BHL : « Français, vous devez savoir… « 

Tribune de Bernard Henri-Levy

Français, vous devez savoir que Louis Aliot, candidat FN à Perpignan, est le patron d’une revue, NationsPresse Magazine, dont il a confié la rédaction en chef à un ancien de l’Oeuvre française, le groupuscule antisémite dissout en 2013.

Hebergeur d'imageFrançais, vous devez savoir que Laurent Comas, qui se présente dans le cinquième secteur de Marseille, avait comme directeur de campagne, lors des dernières cantonales, un homme condamné pour détention illicite d’armes à feu et d’éléments entrant dans la composition d’une bombe.

Français, vous devez savoir que son petit camarade Jean-Pierre Baumann, tête de liste dans le troisième secteur de la ville, préside l’association de soutien aux trois colleurs d’affiches qui, le 21 février 1995, ont assassiné de sang-froid un jeune Comorien de 17 ans.

Français, vous devez savoir que Gilbert Collard, candidat à Saint-Gilles, et qui aimerait tant passer pour le visage humain du parti de Jean-Marie Le Pen, était là, le 3 décembre dernier, aux obsèques de Paul Aussaresses, le général tristement célèbre pour s’être glorifié d’avoir, en Algérie, pratiqué la torture sans remords – « sa plus noble décoration, c’est celle de l’opprobre », déclara, ce jour-là, dans l’église, devant quelques dizaines de vieux paras, souvent passés par l’OAS, l’avocat candidat. [...]

Français, vous devez savoir que Laurent Lopez, candidat à Brignoles, est quelqu’un qui, selon un document produit, le 16 octobre 2013, par lepoint.fr et, à ma connaissance, pas contesté, professe une certaine admiration pour le personnage d’Adolf Hitler. [...]

Cette énumération, qui pourrait être plus longue, beaucoup plus longue, donne la nausée. Et l’on tremble de colère à la pensée d’avoir eu à imprimer, ici, le nom de ces personnages et la trace de leurs infamies.

Tous ces faits, pourtant, sont documentés, attestés, recoupés. Ils ont été publiés sur laregledujeu.org, le site de ma revue, et n’ont pas été démentis.

Puissent en prendre acte, avant qu’il ne soit trop tard, les lecteurs de ce bloc-notes qui croiraient, de bonne foi, à la prétendue « dédiabolisation » du FN.

Puissent en tirer les conséquences ceux des candidats républicains qui, arrivés en troisième position, songeraient à se maintenir au second tour pour ne pas avoir à choisir entre leurs deux adversaires.

Le Front national – cela peut être vérifié, d’un clic, par tout citoyen de bonne foi – n’est, ni pour la droite ni pour la gauche, un adversaire comme un autre.

Le Front national, je le dis avec calme, en m’en tenant aux faits, n’est pas la solution pour ceux que désespère le climat délétère où baigne la vie politique française.

On peut, si l’on est de droite, combattre sans merci la gauche.

On peut, si l’on est de gauche, vouloir la défaite de la droite. On ne peut pas, si l’on est républicain, donner les clés de nos villes à des femmes et à des hommes qui sont, eux, du côté du pire.

Le blog de BHL

Rama Yade sur le FN : « Ce qui est légal n’est pas forcément républicain » (vidéo)

La vice-présidente de l’UDI, Rama Yade, a appelé ce matin sur France Info au respect du front républicain. Pour elle, il faut partout faire barrage au FN, un parti qui n’est pas républicain, même s’il est légal, dit-elle.

Elle a estimé que ceux qui se maintiennent au second tour sans être en position de l’emporter face à un candidat FN devront en supporter la responsabilité « devant l’histoire« .

France Info



François Leotard : « Le FN a des racines fascisantes » (vidéo BFMTV Màj vidéo TVL)

TV Libertés a fait un micro-trottoir sur le danger du FN : « l’homme de la rue » n’a pas l’air d’accord avec François Léotard

—————–

Sortant de sa réserve, François Léotard a appelé au rassemblement républicain à Fréjus, où le Front national est arrivé en tête avec 40% des voix au premier tour des élections municipales. « Ca me touche, car cette ville n’a jamais été dans cet esprit là, cet esprit de refus des autres », a déclaré l’ancien ministre et maire de la ville, sur BFMTV. « Il faut combattre le FN à Fréjus ».

Hebergeur d'imageL’ex-président de l’UDF n’est d’ailleurs pas d’accord avec la position de l’UMP: « la politique que l’UMP a proposée, le « ni-ni », ce n’est pas la bonne. Ce n’est pas par une succession de négations que l’on élabore une politique et une stratégie.

Vous avez un parti qui a une généalogie qui le relie aux pires moments de notre histoire, qui a des racines fascisantes, et vous avez de l’autre côté un mouvement politique qui se reconnaît aujourd’hui dans la social-démocratie », a-t-il poursuivi.  [...]

