François Hollande, ce Terminator à la botte des Américains

Un journaliste algérien fustige la position du président français dans la crise syrienne et regrette le temps de Jacques Chirac, quand la France rayonnait par sa diplomatie et sa culture dans le monde arabe

François Hollande pense être le Terminator des temps modernes. La guerre ne l’effraie pas. La souffrance ne l’émeut pas. Le sang et les corps déchiquetés ne l’impressionnent pas. La guerre, c’est la nouvelle passion de François Hollande. Ce président français qui s’est engagé à rompre avec l’atlantisme servile de Nicolas Sarkozy est, au final, encore plus royaliste que les rois du Congrès américain. Même Barack Obama n’a pas fait preuve d’une volonté aussi guerrière que la sienne.

La Syrie, il faut l’attaquer militairement pour libérer son peuple. »La guerre, c’est maintenant« : la voici la nouvelle devise de sieur Hollande.

Défait par la crise, le chômage massif, l’inflation galopante, les inégalités sociales, le déclin industriel, le président français cherche à se refaire une santé… sur le dos des dictateurs du monde arabe. Sauf que cette fois-ci, tel un Don Quichotte ivre de ses certitudes, il croit qu’une guerre est une simple promenade de santé.

Quant aux civils qui risquent d’être tués, François Hollande n’en a cure. Au contraire, il pense qu’il va en sauver beaucoup. Comment ? Des frappes chirurgicales bien étudiées. L’argument est un peu périmé car ces frappes n’ont pas été aussi chirurgicales que cela par le passé. Mais François Hollande ignore l’histoire. Lui, son souci, c’est l’avenir.

Un avenir dessiné par la force militaire. Tel Napoléon, la poésie en moins. François Hollande exige une sanction d’une « violation monstrueuse des droits de la personne humaine ». « Elle aura valeur de dissuasion », a-t-il expliqué, sans trop convaincre, dans un entretien accordé au Monde. « Ne pas agir, ce serait laisser faire », décrète le nouveau Bonaparte, selon qui « il y a peu de pays qui ont les capacités d’infliger une sanction par des moyens appropriés. La France en fait partie ».

La France, la glorieuse France, est donc de retour. Oui, de retour, mais à travers quoi ? Ce ne sont plus les découvertes scientifiques, la croissance économique dynamique et le rayonnement culturel qui font la réputation de la France dans le monde. C’est aujourd’hui une intervention militaire qui redonnera à la France son prestige. Le voici, le choix de François Hollande.[...]

Suite sur Le Courrier International

 

Une frégate française au large de la Syrie

La France a envoyé au large de la Syrie une frégate (le Chevalier Paul), selon une information du Point. Ce navire, parti de Toulon, doit rejoindre la flotte internationale, actuellement à proximité des côtes syriennes, qui compte notamment quatre frégates lance-missiles de l’US Navy, ainsi qu’un certain nombre de sous-marins nucléaires d’attaque américains et britanniques, indique Le Point.

Hebergeur d'image

Le Figaro

Hollande : « La France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents » (màj)

Addendum

La présidente du FN Marine Le Pen, opposée à toute intervention militaire en Syrie, a affirmé aujourd’hui que François Hollande avait « choisi les islamistes » dans ce pays, alors que la France se prépare à une intervention contre le régime de Bachar el-Assad.

« Hollande choisit les islamistes », a réagi Marine Le Pen dans un communiqué, où elle assimile une nouvelle fois les rebelles aux islamistes.

« La charia, la persécution des chrétiens de Syrie, voici ce qui attend ce pays si les États-Unis et la France interviennent », estime la députée européenne, qui avait soutenu l’intervention française au Mali contre les islamistes.

Selon elle, la décision est « précipitée, fondée sur des supputations (…) alors que la lumière n’a pas encore été faite sur les attaques chimiques commises en Syrie ». [...]

Le Figaro

_______________________________

Devant les ambassadeurs réunis à l’Élysée, François Hollande annonce que « la France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme » de lancer une attaque chimique en Syrie contre des « innocents ».

Hebergeur d'image

« Le conflit syrien menace la paix du monde ».

« Le monde est saisi d’effroi après la confirmation de l’utilisation d’armes chimiques en Syrie. Tout porte à croire que c’est le régime qui a commis cet acte abject qui le condamne définitivement aux yeux du monde », assure-t-il.

« Depuis un an la France a agi en prodiguant sans compter son aide à l’opposition. Aujourd’hui notre responsabilité est d’une autre nature : rechercher la riposte la plus appropriée aux exactions, une fois achevée la mission d’enquête des Nations unies. Le massacre chimique de Damas ne peut rester sans réponse », annonce le président de la République. [...]

