Lyon : Le maire de Rabat (Maroc) soutient Gérard Collomb (PS) pour les municipales

Ce vendredi, le comité de soutien de Gérard Collomb pour les municipales annonce avoir dépassé le cap «symbolique» des 2014 membres. Et la liste des nouveaux renforts est étonnante.

Ainsi, Serge Klarsfeld, l’avocat « chasseur de nazis » espère que le maire de Lyon rempilera pour un troisième mandat.

Le maire de Rabat au Maroc Fathallah Oualalou a également rejoint la troupe, aux côtés de l’ancien maire du 8e Robert Batailly, du peintre Gilbert Coudène, du président de Lyon 1 François-Noël Gilly ou encore de l’ancien président de l’Université de Lyon Michel Lussault.

Pour rappel, depuis le 1er janvier, la quasi majorité des noms ronflants du Grand Lyon s’est rangée derrière Gérard Collomb à l’appel du président d’Acteurs de la Ville, Vincent Carry.

Lyon Mag

Lyon : Gérard Collomb agressé par des militants antifascistes d’extrême gauche cagoulés (+Màj)

Maj: Précisions sur l’agression

« J’ai entendu du bruit et je me suis retourné. J’ai vu derrière moi des personnes qui s’apprêtaient à me frapper. Mon chauffeur s’est interposé et par chance un véhicule de la police passait par là et m’a aidé à partir » a expliqué, ce vendredi matin, à notre rédaction Gérard Collomb. « Je lance un appel solennel à faire cesser cette violence insupportable, aussi bien de la part de l’extrême droite que de l’extrême gauche ».

Les personnes, à priori encagoulées, qui l’ont traité de « fasciste », étaient des militants antifascistes qui venaient de la manifestation organisée après la mort de Clément Méric. Pour mémoire, l’élu venait de recevoir, un peu plus tôt dans la soirée de jeudi, une délégation du collectif Vigilance 69, qui lutte contre l’extrême droite à Lyon.

Article complet sur leprogrès.fr

 _________________________________________

Le maire de Lyon a connu une folle soirée jeudi aux abords de la place de la Comédie.

Il est 20h45 lorsque Gérard Collomb sort de l’Hôtel de Ville à pied. Le téléphone vissé à l’oreille, il a pour ambition de rejoindre un restaurant non loin de la mairie centrale.
Sauf qu’après le rassemblement organisé plus tôt en hommage à Clément Méric, le jeune militant antifasciste décédé à Paris, il subsistait sur la place du 1er arrondissement une centaine de militants anarchistes. Ces derniers, reconnaissant le maire de Lyon, commencèrent à l’interpeller.

Encore présent sur place, les policiers ont appelé en renfort un équipage de la BAC qui s’est interposé entre Gérard Collomb et ses poursuivants, brandissant matraques et flashballs.
Le premier magistrat a finalement été exfiltré dans leur voiture, avec plus de peur que de mal.

Gérard Collomb a confirmé nos informations et a même apporté quelques précisions supplémentaires. Le maire de Lyon était accompagné de sa femme lorsqu’il est sorti dans la rue. Une quinzaine d’anarchistes les ont alors interpellés.

« J’appelle à ce que Lyon redevienne une ville de paix et je souhaite bannir toute forme de violence et de haine dans la municipalité », a déclaré Gérard Collomb qui entend désormais porter plainte.

Article complet sur LyonMag

Lyon : « Il n’y aura pas d’autre viol dans les prochains jours », selon Collomb

Cinq viols et agressions sexuelles ont été commis depuis octobre 2012, par un individu porteur d’une capuche, dans le 8e arrondissement de Lyon. Il s’attaque à de jeunes femmes seules, après 23h. Mais les policiers sont peu loquaces pour se donner plus de chance de le coffrer. [...]

Oui, un violeur sévit bien dans le 8e arrondissement. Cinq viols et agressions sexuelles ont été perpétrés depuis octobre 2012, le dernier fait remontant à janvier dernier. Une information judiciaire a été ouverte, nous a confirmé le Parquet. « Je ne peux pas vous donner plus d’éléments qui feraient courir un risque à l’enquête. Nous avons de vraies chances d’élucidation« , nous explique-t-on. [...]

Lyon Capitale

_____________________________

Invité de BFM TV, Gérard Collomb est revenu sur l’affaire du violeur en série du 8e arrondissement de Lyon. « Il appartient aujourd’hui à la police lyonnaise de travailler. Évidemment on le fait en concertation.  Mais c’est véritablement de leur ressort mais pas celui de la municipalité », a affirmé l’édile, tout en précisant que les actions de la police nationale et municipale allaient être renforcées sur le territoire du 8e arrondissement. [...]

