Contre l’euro ou contre l’islam : lutte de pouvoir chez les jeunes FN

Chez les jeunes frontistes, les tensions entre souverainistes (anti-Europe) et identitaires (anti-immigration) pourraient se cristalliser autour de Gaëtan Dussausaye, favori à la présidence du FNJ, et souverainiste.

Avant, au Front, on se disputait entre catholiques traditionalistes et païens, antisionistes et anti-Arabes. Depuis que Marine Le Pen est à la tête du FN, il existe de nouvelles fractures. Le parti fait coexister une sensibilité souverainiste incarnée par Florian Philippot (vice-président du FN) – ils se voient comme des gaullistes, et prônent la sortie de l’Europe et de l’euro – et une sensibilité identitaire – anti-immigration et anti-islam.

L’équilibre est difficile à maintenir, la présidente du parti y parvient en tapant un coup contre l’euro, un coup contre l’immigration.

Mais chez les jeunes, moins disciplinés, la mésentente commence à se voir. Début avril, sur Twitter, certains se sont querellés pendant des heures : « identitaires » contre « souverainistes ». Ils sont le FN de demain et cela dessine sûrement les divisions du futur.

(…) Rue89

 

 

 

Julien Rochedy (FN) : «Nous lançons un mouvement européen de jeunes patriotes, le YEAH»

INTERVIEW – Le Front national de la jeunesse lance, vendredi à Vienne (Autriche), une alliance des jeunes patriotes européens. Julien Rochedy, président du FNJ, explique le projet au Figaro.

Vous lancez vendredi à Vienne le YEAH (Young European Alliance for Hope). De quoi s’agit-il ?
Julien ROCHEDY – C’est une initiative commune puisque nous avons appris à bien nous connaître entre différents mouvements de jeunes patriotes depuis deux ans. Nous avons pensé qu’il serait bien de créer, au niveau des jeunes, l’équivalent de l’Alliance européenne des libertés. Ces structures existent déjà chez les socialistes, les libéraux et les écologistes. Désormais, après six mois de préparation, nous lançons ce projet dans le cadre des élections européennes et nous organiserons une réunion en France probablement le 1er mai lors du meeting dédié à ces élections.

Quels sont les objectifs de ce nouveau groupe ?
Si nous le lançons au début de la campagne des européennes, c’est pour envisager des actions communes (communication, propagande…). Le FNJ, qui sera très impliqué dans la campagne, veut démontrer qu’il n’est pas le seul mouvement de jeunes patriotes en Europe. Ce groupe veut aussi montrer qu’il n’est pas du tout anti-européen mais contre l’organisation particulière qu’est l’Union européenne. Nous voulons incarner un mouvement de «vrais Européens».
Nous souhaitons nous associer à des mouvements qui nous ressemblent le plus, éloignés de toutes formes d’extrémismes inutiles mais portés sur la défense de la liberté de leur nation et de leur souveraineté. D’ailleurs, ces mouvements qui prospèrent en Europe font tous aujourd’hui le même constat sur l’Union européenne.

Interview complète sur LeFigaro.fr

Lille : 3 militants colleurs d’affiches du FN Jeunesse agressés (vidéo)

Dimanche 16 Février à 20h : Agression en plein centre de Lille du responsable FNJ Lille Métropole, Jean-Baptiste Vendeville, et de deux jeunes militants alors qu’ils collaient des affiches du candidat tête de liste « Lille Bleu Marine », Eric Dillies.


source : FNJ Lille Métropole

« La France tranquille » : le nouveau slogan du FNJ qui ne fait pas rire la gauche (màj Séguéla atterré)

Addendum 18/12/13

_______________________________

Cher Tonton, [...]

Tu as dû te retourner dans ta tombe, voici que le Front National te plagie. Pire, plagie à son tour celui qui t’avait plagié

Le nouveau slogan du FNJ vole à ton affiche le « Tranquille » et à celle de Nicolas Sarkozy le « France » qu’il t’avait lui même emprunté sans permission aucune.

Une OPA sans vergogne sur l’imaginaire de la Gauche et de la Droite, un double copier coller.
Normal que le cocktail s’avère incolore, inodore et sans saveur. De l’eau…. Pire de l’eau usée.

C’est toi, cher tonton, qui m’a enseigné la règle de trois de toute communication électorale.

- Un message fort, celui de FN est mollasson.
- Un message frontal, qui regarde l’avenir en face, les yeux dans les yeux. Ici, le visuel est une image fuyante, elle tourne le dos à son électeur, comment espérer le convaincre.
- Un message mobilisateur. Il est champêtre: une partie de campagne pas une campagne de Parti.

Bref une triple faute. Triste à pleurer pour ses auteurs ! [...]

Huffington Post

17/12/13

Le FNJ a dévoilé ce mardi une nouvelle affiche qui plagie le slogan de François Mitterrand, transformant « La Force tranquille » en « La France tranquille ». « La France tranquille, c’est tout le contraire du programme du FN », rétorque le MJS. [...]