Le Figaro

La Roche-sur-Yon (85) : François Hollande accueilli par des opposants au mariage homosexuel (MàJ vidéo)

Le président François Hollande a effectué mardi à La Roche-sur-Yon (Vendée) un nouveau déplacement sur le thème de l’emploi, qu’ont voulu perturber des opposants au mariage pour tous.

Avant son arrivée dans une agence Pôle Emploi de la ville, une cinquantaine d’opposants à la loi sur le mariage homosexuel avaient accueilli bruyamment le chef de l’Etat. Manifestant aux cris notamment de «dictature socialiste» et «police politique», la plupart ont été tenus à l’écart par les forces de l’ordre. Quelques-uns ont toutefois sifflé à l’arrivée du cortège présidentiel.

Arrivée en fin de matinée, le chef de l’Etat a entamé sa visite par une agence de Pôle Emploi ayant signé une convention avec la chaîne de restauration rapide KFC pour l’emploi de chômeurs de longue durée. [...]

Est Républicain

François Hollande invente la « Macédonie »

Après avoir placé l’Égypte en Tunisie et confondu Chinois et Japonais, le président de la République montre qu’il est décidément fâché avec la géographie !

C’est la troisième gaffe géographique de François Hollande en moins de deux mois. En déplacement jeudi à Ljubljana, en Slovénie, pour un sommet des pays des Balkans occidentaux, le président français a inventé un nouveau pays : la « Macédonie ». Il s’exprimait en français lors d’une conférence de presse (à 18’30 ») avec Borut Pahor, son homologue slovène, et évoquait le processus d’adhésion à l’Union européenne de Skopje. L’hôte de l’Élysée n’a pas paru s’émouvoir de son erreur et a poursuivi son propos, indiquant que la France était disposée à chercher « une solution » aux différends avec la Grèce qui bloquent l’intégration de la Macédoine dans l’Union européenne. [...]

Le Point

Islam : le président du CFCM à l’Élysée

François Hollande a reçu aujourd’hui à l’Élysée Dalil Boubakeur, récemment élu président du Conseil français du culte musulman (CFCM), souhaitant que cette instance mène « à bien sa mission de dialogue entre les musulmans français et les pouvoirs publics ».

Hebergeur d'image

Dans une déclaration à la presse sur le perron de l’Élysée, Dalil Boubakeur a de son côté appelé de ses voeux « une vraie détente entre la communauté musulmane et l’ensemble de la société » entre lesquelles « il y a eu un certain nombre d’incompréhensions et de critiques ». [...]

Le président de la République a promis qu’il inaugurerait à la Grande mosquée de Paris un nouveau mémorial en souvenir des combattants musulmans morts pour la France en 14-18, à l’occasion des commémorations en 2014 de la Première Guerre mondiale.

Le Figaro

14 juillet : Hollande vexé par les huées (màj)

Addendum du 17 juillet

Hebergeur d'image

Sifflets, regards hostiles, le président « a mal vécu la défiance à son égard ».
Et cela a commencé dès le traditionnel défilé sur les Champs-Elysées. Un membre du gouvernement qui s’est mêlé à la foule reconnaît avoir été frappé « par les regards hostiles des passants ». « Même si le public attiré par le défilé n’est pas l’électorat traditionnel de la gauche, même s’il y avait quelques activistes mariage pour tous », analyse un ministre, « on a bien mesuré le degré d’impopularité très fort à notre égard ».

Autre image symbole de ce rendez-vous raté avec les Français : arrivé pour saluer la tribune des militaires blessés à la fin du défilé, François Hollande tourne rapidement les talons, refroidi par les sifflets qui reprennent. Le contact avec les Français sera pour plus tard. Un ministre affirme que le président « a mal vécu » la défiance à son égard un jour de fête nationale. « Il était visiblement tendu », a ajouté ce proche du président.

Europe 1

Addendum

François Hollande s’est dit «inquiet» de la montée en puissance du Front national lors de son interview télévisée du 14 juillet. «Des populistes de tout poil c’est ça qui doit aussi nous mobiliser.»

«Quand j’entendais sa responsable (Marine Le Pen) dire qu’elle veut faire de son parti le centre de gravité, c’est d’une extrême gravité», a commenté le chef de l’Etat.

Il a également affirmé : «La reprise économique est là»

Questionné sur la catastrophe ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, Hollande a affirmé ne pas «privilégier l’hypothèse d’un acte de malveillance» : «On ne doit rien écarter mais je pense que nous sommes devant une défaillance matérielle», a-t-il dit.

«Je pense qu’aucune religion n’est contradictoire avec la démocratie. Un parti ne peut pas se réclamer de la religion. Je pense que ça ne correspond pas à la laïcité.»