BFMTV

Le FN enfin responsable

Babillarde de Caroline Fourest, militante politique

Dans certaines villes, les Français détestent tellement la classe politique, la politique en général, tous les responsables (ceux qui gèrent quitte à décevoir), qu’ils préfèrent voter Front national. Simplement parce que ce parti n’a jamais exercé le pouvoir. Ce n’est pas une surprise, c’est même assez banal, mais troublant quand on sait ce qui différencie vraiment le FN des autres partis… Avoir tous les défauts de politiciens usés par le cynisme et le pouvoir, sans avoir jamais (ou presque) exercé la moindre responsabilité.

Hebergeur d'imageNe parlons même pas du fonctionnement autoritaire, népotique et fort peu transparent au niveau national. Ni du soutien à Bachar El Assad ou à Vladimir Poutine. [...]

À moins d’enlever le mot égalité de notre devise républicaine, le FN ne sera jamais un parti républicain. Mais on nous répète qu’il a changé. C’est pourtant bien sous Marine Le Pen, à ces élections municipales qu’il a présenté un candidat admirant Mein Kampf ou une candidate ayant posé avec des drapeaux nazis. Une autre était fan d’uniformes SS et un autre encore ayant le blason de la Division SS Charlemagne tatoué sur le corps. Ce qui ne veut pas dire que le parti ne fait pas beaucoup d’effort pour s’inspirer de l’étranger…

Prenez David Rachline, arrivé en tête à Fréjus. Il s’est beaucoup inspiré de l’extrême droite suisse pour une affiche contre l’ »islamisation ». Poursuivie en justice, elle montrait un grand drapeau algérien envahissant la France, soudainement hérissée de minarets. Comme si tous les Algériens, même ceux ayant fui l’islamisme, représentaient en soi un risque d’invasion intégriste… Attention, si le FN peut se montrer méfiant envers l’immigration laïque, tous ses candidats ne sont pas racistes envers les islamistes. La candidate arrivée en tête à Tarascon, Valérie Laupies, est une grande admiratrice d’Alain Soral et donc de ses amis du Hezbollah et de l’Iran.

Certes, Julien Sanchez, arrivé en tête à Beaucaire, a été condamné pour « provocation à la discrimination et à la haine raciale et religieuse ». Il reprochait au député UMP du coin d’avoir « transformé Nîmes en Alger ». [...]

Non vraiment, le FN a bien changé. Et grâce à lui le « renouveau » de la classe politique est bien engagé. Quand on connaît la qualité de sa contribution au débat public et politique, sans avoir le moindre pouvoir ou la moindre responsabilité, on a vraiment hâte de le voir enfin travailler.

Huffington Post

Hénin-Beaumont : les premiers pas de Steeve Briois dans son costume de maire

Au lendemain de sa victoire coup de poing à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), il a enfilé son nouveau costume-cravate de maire. Il est à peine 7 heures du matin, la ville s’éveille, et Steeve Briois fait déjà le service après-vente sur les radios et les chaînes d’info en continu, sanglé dans sa parka, en direct devant l’hôtel de ville. [...]

Hebergeur d'imageLes Héninois et les Beaumontois, eux, ne semblent pas avoir peur de l’enfant du pays et du FN, militant depuis ses 15 ans et candidat à la mairie depuis 1995. « Avec le PS, c’était la bérézina ! Avec le FN, cela ne peut être que mieux », se réjouit Gilbert, ouvrier à la retraite. Même son de cloche chez Rachida, une sympathisante centriste, qui insiste : « Briois n’est pas sectaire ni raciste. Je sais qu’il a des copains arabes. » [...]

Aux alentours de 10 heures, le nouveau maire débarque dans l’imposant hôtel de ville avec une petite dizaine de militants pour saluer les employés et faire quelques pas dans le salon d’honneur dans lequel il présidera bientôt le conseil municipal. Le maire battu Eugène Binaisse passe une tête pour inviter son rival à entrer puis se barricade dans son bureau. « Il est K.-O., il ne s’attendait pas à une défaite si brutale », souffle discrètement un employé municipal. Eugène Binaisse devrait convoquer le nouveau conseil municipal en vue de l’élection de son successeur d’ici à dimanche. [...]

Dans le salon d’honneur de la mairie, Steeve Briois répète le même message en boucle aux journalistes : « Cette ville n’est pas un laboratoire du FN. Il n’y aura pas de gouvernance idéologique, mais une gouvernance pragmatique. » À ceux qui objectent que sa ville FN sera étouffée dans une communauté d’agglomération socialiste, Steeve Briois promet qu’il saura se battre : « Je ferai respecter ma ville ! Mais je n’ose pas imaginer que le PS prenne des mesures discriminatoires à notre égard. » À bon entendeur… Et de poursuivre : « Les médias font de cette ville un symbole, mais ils repartent… Et moi je continue de travailler. » [...]

