Nouvelle tournée de sécurisation du métro par Génération Identitaire Lyon

Une quinzaine de militants de Génération Identitaire ont tenté de mener une campagne dans le métro lyonnais hier soir, lundi 14 avril. Leur but: dénoncer « l’insécurité dans les transports en commun ». Mais ils ont rapidement été stoppés par la police.

Hier soir, ils étaient de nouveau une quinzaine dans le métro lyonnais avec des gilets jaunes, comme d’habitude. Mais cette tournée de sécurisation s’est retrouvée à son tour encadrée par un important dispositif policier et des agents de Keolis mobilisés pour l’occasion: une quarantaine d’agents de police avec pour certains casques et boucliers anti-émeutes.

« à la prochaine agression, on le refera. »

A l’issue d’un contrôle d’identité sans heurt, tous sont raccompagnés jusqu’à Perrache sous escorte policière.
« Lors de notre première tournée, on a passé 2 heures sans voir un agent » souligne Damien Rieu. Cette fois-ci, l’information avait circulé, d’où l’important dispositif de sécurité dans le métro lyonnais. Ce qui n’empêche pas Damien Rieu d’envisager une nouvelle opération. « On va peut-être attendre un peu, mais à la prochaine agression, on le refera. »
Si certains assimilent ça à des milices, d’autres n’y voient aucun empêchement, regrettant seulement que cela vienne d’un mouvement d’extrême-droite !

LyonCapitale & Media Press

Reportage sur les violences musulmanes en France (vidéo)

Reportage (en anglais) de CBN-News du 10 avril 2014, avec entre autres Tarik Yildiz, Pierre Cassen, Christine Tasin, Génération Identitaire etc.

Révoltes en Europe

Toulouse : Action de Génération identitaire avec des silhouettes pendues en face du Capitole

pendus

Communique de Génération identitaire :

Des silhouettes pendues au Capitole.

22/03/2014. Toulouse. Ce matin des silhouettes ont été pendues par les militants de Génération Identitaire dans le square Charles de Gaulle. Ces silhouettes représentent de jeunes Toulousains victimes d’agressions mortelles.

Cette action a pour but de dénoncer les nombreuses agressions, plus ou moins médiatisées, dont sont victimes les habitants. La dernière en date relatée, est celle de la nuit de mercredi à jeudi dernier, au cours de laquelle un policier a été blessé à l’arme blanche par un homme d’origine congolaise qu’il interpellait. Celui-ci errait dans les rues de Toulouse, invectivant les passants et les menaçant d’un couteau sous prétexte qu’il « n’aime pas les blancs ».

Cet événement est symptomatique de l’insécurité croissante que subissent les Toulousains depuis plusieurs années. Génération Identitaire Toulouse dénonce la violence de la racaille, son impunité et le laxisme des autorités. Se croyant tout permis, elle pavane dans les rues de Toulouse et agresse pour une cigarette refusée, un regard de travers ou un style qui dérange.

Nous refusons de subir plus longtemps cette violence quotidienne. Les Toulousains de Génération Identitaire, s’inscrivant dans la campagne Génération Anti-Racailles, font et feront preuve de vigilance et de solidarité face à celle-ci. Nous proposons dans ce but des initiations à l’auto-défense. Nous demandons par ailleurs à la municipalité et au futur maire de s’investir d’avantage pour assurer la sécurité des Toulousains et éviter de nouveaux drames.

Face à la racaille, tu n’es plus seul !

Génération Identitaire Toulouse

GI

Lille: des militants d’extrême droite patrouillent contre les racailles

L’initiative fait froid dans le dos.(…)

Vêtus de gilets jaunes, les militants-miliciens de Génération identitaire ressembleraient presque aux agents de médiation de Transpole, en gilets rouges, ou de CitéO, de couleur orange. (…)

Si ce n’était ces sweat-shirts «Génération anti-racaille» portés par certains, reprenant le slogan d’une campagne de com lancée il y a plusieurs mois par ce groupe d’ultra-droite adepte du raccourci islamophobe immigration-islamisation-insécurité.
Les tracts distribués revendiquent ouvertement le crédo de l’autodéfense − «Toi aussi tu as été agressé ?», «Ne recule plus, défends-toi», «Ils ont leur bande, tu as ton clan, face à la racaille, tu n’es plus seul». Et Verhassel de jouer les durs : «Notre seule présence suffira à dissuader les racailles.» (…)

 

Libération
Lire la suite

Lyon: Dégradations sur la permanence du FN et sur La Traboule, deux militants du collectif vigilance 69 en GAV

:: Communiqué de Rebeyne! – Génération Identitaire Lyon du 12/03/14 ::

::  2 militants du Collectif Vigilance 69 en Garde à vue pour dégradations et menaces de morts ::

Dans la nuit du 11 au 12 Mars, deux militants d’extrême gauche ont taggué et dégradé la maison de l’identité La Traboule, la permanence du Front National et la fontaine Saint Jean.

