Foot. Adel Taarabt : «Même si je me sens Français, je vibre plus pour l’hymne marocain que pour La Marseillaise»

Adel Taarabt (né à Fès au Maroc), milieu de terrain des Queens Park Rangers, qui possède la double-nationalité (française et marocaine) et qui a notamment évolué en U17 et U19 avec les Bleus, a choisi de porter les couleurs du Maroc.

Dans les colonnes de La Gazzetta dello Sport, le joueur de 23 ans s’en explique : «Mon père est Marocain mais il a insisté pour que je joue pour les Bleus. Mais à la maison, on mange et on parle arabe. Même si je me sens Français, je vibre plus pour l’hymne marocain que pour La Marseillaise. En plus, la France a un problème de racisme. C’est toujours la faute des noirs, des Nasri, Benzema, Ben Arfa. Il n’y a qu’à convoquer que des blancs. Nasri, on l’a massacré à l’Euro, mais personne ne sait que quand il a gagné le championnat contre nous à la dernière minute, il ne pleurait pas parce qu’il était champion mais parce que sa mère était malade d’un cancer à l’hopital, depuis trois ans».

RMC Sport (Merci à elwas)

Yvelines : Une association marocaine appelle à voter pour le Franco-marocain Mounir Satouri

Dernière ligne droite avant le second tour des élections législatives ce dimanche en France. Parmi tous les candidats des différents bords qui ont passé le cap du premier tour, un seul franco-marocain est en lice sur toute la France. Il s’agit de Mounir Satouri, candidat des Verts dans les Yvelines. Une association de Marocains résidant à l’étranger (MRE) demande à la population de cette 9ème circonscription de voter pour lui. Mounir Satouri a promis de s’engager pour droit de vote des étranger lors des municipales.

«S’il est élu, nous Franco-marocains, avons un pied à l’Assemblée Nationale !», lance d’un ton enthousiaste Salem Fkire, le président de Cap Sud Mre.

Pour rappel, Mounir Satouri est né dans le quartier Derb Ghalef à Casablanca en 1975. Il n’a alors que 15 ans lorsqu’il s’engage en politique aux côtés de la Jeunesse de l’USFP. Un engagement qui le conduira en prison durant 4 semaines. Puis, c’est lorsqu’il a 18 ans qu’il immigre en France et continue son chemin dans la politique. «Je suis né dans un quartier populaire, je représente aujourd’hui un quartier populaire» avait-il dit à Yabiladi le 18 mai dernier. […]

yabiladi

Cinq Franco-Marocains arrêtés au Texas: « Je crois qu’on l’a vraiment échappé belle » (Màj Vidéo)

Addendum 24/11/11

Deux Français arrêtés en octobre au Texas pour s’être introduits dans un tribunal de San Antonio, ont été condamnés cette semaine pour cambriolage à soixante-quinze jours de prison, dont trente-cinq ferme, selon le frère de l’un d’eux.

Selon Adil Ajjaid, ses deux frères devraient être expulsés à la fin du mois avec interdiction de retourner aux Etats-Unis pendant « une dizaine d’années ».

Le jeune homme a aussi raconté au quotidien comment leur groupe de cinq jeunes gens, qui effectuait un périple en camping-car aux Etats-Unis, était arrivé à San Antonio le 18 octobre. [...]

Le Figaro

Addendum du 20/10/2011:

Image de prévisualisation YouTube

(Merci à Hermione)

Le FBI a ouvert une enquête mercredi sur cinq Franco-Marocains interpellés au milieu de la nuit à l’intérieur ou à proximité d’un tribunal du Texas (Sud), mais les autorités locales privilégient l’hypothèse d’une soirée bien arrosée qui tourne à la farce.

Une partie du groupe était entrée par effraction dans le tribunal du comté de Bexar, à San Antonio, non loin duquel se tient une convention sur le renseignement militaire.

Les images de vidéosurveillance les montrent portant des sombreros et agitant un maillet de juge, a déclaré à l’AFP Laura Jesse, porte-parole du Comté de Bexar.

