Un go-fast transportant des armes de guerre intercepté sur l’A43

Un convoi d’acheminement d’armes de guerre parti de l’Isère a été intercepté par les policiers de la DIPJ ce Lyon, apprend le Dauphiné Libéré ce vendredi matin de source judiciaire.
Entre 10 et 15 armes de guerre –fusils d’assaut, fusils mitrailleurs et pistolets automatiques, notamment- ont été saisies par les enquêteurs. Trois hommes ont été interpellés lors de cette opération qui s’est déroulée sur l’autoroute A 43 dans le département du Rhône, et qui semble viser une équipe liée au grand banditisme.

Le Dauphiné

Fontenay-sous-Bois (94). ils cachaient des kilos de drogue dans le local du club de foot

Les enquêteurs de la Sûreté territoriale du Val-de-Marne, épaulés par les enquêteurs de la Sûreté départementale du Nord, viennent de démanteler un important réseau de trafiquants de drogue.

Ce mardi 2 juillet, quinze suspects ont été interpellés. Près de 85 000 € en argent liquide, ainsi que cinq voitures utilisées pour des go-fast – ces parcours à très grande vitesse entre les lieux d’approvisionnement situés en Espagne et aux Pays-Bas et la France – ainsi que 4 kg d’herbe de cannabis et 1,5 kg de résine du même produit.

Cette quantité de haschisch était dissimulée dans un local municipal, prêté par la ville de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), au club de football de l’Association sportive du Val-de-Fontenay.

Le Parisien

Un Narbonnais tué sur l’A.9 durant l’interpellation d’un go-fast. Màj : Un homme retrouvé menotté dans la voiture

Addendum 25 juin : L’accident de go-fast, qui a fait un mort, lundi sur l’A.9 à hauteur de Narbonne, a permis également, à la grande surprise des forces de l’ordre, l’arrestation d’un autre trafiquant de drogue. L’homme était retenu, contre son gré, menotté dans le coffre de la voiture qui ouvrait le go-fast.

(…) France 3 Languedoc RoussillonMerci à anargyre

————————————————

L’accident s’est produit vers 13h sur l’A.9 entre Narbonne-sud et Narbonne-est. Un trafiquant de drogue héraultais, revenant d’Espagne qui cherchait à échapper aux douaniers a percuté un 4X4. L’automobiliste, âgé de 48 ans, éjecté de la voiture a été tué sur le coup.

Les explications du procureur de Narbonne.

(…) France 3 languedoc Roussillon

Narbonne : le Belgo-Marocain interpellé avec 20 kg de cannabis est un gosse de riche

Arrêté le 26 février avec plus de 20 kg de cannabis dans un luxueux 4X4 BMW X5, ce jeune homme de 25 ans est officiellement sans emploi. Il a été condamné à deux ans de prison ferme et 41 120 € d’amende.

Officiellement, Jaouad, Belgo-Marocain de 25 ans, jugé hier par le tribunal correctionnel de Narbonne, est sans emploi et vit chez sa mère en Belgique. Celle-ci ne travaille pas et perçoit une pension d’invalidité. En revanche, le père vit aisément au Maroc où il possède plusieurs boulangeries.

[...] Alors que Jaouad reconnaît lui-même qu’il n’a pas besoin d’argent, ayant une existence de gosse de riches, possédant un appartement à Tanger et un jet-ski, faisant souvent la fête avec les amis en Espagne… « Je ne veux pas vivre tout le temps sur le dos de mes parents », répond le jeune homme. [...]

Le Midi-Libre

Carrières-sous-Poissy : saisie de 6 kilos de cannabis

Les gendarmes de la section de recherches d’Orléans (Loiret) ont mis la main sur six kilos de résine de cannabis et 20.000€ mardi matin au domicile d’un suspect à Carrières sous Poissy (Yvelines). Les militaires intervenaient sous la conduite d’un juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris, suite à une première série d’arrestations dans un dossier de go fast datant d’octobre dernier.
Ils cherchaient à interpeller le suspect dans le cadre d’une seconde vague d’interpellation.

Le Parisien

Reportage : Embarqués avec les go fast

A bord de grosses cylindrées, des dealers vont à Amsterdam acheter leur herbe et reviennent en banlieue parisienne. Karim Baouz de Paris match était avec eux. Tous les prénoms ont été changés.

Avec les gueules qu’on a, la société ne nous donne rien. La porte est fermée, alors on passe par la fenêtre. Comme on ne nous laisse pas gagner notre pain décemment, on fait du ­business.

