Le Qatar : les autres pays arabes, les Frères Musulmans, la France, les morts des chantiers (vidéo)

Reprochant au Qatar ses « ingérences » dans les affaires de ses voisins, trois pays du Golfe, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn, ont décidé de rappeler leurs ambassadeurs à Doha, mercredi 5 mars.

Cette décision sans précédent dans les relations entre pays arabes du Golfe a été annoncée au lendemain d’une réunion « houleuse », selon la presse, des ministres des affaires étrangères des monarchies arabes du Golfe à Riyad.

Ce mini-sommet, à l’initiative de l’émir du Koweït, était destiné à surmonter le profond désaccord entre Doha, d’une part, et Riyad, Abou Dhabi et Manama de l’autre, sur la conduite à suivre face au nouveau pouvoir installé par l’armée en Egypte en juillet 2013 après l’éviction du président islamiste Mohamed Morsi.

Doha trop proche des Frères Musulmans

Le Qatar s’est rangé ouvertement du côté des Frères musulmans qui ont perdu le pouvoir en Egypte, tandis que les trois autres pays ont apporté un soutien massif, tant politique que financier, au nouveau pouvoir égyptien.

source : Le Monde


source : extrait de Politique Matin – LCP – 06 03 2014


source : Extrait de Politique Matin – LCP – 06 03 2014


source : extrait de Politique Matin - LCP – 05 03 2014

Reportage à l’occasion de la visite officielle au Qatar en juin 2013

source : elysee.fr

bonus :
l’interview complet de Marine Le Pen par Patrick Chêne sur LCP le 6 mars 2014
http://youtu.be/Zoho5kFJk0A

La France placée sous surveillance renforcée par la Commission européenne

La Commission européenne a décidé mercredi 5 mars de placer Paris sous surveillance renforcée après avoir une nouvelle fois épinglé son manque de compétitivité et le niveau élevé de sa dette.

Pour l’exécutif européen, la France souffre de nombreux déséquilibres macroéconomiques qui n’ont pas été suffisamment corrigés et nécessitent désormais ce type de surveillance qui sera également appliquée à l’Espagne et à l’Irlande, deux pays qui viennent tout juste de sortir de leur plan d’assistance financière.

Deuxième économie de la zone euro, la France se retrouve donc au côté de pays qui ont été en grande difficulté au plus fort de la crise de la zone euro et ont eu besoin d’un plan d’aide.

L’annonce de Bruxelles vient s’ajouter à une longue liste de griefs à l’encontre de la France, à qui est reproché un manque de compétitivité, un coût du travail trop élevé et une dette publique qui ne cesse d’enfler.

« Le déficit commercial qui ne cesse de se creuser reflète la perte continue des parts de marché à l’exportation, analyse la Commission. Malgré les mesures prises pour favoriser la compétitivité, jusqu’à présent, le rééquilibrage est limité. [...] Le coût du travail reste élevé et pèse sur les marges des entreprises. »

Concernant le niveau de la dette, le risque est que la France se retrouve « exposée à des turbulences sur les marchés financiers, qui auraient des retombées sur l’économie réelle ». Des problèmes pour la santé de la France, mais aussi pour celle de la zone euro dans son ensemble, « compte tenu du poids économique » du pays…

Le Monde

Les relations économico-militaires en cours entre la France et la Russie (vidéo)(maj)

mise à jour du 6 mars 2014 à 1H00 :

un des deux navires Français mistral vendu à la Russie pour 2014 et 2015. Le BPC (bâtiment de projection et de commandement) Vladivostok a quitté mercredi soir le port de Saint-Nazaire pour trois jours d’essais en mer.


source : ouest-france.fr


source : extrait de Journal 20H France 2 du 5 mars 2014


La France ne va pas suspendre les fournitures d’armes en Russie :
La France ne va pas suspendre pour le moment les fournitures d’armes en Russie, a déclaré le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius. « Nous voulons stopper l’intervention russe et établir un dialogue », a expliqué le ministre, interrogé sur une éventuelle suspension par Paris d’une vente de navire de guerre Mistral à Moscou.
source : La Voix de la Russie

Deux navires de classe Mistral pour la Russie :
Dès octobre 2009, la Flotte maritime militaire de Russie a exprimé le besoin d’un ou deux bâtiments et de l’éventuelle construction d’autres sous transfert de technologie avec livraison d’un premier bâtiment fin 2014 et d’un second fin 2015. Selon Vladimir Vyssotski, le commandant en chef de la marine russe, la Deuxième Guerre d’Ossétie du Sud a montré l’absence cruelle de bâtiments de type LHD93. Le coût de la construction d’un tel bâtiment se situerait entre 400 et 500 millions d’euros. Selon l’Élysée, la construction de ces deux bâtiments représente « l’équivalent de cinq millions d’heures de travail, ou de mille personnes travaillant pendant quatre ans » pour les chantiers DCNS et STX France de Saint-Nazaire96. L’accord final pour la construction de 2 navires pour un montant de 1,7 milliard de dollars est signé le 17 juin 2011. La construction sera lancée au premier semestre 2012.
source : wikipédia

