La très chère reconversion de François Chérèque

L’ancien secrétaire général de la CFDT vient d’être intronisé inspecteur général des affaires sociales. Il percevra 7 257,55 euros net par mois.

François Chérèque répétait à l’envi qu’on ne le verrait jamais assumer une fonction politique. Pourtant, le voilà, lui, ancien secrétaire général de la CFDT, récemment intronisé inspecteur général des affaires sociales, nommé lundi par Jean-Marc Ayrault superviseur du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté. [...]

Rattaché à l’IGAS (Inspection générale des affaires sociales), l’un des corps administratifs les plus prestigieux, François Chérèque percevra 7 257,55 euros net par mois (primes et indemnités incluses). La CDFT, qu’il a quittée en novembre dernier, lui versait un salaire de 4 500 euros net par mois sur 13 mois. [...]

Le Point

Merci à domi

François Chérèque, nouveau président de Terra Nova

L’ancien dirigeant de la CFDT, François Chérèque, est le nouveau président de Terra Nova, centre de réflexion proche du PS, et Juliette Méadel, élue locale socialiste, sa nouvelle directrice générale, a annoncé l’organisation lundi dans un communiqué.

«Terra Nova est un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe.» Terra Nova

«François Chérèque, ancien dirigeant syndical, est reconnu pour son indépendance d’esprit vis-à-vis des partis politiques et clairement réformiste de gauche», écrit le think tank. «Cela doit confirmer Terra Nova dans un engagement non partisan, dont la vocation est de réaliser des analyses, d’interpeller le gouvernement et les partis politiques et de proposer les changements et réformes utiles pour une société plus efficace et plus juste», ajoute-t-il.

François Chérèque a quitté à la fin novembre ses fonctions à la tête de la CFDT, passant le témoin à Laurent Berger et a été nommé début janvier inspecteur général des affaires sociales (Igas).

«Juliette Méadel est ancienne avocate, docteur en droit, élue locale (dans le XIV arrondissement, ndlr) et haut fonctionnaire. Spécialiste des marchés financiers, elle s’est également investie dans les thématiques liées à l’innovation sociale, à l’égalité des genres et aux politiques de l’enfance. Sa désignation montre la volonté de renouvellement de Terra Nova», estime l’organisation. Juliette Méadel était, au congrès du PS de Toulouse (fin octobre 2012) l’auteur de l’une des cinq motions déposées («Question de Principes»). Dans les instances du PS, elle est secrétaire nationale à l’Industrie.

Libération (Merci à Joyeux luron)

«Le vote des étrangers non-communautaires : une évolution conforme à l’idéal européen et républicain»

Extraits d’une note sur le vote des étrangers non-communautaires de Terra Nova, «think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe» par Beligh Nabli, Catherine Wihtol de Wenden, Karim Amellal, Marc Cheb Sun, Mehdi Thomas Allal, Samuel Thomas. L’ex-leader de la CFDT, François Chérèque, devrait prochainement succéder à Olivier Ferrand à la tête de Terra Nova.

La crainte d’un vote dit «communautaire» agitée par la droite ne s’est vérifiée nulle part dans les pays européens qui ont mis en œuvre cette mesure, pas plus que l’éventuelle pression des pays d’origine sur le vote de leurs ressortissants.

La citoyenneté politique doit-elle en effet être réservée aux seuls nationaux ? […] L’un des arguments majeurs des opposants au droit de vote des étrangers aux élections locales réside dans le risque de fragmentation de cette citoyenneté. Or, la citoyenneté est loin d’être une notion figée, statique. Il s’agit au contraire d’un objet vivant, en perpétuel mouvement, de plus en plus inclusif, au fur et à mesure de l’évolution des rapports sociaux et des mœurs sociétales. […]

De fait, l’opinion publique a beaucoup évolué sur cette question ces dernières années et un sondage de 2011 indiquait qu’une majorité de Français (59 %) étaient même favorables au droit de vote et à l’éligibilité des étrangers non communautaires aux élections locales, bien que les dernières «consultations» aient été moins évidentes.

Cette pression ne s’exerce d’ailleurs pas sur les générations issues de l’immigration devenues électrices dans les pays d’accueil par le jeu de l’acquisition de la nationalité. Le droit de vote local et l’éligibilité sont désormais inscrits à l’agenda des mesures d’inclusion des étrangers défini par les institutions européennes comme pratiques à étendre par chacun des pays de l’Union. Autrement dit, la reconnaissance du droit de vote des étrangers extracommunautaires aux élections municipales fait progressivement partie du modèle européen de société. Une évolution conforme à l’idéal européen et républicain.

La reconnaissance du droit de vote des étrangers extracommunautaires aux élections municipales fait progressivement partie du modèle européen de société. Une évolution conforme à l’idéal européen et républicain.

Le droit de vote local et l’éligibilité sont désormais inscrits à l’agenda des mesures d’inclusion des étrangers défini par les institutions européennes comme pratiques à étendre par chacun des pays de l’Union. [...]

