Finistère : Une Vierge à l’enfant retirée d’une maison de retraite pour atteinte à la laïcité

Une mosaïque représentant Marie et Jésus avait été placée dans le hall d’accueil d’une maison de retraite. Elle a été retirée à la demande d’une famille.

La mosaïque représentait une Vierge à l’enfant. Elle trônait dans le hall d’une maison de retraite dans le Finistère, à Scaër, précisément. Tout cela partait d’une fort délicate attention : l’oeuvre avait été offerte en 2005 par un des membres d’une fanfare allemande à une association. Le musicien, peu au fait de nos débats français, souhaitait ainsi marquer sa gratitude au village qui accueille la fanfare à l’occasion de « la Cavalcade », un rendez-vous biennal avec défilé de chars de carnaval.

Las ! la mosaïque a déplu à la famille d’un résidant qui a fait valoir le principe de la laïcité. Naguère, elle avait pourtant été placée, avec l’accord de tous, dans le hall de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes de Scaër. Elle a donc été restituée samedi à l’association propriétaire. Celle-ci l’a finalement confiée au comité de sauvegarde d’une chapelle de la commune, la chapelle de Plascaër, a-t-on appris auprès des associations. La Vierge retrouvera son élément. La famille pourra rendre visite à son aïeule. On ignore ce qu’en pensent les autres pensionnaires.

Le Point (Merci à Alfred )

Île de Sein : Garde d’enfants refusée pour cause de lieu de vie « hostile »

Un juge montpelliérain a refusé d’accorder le droit de garde à une maman si elle s’installe sur l’île de Sein, dans le Finistère.
Certains la considèrent peut-être comme un coin de paradis, mais ce n’est pas l’avis d’un juge aux affaires familiales de Montpellier. Il a qualifié début août l’île de Sein de trop « hostile » pour accueillir les enfants d’une mère divorcée, relate vendredi 6 septembre « Le Télégramme ».

Jessica, la maman s’est installée avec son nouveau compagnon sur cette île du Finistère, distante de cinq kilomètres du continent, mais y restera sans ses trois enfants, a tranché le juge.

Dans son jugement, ce dernier met en cause un environnement « relativement hostile pour les enfants ». Il semble avoir été sensible aux arguments de l’avocat du père qui a fait valoir lors de l’audience le 30 juillet que le lieu était dépourvu d’eau courante et d’électricité. D’après le site internet d’information, il aurait décrit « une île dangereuse qui subit de nombreuses tempêtes où les habitants se déplacent à pied, avec de petites charrettes ». Pourtant, 226 personnes y vivent officiellement[...]

Le Nouvel Obs

Site de la mairie de l’île de Sein

 

 

 

Finistère : Nabilla ne vient pas à la discothèque, 100 clients furieux vont la chercher à son hôtel

Vendredi soir, les clients d’une discothèque de Pont-l’Abbé (Finistère), où devait se produire Nabilla, n’ont pas apprécié le « lapin » posé par la bimbo de la télévision. Ils sont allés la chercher à son hôtel, en vain. Nabilla aurait alerté la gendarmerie.

Vers 3 h 30 du matin, le patron de la discothèque Le Showtime a annoncé à ses clients que Nabilla ne viendrait pas.

L’affaire est allée très loin, puisque près de 100 clients, furieux, ont décidé d’aller la chercher directement à son hôtel, au Kyriad, à Pont-l’Abbé. Arrivés sur place, ils ont exigé à voir Nabilla. Elle aurait été aperçue à la fenêtre de sa chambre, mais elle a refusé de descendre prétextant qu’elle était « fatiguée ».

Tout l’hôtel a donc été réveillé par le ramdam… La gendarmerie s’est rendue sur les lieux pour calmer les esprits.

Selon nos informations, pour sa prestation dans la discothèque, Nabilla aurait demandé un cachet de 6 000 €. Le patron a remis 3 000 €, en espèce, et un chèque de banque certifié de 3 000 € qu’elle a refusé, car ce genre de paiement « ne serait pas accepté en Suisse et qu’elle voulait tout en liquide ». [...]