Lyon Capitale

Merci à chris3818919

Gérard Collomb : « Je ne veux plus voir à Lyon un seul putain de ministre … »

Gérard Collomb est fâché. Le maire socialiste de Lyon en veut au gouvernement. C’est le mensuel Lyon Capitale qui le relate dans une brève : 

Je ne veux plus voir à Lyon un seul putain de ministre de ce gouvernement de merde !

Dans son édition de février 2013, Lyon Capitale reproduit ainsi la colère de l’édile, auprès de sa secrétaire, précise le magazine (…)

L’objet de son courroux ? 

La non-sélection de Lyon comme ville pour accueillir la Cité de la gastronomie. La Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires (MFPCA) a préconisé un réseau de trois villes pour mettre en place cette nouvelle institution : Dijon, Paris-Rungis et Tours. Un choix validé par le gouvernement.

La candidature de Lyon a séduit les membres de la MFPCA, mais son projet ne répondait que « trop partiellement aux ambitions qu’aurait pu nourrir la première ‘capitale mondiale de la gastronomie’ ». (…)

Europe 1

Des militants socialistes s’en prennent violemment à Cécile Duflot et Benoît Hamon

La campagne législative dans la 1ère circo du Rhône prend des allures de combat de rue. Les ministres Cécile Duflot et Benoît Hamon ont sauté d’un train ce vendredi matin à Lyon pour soutenir l’écologiste Philippe Meirieu, candidat investi officiellement par le Parti socialiste dans le cadre des accords nationaux avec EELV. C’était sans compter la mobilisation musclée des troupes du maire socialiste Gérard Collomb, qui soutient mordicus le dissident Thierry Braillard, PRG, le seul candidat « légitime, non piloté par Paris », selon lui. (…)

http://img99.imageshack.us/img99/1738/hamonmeirieuduflot.jpg

 Mais une dizaine de militants affublés d’autocollants PS se sont placés devant le troquet, en ordre de bataille, hurlant leur désaccord avec la candidature de Philippe Meirieu au mégaphone.

Une chaîne humaine s’est même organisée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, pour empêcher les ministres de Ayrault de passer.

Les équipes organisatrices de la visite politique des ministres avaient prévu le coup, et se sont rabattus sur un autre lieu, de l’autre côté du Rhône, à Perrache. Non sans mal, la voiture de Cécile Duflot devant attendre qu’un militant socialiste daigne la laisser passer.

C’est donc dans l’arrière-salle d’un petit bar du quartier Sainte-Blandine que Benoît Hamon et Cécile Duflot, encadrés par Philippe Meirieu et sa suppléante socialiste, Nathalie Perrin-Gilbert, ont pris la parole. Visages fermés, les ministres ont rappelé qu’il n’y avait qu’un seul candidat investi par le PS sur la 1ère circo du Rhône.

 Ce qui leur a pris dix minutes chrono, pendant lesquelles les militants socialistes anti-Meirieu se sont massés de nouveau devant le bar, l’une d’entre eux forçant même l’entrée en poussant des hurlement proches de l’hystérie.

Pas de quoi faire ciller les candidats officiels du PS qui se sont dit « habitués » de l’attitude de leurs adversaires de gauche, pas plus que les ministres qui, de toute façon, ont dû filer fissa.

Ils avaient un train à prendre.

Rue 89

Gérard Collomb : « Le modèle que défend Mélenchon a été essayé en URSS et au Cambodge ! »

Le maire PS de Lyon a estimé lundi, sur son blog, que le programme du leader du Front de gauche était « inapplicable ».

http://img24.imageshack.us/img24/5724/les3bien.jpg

(…) Sur son blog, Gérard Collomb considère que le programme économique du candidat FG « est inapplicable » et Jean-Luc Mélenchon, « parce qu’il est un homme intelligent, le sait bien ».

« Son programme n’est pas fait pour être appliqué mais pour frapper les esprits », ajoute le maire de Lyon.

Jean-Luc Mélenchon « est un homme attaché aux valeurs de la gauche », poursuit Gérard Collomb. « Je n’ai donc aucun doute :

il soutiendra sans condition François Hollande au lendemain du premier tour de l’élection présidentielle, même si, aujourd’hui, il est obligé d’être dans une posture », conclut-il.

Le Point

Gérard Collomb (PS) : Le vote des étrangers ne lui «paraît pas aberrant»

Sur Europe 1, Gérard Collomb, sénateur maire PS de Lyon, s’est dit favorable au vote des étrangers aux élections locales.

