Genève : des béquilles démontables découvertes dans les bagages de Roms

Les gardes-frontière opérant à la gare de Cornavin, à Genève, ont découvert dans les bagages de deux ressortissants roumains du matériel leur permettant de se faire passer pour des handicapés lorsqu’ils mendient dans la rue.

Lors du contrôle, deux Roumains ont déclaré spontanément qu’ils séjournaient à Genève pour quelques semaines en tant que touristes, a fait savoir lundi le corps des gardes-frontière de la région de Genève. Lors de la fouille de leurs valises, les agents ont alors découvert en pièces détachées plusieurs béquilles emballées dans des couvertures.

Les deux Roumains ont alors admis qu’ils étaient venus à Genève pour mendier et qu’ils utilisaient les béquilles et d’autres accessoires pour susciter la pitié des passants. Selon eux, l’investissement consenti est rapidement rentabilisé. Ils ont précisé qu’ils dormaient sous les ponts pour ne pas dépenser trop d’argent.

Ils ont expliqué qu’ils voyageaient ainsi de ville en ville. Les deux Roumains venaient de Lyon. Rien ne pouvant leur être reproché, ils sont partis en direction du centre-ville de Genève après le contrôle, leurs valises à roulettes sous les bras, ont précisé les gardes-frontière.

Tribune de Genève

Suisse : Nouvel affrontement ethnique entre détenus à Champ-Dollon

La prison de Champ-Dollon, à Puplinge (GE), a été le théâtre d’une nouvelle bagarre entre détenus, mardi matin. L’information, révélée par la télévision locale « Léman Bleu », a été confirmée par le président de l’Union du personnel du corps de police (UPCP) Christian Antonietti.


Selon M. Antonietti, la rixe aurait fait deux blessés. La prison de Champ-Dollon est depuis plusieurs jours sous haute tension. Dimanche, une énorme bagarre impliquant une centaine de détenus a éclaté. La police a été mobilisée et le calme est revenu l’espace d’une nuit. Lundi, deux nouvelles rixes se sont produites.

Deux groupes ethniques

La violence au sein de la prison serait le fait de deux groupes ethniques. Il y a d’un côté les Albanais et de l’autre les Maghrébins, a relevé M. Antonietti. Les deux bagarres, lundi, avaient fait sept blessés parmi les détenus, dont cinq grièvement poignardés. Un gardien avait aussi été blessé à une main.

Romandie.com

(Merci à Chantecler)

Trois interpellations dans une affaire de traite d’êtres humains à Genève

Trois ressortissants roumains accusés d’avoir fait venir des compatriotes sur sol genevois en échange de sommes à taux d’intérêts « usuriers » ont été arrêtés début août.
(…) Le principal accusé, un homme de 43 ans, vantait les mérites de Genève à ses compatriotes, explique la police. Il racontait que la Suisse est un Eldorado, où il est aisé de commettre des vols, de se prostituer, ainsi que de mendier, ajoute-t-elle.

Des ressortissants roumains, dont le nombre n’a pas été précisé, auraient bénéficié de l’aide des trois suspects pour leur venue en Suisse. Dès leur arrivée dans la cité de Calvin, des sommes d’argent toujours plus élevées auraient été réclamées en échange. En cas de refus, des menaces, telles que bouter le feu à leur maison en Roumanie, auraient été proférées.

Le principal suspect, ainsi que sa femme, ont reconnu les faits.

RTS.ch

(Merci à Hofer)

Un Roumain arrêté dans le sud de la France pour un double meurtre à Genève

Un Roumain de 36 ans a été arrêté et placé sous écrou extraditionnel à la prison de Luynes, près d’Aix-en-Provence, dans le cadre de l’enquête sur le double meurtre d’un couple de sexagénaires à Genève.

L’homme a été interpellé en état d’ivresse le 8 mai par des policiers de La Ciotat (Bouches-du-Rhône). Après diverses investigations [..], il a été placé en détention dans le cadre d’un mandat suisse pour un double meurtre.

Les deux sexagénaires avaient été retrouvés sans vie après avoir été roués de coups puis étranglés le 10 novembre 2012 à Châtelaine, dans le canton de Genève.

