Gilbert Collard : « Pour qui se prend » Patrick Bruel ? (vidéo)

Le chanteur refuse de se produire dans des villes dirigées par le FN, mais Gilbert Collard « s’en fout ».

Patrick Bruel ne jouera plus à Fréjus, ni à Béziers, ni à Hénin-Beaumont, tant que ces villes seront dirigées par le FN. Mais le député du Rassemblement Bleu Marine, Gilbert Collard « s’en fout ».

« Mais pour qui il se prend ?« , demande l’élu du Gard, invité de CPolitique, sur France 5. « Tant mieux qu’il ne vienne pas, c’est ce qu’on appelle la liberté d’aller et venir et de repartir », s’agace-t-il.

« Et s’il croit qu’il prive beaucoup de monde, peut-être qu’il se trompe », ajoute le député.

Gilbert Collard estime que Patrick Bruel fait ainsi preuve de « mépris pour le suffrage ».

« Même si je peux comprendre que des électeurs désespérés répondent à un discours populiste, je ne veux pas me produire devant une institution dont je méprise l’idéologie », avait expliqué l’artiste pour justifier sa décision.

France Tv Info

Hénin-Beaumont/LDH : la mairie entend réclamer 36.000 € de loyers impayés (màj)

Addendum 10/04/14

[...] Marine Tondelier monte au créneau en reprochant au maire d’avoir voulu « détruire un contre-pouvoir » parce que ça l’arrangeait, évoquant « un choix politique et délibéré ». Une attaque balayée d’un revers de manche par Steeve Briois : « Je veux remettre tout à plat ; votre système de copinage et de favoritisme, ça suffit ! »

Et lorsque David Noël s’empresse d’en rajouter une couche, il est cueilli à froid par Bruno Bilde, lâchant : « On fait tout un foin alors qu’il y a 14 adhérents dont MM. Noël et Binaisse et tout le PC local ! »

C’est le moment que choisit alors l’adjoint aux finances, Jean-Richard Sulzer, pour lancer une bombe : « M. le maire, je demande que vous entriez en procédure du recouvrement dû par cette association. On peut évaluer le loyer à 600 € par mois en y incluant les charges, soit 72 000 euros sur dix ans, mais comme il y a prescription au-delà de 5 ans dans ce type de recouvrement, c’est 36 000 € que vous devez émettre soit sur la section d’Hénin, soit sur la Ligue nationale ! Je vous invite d’ailleurs, s’il y a débat, à saisir le procureur financier ! » « Rendez l’argent ! » crie alors un élu.

Rude mandat en perspective !

La Voix du Nord

Merci à résurgence

09/04/14

[...] Interrogé par Ali Baddou, le président de la fédération départementale de la LDH du Pas-de-Calais qualifie cette histoire de « complètement ahurissante ».

« Nous ne sommes ni une association révolutionnaire, ni terroriste… On a pignon sur rue, on est reconnus, on est indissolublement liés à l’histoire de la République. » – Alain Pruvot, LDH

Morandini

_______________________________

[...] Interrogé sur Sud-Radio, Gilbert Collard, candidat RBM malheureux à Saint-Gilles (Gard), a regretté cette décision.

«ll ne faut pas donner de grain à moudre à nos détracteurs qui veulent nous réduire à l’état de poussière fascisante». L’avocat ajoute : «Moi je n’aurais pas viré la LDH, je lui aurais demandé de signer un bail et de payer».

Le Figaro

08/04/14

Élection municipale ; Quand le président de la LDH de Hénin-Beaumont appelait à voter contre le FN :

(merci à LaurentB)


Addendum à 18H00

Florian Philippot était l’invité à ce sujet dans l’émission de Wendy Bouchard sur Europe 1 le 8 avril 2014.

lien direct sur : VK


Addendum à 13H47

Communiqué de presse de Steeve Briois

Depuis des années, la ligue des droits de l’homme bénéficiait de subventions municipales et d’un local municipal en toute illégalité. Non seulement, aucun bail n’a été signé entre l’association d’extrême gauche et la mairie faisant de la LDH, un occupant sans titre mais plus grave, ces subventions sont totalement illégales.

Une pseudo journaliste de France Info dénommée Lemaire, à la recherche du buzz, fait la une de l’édition matinale en reprochant à la municipalité de respecter la loi !

En effet, les communes ne peuvent pas subventionner une association politisée et partisane. Le Conseil d’Etat indique qu’il n’est pas possible de subventionner une association qui combat une formation politique dont l’existence est légalement reconnue, et, d’autre part, que cette association de nature politique et partisane ne remplit pas les conditions de légalité de l’attribution d’une subvention.

Que les médias puissent reprocher à la nouvelle équipe municipale de respecter la loi est un comble. Que la bien-pensance s’y fasse : désormais la loi sera respectée à Hénin-Beaumont !  [...]

