Cohn-Bendit à Gollnisch : « Vous êtes des crétins finis » (MàJ vidéo)

La sortie de Cohn-Bendit suivie de la réplique ironique de Bruno Gollnisch :

———————–

Éclats et échanges houleux ont ponctué mercredi un débat au Parlement européen sur les conséquences du référendum au cours duquel les Suisses ont voté, le 9 février, « contre l’immigration de masse », selon l’intitulé des bulletins de vote. Un sujet qui a permis aux populistes de donner de la voix. (…)


Daniel Cohn-Bendit, chef de file des Verts, a ensuite été rappelé à l’ordre après avoir apostrophé Bruno Gollnisch (FN) : « Vous êtes des crétins finis, parce que vous n’avez pas compris les valeurs de l’Europe ». « J’ai plein d’admiration pour son intelligence et plein d’humilité pour mon crétinisme », a répondu Bruno Gollnisch.

Daniel Cohn-Bendit a invité à « ne pas déresponsabiliser les Suisses ». Ils « reviendront à genoux parce qu’ils ont besoin de l’Europe », a-t-il prédit, car « 60 % des exportations suisses vont dans l’UE ». « C’est à la Suisse de trouver des solutions, c’est la Suisse qui devra mettre ses montres à l’heure ».

(…) Le Parisien

Gollnisch « français de fraîche date » : Rihan Cypel porte plainte (màj vidéo)

Addendum 06/08/13

Invité ce matin sur RTL, Eduardo Rihan Cypel, le porte-parole du Parti Socialiste, a annoncé qu’il allait porter plainte contre Bruno Gollnisch. [...]

« C’est la première attaque publique aussi forte et ignoble », a vivement réagi le porte-parole du PS au micro d’RTL. « J’ai décidé d’engager des poursuites judiciaires. J’estime que quand on est victime de propos à caractère raciste et xénophobe, on ne doit jamais laisser passer, ni sur le plan politique, ni sur le plan judiciaire », a-t-il ajouté.

Le Figaro

A revoir :

- Dissoudre les groupuscules d’extrême-gauche ? « Ils combattent pour la justice sociale » (Rihan Cypel/RMC)

- Quotient familial : « On va pas dire que c’est les étrangers qui piquent les allocations des Français ! (Rihan-Cypel/RMC)

03/08/13

Le Parti socialiste dénonce samedi des propos « insupportables » tenus par Bruno Gollnisch qui, dans une vidéo postée la veille sur son blog, traite le porte-parole du parti socialiste, Eduardo Rihan-Cypel, d’origine brésilienne, de « Français de relativement fraîche date ». Face à la caméra, ce membre du Front national, commente durant une vingtaine de minutes certains sujets qui ont fait l’actualité de ces derniers mois, comme l’affaire Clément Méric. Il en vient, à un moment, à parler d’Eduardo Rihan-Cypel, comme d’« un Français de relativement fraîche date » qui lui fait « penser à ces gens que vous invitez chez vous et qui, une fois qu’ils y ont pris pied, veulent y faire venir un petit peu tout le monde ».

La France « vous a financé des cours pour que vous puissiez apprendre le français », poursuit-il. « Ne vous croyez pas autorisé à stigmatiser ceux qui trouvent quand même qu’il y a un peu trop de nomades qui viennent en France », ceux qui « se plaignent de se retrouver chaque jour étrangers dans leur propre pays » ajoute-t-il.

« Ces propos ad hominem, qui visent l’origine d’un responsable politique et d’un parlementaire français, sont insupportables et s’inscrivent dans la plus ignoble tradition de l’extrême droite française », écrit le premier secrétaire du PS Harlem Désir dans un communiqué, exprimant sa « solidarité » et son « soutien » à Eduardo Rihan-Cypel.

(…) Le Parisien

Une manifestation anti-mariage gay qui embarrasse le FN

Marine Le Pen ira-t-elle à la grande manifestation du 13 janvier contre le mariage et l’adoption pour les couples gays? « Pour le moment rien n’est tranché, la question sera débattue le 7 janvier à l’occasion d’un bureau politique », indique un membre de son cabinet, trahissant un certain embarras. Car pour la présidente du Front national, le sujet n’est pas simple. Un thème certes mobilisateur pour ses troupes…mais déjà préempté par l’UMP.

« Sur le fond, notre position est très claire : nous sommes contre ce projet de loi. Mais c’est la forme de la mobilisation qui pose problème, résume sa nièce, la députée Marion Maréchal-Le Pen. Marine a bien envie d’y aller, mais ne veut pas donner le sentiment de s’associer à une manifestation largement récupérée par l’UMP », poursuit-elle.