Le suspect a refusé son transfert vers la Suisse lors d’une première comparution la semaine dernière. La cour d’appel d’Aix-en-Provence doit se prononcer sur son extradition.

Le Figaro
(Merci à Antibarbare)

Suisse : Procès de six Roms agresseurs de personnes âgées. 3 à 7 ans de prison (MàJ)

Six Roms, agresseurs de personnes âgées, expliquent leurs actes devant le Tribunal criminel de Genève. La procureure compte réclamer des peines de plus de 10 ans de prison.

Addendum 11/05 : Le Tribunal criminel de Genève a condamné vendredi six ressortissants roumains à des peines de prison allant de 3 ans avec sursis partiel à sept ans ferme pour brigandage aggravé. Ces hommes ont participé à des degrés divers à des vols violents chez des personnes âgées.

Ils sont certes issus d’une minorité ethnique avec des perspectives professionnelles et économiques moindres, mais chacun était en mesure de travailler honnêtement dans son pays, a déclaré le président du Tribunal criminel. «Ils auraient pu ne pas tomber dans la violence, ils avaient le choix», a-t-il souligné.

20min.ch

Qui sont-ils ces accusés? Des hommes de 22 à 39 ans, tous nés en Roumanie, originaires pour la plupart du même village. Ils se connaissent bien. Certains sont de la même famille. Des Roms, dont certains se sont longtemps contentés de mendier ou de voler dans les rues de Genève. La plupart ont des antécédents. Mais seul l’un d’entre eux aurait commis des vols avec violence et aurait fait de nombreuses années de prison en Roumanie.

«C’est grâce au produit des vols en Suisse que vous pouviez repartir en Roumanie ? » demande le juge Fabrice Roch à l’un des six prévenus qui comparaissent depuis ce lundi devant le Tribunal criminel pour vol en bande et brigandages aggravés au préjudice de personnes âgées. L’accusé répond que oui. C’est bien ainsi que les choses se passaient. Et lorsqu’il avait dépensé tout l’argent dans son pays, il revenait à Genève pour voler à nouveau. […]

Les autres accusés disent plus ou moins la même chose et se rejettent la faute: «Je ne savais pas que mes camarades allaient frapper. Pour moi, il fallait juste tenir ces personnes. Quand j’ai vu l’une d’elles par terre, j’ai eu peur. Je suis parti et j’ai dit aux autres de faire de même.» Un prévenu fait part de ses réticences avant de s’en prendre à Madeleine, 86 ans, «car elle lisait la bible». Il voulait attendre qu’elle aille se coucher et qu’elle s’endorme. Il ajoute: «J’ai le respect des personnes âgées. » Pourtant, malgré ce respect, Madeleine a été malmenée sans pitié comme les autres victimes de ces cinq brigandages commis entre août et octobre 2011.

Certains prévenus admettent qu’il y avait un chef de bande et des repérages avant de passer à l’attaque de villas isolées ou d’appartements se trouvant au rez-de-chaussée. «Vous receviez des SMS de vos amis qui vous signalaient les maisons intéressantes? C’est vous qui choisissiez les villas ? » demande le juge à l’un de ces hommes. Ce dernier nie catégoriquement. Il n’y avait ni chef, ni rôles précis pour les membres de la bande. Pas d’organisation et pas de scénario. «Les personnes âgées c’était un choix ou une coïncidence ? » insiste le magistrat: «Une coïncidence», affirme le prévenu. Le juge lui fait tout de même remarquer que ce n’est pas ce qu’il a déclaré au cours de la procédure. […]

TDG

Rive de Gier (42). Mauvaise passe, l’escort-girl doit rembourser 699 000 euros à son client suisse

Le 15 novembre, le procès avait mis en évidence les agissements d’un quatuor familial de Rive-de-Gier. Trois jeunes filles de 25 à 32 ans : Karima, l’escort-girl. Nadia, sa sœur. Soumia, l’ex « belle-sœur ». Et Faoiz, le frère, absent à l’audience. À l’automne 2008, Karima entre en contact avec Xavier, un quinquagénaire genevois professeur de musique. La belle se livre à une relation tarifée, puis une autre. Et le client tombe amoureux.