«Ca ne me paraît pas aberrant que des étrangers qui habitent depuis 20 ans en France puissent voter à des élections locales. Franchement, je connais beaucoup de vieux travailleurs immigrés qui ont tout donné pour la France pour développer nos usines qui aujourd’hui n’ont pas le droit de vote. Je pense que c’est regrettable pour eux et pour l’image de notre pays».

Europe 1

Accord PS-EELV : Gérard Collomb ne veut pas plier devant devant les «Khmers verts»

Dans une interview accordée au «Parisien» – «Aujourd’hui en France» à paraître ce mardi, le maire socialiste de Lyon dénonce un accord injuste entre le PS et Europe Ecologie – Les Verts (EELV). Gérard Collomb soupçonne Martine Aubry d’avoir profité de l’occasion pour «massacrer» les amis de François Hollande et craint des «candidatures dissidentes».

Philippe Meirieu a même été jusqu’à demander à lire les scénarios financés par Rhône-Alpes Cinéma pour vérifier s’ils sont politiquement corrects… Je ne peux pas accepter cette forme de terrorisme intellectuel.

Vous suspectez Martine Aubry d’avoir conclu cet accord avec les Verts sur le dos des amis de François Hollande. Pourquoi ?

Un peu partout en France, les circonscriptions cédées aux écolos sont celles où les sortants, ou les mieux placés pour l’emporter, ont soutenu François Hollande à la primaire. Quand on a soutenu le gagnant et qu’on se fait ensuite massacrer, cela ne pousse évidemment pas à entériner l’accord.

De même, Solférino a posé ici ou là des critères avantageant la candidature de soutiens de Martine Aubry. Quand tout est truqué d’avance pour favoriser les siens, on ne peut pas demander aux gens de se sacrifier. La direction du PS est en train de refaire pour les législatives les mêmes erreurs que lors des européennes en 2009, c’est à dire des accords d’états-majors qui vont nous faire perdre un nombre considérable de sièges. Et cela va –hélas !- rejaillir sur la présidentielle.

Le Parisien (Merci à Tockevil)

Lyon : Gérard Collomb appelle à cesser « les provocations vis à vis des musulmans »

« J’appelle les jeunes au calme pour que Lyon continue à rester cette belle ville où chacun a envie de vivre. » La formule généraliste de Gérard Collomb, qui est revenu vendredi sur les deux manifestations, ne brocarde pas un camp plus qu’un autre. Le maire de Lyon pense toutefois que la verdeur de certains militants identitaires tient plus de leur jeune âge que de la conviction profonde. « Il y a un certain nombre de jeunes manipulés par les groupes d’extrême-droite, insiste-t-il. Je les appelle à un peu de conscience » continue Collomb, qui exhorte à cesser « les provocations vis à vis des musulmans. »
Lyon Mag

Azzedine Gaci : «La majorité des musulmans se vivent comme Français et observent un islam apaisé»

Recteur de la mosquée de Villeurbanne, Azzedine Gaci, 46 ans, Algérien d’origine, est une voix écoutée. Président du Conseil régional du culte musulman (CRCM), il entretient de bonnes relations tant avec le sénateur-maire PS de Lyon, Gérard Collomb, qu’avec le député et ancien ministre UMP Dominique Perben. Il se veut le porte-parole d’un «discours qui pacifie et réconcilie».

Nous ne voulons pas des manipulations, des instrumentalisations de ces peurs qui sont, parfois, légitimes.

Arrivé à Lyon en 1986 pour terminer ses études, Azzedine Gaci est aujourd’hui enseignant-chercheur à l’École supérieure de chimie-physique-électronique de Lyon. Se disant indépendant, bien que rattaché à l’UOIF, l’aile radicale de l’islam français, il dirige une mosquée influente de la région lyonnaise, parce que fréquentée par nombre d’étudiants et enseignants – elle est proche du campus universitaire de la Doua. Il a été élu à la tête d’un CRCM qui pèse dans le paysage islamique français, puisque Rhône-Alpes regroupe 600 000 musulmans et 170 lieux de culte – dont une vingtaine de mosquées. […]

«Je perçois bien la peur de nombre de Français non musulmans, constate-t-il. Mais j’ai mon explication sur le sujet : la mondialisation a mis fin à toutes les frontières géographiques, économiques, culturelles, ce qui engendre une crise d’identité pour les Français, dans un contexte de graves difficultés économiques. Et cela coïncide avec une présence musulmane de plus en plus visible.»

Il se dit «favorable à un débat sur l’islam», mais s’interroge sur sa pertinence actuelle. «Pourquoi l’avoir lancé maintenant, à quinze mois des présidentielles ?» interpelle-t-il. […]

Le Point