Ils ont été arrêtés à leur sortie du tribunal –dans lequel ils n’avaient rien volé– par des policiers venus lorsque le système d’alarme s’est déclenché, a-t-elle ajouté. [...]

Selon d’autres médias locaux, la police a retrouvé dans leur camping-car garé à proximité des photos de bâtiments, parmi lesquels des centres commerciaux, des tribunaux et d’autres édifices publics de plusieurs villes américaines. [...]

Il n’a pas été immédiatement possible de préciser si les cinq hommes sont Français d’origine marocaine, Marocains ou de double nationalité.

Romandie News

«La diaspora marocaine en Europe»

[...]Journaliste et écrivaine marocaine, d’origine française, Zakya Daoud propose à travers cet ouvrage, construit sur des interviews et sur le résultat de deux sondages, une analyse du phénomène diasporique et migratoire de la communauté marocaine à travers le monde et fait le point sur tous les problèmes vécus par les Marocains émigrés.

Officiellement, ils sont 3.400.000 éparpillés dans les cinq continents, surtout en l’Europe qui regroupe 85% d’entre eux et où leur présence a doublé en douze ans, avec une large prééminence pour la France où ils sont installés depuis un siècle. Ils sont depuis un demi-siècle en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne, et depuis quelques décennies en Espagne et en Italie…

Le livre revient donc sur les détails du mode de vie que mènent les Marocains de l’Europe et apporte également des réalités précises sur les chiffres des immigrés ainsi que leur profil socioprofessionnel. «En réalité, si l’on compte les clandestins et les enfants de moins de 16 ans exclus des statistiques, ils sont plus de cinq millions, beaucoup plus si l’on y ajoute tous ceux qui ont été rayés des listes des étrangers, notamment en Allemagne, pour cause de naturalisation ou issus de mariages mixtes. Cela concerne plus de la moitié des 5,8 millions de ménages recensés au Maroc en 2004 touchés par ce phénomène diasporique et migratoire qui s’est profondément modifié depuis vingt ans, en ce qu’il s’est rajeuni, féminisé et amplifié, puisqu’il continue de manière incessante».

Insérés, les Marocains le sont incontestablement en Europe : plus de 50% sont naturalisés et 28% sont en instance de l’être. Ils parlent à 90% la langue de leurs pays d’accueil, y votent, y vivent, y investissent, y étudient, y travaillent, y réussissent. Comment vivent-ils les débats d’identité qui agitent le vieux continent, la montée de la xénophobie qui le caractérise et qui marque chaque élection, et, de plus en plus, la conjonction, partout, de l’immigration à la délinquance ? Quelle est l’identité mixte et plurielle qu’ils ont su construire ? Se sentent-ils piégés entre leur intégration réelle, qui n’est en aucune manière une assimilation, et le rejet politique qu’on leur oppose de plus en plus, comme à tous les émigrés ? Telles sont les questions auxquelles cet ouvrage, construit sur des interviews et sur le résultat de deux sondages, ambitionne de répondre.

Le Matin.ma

Référendum au Maroc : Rachida Dati «moment historique et révolutionnaire»

«Par cet élan démocratique, le Maroc a pris son destin en main et s’affirme nettement comme l’une des grandes Nations réformatrices du XXIe siècle : il est aujourd’hui un modèle, bien au-delà des frontières du Maghreb.»

«C’est un peuple conscient de son Histoire, confiant dans son destin et sûr de son identité, qui a exprimé sa volonté de refonder sereinement ses institutions et de constitutionnaliser des valeurs fondamentales qui unissent le Peuple marocain.»

«Je tiens à saluer le courage et la vision de S.M. le Roi qui a porté cette réforme devant Son peuple avec une détermination exemplaire. Les Marocains Lui ont, par ce vote, réaffirmé tout leur respect, leur soutien et leur attachement.»

«Ce moment historique pour le Maroc a été à l’initiative de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en toute indépendance et sans aucune influence extérieure!»