Pendant un an, Xavier est sollicité pour une dizaine de versements allant de 25 000 à 100 000 euros. L’argent, en espèces, atterrit dans les poches de l’escort-girl et de sa sœur Nadia, puis dans celles du frère. Le filon fonctionne à plein régime. Jusqu’au jour où Faoiz, un peu trop « gourmand », le menace puis le séquestre. Le client genevois porte plainte. Il a été dépouillé de près d’un million d’euros. Il est ruiné.

Le tribunal correctionnel a rendu hier une décision qu’il avait mise en délibéré. Le juge a suivi les réquisitions du procureur : 18 mois de prison ferme pour Faoiz, 3 ans dont 30 mois avec sursis pour Karima, 18 mois dont 15 avec sursis pour Nadia. Enfin, la belle-sœur, Soumia, est punie de 8 mois avec sursis. Les trois filles ont interdiction d’entrer en contact avec Xavier. Le quatuor devra également indemniser sa victime à hauteur de 699 000 euros.

Le Progrès

Prison de Champ-Dollon (Suisse) : 93% des détenus sont étrangers

- Champ-Dollon (Canton de Genève) détient le record de Suisse des détenus étrangers.
- Une centaine de nationalités se côtoient dans une prison surpeuplée.
- La nouvelle politique permettant d’incarcérer les multirécidivistes fait exploser le taux d’occupation.

Avec 92,8% d’étrangers, elle affiche 10% de plus que la moyenne nationale.
[...]
En attendant, si Champ-Dollon souffre de surpopulation carcérale étrangère, c’est aussi parce que le Département de la sécurité a serré les boulons. Comment? Cet été, il a signé une convention avec le Ministère public permettant d’incarcérer 6 mois fermes les malfrats dès la seconde récidive et sur simple contrôle d’identité.

«Il est vrai que la nouvelle politique contre les multirécidivistes a participé à l’augmentation des prévenus étrangers à Champ-Dollon»,

relève le magistrat Pierre Maudet. Il annoncera dans une prochaine conférence de presse le bilan de cette traque aux multirécidivistes de la délinquance de rue.

Parallèlement, l’application du nouveau Code de procédure pénale implique aussi de pouvoir écrouer un récidiviste condamné à une petite peine, même cinq ans après sa condamnation. En d’autres termes, il y a aujourd’hui moins de détentions préventives mais bien plus d’exécutions de peines.

Enfin Alpha, l’opération de la police menée en octobre pour combattre la violence dans les rues ainsi que le trafic de drogue a aussi été un facteur déterminant dans la surpopulation carcérale des étrangers.

GHI

La police de Genève publie quotidiennement un bulletin qui rapporte de façon détaillée les délits commis dans les dernières 24 heures :

Bulletins journaliers du service de presse

Genève : élèves interdites de gym près de la Mosquée

Une prof de gymnastique de l’école André-Chavanne a empêché ses élèves le mois dernier de participer à un cours de gymnastique sur le terrain d’athlétisme. La raison? Le stade est proche de la Mosquée du Petit-Saconnex et il y a trois ans, des étudiantes en tenue de gym avaient été insultées par des fidèles. Des explications qui ont choqué des parents. (…)

Pour Hafid Ouardiri, ancien porte-parole de la Mosquée, la réaction de la professeur est sage:

«Nous vivons dans une société plurielle où il est important de respecter ce que chacun veut exprimer.

En renonçant à faire courir des jeunes filles en shorts devant les fidèles de la Mosquée, je pense que l’enseignante a pris une décision réfléchie. «Je trouve mieux que l’on anticipe un éventuel problème qui pourrait être pris comme une provocation.»

