Manifestation contre le projet d’abattoir halal de Guéret. Màj : le porteur du projet s’exprime pour la première fois

Addendum 4 juillet : le porteur du projet s’exprime pour la première fois

C’est le principal acteur de ce dossier, resté très discret jusqu’ici, Mustapha Masri, président de la Société des viandes du Limousin (Sovialim) a accepté d’expliquer le fonctionnement du futur abattoir.

(…) France 3 Limousin

—————————————————————–

Addendum : JT France 3 Limousin du 13/04/13

13/04/13 – La société Sovialim maintient son projet de construction d’un abattoir halal à Guéret, alors que les opposants se préparent, eux, à manifester.

La société Sovialim l’affirme, elle maintient son projet de construction d’un abbatoir halal à Guéret. On parle désormais de cinq millions d’euros investis, et de la création de 45 emplois. Des arguments qui ne convainquent pas tout le monde.

Cet après-midi, le Collectif NARG (Non à l’abattoir rituel de Guéret) sera à nouveau dans les rues de la cité creusoise. Ils dénoncent ce procédé, consistant à trancher la gorge des animaux. Selon eux, la bête souffrirait davantage qu’au cours des autres formes d’abbatage.

L’opposition, très active, est soutenue par l’ancien député creusois, Jean Auclair qui espère voir ce projet enterré une bonne fois pour toute. Cet après-midi dans le cortège, se trouvera également Vincent Turpinat, adhérent au NARG et maire de Jarnages.

 France 3 - Merci Milou

——————
[ Ci-dessous : article publié le 30 juin 2012 ]

L’abattoir rituel qui pourrait être construit sur la commune de Guéret fait l’actualité sans le vouloir. Le collectif, Non à l’abattoir rituel de Guéret, veut sensibiliser la population aux risques encourus, sur le plan sanitaire notamment.
http://img832.imageshack.us/img832/5739/738529.jpg

Pas encore né, déjà vilipendé ! Le projet de construction d’un abattoir rituel envisagé sur la commune de Guéret, entendez par là un abattoir qui proposera de la viande halal, passe déjà à la moulinette désapprobatrice d’un certain nombre de Creusois constitués en collectif.

Ce collectif, Non à l’abattoir rituel de Guéret (NARG), explique que cette opposition ne prend aucunement sa source dans un éventuel racisme de bas étage. Bien au contraire, comme l’explique volontiers Aurore Lenoir, coordonnatrice du NARG, présente ce mercredi sur la place Bonnyaud, à Guéret (*) : « Dans un abattoir rituel, les animaux sont saignés. Il n’y a pas d’endormissement préalable comme dans un abattoir dit classique. Ils souffrent donc plus que dans un abattoir classique. »

L’opposition du collectif a cependant d’autres fondements. Ainsi, selon le NARG, la viande provenant d’un abattage rituel comporte des risques sanitaires très importants. (…)

La Montagne

Guéret (23) : Une femme de ménage rouée de coups

[...] La scène s’est déroulée dans le hall d’un immeuble. Alors qu’elle nettoyait le hall, la femme de ménage aurait réprimandé le petit-fils du couple, un adolescent qui faisait de la bicyclette.

Celui-ci se serait alors plaint à ses grands-parents qui auraient retrouvé la femme de ménage dans un immeuble situé dans un autre quartier. Là, ils l’auraient rouée de coups avant de repartir tranquillement. Une agression qui vaut à la victime cinq jours d’interruption temporaire de travail. Les agresseurs présumés, déjà connus des services de police pour des vols à l’étalage à Limoges et à Guéret, ont été placés en garde à vue.

La Montagne

Demain à Anglet : Manifestation de la Fondation Bardot contre l’abattage halal

- Manifestation contre un projet d’abattoir halal à Guéret (Creuse)
26 mai 2012, 13h30 – RdV place Bonnyaud à Guéret

Après être intervenue auprès du Président de la Communauté de Communes de Guéret Saint-Vaury pour mettre en échec un projet d’abattoir halal, la Fondation Brigitte Bardot invite ses sympathisants à participer à la manifestation organisée à Guéret. [...]

Fondation Brigitte Bardot et Collectif NARG

- Anglet, marché du Quintaou, jeudi 7 juin, 10H30

[...] Et la Fondation entend utiliser les moyens d’actions qui sont les siens. « Appeler les sympathisants à refuser toute viande provenant d’un abattoir pratiquant l’abattage rituel. » À cette fin, elle diffuse via son site Internet la liste (2) des abattoirs qui ne proposent pas de viande halal. Anglet est pour l’heure parmi ceux-ci, de même que Mauléon, et Saint-Jean-Pied-de-Port, mais non l’abattoir de Pau. Enfin, la fondation incite à la mobilisation sur le réseau social Facebook, et elle prévoit l’organisation d’une manifestation, après en avoir déposé la demande en préfecture, jeudi 7 juin, à 10 h 30 sur le marché du Quintaou. L’affiche est déjà prête qui indique « Non à l’abattage sans étourdissement des animaux à Anglet ». Dans ce cadre, Daniel Raposo a sollicité un entretien auprès de Jean Espilondo, maire d’Anglet.

Hier, le cabinet du maire a précisé que le représentant de la Fondation Brigitte Bardot serait reçu en mairie comme toute personne émettant la demande d’un entretien.

Sud Ouest

Guéret (Creuse) : La manifestation contre le projet d’abattoir halal a réuni 80 personnes

Un collectif local, soutenu par la fondation Brigitte-Bardot et suivi par quelques sympathisants FN et le député UMP de Creuse, a voulu dénoncer « l’égorgement sans étourdissement » des animaux.

Environ 80 personnes, selon la police et les organisateurs, ont manifesté, samedi, à Guéret, contre un projet d’abattoir halal. Les manifestants dénoncent « l’égorgement sans étourdissement » pratiqué lors de l’abattage rituel.

Venus de Paris, Limoges, Clermont-Ferrand ou Bordeaux, les opposants au projet, qui avaient répondu à l’appel du collectif NARG (Non à l’abattoir rituel de Guéret), soutenu par la Fondation Brigitte Bardot, se sont rassemblés sur la place centrale de la ville en début d’après-midi. Plusieurs sympathisants FN, ainsi que le député UMP de la 2e circonscription de la Creuse, Jean Auclair, étaient également présents. [...]

France Soir et La Montagne

Creuse : les élus votent une rupture avec l’Etat

C’est à l’unanimité, hier matin, que 400 à 500 maires et adjoints de la Creuse, de droite comme de gauche, se sont rassemblés à Guéret et ont voté un plan d’actions de rupture avec l’État, de mobilisation de leurs administrés et de médiatisation hors Creuse pour exiger la réouverture du service de radiothérapie. Les élus menacent de voter une démission collective de tous leurs conseils municipaux.

La grande salle de la mairie de Guéret avait, hier matin, des airs de Jeu de paume tant l’atmosphère était «révolutionnaire».

L’association des maires et adjoints des 260 communes creusoises (ADM) va déposer un recours devant le Conseil d’Etat afin de casser une décision rendue le 29 juin par le tribunal administratif de Limoges, qui a rejeté le référé en suspension de fermeture. Les élus ont également décidé de ne plus siéger dans aucune des réunions ou commissions appelées par le préfet et ils ne l’inviteront plus aux leurs.

La Montagne via Le JDD