Front National

_____________________________

Le nouveau maire Front national d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a décidé que la Ligue des droits de l’Homme ne pourra plus bénéficier du local qui était mis à sa disposition par la commune. Il reproche à la LDH d’être politisée et hostile à son équipe. [...]

Hebergeur d'imageC’est un local de 20 m² situé au rez-de chaussée avec une grande vitrine où s’affichent des messages citoyens. On peut y lire les résultats d’un récent concours de poésie sur le thème de l’égalité des droits.

Ce local de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) est à quelques pas seulement de l’hôtel de ville d’Hénin-Beaumont. Il appartient d’ailleurs à la mairie qui depuis une dizaine d’années le laissait librement et gratuitement à disposition de la LDH, à laquelle les différentes municipalités versaient aussi une subvention : 300 euros par an.

Hebergeur d'imageMais pendant la campagne des dernière élections municipales, la Ligue des droits de l’Homme s’était clairement prononcée contre l’extrême droite. Depuis plus longtemps encore, elle s’opposait au Front national à Hénin-Beaumont. Le nouveau maire de la ville, Steeve Briois, a donc souhaité réagir, et a annoncé qu’il mettait fin au prêt du local, le jugeant « injustifié« . La LDH devra donc rapidement quitter les lieux.

« La Ligue des droits de l’Homme est une association politisée. Dès l’instant où elle s’immisce dans la vie municipale avec des a priori, on coupe les liens« , se justifie Steeve Briois.

Les responsables de cette association de défense des droits de l’homme ne s’attendaient pas à travailler en très bonne entente avec le nouveau maire FN. Mais ils accusent tout de même le coup face à une telle mise en demeure de quitter le lieux. [...]

France Info

Gérard Darmon et France Télévisions condamnés pour avoir insulté Gilbert Collard

Selon le site Internet du Parisien , le comédien Gérard Darmon a été condamné, aujourd’hui, à 500 euros d’amende avec sursis pour avoir qualifié l’avocat Gilbert Collard de « petit con » dans l’émission « On n’est pas couché », le 24 septembre 2011, sur France 2.

Hebergeur d'image

Mais a été relaxé pour avoir dit que Gilbert Collard était « légèrement à la droite d’Hitler au niveau des idées ». [...]

De son côté, Rémy Pflimlin, le PDG de France Télévisions, a également été condamné à 500 euros d’amende, en tant que directeur de la publication.

Morandini

La « contagion » des accords avec le FN inquiète à l’UMP

Olivier Lapierre, ancien maire UMP de Saint-Gilles, a été exclu du parti. Celui-ci souhaitait un accord avec le Front national aux municipales de 2014. Cette décision est l’occasion pour Jean-Fraçois Copé de rappeler la ligne de conduite de sa formation face à la montée électorale du parti d’extrême-droite.

Hebergeur d'image

Jean-François Copé a voulu faire un exemple. Le conseiller général UMP du Gard Olivier Lapierre a été exclu du parti mercredi. L’ancien maire de Saint-Gilles avait annoncé qu’il souhaitait et soutiendrait la candidature du député du FN Gilbert Collard aux municipales de 2014. [...]

L’exclusion d’Olivier Lapierre est donc l’occasion pour Copé de rappeler «qu’aucun accord d’aucune sorte ne sera accepté avec le Front national», alors que beaucoup à l’UMP craignent une «contagion». «Rien ne bougera au niveau national, rien ne peut bouger sans quoi nous sommes morts. Mais dans les petites villes, on voit nos digues s’effondrer une à une», déplore un ténor UMP de la région Paca.

Dans les rangs du parti, certains doutent de l’efficacité de la stratégie arrêtée par Nicolas Sarkozy et défendue par Jean-François Copé. «La diabolisation du FN a prouvé ses limites électorales, c’est l’une des leçons à tirer des partielles», poursuit l’élu. [...]

Le Figaro

Des députés UMP défilent avec Collard: Estrosi « pas satisfait »

Le député UMP des Alpes-Maritimes Christian Estrosi a exprimé sa désapprobation après la manifestation de dimanche contre le mariage gay, qui a vu défiler derrière la même banderole des députés de son mouvement et l’élu Front national Gilbert Collard.

« Bien évidement ça ne me satisfait pas », a déclaré le maire de Nice sur Canal +.

« Je fais partie de ceux qui ont considéré que mon devoir d’homme politique était de débattre au sein du Parlement », a-t-il poursuivi. « Je n’ai pas manifesté (…) ça m’évite de me retrouver dans une situation inconfortable, à côté de gens que je n’ai pas envie de supporter ».

« Mais nous savons qu’une manifestation c’est le lieu où il y des rassemblements hétéroclites. C’est vrai lorsqu’il y a des grands mouvements syndicaux, lorsque nous voyons tous les extrêmes essayer de se mêler, et c’était vrai là », a tempéré l’ancien ministre sarkozyste.