Le médiateur de paix tient toutefois à rappeler aux fidèles de la Mosquée qu’ils ne doivent pas, de leur côté, dicter la manière de vivre des occidentaux:

«Il est indispensable de respecter les cadres des autres. Il est aussi important que les fidèles sachent qu’il y a une école et un stade près de la Mosquée, et qu’ils doivent respecter l’espace de vie des étudiantes, vêtues ou non d’une tenue de gymnastique. Ils ne doivent pas s’en offusquer.» Et Hafid Ouardiri de conclure:

«La meilleure solution ne serait-elle pas de planter des arbres ou une haie bien verte et fournie qui feraient de l’ombre entre la Mosquée et le stade?» (…)

GHI

Suisse. Un couple genevois tué par strangulation

Le couple de sexagénaires avait été retrouvé sans vie samedi à leur domicile à Châtelaine. La femme, âgée de 64 ans, avait été retrouvée dans le salon de l’appartement tandis que le corps de son époux âgé de 66 ans était allongé entre deux pièces de l’appartement, recouvert d’un tapis. L’origine criminelle de ce drame a été établie.

(…) Le Dauphiné

Genève : jugés pour avoir attaqué un homme au sabre

Sept hommes comparaissent depuis lundi devant le Tribunal criminel de Genève pour tentative d’assassinat. Ils sont accusés d’avoir attaqué, armés de sabres et de couteaux, un homme de 25 ans une nuit d’août 2011. Leur procès doit durer une dizaine de jours.

Les prévenus, dont le plus jeune à 23 ans et le plus âgé 32 ans, sont tous d’origine arabe, célibataires, sans profession et sans domicile fixe. La plupart se trouvait en Suisse sans autorisation. La victime, connue des services de police pour des cambriolages et des affaires de stupéfiants, a le même profil que ses agresseurs.[...]

20min.ch

Genève : «Lorsqu’elle sort de l’école, chaque jour, ma fille de 17 ans se voit proposer de la drogue par des Blacks »

Des parents d’élèves de l’Ecole Henry-Dunant, à Genève, en ont marre de voir leur progéniture alpaguée au quotidien par des vendeurs de drogue.

«Ma fille de 17 ans se voit proposer par des Blacks quasi chaque jour de l’herbe, de la cocaïne ou de l’héroïne. Et ça, c’est lorsqu’elle sort de l’école. C’est tout bonnement inacceptable!» Ce quadragénaire, comme d’autres parents d’élèves de l’Ecole Henry-Dunant, à Genève, en a ras le bol.

Des enseignants ont aussi tiré la sonnette d’alarme et alerté les autorités. «Des collègues n’osent même plus se rendre au parking souterrain en fin de journée car certains dealers s’y installent pour la nuit», confie l’un d’entre eux.

En cause, un centre de requérants d’asile d’une centaine de places situé sous l’établissement scolaire.

>>> Lire la suite

Merci vanhavermaet1

Les milieux antifascistes genevois montent au front contre un meeting raciste (Màj)

26/10/2012 – Addendum

Cueilli à la sortie de l’avion. Le prédicateur panafricain Kémi Seba a été intercepté dès son arrivée à l’aéroport international de Genève.

Le ressortissant français d’origine béninoise a été remis aux autorités de son pays.[...] L’Office fédéral de police a décidé hier d’interdire le polémiste d’entrer sur le territoire.[...]

Tribune de Genève

25/10/2012 – Pour l’extrême-gauche le Français d’origine béninoise Kémi Seba est un antisémite et panafricaniste notoire.

Paradoxe. Les réseaux de l’extrême droite suisse et européenne se donnent rendez-vous ce samedi à Genève pour la conférence d’un… Noir, alors que les mouvements d’extrême gauche et antifascistes tentent de saboter l’événement. Il faut dire que les premiers partagent les convictions racistes et antisémites de Kémi Seba. Ce Français d’origine béninoise est invité au bout du lac par la branche suisse d’Egalité et réconciliation, le mouvement nationaliste fondé par l’essayiste français Alain Soral, ancien communiste et ancien conseiller de Marine Le Pen. Invitation relayée par le mouvement identitaire Genève non conforme, condamné cet été pour une affiche violemment antisémite.

Comme l’a signalé Le Courrier , les milieux antifascistes de Genève appellent à harceler par téléphone et par e-mail les organisateurs de la conférence et le lieu qui l’accueillera. Egalité et réconciliation a donné rendez-vous devant une station-service de l’avenue Louis-Casaï, où sera précisé le lieu de la conférence, tenu secret jusque-là. [...]

Tribune de Genève