Diversité au travail, encore un effort !

Les problèmes de discrimination à l’égard des minorités ethniques dans les entreprises sont loin d’être réglés, comme le suggère une étude publiée en 2012 par la société Forbes Insights, « Diversity and inclusion : unlocking global potential »

Pour lutter contre ces discriminations, nombreuses sont les multinationales qui se sont dotées de programmes internes spécialisés dans la gestion et la promotion de la diversité.

Ces programmes s’appuient non seulement sur le suivi du parcours des employés issus de minorités ethniques, mais aussi sur des actions de sensibilisation de l’ensemble du personnel, la mise en place de systèmes d’assistance aux personnes discriminées et la possibilité de recours et de sanctions pour dissuader les comportements discriminatoires.

D’après une autre enquête menée en 2011, également par Forbes Insights, auprès de plus de 300 dirigeants de grandes entreprises à l’échelle mondiale,

77 % d’entre elles ont aujourd’hui mis en place de tels programmes.

Il existe, cela dit, des disparités en la matière : les entreprises nord-américaines semblent plus actives que les européennes dans ce domaine. (…)

Le Monde

Crash fiscal : le « cauchemar américain » de Joe Stack

« Le credo communiste : de chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins ; le credo capitaliste : de chacun selon sa crédulité, à chacun selon son avidité. Joe Stack (1956-2010). » Ainsi finit le long message laissé, sur Internet, par l’Américain qui a précipité volontairement son petit avion sur un immeuble de l’administration fiscale à Austin, au Texas, jeudi 18 février.

Joe Stack a laissé un testament de six pages, dans lequel il s’attache à démonter le mythe du rêve américain. « Malheureusement », écrit-il, « dans ce pays, nous subissons un lavage de cerveau dès notre plus jeune âge pour nous faire croire qu’en échange de notre dévouement et de nos services, le gouvernement œuvre pour la justice pour tous (…), qu’il y a de la liberté dans ce pays, et que nous devrions être prêts à donner notre vie pour les nobles principes de nos pères fondateurs.

Dans sa ligne de mire, les hommes politiques, « des voleurs et des menteurs qui ne pensent qu’à leur propre intérêt », le sauvetage des banques et des grandes entreprises « qui se sont écroulées sous le poids de leur gloutonnerie », comme General Motors, le système de santé et les compagnies d’assurances qui « tuent des dizaines de milliers de gens », ou encore les lois : « On demande une signature sur la déclaration d’impôts, mais qui peut dire qu’il comprend vraiment ce qu’il signe ? (…) Si ceci n’est pas une mesure digne d’un régime totalitaire… »

Suite et commentaires sur Fortune