« Une souris verte » : Chanson de Chouan ?

Les paroles de cette comptine pour enfant dateraient de la guerre de Vendée qui a eu lieu au XVIIIe siècle, au cours de la Révolution française, et plus particulièrement pendant la Première République.

La souris verte serait un officier vendéen, capturé par un soldat républicain. Ce dernier le présente à ses supérieurs, puis s’ensuit la torture et la mise à mort du prisonnier. Le soldat est ensuite récompensé par une pièce de monnaie.

La fin aurait été ajoutée au cours du temps et les versions dépendraient des régions.

Wikipédia

Et le génocide vendéen alors ? (Atlantico)

Jeudi dernier, les députés ont adopté la proposition de loi sur la pénalisation de la négation des génocides. Le texte remet ainsi le génocide vendéen, occulté dans les livres d’histoire, au cœur des discussions. La France a-t-elle une mémoire sélective ? [...]

Dans ce cadre, il s’agissait de créer l’homme nouveau, ce qui passait obligatoirement par la disparition de l’homme ancien qui devait accepter d’être régénéré ou de disparaître.

Atlantico

(merci à Sacripant)