Des menaces morts comme « le bleu marine on l’exterminera à la chevrotine » ou encore « mort aux fafs » et « ACAB » ont notamment été inscrites.
Ces actes anti-démocratiques entretiennent un climat de haine contre tous les patriotes. Ils se produisent de manière régulière depuis des années dans un silence judiciaire et médiatique  très révélateur (tentatives de cambriolage, agression de militants, tags, dégradation, insultes, menaces de morts…)
Interpellés par les services de police, les deux auteurs actuellement en garde à vue au commissariat du deuxieme arrondissement sont en fait des militants du « Collectif Vigilance 69 contre l’extrême droite ».
Trois plaintes ont été déposées.
__________________________________________

Permanence FN de Lyon Bleu Marine

La Traboule, maison de l’identité de Génération Identitaire Lyon

La fontaine devant la Cathédrale Saint Jean a également été vandalisée.

Plus de photos sur le Facebook Rebeyne.

 

Lyon 12 avril : Stage de self défense « Génération Anti-Racailles »

Dans le cadre de la campagne Génération Anti Racailles, Génération Identitaire organise un séminaire de self-défense à Lyon.

Gratuit et ouvert aux garçon et filles de tous les niveaux, il sera suivi d’un gala de démonstration et d’un concert acoustique. Le stage est encadré par des professionnels et limité à 200 participants.

Réservation obligatoire par mail ou via le parrainage d’un conseiller fédéral de votre section locale Génération Identitaire.

Mosquée de Poitiers / GI : Harlem Désir (PS) mis en examen

Le premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a été mis en examen aujourd’hui à Paris pour « complicité d’injure » pour avoir qualifié en 2012 de « fanatiques violents » le mouvement d’extrême droite Génération identitaire après son occupation du chantier de la mosquée de Poitiers, d’après son avocat. (…)

Le Figaro

 

Lyon : Les Identitaires investissent un H&M pour dénoncer l’esclavagisme !

Après Paris et St-Laurent du Var, une vingtaine de militants du Bloc Identitaire et de Génération Identitaire ont investi pacifiquement, samedi 11 janvier, un magasin H&M rue de la République au centre de Lyon.

Répartis dans les rayons en brandissant des pancartes aux slogans variés (“Soldes pas chers grâce aux esclaves éthiopiens” etc.), et distribuant des tracts aux clients en scandant des slogans malgré les vigiles, les Identitaires ont ainsi voulu relayer la campagne “H&M esclavagistes”.

En effet, trouvant les “employés” chinois trop chers à leur goût, H&M a décidé de délocaliser une partie de sa production… en Éthiopie ! Moins coûteux et corvéables à merci, ces Africains pourront ainsi fabriquer des vêtements bon marché destinés à des chômeurs ou des travailleurs pauvres en Europe.

C’est pour dénoncer cette économie mondialisée totalement absurde, organisée pour le seul profit financier en dépit de tout bon sens, que les Identitaires ont envahi ce magasin H&M.

Pendant la période des soldes, cette action symbolique n’est pas sans rappeler le happening récemment organisé contre Mattel avec la “Barbie ouvrière” : elle amène les Français et les Européens à mieux réfléchir à leur consommation et à favoriser les produits locaux au détriment des objets “low cost” fabriqués en grande série par des nouveaux esclaves.

Occupation de Solférino par Génération Identitaire : les 19 militants condamnés à des amendes

Addendum du 25 juillet : Les 19 militants de Génération Identitaire condamnés à des amendes

Avant le détail exact, les condamnations des militants identitaires qui ont occupé pacifiquement une terrasse de Solférino nous parviennent déjà. Ainsi, en plus du versement de l’euro symbolique : 500€ d’amende en sursis pour quinze, 10€ par jour pendant 90 jours un soit 900 euros d’amende pour un militant et 500€ sans sursis pour trois personnes. Ils sont condamnés pour violation de domicile. De plus, les 19 militants sont condamnés à verser chacun 190 euros pour les frais de justice du PS.

Peines auxquelles il faut ajouter 100€ pour le Parti Socialiste et 90€ de frais de justice.

Novopress

__________________________________

Suivez en temps réel le procès des « 19 de Solférino », 19 jeunes garçons et filles qui le 26 mai sont montés sur la terrasse du siège du Parti Socialiste rue de Solférino pour y déployer une banderole «Hollande Démission !».