«L’Europe s’honore d’avoir un partenaire comme le Maroc qui montre à d’autres Nations arabes que si leurs dirigeants ne sont pas coupés de leur peuple, ils pourront compter sur leur soutien pour des réformes intégrant plus de démocratie et de liberté!»

Le Matin.ma

S-M–le-Roi-Mohammed-VI-accomplit-Son-devoir-national

Sète : Un mariage symbolique pour célébrer l’amitié France-Maroc

L e hasard fait bien les choses ! », souriait Mohamed Hakari hier, salle Brassens. Le président de l’association France-Maroc-Méditerranée avait programmé au 21 mai cette 5e rencontre culturelle avant même de savoir que cette date coïncidait avec la journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement.

Autant de valeurs défendues par l’association à travers cette journée organisée comme « un mariage symbolique entre la France et le Maroc, et entre Sète et El Jadida », sa ville jumelle, dont Mohamed Hakari est originaire. Aussi les ateliers de calligraphie, henné, l’exposition de tableaux (de la Casablancaise Fatima Fakir) et de plats à tajine voisinaient-ils avec le stand de l’avenir des Jouteurs sétois.[...]

Le Midi Libre

(merci à Eisbär)

Diversité : l’Élysée « soigne » ses réseaux… «la campagne a commencé»

Le chef de l’État reçoit jeudi soir la communauté asiatique pour le Nouvel An chinois. [...]. Mercredi soir, plus de 80 médecins issus de l’immigration maghrébine se sont retrouvés au sous-sol d’un discret restaurant, à deux pas des Champs-Élysées. C’est le conseiller du chef de l’État, Abderrahmane Dahmane, chargé à l’Élysée depuis la mi-janvier de la «diversité» et du «lien avec les communautés», qui a organisé cette rencontre.

Nicolas Sarkozy est le seul président qui nous a ouvert les portes, lance Dahmane. Il a nommé des ministres et des préfets maghrébins! Il est fils d’immigré, lui aussi.

D’ici à 2012, Abderrahmane Dahmane va donc multiplier les rencontres de ce type. Le conseiller du président, ancien secrétaire national à la diversité à l’UMP, vient de recevoir des associations harkies. Une réunion avec des avocats maghrébins, puis une autre avec la «communauté africaine», sont prévues en mars.

«Je cible les élites, car elles sont les têtes de pont de la communauté, elles ont une influence [...]», explique-t-il [...] «Je fais campagne auprès des communautés françaises ou de ceux qui ont la double nationalité

Le prosélytisme de Dahmane, que Sarkozy a décoré de la Légion d’honneur en 2009, dépasse les frontières: il a déjà commencé à mettre en place des «comités de soutien» à Sarkozy en Algérie et au Maroc.

Le Figaro via islamisation.fr

(Merci à Atochix )

Mariage blanc : un Franco-Marocain déchu de sa nationalité française

Le 21 septembre 2010, la cour d’appel a annulé la déclaration de nationalité française de Bouchta Lahmam, confirmant ainsi le jugement du Tribunal de grande instance de Bordeaux, du 9 juin 2009. Les magistrats du TGI ont estimé que son client n’a pas respecté le délai légal d’un an entre le moment où il a acquis la nationalité française, le 23 septembre 2003, et son divorce d’avec son ex-compagne française, qu’il avait épousée le 14 avril 2001.

«Il n’a commis aucun délit, il n’a jamais eu affaire à la police. Il n’a tué personne», réagit Me Pierre Landète qui voit dans cette décision les effets «d’une politique aux mains sales.»

Cette séparation à l’amiable, déposée le 28 juin 2004 devant le juge des affaires familiales de Libourne, prenait effet rétroactif, à la demande des époux, le 1er mai. Soit donc près de huit mois entre septembre 2003 et mai 2004. Il lui est également reproché d’avoir rompu la communauté de vie en se rendant plusieurs fois au Maroc pendant ses vacances.

Suite sur Sud-Ouest