Ce soir sur France O : La «sous-représentation flagrante des minorités dans le pays»

La chaîne de télévison France O présente ce soir à 22h30 «Noirs et blancs en couleurs», un film de Elyas Akhoun.

La France est une société multiculturelle de fait, mais elle a du mal à l’assumer.

Il y a une sous-représentation flagrante des minorités dans le pays. C’est vrai en politique comme en cinéma : en février 2012, Omar Sy est le premier comédien noir à recevoir un César pour un rôle principal. Pourquoi, à de rares exceptions près, les Noirs sont-ils si peu présents dans les fictions françaises ? Quelle est l’image des Noirs dans le cinéma français ? Comment sont-ils représentés ?

Des frontières de l’hexagone à l’Outre Mer, le film part à la rencontre de réalisateurs, comédiens, producteurs pour dresser un état des lieux sur la question. En les interrogeant, nous tenterons d’identifier les blocages et les résistances qui existent, mais aussi les perspectives qui se dessinent. « Noirs et blancs en couleurs » un film sur l’image des Noirs dans le cinéma français. Jimmy Jean-Louis, sera en plateau pour en parler.

programme-tv ; France O

« Mon frère l’islamiste » ce soir sur France Ô

Dans “Investigatiôns” ce soir à 20h45 sur France Ô.

Pas d’immersion au sein de la communauté musulmane londonienne ; pas de longue enquête avec caméras cachées pour découvrir ce milieu de l’intérieur. C’est là l’originalité de ce documentaire, conçu et filmé par le propre demi-frère d’un jeune Britannique blanc de 27 ans, fraîchement converti à l’islam.

Au départ, une interrogation lancinante : « Comment ce frère avec lequel j’ai grandi a-t-il pu choisir une voie aussi différente ? » Car, là encore, pas de cliché facile, pas de raison évidente, juste une glissade progressive vers une foi ardente, essentiellement par rejet d’une société considérée comme dépravée.

Richard, alias Salahuddin, a en effet opté pour une interprétation fondamentaliste de l’islam, qui théorise la supériorité intrinsèque du peuple des croyants musulmans, et prône l’instauration d’un Etat islamique. Tout au long de ces images, on est saisi par le calme olympien qu’affiche Salahuddin, par sa bonhomie et son sens de l’humour, autant de caractéristiques qui tranchent singulièrement avec la radicalité de son discours.

TeleObs

La télé publique “n’est pas la télévision de tous les Français”

La télé publique “n’est pas la télévision de tous les Français”, dénonce un rapport présenté par Hervé Bourges.

Traitement inégal de la diversité selon les chaînes, manque d’experts au féminin, faible couverture des Jeux Paralympiques : France Télévisions fait des efforts pour représenter les multiples facettes de la population, mais les évolutions restent “insuffisantes”, selon un rapport du comité permanent de la diversité de France Télévisions dans son troisième rapport annuel, remis mardi aux dirigeants du groupe.

Créé en 2009 pour promouvoir la diversité à l’écran et au sein de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô), ce comité, présidé par Hervé Bourges et composé pour moitié de personnalités extérieures, a fait part d’“une certaine déception”. 

France Télévisions n’est pas la télévision de tous les Français”, dénonçait-il dans son premier rapport, en 2010. Deux ans plus tard, “les évolutions existent, mais elles sont insuffisantes”, a souligné Hervé Bourges.

Le comité relève un certain nombre de progrès, notamment dans la représentation de la “diversité ethnoculturelle” sur les antennes : téléfilm consacré à Toussaint Louverture sur France 2, nuit spéciale “Faites la peau aux clichés” sur France 4, documentaire “Noirs de France” sur France 5… “

Malheureusement, comme les années précédentes, le traitement de la diversité est apparu déséquilibré entre les différentes chaînes”, poursuit-il. Si la diversité culturelle “tient une place centrale” sur France 4, France 5 et France Ô, en revanche les programmes qui l’évoquent “demeurent trop exceptionnels” sur France 2 et France 3, selon lui.

Et dans les programmes d’information, le comité regrette des profils “très homogènes” des journalistes et des experts. (…)

Le nouvel Observateur

France Télévision : France Ô la diversité à marche forcée

Mercredi 31 août, Rémy Pflimlin, nommé fin juillet 2010 par Nicolas Sarkozy à la tête de France Télévisions, a fait sa première rentrée en défendant une programmation qui porte de sa patte. Soucieux de couper court aux suspicions de mainmise de l’Élysée sur les contenus, ses premiers mots ont été pour le service public.

« Notre vision est que le service public doit d’abord s’adresser à tous les citoyens, quels que soit leur origine et leur lieu d’habitation. Pour cela, nous devons tisser une relation de confiance, ce qui passe par une information indépendante et la création, mais aussi le partage. »

Pour « toucher tout le monde », il fallait, selon lui, « créer une offre complémentaire entre les différentes chaînes, qui ont chacune leur personnalité » : [...] ou encore l’outre-mer et les « identités multiples » pour France Ô.[...]

Autre bonne nouvelle, le cinéma fait son retour ! [...] France Ô des longs métrages de « tous les horizons ». [...]

LES TÊTES NOUVELLES
France Télévisions accueille « 30 nouvelles têtes ». Dans son dossier de rentrée, le groupe audiovisuel public a mis en avant les personnalités, issues de la diversité comme Samira Ibrahim, Katia Barillot, Audrey Chauveau, Patrick Boisfer et Chakkib Lahssaini. [...]

La Croix

France Ô chaîne ghetto de la diversité?

