Attaque kamikaze à l’aube à Gao, la première du conflit malien

Le soleil se levait à peine vendredi à Gao, dans le nord du Mali, lorsqu’une détonation a retenti: un kamikaze à moto s’est fait exploser à un poste de contrôle de l’armée malienne, trouvant la mort dans la première attaque de ce style au Mali qui rappelle celui des insurgés afghans.

(…) AFP

Mali : Un responsable de la police islamique aurait été lynché à Gao

Un responsable de la police islamique, Aliou Touré, aurait été lynché hier dans la ville de Gao, dans le nord du Mali, pour venger la mort, quelques heures auparavant, d’un journaliste local, selon des habitants et la présidence malienne. Il s’était illustré pour avoir notamment tranché la main de son propre frère dans le cadre de l’application de la «charia».

La population de Gao, aux mains des rebelles islamistes depuis la mi-2012, ont déjà protesté contre l’application d’une interprétation rigoriste de la «charia» (loi coranique). Mais si ce lynchage est confirmé, ce serait la première fois que des civils s’en prennent de cette manière à un combattant.

Le journaliste de Gao Kader Touré a été tué après avoir été soupçonné de travailler pour des radios étrangères, a déclaré l’un de ses anciens collègues, Idrissa Touré. […]

Le Figaro (Merci à antibarbare)

Nord Mali : Création d’un «État islamique»

La rébellion touareg et le mouvement islamiste Ansar Dine, deux des groupes qui contrôlent le nord du Mali depuis près de deux mois, ont annoncé samedi leur fusion et proclamé un «Etat islamique» dans la région.

«Nous acceptons tous l’islam comme religion». Le Coran et la Sunna (paroles et actions du prophète Mahomet rapportées par la tradition) sont «la source du droit».

Ce «protocole d’accord», aboutissement de plusieurs semaines de discussions parfois difficiles entre deux mouvements longtemps séparés par leurs objectifs et leurs idéologies, marque un tournant dans l’immense Nord malien, qui a échappé au pouvoir central de Bamako depuis fin mars.

«Le mouvement Ansar Dine et le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad) proclament leur auto-dissolution dans l’Azawad (région nord du Mali, ndlr). Les deux mouvements créent le Conseil transitoire de l’Etat islamique de l’Azawad», indique l’accord. […]

A Gao, l’une des grandes villes du Nord malien, où des responsables des deux mouvements menaient leurs discussions, comme à Tombouctou, la conclusion de cet accord a été accueillie par de nombreux coups de feu en l’air, ont rapporté des habitants. […]

Le Figaro

Une Française échappe à Aqmi grâce aux Touaregs

La seule Française de Gao, au nord-est du Mali, a été rapatriée dimanche saine et sauve à Paris après avoir été évacuée vers l’Algérie par les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA).

«Ils sont arrivés dans des 4 × 4 beiges, brandissant leurs kalachnikovs, habillés en tenue militaire, coiffés d’un chèche touareg. Ils ont tiré en l’air. L’assaut a duré au moins deux heures. Dès que je les ai vus, j’ai su que c’était des islamistes…» [...]

Le Figaro