Peu avant Noël, l’ex-candidate à l’Elysée s’échinait déjà sur cette impossible quadrature du cercle. « Il est hors de question d’apparaître comme les supplétifs de M. Copé », assurait-elle en marge d’un déplacement sur le marché de Noël des Champs-Elysées. « Mais en même temps, on ne peut pas passer à côté d’un événement qui est au cœur des sujets revendiqués par le Front, à savoir la défense de la famille », analyse Marion Maréchal-Le Pen, qui a pour sa part décidé de participer à la manifestation dans sa circonscription du Vaucluse.

C’est donc bel et bien en rangs dispersés que le FN devrait battre le pavé. « Marine Le Pen pourrait ne pas y aller. Mais le bureau politique pourrait aussi décider de laisser le libre choix à chacun de participer ou non », assure un cadre frontiste. C’était déjà la ligne adoptée lors des manifestations des 17 et 18 novembre.

Ainsi, le vice-président Florian Philippot annonce d’ores et déjà qu’il n’ira pas manifester le 13 janvier. « Ne tombons pas dans le piège de la diversion. Tout cela, c’est de l’enfumage pour ne pas évoquer les vrais sujets, comme la crise ou encore les conflits sociaux, justifie-t-il. Et puis sur le terrain, personne ne parle du mariage gay, ce n’est pas un sujet ! »

Une position que ne partage pas Bruno Gollnisch, qui incarne l’aile traditionnelle et catholique du FN, et qui sera présent dans le grand cortège parisien. « La seule opposition crédible en France, c’est nous! On ne va tout de même pas laisser le champ libre à Copé pour occuper l’espace médiatique ce jour-là », s’agace un membre du bureau politique.

(…) Le Parisien

Lyon : affaire Gollnisch, une cabale politique ?

« L’affaire Gollnisch », une affaire qui a fait grand bruit dans la sphère politico-médiatico universitaire et qui résonne encore dans l’entre de l’Université Jean Moulin. Lyon-Webzine fait le point avec l’intéressé à la fin de cette année scolaire. (…)

Lyon webzine

Laurianne Deniaud (MJS) : « Est-ce que vous condamnez publiquement les commentaires qui sont sur Fdesouche.com ? »

Laurianne Deniaud, présidente du Mouvement des jeunes socialistes (MJS), interroge Bruno Gollnisch à propos des commentaires postés sur Fdesouche.com… (France 24, 26/07/11)

Le modèle norvégien de multiculturalisme n’est-il pas aujourd’hui à l’origine du problème ? »
Vanessa Burggraff, journaliste, France 24

NB : Sur le « SMIC » de Laurianne Deniaud, lire son interview dans Rue89

Gollnisch qualifie les incidents de Craon de « ratonnade anti-blancs »

Le vice-président du Front national Bruno Gollnish a qualifié jeudi à Craon de « ratonnade anti-blancs » les incidents ayant impliqué des adolescents en réinsertion scolaire, préconisant le renvoi dans leur « pays d’origine » des jeunes impliqués dans des violences.

« Il faut que ces jeunes et leurs parents soient réinsérés dans leur pays d’origine. La plupart du temps ce sont des double nationaux », a déclaré M. Gollnisch lors d’une conférence de presse, à quelques centaines de mètres du collège où des incidents se sont produits le 9 novembre lors de l’installation de jeunes dans un établissement de réinsertion scolaire (ERS).

Selon M. Gollnisch, en campagne au sein du FN pour succéder à Jean-Marie Le Pen, les jeunes en cause sont des « produits de l’immigration africaine à 95% ».

AFP

FN: Gollnisch avoue une « certaine sympathie » pour le député UMP Vanneste

Le vice-président du Front national (FN), Bruno Gollnisch, a avoué mardi une « certaine sympathie » pour le député UMP Christian Vanneste, en soulignant qu’ils avaient été tous deux condamnés puis blanchis par la justice pour des propos controversés.

Image de prévisualisation YouTube

Christian Vanneste a récemment provoqué une polémique dans son parti en plaidant, « à moyen ou long terme », pour l’émergence d’une « droite large » regroupant le FN, à condition qu’il « renonce » à certaines positions.

« J’ai une certaine sympathie pour M. Vanneste (…) Il a été condamné pour homophobie avant d’être, comme moi d’ailleurs, innocenté avec éclat par la Cour de cassation », a déclaré Bruno Gollnisch sur le plateau de « C à dire » (France 5).

AFP