Visite surprise de Hollande à Trappes. Rencontre avec Debbouze (MàJ)

François Hollande s’est rendu vendredi soir à Trappes (Yvelines) pour un match d’improvisation théâtrale entre deux collèges de la ville en présence du comédien Jamel Debbouze, a-t-on appris auprès de la Fondation Culture et Diversité, organisatrice de l’événement.

Cette sortie n’avait pas été annoncée par la présidence de la République, qui a confirmé l’information auprès de l’AFP. Le chef de l’Etat a assisté à cette quatrième édition du « Trophée Culture et Diversité », au cours de laquelle se sont affrontés les élèves des collèges Gustave-Courbet et Youri-Gagarine de Trappes, rapporte la fondation dirigée par Marc Ladreit de Lacharrière.

Âgé de 38 ans, Jamel Debbouze a grandi à Trappes, où il a démarré sa carrière de comédien dans les matches d’improvisation du Déclic Théâtre.

Le Point

Les socialistes ont peur de perdre l’électorat musulman (RMC)

Dans Bourdin & Co, la journaliste Véronique Jacquier révèle que le PS s’inquiète de voir les musulmans bouder François Hollande, suite à l’affaire Dieudonné et celle de la théorie du genre.

« Il faut rappeler que l’électorat musulman a voté à 90% François Hollande. » – Bernard Sananès

Hebergeur d'image

Elle réclamait du travail à François Hollande l’été dernier : elle finit candidate PS

En août dernier devant de nombreuses caméras, cette quinquagénaire de Vendée avait interpellé François Hollande sur les conditions de vie des chômeurs seniors. Six mois plus tard, Nathalie Michaud est candidate sur la liste municipale du maire sortant socialiste de La Roche-sur-Yon, Pierre Regnault.

« Quand on m’a contactée, j’ai rencontré un maire, mais au-delà d’un maire, j’ai rencontré une personne qui m’a semblé humaine, qui m’a vraiment semblé s’investir pour les habitants de sa ville », a expliqué Nathalie Michaud, lors de la conférence de presse de présentation de la liste. « Cela m’a vraiment touchée, je me suis dit: j’ai envie de m’investir moi aussi pour mes concitoyens. J’ai envie de travailler pour eux, d’être à leur écoute et cette équipe me semblait la plus proche de mes convictions », a-t-elle ajouté. [...]

« Je vais peut être apporter le discours des personnes qui sont comme moi, qui vivent encore ou qui ont vécu la précarité, la dureté de la vie », a souligné Nathalie Michaud. [...]

Huffington Post

L’architecte des réformes de Schröder va conseiller François Hollande selon la presse allemande

Le père des réformes Schröder au chevet de François Hollande. C’est ce qu’affirme un quotidien régional allemand ce mardi 28 janvier. Selon le Saarbrücker Zeitung, Peter Hartz, va conseiller le président de la République.

(…) Avec son « Agenda 2010″, cet ancien DRH de VolksWagen avait bouleversé l’Etat-providence allemand pour « remettre l’Allemagne au travail », selon L’Opinion.

Le volet le plus controversé de ses réformes est la loi Hartz IV, qui consistait en une diminution drastique de la durée d’indemnisation du chômage à douze mois, contre 32 auparavant.

Le Lab

Affaire Hollande/Trierweiler : Marine Le Pen coupable d’avoir employé le mot « répudiation » ?

Papier de Elisabeth Roudinesco, historienne de la psychanalyse

Le terme « répudiation » a été employé par Marine Le Pen. Ce n’est pas un hasard. Ce mot renvoie à l’ancien régime -les monarques répudiaient les épouses stériles-, mais aussi à des régimes barbares qui pratiquent la polygamie, prônent l’infériorité des femmes et leur lapidation.

Cela montre ce que pense Marine Le Pen de la démocratie qui est la nôtre : elle la rejette puisqu’elle la compare à la pire des oppressions, comme d’ailleurs ces manifestants qui ont défilé hier dans la rue sous la bannière « Français en colère » en faisant des quenelles et en criant: « Hollande dégage », « Non au mariage homo », « Europe sécession, la France est une nation », « Juif, casse-toi, la France n’est pas à toi ».

Quand on parle de répudiation à propos d’une séparation douloureuse, cela veut dire qu’on insulte un président qui a fait voter le mariage pour les personnes du même sexe, qui a instauré la parité dans son gouvernement et qui est connu pour ses positions libérales sur les moeurs, la famille et les droits des femmes. On en fait le contraire de ce qu’il est: une sorte de machiste infâme au comportement monstrueux.

Hebergeur d'imageOr, la manière dont il vit est représentative de celle de la plupart des Français : de nombreux couples vivent sans être mariés puis se séparent, la plupart divorcent et vivent dans des familles recomposées. C’est ainsi. [...]

Tout cela pour dire et redire qu’il ne s’agit en rien d’une « répudiation » mais d’une séparation classique entre un homme et une femme qui ont choisi librement de vivre ensemble, chacun à égalité. Et qui du fait de l’élection de l’un d’eux à la fonction suprême sont traités avec beaucoup plus de cruauté par les médias qu’ils ne le seraient dans d’autres circonstances. [...]