La France ne doit pas livrer de navires de guerre à la Russie :
Par la voix de Laurent Fabius sur Europe 1 dimanche 2 mars, le gouvernement français a « condamné » l’intervention militaire russe en Ukraine et annoncé que la France ne participerait pas aux travaux préparatoires du G8 prévu à Sotchi en juin prochain. Est-ce suffisant ? La France ne devrait-elle pas renoncer à ce contrat militaire ou, au moins, le suspendre ? Ce serait cohérent. Pourtant il n’en est pas question. Les chantiers navals sont situés à Saint-Nazaire, fief du Premier ministre Ayrault. L’un explique-t-il l’autre ?
source : Vincent Jauvert dans Le Nouvel Observateur

« Les garçons et Guilllaume à table » sur « la différence et les clichés », césar du 1er film

« Les garçons et Guillaume à table », de Guillaume Galienne, a reçu ce soir le César du meilleur premier film, peut-être le premier d’une série, le long métrage ayant été nommé 10 fois.

« S’il y en a un qui peut remercier sa mère, c’est bien moi! », a déclaré en préambule Guillaume Gallienne sur la scène du Théâtre du Châtelet où se déroule la 39e cérémonie des Césars, retransmise en direct et en clair sur Canal+.

« Les garçons et Guillaume à table » est une comédie autobiographique décapante « sur la différence et les clichés » dans laquelle Gallienne, qui campe aussi sa mère, raconte son enfance et son adolescence marquée par de nombreux malentendus sur son identité sexuelle. Guillaume Gallienne, encore en lice pour le César du meilleur film, du meilleur réalisateur ou du meilleur acteur, a aussi remercié sa femme: « sans toi, il n’y aurait pas eu cette résolution dans tous les sens du terme », a-t-il dit dans un large sourire…

Le Figaro

Lieberman: « Israël est au peuple Juif tout comme la France est aux français ! »

Par Avigdor Lieberman, Ministre israélien des Affaires Etrangères

Le terme « Etat juif » fait essentiellement référence à la nationalité. Depuis leur apparition dans l’antiquité, le peuple juif a constitué une nation, un peuple et une civilisation ancrée dans les aspects fondamentaux de leur identité, comme le judaïsme et l’hébreu. Israël est le peuple juif comme la France est aux Français, l’Irlande est aux Irlandais et le Japon aux japonais.

Chaque nation a le droit de définir son état à la manière de son choix. Tout comme l’Egypte se définit comme la République arabe d’Egypte, et en Grèce on parle de République hellénique. Aussi, Israël se définit comme l’État juif.

(…) JSSnews

«Happy » : Paris vu par… (video)

La chanson Happy a été composée pour la bande originale de film Moi, moche et méchant 2. En novembre 2013, sort un clip d’une durée de 24 heures.

L’événement fait des émules : le mouvement commence à Paris. Rohan Houssein, un jeune artiste, en revendique la paternité. Depuis sa publication, le virus s’est répandu à travers le monde…

Journal du Geek - merci Ranelagh
————-

Rappel : En 2010, en Ile-de-France, 60% des naissances sont issues de populations extra-européennes. Lire plus

L’incident diplomatique qui refroidit les relations franco-marocaines

Un vent glacial souffle actuellement sur les relations entre Paris et le Maroc. Habituellement paisibles, ces dernières ont été entachées cette semaine par une affaire diplomatique qui mêle justice et géopolitique. Tout a commencé par la démarche d’une ONG française, Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat), qui a saisi jeudi l’opportunité de la présence en France du patron du contre-espionnage marocain pour demander à la justice française d’auditionner ce responsable, qu’elle accuse de « complicité de torture ».

(…) Qualifiant l’affaire d’« incident rare et inédit » dans les relations avec la France, Rabat a convoqué vendredi soir l’ambassadeur de France, Charles Fries, « pour lui signifier la protestation vigoureuse du royaume ». En outre, le Maroc rejette « catégoriquement » les accusations portées.

Rabat exige à présent des « explications urgentes et précises » et demande que « les responsabilités soient identifiées ». Le ministère français des Affaires étrangères a réagi samedi soir et fait savoir que « toute la lumière serait faite le plus rapidement possible sur cet incident regrettable ».

(…) Le Parisien

Négociations autour du rôle de la SNCF dans la Shoah

Paris et Washington ont entamé des négociations sur d’éventuelles indemnisations des familles des victimes américaines de l’holocauste transportées par la SNCF entre 1942 et 1944, dossier sensible qui menace de priver le groupe ferroviaire français de contrats aux Etats-Unis.

Après plusieurs rencontres informelles en 2013, des diplomates des deux pays ont entamé ces négociations le 6 février à Paris, ont indiqué vendredi à l’AFP l’avocat des familles des victimes, Stuart Eizenstat et l’ambassade de France à Washington, confirmant une information du Washington Post.

Refusant de divulguer le contenu des discussions, M. Eizenstat, qui est également conseiller du secrétaire d’Etat américain John Kerry sur les questions d’holocauste, a tenu à rendre hommage au gouvernement français ‘qui, plus de sept décennies après la fin de la Seconde Guerre mondiale, a initié une démarche visant à (…) rendre justice aux Américains déportés vers des camps de concentration par la SNCF ».

