affronter la crise de civilisation»

Henri Guaino, « conseiller spécial » de Nicolas Sarkozy, répondait aux questions des lecteurs du Monde. Extraits.

Où en serait la situation des Français, celle du pouvoir d’achat, celle de l’emploi, celle des retraites, de la protection sociale… si le président de la République n’avait pas agi avec autant de sang-froid, de détermination et d’énergie ?

Dimid : Quels seront, selon vous, les grands thèmes de l’élection présidentielle de 2012 ?

Le grand thème de l’élection de 2012, c’est : comment affronter la crise de société, la crise d’identité, la crise morale, la crise de civilisation que nous traversons. C’est de quelles qualités, de quel caractère faut-il être doté pour affronter le monde périlleux dans lequel nous entrons.

Dimid : Marine Le Pen, alliée de la droite, c’est possible ?

Je ne comprends pas ce que cela veut dire. Si vous me demandez s’il peut y avoir une alliance électorale entre le Front national et l’UMP, je crois que les choses sont claires : c’est non.

Henri : Pensez-vous que Marine Le Pen et le Front national constituent une menace pour la démocratie française ?

Ce qui constituerait une menace pour la démocratie française, ce serait l’incapacité des hommes politiques démocrates et républicains à répondre aux souffrances et aux difficultés des Français. […]

Le Monde

Réveillon « privé » en Libye, Guaino s’explique (+ Vidéo)

Addendum du 01/03/2011 :

On m’a enregistré à mon insu et on en a fait un interview… j’ai passé des vacances en Tunisie

Le conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, a passé ses vacances de Noël en Libye, bien avant le début de la révolte populaire qui menace le régime du colonel Mouammar Kadhafi, lors d’un séjour privé, révèlent Les Inrockuptibles à paraître mercredi.

Dans un entretien accordé au mensuel, M. Guaino confirme avoir passé « quatre jours et quatre nuits » autour de la Saint-Sylvestre chez l’ambassadeur de France à Tripoli à titre « privé ». « Je n’ai rencontré personne, sur le tarmac, qui m’a offert de me transporter en avion privé« , a assuré la « plume » du chef de l’État en référence à la polémique sur les vacances de Noël tunisiennes qui ont provoqué le départ du gouvernement, dimanche, de Michèle Alliot-Marie. [...]

Le Figaro

(Merci à Meddrick & à EasterEgg)

Selon l’Elysée, l’Algérie est toujours un département français

C’est Henri Guaino, le conseiller spécial de Sarkozy à l’Elysée, qui exposait cette relation sur les ondes de RTL le lundi 17 janvier 2011, dont les propos ont rapportés par le quotidien “El-Watan” dans son édition du jeudi 20 janvier 2011.

Selon ce conseiller de Sarkozy, les relations entre la France et les trois pays du Maghreb, auxquels il faut ajouter la Mauritanie, ne relèvent pas de la politique étrangère de la France, mais de sa politique intérieure. Autrement dit, les trois pays sont encore des départements français, soumis au pouvoir du ministre de l’intérieur.

Des pays vis-à-vis desquels nous entretenons des relations qui sont à peine de la politique étrangère… C’est presque un problème de politique intérieure de la France… »

FFS1963

(Merci à jazzman)

« Transparence totalitaire » : Henri Guaino payé 290.000 euros par an

Alors que le Canard Enchaîné publie, dans son édition de mercredi, le montant du salaire d’Henri Guaino, le conseiller spécial de l’Elysée a refusé de confirmer le chiffre de plus de 290.000 euros annuels que lui attribue le journal, voyant dans cette divulgation «une espèce de transparence totalitaire, mesquine».

http://www.dailymotion.com/video/xbckxv

Le Canard enchaîné évalue le salaire annuel d’Henri Guaino à 290.368,93 euros : 132.856,93 euros en tant que conseiller maître de la Cour des comptes, auxquels s’ajoute «une indemnité de sujétion particulière» de 157.512 euros.

suite