Quelque part dans la banlieue nord de Paris. Un petit appartement qui sert de planque à une bande de dealers. Papier peint ­décrépi, ameublement minimal – une armoire, une table, des chaises. Sur la table, de grosses liasses de 500, de 50, de 20 euros. Un des jeunes les compte avec la rapidité d’un bookmaker du Bronx : 30 000 euros au total, de quoi acheter 5 kilos d’amnésia, une herbe puissante au succès tellement foudroyant que certains disent qu’elle pourrait supplanter la cocaïne. Kevin, le chef de la bande, m’explique qu’il part de suite à Amsterdam pour ­alimenter son territoire. Ce sera un «go fast», un voyage express en voiture pour aller chercher de la drogue. Kevin et sa bande en font presque chaque week-end. […]

La préposée du péage, qui a dû en voir d’autres, ne tique même pas quand elle réalise que le conducteur porte une ­cagoule – il protège en fait son ­visage de ma caméra. «Merci madame, au ­revoir madame», lui disent poliment les jeunes.

Il m’a fallu plus d’un an pour les approcher et les convaincre de me ­laisser les accompagner lors d’un go fast. Ils ont fini par accepter, en partie parce qu’ils estiment que les reportages à la télé racontent n’importe quoi : «Le go fast, ce n’est pas un exploit, c’est un truc tout simple. N’importe qui peut le faire», assène Kevin. […]

Paris Match

Tours : 710 kilos de cannabis saisis dans un go-fast sur l’A10

Sept cent dix kilos de cannabis ont été saisis dans la nuit de jeudi à vendredi sur l’A10 près de Tours à bord d’un go-fast en provenance d’Espagne et à destination de la région parisienne, a annoncé la direction des douanes dans un communiqué.

Au cours de cette opération, qui s’est déroulée entre 2 heures et 4 heures au péage autoroutier de Tours La Monnaie, les douaniers ont interpellé deux des trois trafiquant. Le troisième, qui a pris la fuite lors du contrôle, est actuellement recherché.

La technique du go-fast consiste à former un convoi de plusieurs véhicules pour acheminer rapidement par l’autoroute de la drogue, souvent en grandes quantités, à un grossiste. L’un des véhicules du convoi, le porteur, transporte la marchandise. Il est précédé ou accompagné d’un ou plusieurs véhicules éclaireurs ou suiveurs chargés de sécuriser ou de contrôler le trajet pour le compte des trafiquants. Leur détermination rend particulièrement périlleuse toute intervention des forces de l’ordre (police, gendarmerie, douanes) sur ce type de convois.

Un véhicule douanier posté sur le dispositif a permis de mettre en échec une tentative de fuite à contresens sur l’autoroute de l’une des berlines du convoi. [….]

Le Point (Merci à Zentropiste)

Grenoble (38) Quatre trafiquants dont Mohamed.B et Marouane.H sous haute-surveillance

Les quatre trafiquants présumés interpellés mercredi matin par la PJ de Grenoble, le Raid et la BRI de Lyon, lors de l’interception à Valence sud d’un « go fast », ont été conduits au palais de justice de Lyon sous très haute surveillance ce vendredi matin.

Les quatre hommes, parmi lesquels Mohamed Bessam, 36 ans -un ancien Lyonnais domicilié dans l’agglomération grenobloise-  et Marouane Hammoudi, un truand lyonnais évadé de la prison de Bellechasse (Suisse) en mai dernier, doivent être présentés ce vendredi à des magistrats de la JIRS (Juridiction inter-régionale spécialisée) qui instruisent le dossier.

Un très important dispositif de sécurité a été mis en place à la sortie du commissariat central de Grenoble où les suspects avaient été transférés  mercredi après la saisie de 650 kilos de résine de cannabis dans une Audi RS6 remontant d’Espagne vers Grenoble.

Dauphiné libéré

Forte hausse des saisies de cocaïne en France en 2011

Le président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt), Étienne Apaire, le révèle au Figaro : «Les saisies de cocaïne sont en forte hausse en 2011.» «Plus de 10 tonnes, dit-il, ont été interceptées cette année par les douanes, la police et la gendarmerie.» Selon lui, «les Antilles restent une plaque tournante du trafic».

Avec plus de 52 tonnes interceptées l’an dernier, «les saisies de cannabis sont stables, quant à elles, par rapport à 2010», estime le juge Apaire. Selon lui, le Go Fast (transport par voiture ou bateau rapide) demeure un moyen de livraison privilégié dans les cités. L’enquête sur le réseau de La Visitation, à Marseille, a, par exemple, mis en évidence les nombreux allers et retours des trafiquants des quartiers nord de la ville entre le sud de l’Espagne et la Cité phocéenne.