Ouest France
(Merci à Antibarbare)

Vandalisme : les députés du Finistère solidaires… de leur consœur

[Titre d'origine : Finistère. Actes de vandalisme : les députés du Finistère réagissent]

Des agriculteurs ont perpétré des actes de vandalisme au domicile de Chantal Guittet, députée du Finistère. Dans un communiqué tous les députés et sénateurs PS du Finistère réagissent :

« Cette nuit, le domicile privé de Chantal Guittet, députée du Finistère a été dégradé (…) De tels comportements par leur lâcheté et par leur brutalité sont nuisibles et inqualifiables.

Par essence, les élus sont à l’écoute des préoccupations de leurs électeurs et attentifs aux crises que traversent les divers secteurs de notre département.

Avec leurs moyens et toute leur énergie, ils agissent au quotidien pour que des réponses durables soient apportées. S’en prendre ainsi à leur intimité ne peut appeler qu’une condamnation totale ».

Ce communiqué est signé : Patricia Adam, Jean-Luc Bleunven, Maryvonne Blondin, Gwenegan Bui, Richard Ferrand, Jean-Luc Fichet, Gilbert Le Bris, Annick Le Loch, François Marc, Jean-Jacques Urvoas

Source

Merci dragondukomodo

Encore une chapelle profanée dans le Finistère

Trois églises du Finistère, situées à Loctudy, Combrit et Huelgoat, dans le Finistère, ont été profanées le week-end dernier. Ce samedi matin, c’est la chapelle du monastère des Augustines, située à l’intérieur de l’Hôtel-Dieu à Pont-l’Abbé (Finistère) qui a été prise pour cible.

Selon nos informations, une ou plusieurs personnes se sont attaquées à la bible de cette petite chapelle. « Nous avons constaté qu’une page de la bible avait été arrachée », confirme un gendarme sans pour autant faire un lien avec les trois autres dégradations. La bible était posée sur un pupitre, à l’intérieur de la chapelle.

Dans le cas des trois églises, les tabernacles avaient été forcés.

Dans l’église de Loctudy, une lunule, petite boîte en métal dans laquelle on place une hostie destinée à être portée à une personne invalide ou malade, a par ailleurs été dérobée.

Une enquête de gendarmerie a été ouverte.

Ouest France

(merci à Jojo2)

Des livrets de famille en français et en breton…illégaux

Délivrés par certaines communes du Finistère, ces livrets de famille ne seraient pas conformes à la législation française.

À Carhaix, commune du Finistère, c’est l’indignation. Ici, depuis cinq ans, la mairie délivre des livrets de famille bilingues… mais cette pratique serait en fait illégale. Les livrets de famille délivrés à Carhaix sont pourtant identiques à ceux de l’ensemble de la population française, la traduction en breton en plus. Jeunes mariés et nouveaux parents se voient ainsi remettre systématiquement le document bilingue par les services de la mairie.

Une pratique qui n’a jamais posé problème. Jusqu’au jour où un couple séparé dont les enfants sont nés à Carhaix, demande la mise à jour de ses livrets de famille. Et là, impossible de les mettre à jour. En cause : leur non-conformité « à la réglementation en vigueur«  qui veut que « seule la langue française, langue de la République », soit utilisée « dans les actes publics ».

Quelques temps plus tard, la mairie reçoit une lettre ayant pour objet la délivrance de ce livret de famille bilingue qui aurait retenu l’attention du ministère de la Justice. La mairie doit donc rendre des comptes sur cette pratique. Le maire de la commune s’indigne dénonçant un excès de la justice et envisage de porter l’affaire au tribunal afin qu’il statue sur la validité du livret de famille. (…)

Atlantico

Quimper : Sans papiers, deux Kosovars pourront vivre dans le Finistère

Deux Kosovars, un frère et une sœur d’une vingtaine d’années, en situation irrégulière, ont été laissés libres vendredi après avoir été placés en garde à vue jeudi, en début d’après-midi, au commissariat de police de Quimper (Finistère). Aucune poursuite judiciaire n’a été prise à leur encontre.

La préfecture, tenant compte de la scolarisation de la jeune fille, a décidé de ne pas mettre à exécution l’obligation de quitter le territoire dont ils faisaient l’objet. Tous deux habitent Quimper. Les suites administratives exactes pour régulariser leur situation ne sont pas encore connues.

