L’immigration, cheval de Troie des puissances étrangères par Jean-Yves Le Gallou

L’immigration est un boulet. (…)

Les grandes métropoles régionales et les principales villes moyennes se couvrent de minarets coiffant de grandes mosquées. Cet islam conquérant n’est en rien spontané. Derrière chaque construction et chaque imam, il y a l’argent et l’influence d’une puissance étrangère : Maroc, Algérie, Turquie, pétromonarchies du Golfe persique.

Le petit Qatar – peuplé à plus de 80 % d’immigrés sans le moindre droit — est encore allé plus loin : il s’est engagé à financer le développement d’entreprises ethniques en Seine-Saint-Denis.

Mais les pays musulmans ne sont pas les seuls à jouer à ce petit jeu. L’hyperpuissance américaine est aussi omniprésente dans les banlieues françaises. Nommé à Paris, en 2009, par Obama, l’ambassadeur Rivkin s’est donné pour priorité d’exercer l’influence des États-Unis sur les banlieues de l’immigration. Les sites islamiques Oummah et Saphir ont reconnu leurs bonnes relations avec l’ambassade américaine. Le Bondy blog, qui bénéficie d’une notoriété médiatique parfaitement artificielle, a reçu la visite médiatisée de l’ambassadeur américain accompagné de l’acteur noir Samuel Johnson. Les voyages transatlantiques payés par le département d’État ou les agences américaines se multiplient : rappeurs américains venant en banlieue, jeunes pousses économiques et politiques invitées aux États-Unis. La ministre Najat-Belkacem est elle-même un produit de la French american foundation.

(…)

l’intégralité de l’article sur Boulevard Voltaire

Diversité : Rivkin, Thuram, Casino…

Pour la première fois, mercredi 23 mai, le prix Washburne de l’innovation pour l’égalité des chances a été remis par Lilian Thuram, Président de la Fondation Education contre le racisme, à la résidence de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à une entreprise française, le Groupe Casino et à la Fondation d’entreprise KPMG France.

Ce prix, décerné par l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en France en partenariat avec l’American Chamber of Commerce in France, la French-American Foundation – France et en association avec l’Association Française des Managers de la Diversité

vise à encourager les entreprises françaises et américaines implantées en France à promouvoir l’égalité des chances sur le lieu de travail en récompensant celles qui excellent dans le recrutement, la formation et l’ascension professionnelle de leurs employés.

Lors de la remise du prix, l’ambassadeur Rivkin a déclaré : « Je l’ai dit lors du lancement de ce prix : le développement économique accessible à tous est l’affaire de tous.

En France comme aux États-Unis, l’égalité des chances dans l’entreprise doit être notre priorité.« 

 

Le Groupe Casino:

La politique de Promotion de la Diversité de Casino a été construite au cours de ces 19 dernières années.

Pour vérifier ses pratiques en termes de non-discrimination dans le recrutement, le groupe a mis en place un testing dès 2008 à la suite duquel, le groupe a renforcé sa démarche de sensibilisation aux luttes contre les discriminations à l’embauche avec une grille de recrutement non discriminante utilisée par l’ensemble des managers et des directeurs d’établissements.

Le groupe a reconduit cette étude en 2011, pour comparer les résultats. Enfin, il s’est engagé, et Casino est sans doute l’un des seuls à le faire, à publier ouvertement les résultats, ce qui a été salué par le directeur du BIT en France. (…)

Direct gestion.com

Washington sur Seine ? Ces ministres de François Hollande qui ont été formés par les Américains

La French American Fondation est connue pour sa formation, les « Young Leaders », réservée à une dizaine de jeunes surdiplômés chaque année. Sur les huit socialistes sélectionnés comme Young Leaders depuis François Hollande en 1996, six rentrent dans son gouvernement cette semaine. Le plus « atlantiste » n’est pas toujours celui qu’on croit…

Exit Alain Juppé, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, Jeannette Bougrab… Place à François Hollande, Pierre Moscovici, Arnaud Montebourg, Marisol Touraine, Najat Vallaud-Belkacem, Aquilino Morelle (plume du Président), etc.

« Enfin des têtes nouvelles ! » entend-t-on ici ou là. Nouvelles ? Tout est relatif, quand on sait décrypter la liste ci-dessus : en fait, tous ces « Young Leaders » de l’UMP ont laissé la place à des « Young Leaders » du Parti socialiste. Car François Hollande et Pierre Moscovici depuis 1996, Marisol Touraine et Aquilino Morelle depuis 1998, Arnaud Montebourg depuis 2000 et Najat Vallaud-Belkacem depuis 2006, sont tous des « Young Leaders ».

Tous ont été minutieusement sélectionnés et « formés » par ce très élitiste réseau Franco-Américain, inconnu du grand public, sponsorisé entre autres par la banque Lazard.

En d’autres termes, ils ont tous postulé et se sont fait parrainer pour être admis à suivre ce programme phare mis en place par la FAF, la French American Fondation. La FAF est elle-même un organisme à cheval sur Paris et New-York, créée en 1976 conjointement par les présidents Ford et Giscard d’Estaing. A noter qu’entre 1997 et 2001, John Negroponte présida la FAF, avant de devenir entre 2005 et 2007, sous Georges Bush, le premier directeur coordonnant tous les services secrets américains (DNI), dirigeant l’US States Intelligence Community (qui regroupe une quinzaine de membres, dont le FBI et la CIA).

Atlantico

(Merci à Ecrivailleur)

La listes des Young leaders français depuis 1981

liste-yl-fr-81-10

USA : Des socialistes français jugés atlantistes

N’ayez pas peur de François Hollande ! C’est le message que vient d’envoyer Nicholas Dungan, l’ex-patron de la French American Foundation (FAF), aux dirigeants américains.

Dans une contribution au think tank Atlantic Council, Dungan estime qu’une diplomatie socialiste resterait dans la continuité. Il rappelle que Pierre Moscovici, candidat au Quai d’Orsay, est un ancien participant au programme des Jeunes leaders de la FAF.

Le JDD

Parmi les anciens Jeunes leaders de la FAF : François Hollande (1996), Alain Juppé (1981), Arnaud Montebourg (2000), Pierre Moscovici (1996), Najat Vallaud-Belkacem (2006), porte-parole de François Hollande, Olivier Ferrand (2005), Président de Terranova, Bernard Guetta (1981), Jean-Marie Colombani (1983) Président JMC Média …

French-american Foudation France