Libération ; Le Parisien
TF1 a évoqué ce soir les sifflets adressés à François Hollande :

Retour à l’Elysée sous les huées et les sifflets :

Sifflets lors du défilé :

________________________________

________________________________

Hebergeur d'image

Merci à Vandenberghe

________________________________

 

Des huées et des sifflets se sont élevés dimanche matin au passage de François Hollande qui, avant le défilé du 14 Juillet, descendait les Champs-Elysées où des opposants au mariage homosexuel étaient présents.

Le mouvement de la Manif pour Tous avait diffusé dans la semaine un  communiqué, précisant qu’il n’appelait à aucune action « par respect pour  l’armée française ». Mais les plus résolus des opposants s’étaient donné rendez-vous sur Twitter.

Avant le défilé, entre 9 et 10 h, au niveau du Grand Palais, une quinzaine  d’entre eux arborant des drapeaux ou des bracelets roses de la Manif pour tous  avaient été interpellés pour des contrôles d’identité. « Quoi, on n’a pas le droit de ne pas être d’accord ? On n’est pas obligé d’applaudir », a rétorqué à des personnes favorables au mariage homosexuel une opposante à la loi Taubira.

Plusieurs personnes portant les sweat-shirts du mouvement avaient fait le  déplacement. Un drapeau a également été vu flottant en haut des Champs-Elysées, près de la place de l’Etoile. D’autres manifestants avaient toutefois dit qu’ils étaient venus sans les signes distinctifs visibles du mouvement d’opposition au mariage homosexuel, pour passer inaperçus. [...]

TF1 News

________________________________


14-Juillet : Hollande sifflé à son arrivée sur… par francetvinfo

(Merci à Vladimir Guez)

_________________

La cote de popularité du président est au plus bas pour sa deuxième fête nationale depuis son élection.

Huées et sifflets se sont élevés, dimanche 14 juillet, dans la foule massée sur les Champs-Elysées au passage de la voiture conduisant François Hollande à la tribune présidentielle pour assister au défilé militaire. Au niveau du Grand Palais et de l’avenue Franklin-Roosevelt, un homme a suivi à leur demande les policiers, sans opposer de résistance. [...]

Nouvel Obs’

 

Tunisie : François Hollande annonce 500 millions d’euros de prêts et dons

Alors que se déroule une grave crise en Egypte, François Hollande veut aider la Tunisie (où il est en visite depuis jeudi) dans sa transition démocratique. Le président a annoncé ce vendredi à Tunis la conversion d’une partie de la dette tunisienne (qui s’élève à environ un milliard d’euros) en investissements et l’octroi d’un demi milliard de prêts et de dons. [...]

Dans une volonté supplémentaire d’apaisement, alors que Paris avait soutenu presque jusqu’au bout le régime de Ben Ali renversé par la révolution de 2011, il a souligné que «l’islam et la démocratie étaient compatibles», accordant ainsi sa confiance au gouvernement tunisien dominé par le parti islamiste Ennahda. [...]

Le Parisien

François Hollande confond l’Egypte et la Tunisie (MàJ vidéo)

(Merci à Electron Libre pour la vidéo)

Interrogé, ce jeudi 4 juillet, sur le regard de la France sur les événements en Egypte, François Hollande commet une gaffe diplomatique :

La France a pris acte de la situation en Tunisie …

Perdu, c’est évidemment d’Egypte que voulait parler le chef de l’Etat. Mais le président de la République s’en rend compte dans les secondes qui suivent et corrige lui même ses propos. [...]

Le Lab / Europe 1

François Hollande réaffirme sa volonté de lutter contre l’islamophobie

François Hollande a assuré lundi plusieurs associations de banlieues et de quartiers populaires, qu’il recevait à déjeuner à l’Elysée, « de la détermination du gouvernement à lutter contre tous les actes racistes, notamment anti-musulmans ».

Les responsables associatifs, déjà reçus le 23 avril, lui ont pour leur part soumis « plusieurs propositions concrètes », a précisé la présidence. Cette dernière a évoqué la création d’entreprises dans les quartiers populaires, la lutte contre les discriminations à l’emploi, la diversité sur les chaînes de télévision publique, l’ouverture des établissements scolaires aux parents et aux associations, ou l’amélioration des relations avec les forces de l’ordre.

Ces propositions pourraient donner lieu à un plan d’action qui serait présenté en conseil des ministres à la rentrée et piloté par le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy, qui participait à ce déjeuner, a-t-on indiqué de source proche du dossier.

« Le président demandera au gouvernement d’instruire rapidement l’ensemble » de ces propositions, a indiqué l’Elysée.

Morandini