Hebergeur d'image

Le directeur national du FNJ, Julien Rochedy, reconnaît ce « petit clin d’oeil à Mitterrand et au socialisme ». Cette affiche, plus sobre que les dernières du FNJ (« Choisis ta France », « On est chez nous », etc.) « inspire une France tranquille, une France apaisée. Manifestement les jeunes n’y ont pas le droit », a précisé Julien Rochedy.

Plagier le slogan de François Mitterrand « montre que le FNJ n‘a pas beaucoup d’imagination », a déclaré Laura Slimani, la présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS). [...]

Julien Rochedy a par ailleurs revendiqué la place de « mouvement jeune politique le plus important » avec 25.000 membres.

« Le FN est devenu le premier mouvement chez les jeunes, comme en témoignent les dernières enquêtes d’opinion et la jeunesse de notre auditoire. Les jeunes représentent plus de 30% de nos adhérents », a affirmé la présidente du FN Marine Le Pen, présente à ses côtés. [...]

TF1 News

Angers : Militants du Front national et défenseurs des sans-papiers se font face

Ce mercredi soir, à Angers, devant la préfecture de Maine-et-Loire, un cordon de policiers sépare les manifestants. D’un côté, une vingtaine d’adhérents du Front National jeunesse (FNJ). De l’autre, une cinquantaine défenseurs des sans-papiers.

« Le Front National est venu narguer les défenseurs des sans-papiers », s’agace un militant du RUSF. « Absolument pas, assure Jean-Eudes Gannat, responsable du FNJ. On est là pour dénoncer la corruption UMP et PS, demander la démission du gouvernement Ayrault et la dissolution de l’assemblée ».

Yoann, militant au RUSF, s’étonnait un peu de la présence de la présence du FNJ : « On vient tous les mercredis à la même heure ! Pour défendre deux étudiants : Francis un Malgache sans-papiers, expulsable, et Djelika, pas expulsable car Malienne, mais dont on demande la régularisation… »

Ouest France

Metz : un membre du FN menacé par arme à feu

Un membre du Front National de Moselle a été menacé et «agressé» par plusieurs jeunes individus armés a-t-on appris de source proche du dossier puis d’un communiqué du parti.

Selon nos informations, un homme a été menacé par trois individus armés dans une rue de Metz ce vendredi en pleine après-midi. D’après le Front National il s’agit de l’un de ses membres actifs, responsables des jeunes militants pour le département de la Moselle. La victime de l’intimidation se trouvait dans sa voiture au moment des faits. Il effectuait selon un autre responsable du FN, un déplacement professionnel lié à ses fonctions politiques. Il aurait été agressé trois individus se trouvant dans une voiture voisine. Arrêtés au feu rouge Place Jean Moulin à Metz, ces trois individus ont pointé une arme à feu de type arme de poing sur le responsable politique. Il était toutefois impossible de déterminer s’il s’agissait d’une vraie arme à feu. Ces jeunes hommes étaient âgés d’une vingtaine d’années.

Après les faits, une plainte a été déposée pour «violence avec usage ou menace d’une arme». Les enquêteurs n’ont pas encore retrouvé les auteurs de la tentative d’agression. «Malheureusement, il n’y a pas de grande chance de les retrouver. Dans certains quartiers, les armes sont facilement utilisées par certains individus» souffle une source policière à LOR’Actu.fr.

(…) Loractu.Fr

(Merci à Camulogenos)

À Laval, deux jeunes militants du Front national condamnés pour des affiches racistes : « Non à l’Islam »

Un jeune homme et sa compagne, militants du Front national, étaient poursuivis pour provocation à la haine raciale, ce jeudi après-midi, au tribunal correctionnel de Laval. Dans la nuit du 21 novembre 2012, dans les bourgs de Saint-Jean-sur-Mayenne et d’Andouillé, ils avaient collé des affichettes à caractère raciste : « Non à l’Islam », « Pas de minaret dans nos quartiers ». Hier, ils ont été condamnés à 800 € d’amende avec sursis.

Ouest France

(Merci à Country Crisp)

« Oui les musulmans ont leur place au Front National »

Tribune libre d’Aurélien Montagner, militant FNJ – Gironde

Il y a au moins cinq millions de musulmans dans notre pays, dont plus de la moitié ayant la nationalité française. Le Front National, qui ne fonde de différence, rappelons le, uniquement en fonction de la nationalité à pleinement conscience de l’importance que revêt l’assimilation à la nation de nos compatriotes musulmans, souvent français depuis peu.

(…)

Cette assimilation est indispensable pour assurer l’unité et la force de notre pays.

Son unité, puisqu’il serait particulièrement dangereux de diviser les français, particulièrement dans une période difficile telle que celle que nous sommes en train de traverser. Ainsi, et en dépit de leurs différentes religions et origines,  les français doivent plus que jamais être solidaires, le pire danger serait le développement du communautarisme.