Cet avocat, qui a déjà obtenu des compensations pour des victimes de la Shoah en Allemagne, en Autriche et en Suisse, a juste précisé que les deux parties « étaient en train de définir le nombre » de victimes concernées.

Réquisitionnée par le régime de Vichy, la SNCF, entreprise publique, a déporté au total 76.000 Juifs dans des wagons de marchandises à travers le pays et vers les camps d’extermination entre 1942 et 1944. Environ 3.000 d’entre eux seulement ont survécu.

En 2011, le groupe avait reconnu avoir été un « rouage de la machine nazie d’extermination ».

« On est dans une discussion avec les autorités américaines pour nous assurer qu’on ne laisse pas des gens de côté », faire en sorte que les mécanismes de compensation « puissent aussi s’appliquer à d’autres victimes qui ne rentraient pas dans les critères initiaux », a expliqué une porte-parole de l’ambassade de France aux Etats-Unis.

Le mécanisme français de compensation des victimes de la déportation couvre tous les citoyens français, y compris les binationaux, et les résidents qui étaient en France au 1er septembre 1939.

L’ambassade de France a aussi fait valoir que « l’Etat français a reconnu très tôt sa responsabilité, en 1948″, dans la Shoah, y compris pour les entités publiques comme la SNCF, alors que plusieurs élus américains et d’anciens déportés demandent des comptes directement à la SNCF.

Sollicité par l’AFP, le président de SNCF America, Alain Leray, n’a pas voulu commenter des discussions « entre Etats », rappelant que « les compensations liées à la déportation étaient de la responsabilité de l’Etat » français…

Direct matin

Peillon veut renforcer l’enseignement de l’arabe : « C’est l’avenir de l’Europe et l’avenir de la France » (MàJ vidéo)

« L’enseignement de l’arabe était abandonné […] depuis des années, nous allons mettre les moyens nécessaires » à son renforcement, a déclaré à l’AFP le ministre français de l’Education, Vincent Peillon.

Cette orientation « est culturelle, mais elle est aussi, et ça chacun doit le comprendre, l’avenir de l’Europe et l’avenir de la France », a-t-il ajouté.

Yabiladi

merci Backterix

Voir : Il faut enseigner l’arabe, «deuxième langue de France», dans le service public

La France va « prêter » 150 millions d’euros à la Turquie pour ses forêts

Premier pays forestier du Sud de la Méditerranée par l’importance de ses massifs (27% du territoire national), la Turquie subit de plein fouet les impacts associés au dérèglement climatique dans la région. Le nouveau prêt de l’AFD vient en appui à des actions de reforestation et de restauration.

Associés au développement industriel et urbain qu’induit une croissance économique soutenue, les impacts dus au dérèglement climatique se traduisent en Turquie par la dégradation régulière des milieux forestiers et par une érosion parmi les plus importantes au monde….

L’AFD soutient ce programme ambitieux depuis 2011. Le second du genre, un prêt de 150 millions d’euros a été signé le 27 janvier qui viendra ainsi en appui des investissements de la Direction Générale des Forêts turques….

 

Les objectifs du premier prêt d’un montant de 150 000 millions octroyé à la DGF en 2011, centrés sur les actions de restauration forestière et de lutte contre les risques érosifs ou d’incendie ont été atteints à plus de 90%, une performance liée aux excellentes capacités de la DGF turque, créée en 1839 et qui emploie aujourd’hui 39.000 agents réparties dans 27 centres régionaux.

Installée en Turquie depuis 2005, l’AFD développe avec ce pays une collaboration technique et financière centrée sur les problématiques relatives au changement climatique….

La convention de financement de 150 millions d’euros a été signée entre l’AFD et le Trésor turc en marge de la première visite du Président de la République, François Hollande en Turquie et en présence des deux Présidents…

AFD

Lire : 150 000 nouveaux logements sociaux chaque année, c’est l’objectif à atteindre pour le Gouvernement.

Les journalistes français rappelés à l’ordre par la Maison blanche

Les médias français se comportent un peu trop comme des touristes turbulents à Washington…

Déjà considérés comme les pires touristes au monde, les Français ont maintenant le discutable honneur d’être considérés comme ayant les journalistes les plus turbulents par le service de sécurité de la Maison Blanche.

A l’occasion de la visite officielle de François Hollande à Washington, la délégation de journalistes français s’est fait remarqué par sa turbulence et sa propension à se comporter comme… des touristes, précisément.

La presse américaine, médusée par les journalistes français prenant des «selfies» dans le bureau ovale ou au pupitre du président Obama, ironisent abondement sur les réseaux sociaux.

20 minutes, merci à Pat

Interview de Edward Snowden : Sa vie, la NSA, Obama, les USA, l’Allemagne… (vidéo)

Merci à la personne, à l’équipe ou au site qui a réalisé les sous-titres et dont je n’ai pas trouvé la source pour les citer.


lien direct de la vidéo sur : VK
source : German Television Channel NDR – 26 01 2014