Le Point

Brignoles : le candidat de gauche se retire et propose une union avec l’UMP

En début d’après-midi, Jean Broquier (DvG) proposait à Josette Pons (UMP – UDI) de créer une liste de rassemblement républicain. La députée, arrivée deuxième à 117 voix de Laurent Lopez (FN), refuse cette initiative.

Hebergeur d'imagePour Josette Pons, il est hors de question de céder à la pression de Jean Broquier. « Dimanche dernier, les électeurs de Brignoles ont pris clairement, la décision de sanctionner la gestion de l’équipe municipale en place, ainsi que la politique nationale menée par le gouvernement socialiste. Aujourd’hui, après avoir largement perdu, il me demande de fusionner nos listes. Je refuse catégoriquement, les électeurs ne veulent définitivement plus de ces arrangements et de ces magouilles entre partis politiques. De plus, j’ai un projet cohérent et réaliste que j’ai proposé, avec l’ensemble de mes colistiers unis et solidaires, je tiens à aller au bout de cette aventure avec eux. » [...]

Var Matin

Municipales 2014 : Villes où le FN et « l’extrême-droite » sont en tête (vidéo)(maj 3)


lien direct de la vidéo : VK
source : Le Front fait le fier par Cyrielle Balerdi – Libération


source : extrait du Journal 20H – France 2 – 02 03 2014


source : extrait de LCP – Politique Matin – 24 03 2014

Tableau récapitulatif des villes où le FN ou un candidat dit « d’extrême-droite » arrive en tête au premier tour, les autres listes mentionnées sont celles qui sont qualifiées pour le second tour.

Ville Listes
Avignon (84) FN: 29,6 % PS: 29,5 % UMP: 20,9 % FdG: 12,5 % -
Beaucaire (30) FN: 32,8 % DV: 22,5 % DVD: 18,2 % PS: 12,1 % DIV: 11,9 %
Béziers (34) Ménard: 44,9 % UMP: 30,2 % PS: 18,7 % - -
Bollène (84) LdS: 49,3 % PS: 28,4 % FdG: 12,6 % - -
Brignoles (83) FN: 37,1 % UMP: 35,5 % DVG: 27,4 % - -
Camaret-sur-Aigues (84) LdS: 31,2 % DVD: 28,4 % PS: 27,8 % DVD: 12,6 % -
Cluses (74) FN: 31,4 % DVD: 25,1 % DVD: 18,2 % DVD: 13,7 % DVG: 11,6 %
Cogolin (83) FN: 39,0 % DVD: 26,7 % DVG: 19,2 % UMP: 15,0 % -
Digne-les-Bains (04) FN: 27,7 % DVG: 26,1 % DVG: 20,4 % UMP: 16,5 % -
Forbach (57) FN: 35,7 % PS: 33,0 % DVD: 19,0 % UMP: 12,3 % -
Fréjus (83) FN: 40,3 % UMP: 18,9 % DVD: 17,6 % PS: 15,6 % -
Hayange (57) FN: 30,4 % DVD: 20,4 % PS: 19,2 % DIV: 13,3 % DVG: 13,3 %
Hénin-Beaumont (62) FN: 50,3 % - - - -
Le Luc (83) FN: 36,9 % DVD: 24,1 % DVG: 17,0 % DVG: 15,6 % -
Le Pontet (84) FN: 34,7 % UMP: 28,2 % DVD: 15,4 % PS: 13,1 % -
Mantes-la-Ville (78) FN: 21,7 % DVD: 20,2 % PS: 19,6 % DVD: 16,6 % FdG: 10,5 %
Montigny-en-Gohelle (62) FN: 28,9 % PS: 26,8 % DVG: 20,9 % COM: 17,5 % -
Orange (84) LdS 59,8 % - - - -
Perpignan (66) FN: 34,2 % UMP: 30,7 % PS: 11,9 % - -
Saint-Gilles (30) RBM: 42,6 % UMP: 25,4 % PS: 23,1 % - -
Tarascon (13) FN: 39,2 % UMP: 34,0 % DVD: 17,0 % - -
Valréas (84) FN: 36,0 % DVD: 21,7 % UMP: 17,2 % PS: 15,8 % -
Villers-Cotterêts (02) FN: 32,0 % DIV: 22,2 % DVD: 13,6 % DVD: 13,4 % DIV: 12,6 %

Source : Ministère de l’Intérieur

Pau : la bourde sur le bulletin de vote Bayrou qui pourrait invalider l’élection

Le Front national a saisi le tribunal administratif. Le référé doit être examiné ce lundi. Le PS parle «d’amateurisme».

