Hollande-Gayet : un complot monté par Sarkozy ?

Privée mais désormais étalée sur la place publique, la « love affair » supposée entre François Hollande et Julie Gayet touche aussi à la question de la sécurité du chef de l’Etat français. Le « Grand Journal » (Canal+) a ouvert le débat. Et si cette affaire avait été montée de toutes pièces par Nicolas Sarkozy ? Totalement absurde ou thèse possible ? Selon Gérard Navet, journaliste au « Monde », il s’agit même d’une « interrogation majeure pour l’Elysée ».

Hebergeur d'imageNicolas Sarkozy a-t-il des dons occultes? « Avec Carla nous ne voulions pas nous cacher, je ne voulais pas qu’on prenne une photo de moi au petit matin, glauque. Je ne voulais pas que sous le manteau vous décriviez la même hypocrisie », avait précisé « Sarko » le 6 janvier 2008 à l’heure d’évoquer publiquement sa relation amoureuse avec Carla Bruni. [...]

« C’est une interrogation majeure, à l’Elysée, où l’on se penche sur le processus mis en oeuvre à l’occasion du reportage de l’hebdomadaire people. A Paris, ces derniers mois, les rumeurs sur la liaison supposée du président ont été relatées par plusieurs relais sarkozystes de premier plan. L’ancien locataire de l’Elysée a conservé de puissants soutiens au sein de la police », écrit encore Gérard Davet.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

7sur7

Stéphane Guillon avait livré de nombreux indices de l’idylle entre François Hollande et Julie Gayet (vidéo)

La presse française relève cette semaine les nombreux indices de la romance
entre le président François Hollande et l’actrice Julie Gayet. Dernière « preuve » en date, le comportement de Stéphane Guillon le 16 décembre sur le plateau du Grand journal de Canal+.

Outre la plainte contre X déposée par Julie Gayet en mars 2013 pour colportage de fausse rumeur, les médias français avaient déjà évoqué un tweet pour le moins révélateur envoyé par le comédien Stéphane Guillon à la même époque. L’ancien chroniqueur de Canal + et de France Inter écrivait alors: « J’viens de tourner 2 mois avec Julie Gayet et j’peux vous assurer que F Hollande a tjs été discret et très gentil avec l’équipe, normal quoi ».

C’est une autre sortie de Stéphane Guillon beaucoup plus récente qui aurait pu mettre les journalistes sur la piste du scoop révélé par Closer la semaine passée. Le 16 décembre, l’humoriste qui faisait la promotion du film « Les âmes de papier » en compagnie de Pierre Richard et de Julie Gayet lachait presque le morceau.

A la question d’Antoine Decaune sur le soutien de Julie Gayet au président, le trublion lache: « Il (ndlr: François Hollande) venait sur le tournage, il aime beaucoup le film. Le président aime le film… sa femme beaucoup moins! »

ARCINFO

La preuve en images (à 14min.31) :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

 

Quand un micro de France 2 reste ouvert lors de l’interview présidentielle (vidéo)

C’est ce qu’on appelle un incident du direct. Invitée à commenter la conférence de presse de François Hollande sur le plateau de France 2, Michèle Cotta a lâché un commentaire pour le moins méprisant au sujet du chef de l’Etat :

Le Figaro

(Merci à Isabelle Verger)

Quand le site internet du PS envoie Harlem Désir « commémorer la disparition de François… Hollande »

Le Parti Socialiste a publié la semaine dernière sur son site un communiqué annonçant « Harlem Désir en déplacement à Jarnac pour la commémoration de la disparition de François Hollande » selon le site internet Metro News.

Harlem Désir s’était en réalité rendu à Jarnac pour les 18 ans de la disparition de François Mitterrand. [...]

Hebergeur d'imageMorandini

Valérie Trierweiler reçoit des enfants à l’Elysée pour une remise de cadeaux (màj vidéo)

Addendum 19/12/13

[...] A l’occasion du Noël de l’Elysée, Brahim Zaibat, l’ex-compagnon de Madonna, qui a également participé à l’émission « Danse avec les stars » , a invité la compagne du président, Valérie Trierweiler, à danser. [...]

Morandini

Hebergeur d'image

18/12/13

Hebergeur d'image

TF1 News

Les personnalités les plus détestées des Français

Vendredi, Voici proposera en kiosque un numéro hors-série dans lequel les lecteurs pourront retrouver un sondage réalisé par Harris Interactive auprès de 1.000 individus.

L’institut de sondage leur a demandé quelle était la personnalité qu’ils aimaient le moins. [...]

01 – Nabilla (62 %)

02 – Zahia (61 %)

03 – Franck Ribéry (53 %)

04 – François Hollande (47 %)

05 – Valérie Trierweiler (42 %)

06 – Nicolas Sarkozy (37 %)

07 – Alain Delon (32 %)

08 – Benjamin Castaldi (31 %)

09 – Arthur (29 %)

10 – Gérard Depardieu (29 %)

11 – Roselyne Bachelot (27 %)

12 – Carla Bruni (27 %)

13 – Jamel Debbouze (26 %)

14 – Nicolas Bedos (25 %)

15 – Enora Malagré (24 %)

16 – Audrey Pulvar (19 %)

17 – Léa Seydoux (19 %)

18 – Laurent Ruquier (19 %)

19 – Yannick Noah (19 %)

20 – Jenifer (18 %)

21 – Mimie Mathy (12 %)

22 – Karine Le Marchand (12 %)

23 – Gad Elmaleh (9 %)

24 – Marion Cotillard (7 %)

25 – Jean Dujardin (5 %)

Morandini

Syrie : les Anglais n’apprécient pas une critique de François Hollande sur David Cameron et le font savoir

INTERNATIONAL – Le Canard enchaîné daté du 11 septembre assure dans un confidentiel que François Hollande aurait déclaré devant des journalistes que David Cameron avait « commis une erreur de débutant » en ne parvenant pas à convaincre le Parlement de voter en faveur d’une intervention en Syrie.