France Ô,  -anciennement RFO-sat- est-elle une chaîne de la « diversité », comme étiquetée depuis septembre 2010, où l’une des nombreuses stations  régionales du groupe France Télévisions ? Est-ce une chaîne alibi ou la vitrine et le relais d’information des départements d’Outre-mer?

Renaud Revel (L’express)

France Ô : les ultramarins dehors, la diversité aux commandes de la chaîne

France Ô, -anciennement RFO-sat- est-elle une chaîne de la « diversité », comme étiquetée depuis septembre 2010, où l’une des nombreuses stations régionales du groupe France Télévisions ? Est-ce une chaîne alibi ou la vitrine et le relais d’information des départements d’Outre-mer?

Cette nuance, qui n’en est pas une, est en train de déclencher un début de polémique en Guadeloupe et en Martinique où certains élus, notamment de l’opposition socialiste, s’émeuvent que Patrick de Carolis, en son temps et Rémy Pflimlin, aujourd’hui, laissent accréditer l’idée que France Ô, sur la TNT, serait un canal largement dédié à la diversité et non une chaîne régionale.

En témoignent ainsi, l’embauche au sein des stations basées en Martinique et en Guadeloupe de journalistes et techniciens originaires du Maghreb, d’Egypte ou d’Afrique noire. En témoignent, également, de reportages diffusés tantôt sur le Nouvel An chinois, tantôt les festivités du Ramadan, tantôt, également, sur les problématiques d’intégration dans les banlieues de la métropole…[...]

Cette chaîne était également, bien que de faible audience, un outil de promotion des outre-mer dans l’hexagone. En cela, elle contribuait à une meilleure connaissance des Outre-mer dans l’hexagone et donc à la cohésion entre les Outre-mer et l’hexagone.

Un premier virage a été amorcé avec Patrick de Carolis et la création de France Ô qui ne s’est plus positionnée comme une chaîne exclusivement des Outre-mer et a ouvert son antenne à des émissions venues du Sud en général.

Depuis l’arrivée récente de France Ô sur la TNT, la chaîne a encore changé de tonalité ce qui désoriente les ultramarins. Elle s‘assume encore davantage comme la chaîne de la diversité. Elle traite de plus en plus des problèmes des banlieues, des minorités en général, des pays en développement… sujets qui sont intéressants en eux-mêmes mais qui n’ont pas tous de rapport direct avec les Outre-mer. Les journaux des Outre-mer sont désormais diffusés entre 3 heures et 6 heures du matin ! Les reportages sur le nouvel an chinois ou la pratique du ramadan chez les originaires du Maghreb à Paris présentent un intérêt réel mais les ultramarins de l’hexagone se demandent si, pour les diffuser, il était obligatoire de les déposséder de la chaîne qui leur était dédiée ? [...]

Le président du CSA, Michel Boyon, avec qui j’évoquais le problème ce matin même, parle d’un «détournement inquiétant qu’il convient de corriger». «Il ne faudrait pas, dit-il, dédouaner France Télévisions de ses misions et devoirs en matière de diversité, en décidant de sanctuariser une chaîne, dont la diversité n‘est pas la fonction première». Sujet sensible et à suivre…

immedias le blog de Renaud Revel

Télévision : « L’islam qui préoccupe la France »

Émission « Toutes les France » diffusée le 04/01/2011 sur France Ô. Présentée par Ahmed El Keiy, qui propose un débat sur des grands thèmes d’actualité avec des invités reflétant « toutes les sensibilités françaises« .

Parmi les invités du jour : Arnaud Gouillon, du Bloc Identitaire, candidat à la présidence de la République.

(Merci à LeCoq Tricolore)

Didier Super sur France Ô : Un petit malentendu ?

Addendum du 29/11/2010

Didier Super, de son vrai nom Olivier Didier Haudegond, est un chanteur humoriste sarcastique, et ironique imprégné d’une bonne dose de cynisme. Pour le citer, il se caractérise lui même de « très bon personnage par rapport à d’autre »… Encore une répartie typique de ce bon vivant incapable de garder son sérieux, quoique…

Sur ma pochette de disque j’avais mis un noir avec mon sous pull, alors il m’ont invité si j’avais été Blanc ils m’aurait pas invité…, hey sales racistes de n… c’est du racisme aussi hein ! »

Trompés par la pochette de son disque et sans l’avoir écouté, France Ô a invité un chanteur fou en pensant qu’il était noir…

(Merci à Alain & Dark Crusade)

La petite mosquée dans la Prairie débarque sur le service public

Addendum vidéo

La petite mosquée dans la prairie fait son retour sur les petits écrans français dès ce lundi 4 octobre. Du lundi à vendredi à partir de 17h, les téléspectateurs pourront suivre les saisons 1 et 2 de la série canadienne sur France Ô.


Déjà diffusée sur Canal + et en Belgique, la sitcom raconte, avec humour, les aventures de la petite communauté musulmane, installée à Mercy, ville rurale des prairies canadiennes.

Saphirnews

(Merci à Antoine)

Luc Laventure : « La France sera le Brésil de l’Europe »

« Si les outre-mer sont à la base de ce projet plus vaste, c’est parce que nous avons été obligés de tenir compte des identités de l’autre et de s’en nourrir, ajoute Luc Laventure. Nous allons mettre cette expérience au bénéfice de notre intelligence nationale. La France possède, via la Guyane, 730 kilomètres de frontières avec le Brésil. Nous devons assumer les frontières mondiales de la France, l’ethnicisation mondiale de la France. Dans quelques années, la France sera le Brésil de l’Europe. Il faut l’assumer. France Ô sera la chaîne qui permettra de mieux comprendre le monde pour mieux s’intégrer au monde. »

Luc Laventure , directeur de France Ô

(Merci à Jeremie)