Terra Nova ; Le Nouvel Obs

Chérèque (CFDT) ne croit pas à une montée de l’islamisme

Extrait d’une interview de François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, sur Europe 1.

Redoute-t-il une montée de l’islamisme ? «Mais non, c’est les provocations qui amènent ces choses-là, d’un côté comme de l’autre. Donc vivons en paix, c’est l’appel que je fais aujourd’hui», a-t-il répond.

«Les violences qu’on a vu, en particulier cet assassinat d’un ambassadeur, sont insupportables mais il ne faut pas jeter de l’huile sur le feu. Les gens dans notre pays ont envie de vivre en paix. J’habite dans les banlieues, les gens qui aujourd’hui font des provocations comme Charlie Hebdo certainement ne rentrent pas dans les banlieues le soir. On a envie de vivre en paix. Foutez-nous la paix et laissez nous vivre paisiblement entre nous», a déclaré François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, vendredi sur Europe 1.

Europe 1 (Merci à martin)

Hollande a « une peur panique de déplaire », selon Xavier Bertrand

François Hollande a « une peur panique de déplaire » et « fait marche arrière » dès qu’une proposition « suscite des réactions négatives », accuse dimanche le ministre du Travail Xavier Bertrand dans une interview au Parisien-Dimanche.

http://img193.imageshack.us/img193/2931/43904712.jpg

Le candidat socialiste à la présidentielle « change tout le temps. Il y a chez lui une peur panique de déplaire. C’est dans son tempérament », affirme le ministre.

Sur plusieurs dossiers, « le nucléaire, la finance, la retraite, le quotient familial et maintenant l’euthanasie, c’est chaque fois la même tactique », selon lui.

François Hollande, poursuit-il, « avance une proposition et dès qu’il voit que ça suscite des réactions négatives, il fait aussitôt marche arrière ».

Dans cette interview, M. Bertrand demande aussi à François Chérèque, le numéro un de la CFDT, « de rester dans le combat syndical ».

Le leader syndical avait fait état mardi de « coups de fil » passés par le ministère du Travail à de grandes entreprises afin qu’elles « reportent à plus tard », leurs plans de licenciement, après l’élection présidentielle.

« La neutralité politique des syndicats est une tradition en France. Que chacun reste dans sa logique », a-t-il ajouté.

20 Minutes

François Chérèque : «…l’avenir des jeunes Tunisiens est avant tout dans leur pays»

Attendu, accueilli et acclamé par les syndicalistes, François Chérèque s’est prêté, à la fin de la journée, à l’exercice des questions/réponses avec l’assemblée. Rêvant d’un avenir radieux, les militants CFDT ont relayé les problèmes dont souffre la société française dans son ensemble.

(…) Critiquant de manière acerbe « le climat nauséabond et le discours populiste » véhiculé par le gouvernement, François Chérèque n’a pas manqué de regretter que les immigrés soient redevenus « des bouc-émissaires ». Le printemps arabe a massivement exilé nombre de jeunes que la France et l’Italie refusent d’accueillir. « Un comportement inacceptable »,pour le secrétaire général,qui a sauté sur l’occasion pour rappeler que la Tunisie, elle, avait accueilli 300 000 Libyens.

Mais loin de lui l’idée de faire de la France une terre d’asile professionnel. « En Pologne, quand tous les ouvriers qualifiés ont quitté leur pays, ce fut une véritable catastrophe »,a-t-il remémoré. Le rôle de la France et de l’Europe, au contraire, serait, à terme, dit-il, de réorganiser les relations commerciales avec la Tunisie. « Car l’avenir des jeunes Tunisiens est avant tout dans leur pays ».

La voix du nord

Merci à Socrate

François Chérèque (CFDT) met en garde les salariés contre le FN

Dans une interview publiée aujourd’hui dans le JDD, François Chérèque, le secrétaire national de la CFDT, tente de dissuader l’électorat ouvrier de voter pour Marine Le Pen. Il attribue la poussée du Front National aux promesses non tenues et à une perte de confiance dans la politique. Il dénonce également une «droitisation» du monde de l’entreprise.

ll y a des expressions de rejet des autres, de racisme. Y compris dans la fonction publique, où certains n’hésitent pas à dire: ‘en cas de second tour Sarkozy-Le Pen, on ne votera pas Sarkozy !’ On n’entendait pas cela avant».


«L’extrême droite a toujours utilisé des situations réelles mais donne des mauvaises réponses. Ce qui se passe en France s’est déjà produit après la crise de 1929 explique-t-il. Sans aller jusqu’à de telles extrémités, nous constatons que la tendance au repli existe en France et en Europe comme dans les années 1930».

Face à la montée du FN, le secrétaire général du syndicat estime qu’il ne faut pourtant «pas céder à la panique» : «Nous disons aux salariés concernés qu’ils font une erreur d’analyse, que les propositions de Marine Le Pen sont creuses. Pis, qu’elles se retourneraient contre les ouvriers ou sont irréalistes, que ce sont de fausses pistes».

France-Soir (Merci à Vincent)