Hebergeur d'imageC’est une coquille qui pourrait coûter cher à François Bayrou (41.85%). Il faut se reporter au 37ème nom du bulletin du centriste et chausser ses lunettes pour la constater. Pierre Lahore, colistier du président du MoDem à Pau, est décrit comme «collaborateur parlementaire de Jean-Jacques Lasserre». Pourtant, le code électoral précise que seuls les noms des colistiers doivent être présents sur le bulletin. Or, Jean-Jacques Lasserre, sénateur des Pyrénées-Atlantiques n’est pas candidat sur la liste de François Bayrou.

Le Front national a donc saisi le tribunal administratif. Le référé doit être examiné ce lundi. «Nous ne voulons pas forcément l’annulation du vote, mais nous nous devions de signaler cette anomalie comme d’autres ne se seraient pas privés de le faire contre nous», explique le frontiste Georges de Pachtere (6.74%) à Sud-Ouest . [...]

Le Figaro

Aux dirigeants des partis républicains : prenez vos responsabilités pour faire barrage au FN

Lettre ouverte de Sacha Reingewirtz (UEJF) à Jean-François Copé, président de l’UMP ; Jean-Louis Borloo, président de l’UDI ; François Bayrou, président du Modem ; Harlem Désir, secrétaire national du PS ; Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV ; Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard, co-présidents du PG, et Pierre Laurent, secrétaire national du PC.

Mesdames, Messieurs les dirigeants des partis républicains ;

Les Français ont voté et le constat s’impose : jamais l’abstention aux municipales n’a été aussi forte, jamais le Front National n’a été en passe de conquérir autant de villes. La perte d’Hénin-Beaumont est un coup dur. Inutile de tergiverser entre vous pour savoir à qui imputer ce débordement de l’extrême-droite. Aujourd’hui, l’heure est à l’action.

Hebergeur d'image

Oui, les partisans du camp républicain et du vivre-ensemble ont perdu une bataille, non, nous n’avons pas perdu la guerre ! Si les résultats inquiètent, rappelons que le FN ne dépasse pas 7 % des suffrages nationaux. Marine Le Pen s’est promis de faire élire plus de 1000 conseilleurs municipaux, il est encore temps de l’en empêcher !

Qu’est-ce que le Front Républicain ? C’est la conviction que face au populisme et au racisme, aucun calcul politicien ne tient, que seul le bon sens s’impose. C’est l’alliance inévitable des démocrates, c’est la préservation de nos villes face aux apprentis-sorciers du Front National. [...]

Cette semaine, nos militants sillonneront la France pour porter un message de fraternité et donner du souffle à ceux pour qui l’égalité est une promesse lointaine. La désillusion est grande : plus de seize millions de concitoyens ont fait le choix de l’abstention, signe d’un désespoir dont le Front National se nourrit. A Forbach, Fréjus, Perpignan, Saint-Gilles, Béziers, Tarascon ou Avignon, nous faisons confiance dans le réveil citoyen face au parti de la haine. [...]

Huffington Post

Le Roux promet des larmes aux villes FN

Le chef de file des députés socialistes, Bruno Le Roux, a promis aujourd’hui « des larmes » pour les habitants des municipalités qui seront dirigées par le Front national après les municipales.

Hebergeur d'image« Nous appelons à ce qu’il n’y ait aucun maire Front national demain, de maire supplémentaire, parce que ce sera des larmes pour les habitants de ces communes, parce que l’expérience l’a déjà prouvé », a déclaré le député de Seine-Saint-Denis sur France Info. [...]

« Nous ferons un barrage partout où nous le pourrons », a annoncé Bruno Le Roux, condamnant une « complaisance politique et morale », selon lui, de la droite à l’égard du FN. A Fréjus par exemple, où David Rachline (FN) est arrivé en tête avec 40% des voix devant deux candidats de droite et une candidate d’Union de la gauche, « il va falloir se désister », a-t-il estimé quelques minutes plus tard sur iTélé. [...]

Le Figaro

Nicolas Sarkozy meilleur rempart au FN ? « Le FN a pu renaître de ses cendres grâce à Sarkozy » (RMC/Le Pen)

Marine Le Pen répond aux questions de Jean-Jacques Bourdin au lendemain du premier tour des municipales.

« C’est l’effondrement et l’enfumage de la politique de Nicolas Sarkozy qui ont permis au FN d’être aujourd’hui une des grandes forces de ce pays. » – Marine Le Pen

Municipales 2014 : La victoire de la soirée en direct avec Steeve Briois du FN et Marine Le Pen (vidéo)


source : élection municipale 2014 – extrait du direct de France 2 du 23 03 2014

Résultat officiel du ministère : Steeve BRIOIS l’emporte avec 50,26 des voix

bonus à revoir :
Une analyse politique détaillée du FN à Hénin-Beaumont (vidéo)