Le Figaro

Drogue : 900 kilos de cannabis saisis à la frontière franco-espagnole

Deux hommes ont été arrêtés mercredi soir dans les Pyrénées-Atlantiques, à la frontière franco-espagnole, en possession de 900 kilos de résine de cannabis. Agés de quarante-deux et vingt-six ans, et originaires de la région parisienne, ils ont utilisé la méthode dite du « go fast » pour transporter la résine, qui était dissimulée dans une puissante Audi. Une troisième voiture et son conducteur ont échappé à l’arrestation.

Les Echos

Côte d’Azur : Sur l’autoroute les « go fast » dans le viseur

La Ford Mondeo était prête. Les caches pouvaient recevoir 300 à 400 kg de haschich. Les 200 000 € étaient planqués dans l’une d’elles. Mais le top départ n’a jamais été donné. Au terme de deux ans d’enquête, en avril dernier, les gendarmes démantèlent une équipe de trafiquants cannois et investissent une villa de Mougins, où deux voitures allaient s’élancer dans un « go fast » avec aller-retour express en Espagne.

« Go fast. » Le scénario est bien rôdé. Devant, un véhicule « ouvreur », chargé de jouer les éclaireurs. Derrière, le « suiveur », qui prendra le relais en cas de pépin. Et au milieu, une voiture chargée de shit ou de coke. Trois véhicules puissants, type BMW, Audi, 4×4 Mercedes ou Porsche Cayenne, à même de semer les poursuivants : voilà réuni le casting type d’un « go fast », ces convois de véhicules rapides utilisés par les trafiquants de drogue.Or la Côte d’Azur offre un décor privilégié pour ce dangereux business. Comme zone de passage, entre Espagne (où transite généralement le shit venant du Maroc) et Italie. Mais aussi zone d’approvisionnement, en provenance de l’Espagne ou des Pays-Bas. Bon réseau autoroutier, situation géographique, un million d’habitants, une activité festive… [...]

Marie-Catherine Kuntz-Pinguet, directeur adjoint des douanes des Alpes-Maritimes, recense ainsi vingt-deux « très grosses saisies » en 2010. La drogue circule en voiture, mais aussi à bord de poids lourds, avec ce camion record : 676 kg de shit, bien dissimulés par sa cargaison commerciale… Au total, grâce à un travail d’enquête mené en réseau, les douaniers azuréens ont saisi l’an dernier 1,145 t de shit et 22 kg de coke. Soit une bonne part des prises en région Paca et en Corse : 2,440 t de shit, 39 kg de coke et 4,3 kg d’héroïne.[...]

Nice Matin

Quand le gang des Lyonnais vole des Audi à Aubagne

Le banditisme lyonnais a-t-il jeté son dévolu sur la région marseillaise ? Deux malfaiteurs installés dans la cité des Gaules ont été mis en examen pour un spectaculaire cambriolage dans une concession de voitures de luxe.Le banditisme lyonnais a-t-il jeté son dévolu sur la région marseillaise ? Après le règlement de comptes sanglant lors duquel deux garçons originaires de Lyon ont été assassinés, à Marseille, le 11 mai dernier, deux nouveaux présumés malfaiteurs installés dans la cité des Gaules ont été mis en examen mercredi pour des faits commis à Aubagne.

Ils sont soupçonnés d’avoir participé à un spectaculaire cambriolage dans une concession de voitures de luxe, en octobre 2009, dans la zone industrielle des Paluds. Dans la nuit du 15 au 16 mai, ils ont réussi à dérober deux puissantes berlines Audi, une RS4 et une S4, dans le garage Bernabeu situé prés du centre commercial Auchan.

Le jour du vol, c’est une équipe de six ou sept individus qui se trouvaient dans la concession Audi. Les malfrats avaient d’abord réussi à neutraliser le système d’alarme, avant d’entrer par effraction et de percer le coffre-fort où se trouvaient les clés des véhicules de luxe. Après avoir ouvert toutes les portes du garage, ils avaient utilisé un 4X4 Q7 pour enfoncer le portail d’enceinte et quitter les lieux. Tout avait fonctionné à merveille jusqu’à ce que les malfaiteurs, qui roulaient entre 190 et 200 km/h sur l’A7 ne soient victimes d’un accident, un peu avant Montélimar. Les blessés, dans la RS4, s’étaient alors réfugiés dans le deuxième bolide volé, pour rejoindre la région lyonnaise.[...]

La Provence