Il est donc de la plus grande importance que les musulmans se rendent compte que leurs intérêts sont exactement les mêmes que ceux de tous les autres français, à savoir une lutte contre l’idéologie mondialiste ultralibérale afin de permettre la réappropriation de notre souveraineté nationale.

(…)

Oui les musulmans ont leur place au Front National. Et je si je puis me permettre de m’adresser directement à eux : cessez de croire ce que les médias vous racontent, venez voir par vous même, ayez cette curiosité et cette lucidité. Vous comprendrez alors rapidement que le Front National n’est pas ce que vous avez pu en entendre dans les médias. C’est un parti largement ouvert à tous les français, quelles que soient leurs religions ou leurs origines et que c’est avec nous que vous pourrez vous assurer un avenir meilleur, sans chômage de masse, sans insécurité permanente.

Un sondage d’OpinionWay estime le vote des musulmans lors de la dernière élection présidentielle à près de 93% en faveur du candidat François Hollande, c’est dire si le chemin est encore long avant que les français de confession musulmane, malgré la diabolisation des médias et la démagogie des partis au pouvoir prennent conscience que c’est dans le Front National, comme tous les autres français patriotes, qu’ils doivent placer leurs espoirs.

Mais peu importe l’ampleur de la tâche qu’il reste à accomplir, nous sommes condamnés au succès, car le redressement de notre nation ne pourra se faire qu’avec le soutient de tous les français patriotes, quelles que soient leurs croyances religieuses.

(…)

FNJ

Car l’essentiel, c’est de croire en la France.

Racisme anti-Français : « Ceux de mon âge n’ont pas connu cela »

« On en a parlé avec Jean-François Copé et l’histoire du pain au chocolat, mais nous, cela fait des années qu’on en parle. Ce n’est pas à l’UMP de se faire le héros de ce combat ! »

Julien Rochedy, directeur national du Front national des jeunes, Paul-Alexandre Martin, membre du bureau national du FNJ, et Jean-Baptiste Defrance, secrétaire départemental, se retrouvaient samedi à Bordeaux pour une journée de formation à destination des cadres locaux. Cela, sous l’œil de Jacques Colombier, secrétaire départemental du FN.

Le FNJ assure compter 250 jeunes dans ses rangs en Gironde. « Nous effectuons cette formation dans le cadre d’une campagne nationale sur les enjeux de l’immigration et le racisme anti-Français, avec une affiche réalisée spécialement et le slogan  »On est chez nous » », explique Julien Rochedy. Cette campagne a été lancée début décembre car il y avait une grande demande des militants. Tout le monde connaît quelqu’un dans son entourage qui a été victime d’une agression de ce genre.

C’est un véritable fait pour notre génération : on ne connaît pas un jeune qui n’a pas connu une situation de racisme anti-Français une fois dans sa vie ! »

Jacques Colombier insiste sur le fait générationnel : « Ceux de mon âge n’ont pas connu cela. Les parents de ces jeunes qui posent problème ne posaient, eux, aucun problème ; ils aimaient la France et la respectaient ! Aujourd’hui, ils n’ont que des droits, plus de devoirs. » (…)

Sud-Ouest

Racisme anti-français : licenciée après avoir témoigné ?

Début décembre, le Front National Jeunesse (FNJ) lance une campagne de sensibilisation visant à dénoncer le « racisme anti-Français ». La campagne comporte deux volets : une affiche et trois vidéos publiées sur le site du FNJ. L’affiche montre une jeune femme, le visage peint aux couleurs nationales, en train de crier, avec ce slogan : « Assez de racisme anti-Français. On est chez nous ! ». Les vidéos sont des témoignages à visage caché de deux jeunes filles et d’un garçon victimes de ce racisme.

Selon Minute, l’une de ces trois vidéos, celle de Charlotte, aurait été retirée du site car des confrères de la jeune femme travaillant « pour un grand hebdomadaire national » auraient reconnu sa voix. « Dénoncée par ses collègues, elle a été convoquée par ses employeurs qui ont très vite mis les points sur les « i », lui intimant notamment l’ordre de retirer son témoignage ». N’étant pas employée en CDI, la jeune femme serait ainsi sur le départ.

« Imagine-t-on le scandale si un salarié précaire, d’origine immigrée, subissait des pressions de son employeur et la vindicte de ses confrères, simplement pour avoir osé raconter sa souffrance dans le cadre d’une campagne antiraciste ? » se demande l’hebdomadaire.

OJIM

«Sale Blanc !» sur Radio Courtoisie (Audio)

Samedi 15 décembre à midi, Romain Lecap recevait dans l’émission le « Libre Journal », diffusée sur Radio Courtoisie, Gérald Pichon, auteur d’un essai dressant un état des lieux du racisme anti-Blanc et anti-Français en 2012.