L’information, reprise par le très sérieux quotidien britannique Telegraph a suffit a déclencher une foule de commentaires outre-Manche. Et certains lecteurs anglo-saxons n’y vont pas de main morte. C’est par exemple le cas de TRAV1S qui qualifie Hollande d’ »idiot du village ». (voir ci-dessous)

Huffington Post

Florilège :

Marine Le Pen considérée comme la meilleure opposante à Hollande

Selon un sondage BVA pour le Parisien, la patronne du FN devance tous les autres chefs de parti.

Hebergeur d'image

Invités par BVA à désigner « le meilleur opposant à François Hollande », 36% placent Marine Le Pen (FN) en tête, contre 23% Jean-François Copé (UMP) et 17% pour Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche). Les deux leaders centristes Jean-Louis Borloo (11%) et François Bayrou (7%) ferment la marche selon cette enquête réalisée les 5 et 6 septembre auprès d’un échantillon représentatif de 1.051 personnes majeures, selon la méthode des quotas. [...]

TF1 News

Syrie : François Hollande lâché par l’Europe au G20

L’Union européenne a rejeté jeudi l’usage de la force en Syrie, souhaitant une solution politique dans le cadre de l’ONU. Une position déjà défendue par l’Allemagne. [...]

Hebergeur d'image

Membre du G20, représentant les 28 États membres de l’UE, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, flanqué du président de la Commission José Manuel Barroso a clairement rejeté l’usage de la force en Syrie. «Il n’y a pas de solution militaire au conflit en Syrie» a-t-il déclaré à Saint-Pétersbourg, «seule une solution politique peut arrêter les massacres, les violations de droits de l’homme et la destruction de la Syrie».

Le président de l’UE a calqué sa position sur celle d’Angela Merkel, hostile aux frappes en Syrie, comme 70 % des Allemands, et favorable à une «solution politique dans le cadre de l’ONU».

Le camouflet est sévère pour le président français, venu en force au G20, accompagné de Laurent Fabius, Pierre Moscovici et Michel Sapin. Après avoir subi la poignée de main glaciale de Vladimir Poutine, François Hollande espérait un soutien, au moins moral de ses amis européens, à sa décision d’intervenir militairement en Syrie. Il n’en est rien.

«À ce jour, la France est le seul pays de l’UE» à vouloir punir militairement la Syrie, a rappelé Herman Van Rompuy, soulignant l’isolement de la France. [...]

Le Figaro

François Hollande, ce Terminator à la botte des Américains

Un journaliste algérien fustige la position du président français dans la crise syrienne et regrette le temps de Jacques Chirac, quand la France rayonnait par sa diplomatie et sa culture dans le monde arabe

François Hollande pense être le Terminator des temps modernes. La guerre ne l’effraie pas. La souffrance ne l’émeut pas. Le sang et les corps déchiquetés ne l’impressionnent pas. La guerre, c’est la nouvelle passion de François Hollande. Ce président français qui s’est engagé à rompre avec l’atlantisme servile de Nicolas Sarkozy est, au final, encore plus royaliste que les rois du Congrès américain. Même Barack Obama n’a pas fait preuve d’une volonté aussi guerrière que la sienne.

La Syrie, il faut l’attaquer militairement pour libérer son peuple. »La guerre, c’est maintenant« : la voici la nouvelle devise de sieur Hollande.

Défait par la crise, le chômage massif, l’inflation galopante, les inégalités sociales, le déclin industriel, le président français cherche à se refaire une santé… sur le dos des dictateurs du monde arabe. Sauf que cette fois-ci, tel un Don Quichotte ivre de ses certitudes, il croit qu’une guerre est une simple promenade de santé.

Quant aux civils qui risquent d’être tués, François Hollande n’en a cure. Au contraire, il pense qu’il va en sauver beaucoup. Comment ? Des frappes chirurgicales bien étudiées. L’argument est un peu périmé car ces frappes n’ont pas été aussi chirurgicales que cela par le passé. Mais François Hollande ignore l’histoire. Lui, son souci, c’est l’avenir.

Un avenir dessiné par la force militaire. Tel Napoléon, la poésie en moins. François Hollande exige une sanction d’une « violation monstrueuse des droits de la personne humaine ». « Elle aura valeur de dissuasion », a-t-il expliqué, sans trop convaincre, dans un entretien accordé au Monde. « Ne pas agir, ce serait laisser faire », décrète le nouveau Bonaparte, selon qui « il y a peu de pays qui ont les capacités d’infliger une sanction par des moyens appropriés. La France en fait partie ».

La France, la glorieuse France, est donc de retour. Oui, de retour, mais à travers quoi ? Ce ne sont plus les découvertes scientifiques, la croissance économique dynamique et le rayonnement culturel qui font la réputation de la France dans le monde. C’est aujourd’hui une intervention militaire qui redonnera à la France son prestige. Le voici, le choix de François Hollande.[...]

Suite sur Le Courrier International