Ouest-France

Le Relecq-Kerhuon (29) : Des marins déjouent une tentative d’enlèvement

Quatre amis terminaient leur footing le long de la plage, près de Brest. Ils ont mis en échec un déséquilibré qui s’en était pris à une jeune fille de 18 ans.

Nous avons vu un homme en train de ceinturer une jeune fille pour essayer de l’embarquer dans une voiture. Nous étions à une vingtaine de mètres. Nous avons couru pour les séparer

, raconte le premier-maître John Papazian. Avec trois amis, ce marin d’État a accompli un acte de civisme qui lui vaudra très certainement les félicitations de ses supérieurs. Mercredi soir, leur intervention a fait échouer une tentative d’enlèvement au Relecq-Kerhuon, près de Brest.[...]

Nous avions achevé notre footing. Nous faisions des étirements sur le parking et nous discutions tranquillement. On a entendu une voix de femme crier à l’aide. On n’a pas réfléchi, on a foncé

Il y a urgence. Un individu vêtu d’un pull noir et d’un jean tente de contraindre une jeune fille à s’asseoir à la place du passager dans une Renault Twingo « prête à partir ». Les deux portes du véhicule sont ouvertes.La victime est une jeune fille de 18 ans. Elle se trouve en compagnie de sa mère. Assise sur un banc, elle révise des cours en vue d’un examen quand l’agresseur passe à l’acte [...]

Ouest France

Lorient : une jeune récidiviste de 16 ans arrêtée avec un couteau à désosser

Une jeune fille de 16 ans a été interpellée lundi à Lorient, un couteau à désosser coincé dans son soutien-gorge, rapporte mardi le site internet de Ouest-France. Connue pour des faits de vols, elle a été repérée par la police au niveau de la gare. Elle a expliqué « avoir trouvé le couteau dans la rue », et vouloir le ramener chez elle « pour couper de la viande », ont livré les policiers.

L’adolescente était recherchée pour deux vols, dont l’un commis avec violence. En décembre dernier, dans une épicerie, elle avait volé à l’arraché le portefeuille d’une cliente. Trois jours plus tard, elle avait volé une retraitée de 75 ans à un distributeur.

La jeune fille, qui est passée devant le juge des enfants, a été laissée en liberté, mais sera reconvoquée…

Europe 1

Brest : Marie Gueye et le PS portent plainte contre un site raciste

Ce matin, le procureur de Brest recevra sur son bureau une plainte avec constitution de partie civile déposée par Me Pierre Rustique, aux noms de MarieGueye, de son remplaçant, Jacques Quillien, et de la fédération du Parti socialiste. Car l’entre-deux tours aura été spécialement difficile pour la candidate, injuriée en des termes du plus abject des racismes par le site identitaire «breizatao», dès le lundi matin.

Un article mis en ligne et publié par un certain «Merour» fait ainsi étalage, en quelques lignes, qu’il serait indécent de reproduire ici, de sa profonde haine pour la candidate du fait de sa couleur de peau et pour son remplaçant, qualifié sans aucune vergogne de «traître à sa race». Ceci pour dessiner les épouvantables contours de la publication qui valent aujourd’hui cette plainte portée pour «injures raciales rendues publiques» et, surtout, pour «provocation à la haine raciale»[...]

Le Télégramme

Morlaix (29) : Vague de cambriolages dans des collèges, une récidive pourrait survenir…

Au cours des deux dernières nuits plusieurs établissements scolaires de l’arrondissement de Morlaix ont été cambriolés par effraction: à Pleyber-Christ (Sainte-Marie), Bodilis (Notre-Dame), Plougonven (Albert-Larher), Plourin-lès-Morlaix (Martin-Luther-King) et Saint-Servais. Du matériel informatique ainsi que des appareils photos ont, notamment, été dérobés.

Le capitaine d’Orio, commandant de la compagnie de gendarmerie de Morlaix, n’exclut pas une récidive et pense que «des faits identiques pourraient survenir dans les prochains jours». Il demande aux chefs d’établissements «de sécuriser au maximum les lieux où se trouvent stockés les matériels informatiques». Les enquêteurs invitent les personnes disposant d’éléments qui pourraient servir à l’enquête à se rapprocher de la gendarmerie la plus proche des lieux où se sont produits les vols.

Le télégramme