Huffington Post

Répudiation : la répudiation est l’acte par lequel l’un des époux formant un couple, décide unilatéralement de rompre le mariage qui les lie. (Wikipédia)

Ce que l’on sait du voyage de Valérie Trierweiler en Inde


(…) Une dépêche AFP a jeté le trouble sur le financement de ce déplacement. Elle disait, citant une source proche de Valérie Trierweiler, que le voyage était pris en charge par Action contre la Faim (ACF).

Une information démentie par l’ONG. Contactée par « le Nouvel Observateur », ACF, qui pointe une « erreur de l’AFP », indique que le voyage de la première dame à Bombay est pris en charge par des « partenaires privés », sans pour autant nommer ces derniers. ACF a aussi rectifié l’information sur Twitter :


Dans un communiqué publié en fin de journée, ACF précise que c’est Air France qui « a mis à disposition les billets d’avion dans le cadre d’une action locale de mécénat et l’hôtel Taj Mahal, l’hébergement. » Et poursuit : « les dons effectués par les donateurs français particuliers ne sont pas utilisés dans le cadre de son déplacement; ni même pour l’organisation du gala en lui-même. »

Action contre la Faim confirme cependant être bien à l’initiative de l’invitation de Valérie Trierweiler en Inde, et rappelle que la première dame« a déjà participé à de nombreuses actions aux côtés d’ACF ».

Ci-dessous, le carton d’invitation au gala organisé par la Fight Hunger Foundation lundi 27 janvier :

Le Nouvel Obs

« On en a marre du catho bashing »

En quelques jours, une  « pétition » qui demande au pape de relayer auprès de François Hollande – en visite, vendredi 24 janvier à Rome -  « le malaise profond » de nombreux catholiques français face à diverses décisions et projets gouvernementaux, a reçu le soutien de quelque 100 000 personnes. Après un contrôle des autorités religieuses soucieuses d’identifier les auteurs de cette initiative et juger s’il ne s’agissait pas « d’exaltés », ces derniers ont été reçus par la nonciature apostolique à Paris, mercredi 22. On leur a assuré que leur lettre serait remise à la secrétairerie d’Etat et porté au courrier du pape.

 

« Le succès de cette initiative est révélateur d’une accumulation de blessures et d’incompréhensions chez les catholiques engagés », relève le père Pierre-Hervé Grosjean, bon connaisseur de la cathosphère. « Les promesses de rassembleur de Hollande avaient trouvé un écho chez les catholiques mais un malentendu s’est installé dès le départ et ils ont l’impression aujourd’hui de ne plus avoir la liberté de ne pas être d’accord, et d’être immédiatement taxés de réactionnaires». Les récents propos de Manuel Valls sur « l’ultra-droite catholique » qui s’oppose à l’avortement et au « mariage pour tous » ne sont sans doute  pas de nature à lever ce supposé  « malentendu ».

 

(…) Le Monde

Jeu : combien coûte chaque jour la future ex-1ère Dame de François Hollande vivant une « belle histoire » avec Julie ?

Tribune libre d’Anthonin

Le Parisien nous apprend aujourd’hui que Valérie Trierweiler va se rendre en Inde comme prévu et ce, malgré les multiples articles de la presse annonçant sa rupture d’avec le Président :

A l’Elysée, les rares proches qui osent briser le silence décrivent un homme toujours décidé à « vivre sa vie » et désireux d’acter « une séparation de fait ». Un élu dans la confidence glisse même : « François vit une belle histoire. » Comprendre : avec « l’autre »… Mais le Président serait soucieux de procéder en douceur, en laissant les choses se décanter d’elles-mêmes

Valérie Trierweiler n’étant ni mariée, ni pacsée, mais vivant en simple concubinage « notoire » (avec un président ayant mis en place le mariage pour tous afin de garantir des droits), elle bénéficie néanmoins de services financés par le contribuable.

Le budget annuel d’entretien de « la Lanterne », résidence d’été du Président de la République depuis 2008 et maison de « repos » de la 1ère Dame, s’élève à près de 200.000 euros. Parallèlement, le Premier ministre a précisé que :

Cinq collaborateurs sont affectés au service de Madame Valérie Trierweiler : deux agents contractuels et trois fonctionnaires mis à disposition de la Présidence de la République. Le total des rémunérations mensuelles nettes de ces cinq personnes est de 19.742 €.

Question 1 : Combien coûte chaque nuit passée à la Lanterne ?

Question 2 : A quel montant s’élèvent les frais journaliers de dépense de personnels de la 1ère Dame de François Hollande ?

Question 3 : Sachant que le SMIC brut est de 1.445,38 euros/mois, à combien de SMIC bruts Valérie Trierweiler revient-elle aux contribuables depuis qu’elle a pris ses distances ?

Valérie Trierweiler et les vases de Sèvres : itinéraire d’une intox

C’est un classique en politique, et, hélas, dans les médias. Une « rumeur » fait état d’une scène de ménage houleuse à l’Elysée qui se serait soldée par la destruction de trois millions d’euros de mobilier national, rien que ça.

A l’origine : une intox parmi des milliers d’autres. Anonyme, confidentielle, sans importance. Puis le bruit s’est amplifié, légitimé par petites touches successives à mesure qu’il s’est diffusé via des canaux de plus en plus gros, de plus en plus crédibles.

La rumeur a pris une telle ampleur que le Mobilier national, gestionnaire des objets de l’Elysée, a été contraint de démentir. Itinéraire d’un canular.

(…) Le Monde