Le Point

L’apolitisme de Frigide Barjot contesté (Vidéos)

Audrey Guibert, Secrétaire Départementale du Front National de l’Essonne interpelle Frigide Barjot :

Selon Gilbert Collard, député apparenté FN, «Frigide Barjot se fout du monde» lorsqu’elle dit représenter les «Français non-représentés». «En excluant le Front national, elle exclut plus de 6 millions de Français »

Immigrés/suppression d’allocations : « Du populisme qui pue ! » (Gourrier/RMC)

Les GG de RMC réagissent à la proposition de supprimer les allocations pour les nouveaux arrivants, avancée par Thierry Mariani. Avec le père Patrice Gourrier, Etienne Liebig et Gilbert Collard.

« A partir du moment où tout est mondialisé, eh bien il y a un devoir de solidarité vis-à-vis de l’étranger qui est en France ! [...] On n’est plus au temps des Gaulois ! » – Père Patrice Gourrier

« Moi je me parfume au populisme qui pue et j’en suis fier ! » – Gilbert Collard

« Il y a des immigrés qui constituent le peuple et qui sont plus français (que des Français). » – Etienne Liebig

Le FN utile à la France ? « La réponse, bien entendu, est non » (Soubré/RMC)

Dans les GG de RMC, une auditrice fustige Marie-Anne Soubré qui s’est moquée du Front National et de ses électeurs. Avec Marie-Anne Soubré, Gilbert Collard et Patrice Gourrier.

« Gilbert (Collard), moi je suis républicaine. A partir du moment où tu es élu, je respecte l’élu que tu es, je respecte tes électeurs qui se sont trompés mais qui ont voté pour toi ! » – Marie-Anne Soubré

« Faut arrêter de prendre les électeurs du FN pour des idiots, en disant qu’on ne sait pas ce que l’on fait, et de dire surtout qu’il faudrait supprimer ce parti ! C’est complètement ridicule de dire ça ! » – Isabelle

« J’ai le droit de penser que les idées et l’absence totale de programme, et que la démagogie intégrale du FN est dangereuse pour la France. » – Marie-Anne Soubré

Manif pour tous : Alexis Corbière dénonce « la présence d’un antisémite aux côtés du FN » (RMC)

Dans les GG de RMC, alors que Geoffroy Didier (UMP) est invité à réagir à des propos de Florian Philippot, Alexis Corbière s’indigne que personne ne parle de la présence du « révisionniste » Nick Griffin (BNP) aux côtés de cadres FN à la « Manif pour tous ».

« Dimanche dernier, y avait un négationniste antisémite qui s’appelle Nick Griffin, qui était bras dessous, bras dessous avec Gilbert Collard, Marion Maréchal-Le Pen et les parlementaires du FN. La presse en a peu parlé, ce n’est pas secondaire. » – Alexis Corbière

Sur son blog, Alexis Corbière ne se gêne pas d’insulter et de dénigrer Gilbert Collard.

« Je souligne aussi que Gilbert Collard, l’autre bouffon parlementaire du FN (qui par ailleurs ne fait strictement rien à l’assemblée nationale), avait déclaré lors de son adhésion au « Rassemblement bleu marine » : « si je vois le moindre antisémite ou négationniste, je me casse » ! Nous y voilà. Qu’attends Collard pour mettre en application ses promesses ? [...] » – Alexis Corbière

Rappelons que le Parti de gauche a fait la part belle à Mikis Théodorakis sur son site web, artiste grec et antisémite notoire, avant de supprimer la page suite au tollé suscité. En pleine polémique, Alexis Corbière avait alors invoqué… l’ignorance (voir le lab Europe1).

Collard/Peillon : Marine Le Pen se paye Jean-Jacques Bourdin (RMC vidéo)

Alors que Marine Le Pen s’exprime sur la manifestation contre le mariage homosexuel, Jean-Jacques Bourdin lui coupe la parole et l’interroge à propos de la sortie de Gilbert Collard sur Vincent Peillon. Ce qui met en colère la présidente du FN.

Mariage gay : Collard appelle à manifester

Le député FN Gilbert Collard a appelé à participer à la manifestation anti-mariage homosexuel du 13 janvier, exhortant à « écraser Vincent Peillon du pied gauche, ça porte bonheur ».

« Ainsi, le seul fait libre de n’être pas d’accord avec cette loi, de vouloir en discuter, d’oser s’opposer, même en respectant la liberté sexuelle de chacun, incarcère les catholiques dans le camp des salauds, des homophobes haineux, des délinquants », tonne Gilbert Collard.

« Robespierre Peillon est de retour avec sa loi des suspects, son certificat de civisme qu’il est seul habilité à délivrer avec son profil de guillotine sèche », poursuit le député d’extrême droite. « C’est du terrorisme anti-chrétien, anti-catholique ». [...]

Le Figaro