Le port du voile et du turban dans le football approuvé officiellement (màj)

Addendum

La Fédération Française de Football (FFF), soucieuse de respecter la « laïcité » qui prévaut en France, maintient « l’interdiction du port de tous signes religieux ou confessionnels » et donc du voile, a-t-elle indiqué samedi dans un communiqué transmis à l’AFP. [...]

Morandini

________________________________

Le port du voile et du turban dans le football a été approuvé officiellement aujourd’hui par l’International Football Association Board (Ifab), organe garant des lois du jeu, après 20 mois d’essai.

Hebergeur d'image«Il a été décidé que les joueuses pouvaient avoir la tête couverte pour jouer», a déclaré en conférence de presse le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke, ajoutant que les hommes avaient aussi désormais cette possibilité. [...]

Morandini

Coupe du monde au Qatar en 2022 : « Peut-être une erreur » reconnaît Sepp Blatter

L’attribution de la phase finale de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar a peut-être été une erreur, a reconnu pour la première fois le président de la Fédération internationale (Fifa), Sepp Blatter. [...]

Hebergeur d'image

« Il se peut bien que nous ayons commis une erreur à l’époque », a déclaré le patron du football mondial Sepp Blatter au site spécialisé insideworldfootball.com. Le choix du Qatar a suscité la controverse en raison des températures souvent proches de 50° celsius relevées dans l’émirat en été, période pendant laquelle se déroule traditionnellement le tournoi. [...]

« D’un autre côté, il faut aussi prendre en considération les réalités politiques et géopolitiques », a-t-il dit. « La Coupe du monde est l’épreuve mondiale la plus importante, même si ce n’est pas la seule, organisée par la Fifa.

Qui sommes-nous, nous les Européens, pour exiger que cette compétition réponde avant tout aux besoins de 800 millions d’Européens ?, », a-t-il demandé. « Il est grand temps que l’Europe commence à comprendre qu’elle ne dirige plus le monde et que d’anciennes puissances impériales ne peuvent plus imposer leur volonté à d’autres », a-t-il ajouté.

TF1 News

La LICRA se félicite des décisions de la FIFA et de l’UEFA de renforcer la lutte contre les discriminations

A trois jours d’intervalle, la FIFA et l’UEFA ont souligné la nécessité de protéger le football et ses valeurs et ont annoncé leur volonté de renforcer la lutte contre les discriminations. La FIFA comme l’UEFA disent vouloir augmenter les sanctions sportives et financières tout en développant des actions d’éducation.

La LICRA ne peut que se féliciter de la décision de durcir les sanctions contre les auteurs de discriminations. L’UEFA imposera ainsi désormais un minimum de dix matches de suspension aux auteurs d’actes discriminatoires, qu’ils soient joueurs ou dirigeants. Lorsque des supporteurs se rendront coupables de comportements racistes, le stade concerné sera frappé d’une fermeture partielle à la première infraction et d’une fermeture totale et d’une amende de 50.000€ en cas de récidive.

La LICRA demande à la Fédération Française de Football et à la Ligue de Football Professionnel de renforcer les sanctions nationales pour qu’elles se situent au même niveau que celles européennes. Actuellement, un joueur se rendant coupable d’un acte ou d’un propos discriminant en France est seulement passible de 6 matchs de suspension et de 110€ d’amende. [...]

LICRA

Football : «Désormais, ce sont les riches pays du Golfe qui dirigent, décident»

Le Monde publie la lettre d’une lectrice, Sophie Nouzhani, s’indignant de la décision de la FIFA d’autoriser le port du voile lors des compétitions.

C’est d’abord la victoire de l’argent. De l’argent roi qui peut tout, qui achète tout, contrôle tout, soumet tout.

C’est peu dire que les instances du football entrent dans le XXIè siècle à reculons. En autorisant le port du voile pour les joueuses de football, les dirigeants de la FIFA ont adressé au monde un message clair. […] C’est aussi, et c’est plus grave, la victoire d’une forme d’obscurantisme. Un obscurantisme hostile aux Lumières, à la culture, à la beauté. Un obscurantisme qui veut cacher la beauté, la féminité. Un obscurantisme qui veut soumettre la femme, et non la libérer, l’émanciper.

Le sport ne sert aucune religion, aucune politique. Il réunit tous les sportifs du monde sous la seule bannière de ses valeurs : Respect, dignité, dépassement de soi. […]

Le Monde

Footballeuses voilées : mais pourquoi la FIFA accepte-t-elle de céder à l’Islam politique ?

La FIFA a levé l’interdiction de porter le voile pour les footballeuses féminines. Cette décision, favorablement accueillie par l’Iran et Arabie Saoudite, marque une percée de l’Islam politique sur un terrain pourtant historiquement neutre. La Fédération française de football (FFF) a pour sa part interdit ce vendredi à ses propres licenciées le port du voile.

Atlantico : La FIFA a autorisé les footballeuses musulmanes à jouer avec le foulard islamique (hijab) grâce à la levée de l’interdiction par l’International Board qui définit les règles du football mondial. Si l’Iran et l’Arabie Saoudite s’en félicitent, d’autres organisations montent au créneau et dénoncent les pressions qui sont à l’origine de cette décision. Quelle est la position de la Ligue du Droit International des Femmes ?

Annie Sugier : Cette décision prise par l’International Board est d’autant plus incompréhensible quand on sait à quel point le sport mondial est codifié par le respect de principes universels. Par exemple, quand des athlètes obtiennent une combinaison qui peut les aider à gagner – comme les nageurs – les débats sont vifs et se concluent toujours par une interdiction de la tenue en question.

Dans le cas de ces footballeuses, elles ont une combinaison qui est différente des autres et ne sont plus sur le même pied d’égalité. A mon avis on les aide à perdre car l’image de la sportive est éclipsée par la volonté des pays islamistes d’imposer une notion contraire à la réglementation. On stigmatise le corps de certaines athlètes.

Ensuite, cette décision nuit au combat des pionnières marocaines, algériennes et tunisiennes telles que Nawal El Moutawakel ou Hassiba Boulmerka qui avaient respecté la réglementation et qui étaient menacées par les intégristes religieux. Ces femmes ont réellement résisté et seront condamnées à abandonner le discours qui les protégeait et qui consistait à dire qu’elles ne portaient pas le costume islamique en raison de la réglementation.

On remarque que dès lors qu’il s’agit des femmes, on cède trop facilement aux exigences posées par des pays qui n’ont cure de la défense de leurs droits.

Estimez-vous que cette décision est due à l’insistance du fils du roi Hussein de Jordanie, le prince Ali Bin Al Hussein, vice-président de la Fifa ?

Non seulement on a cédé au Prince Ali, mais aussi à l’Iran car cette interdiction pénalisait en premier lieu l’équipe féminine d’Iran. Le pays avait affiché très clairement qu’il s’agissait d’une position religieuse, or la loi n°4 stipule bien qu’aucune expression politique ou religieuse n’était autorisé dans le stade olympique.

Le Prince Ali représente aussi les intérêts des pays du Golfe qui désirent non pas le respect pour les femmes de la loi olympique ou sportive mais le respect de leur interprétation d’une loi religieuse. (…)

Atlantico

La Fifa autorise le port du voile (MàJ France 2)

France 2 JT 5/07/2012

___________________________________________

Cette mesure était demandée par la Confédération asiatique (AFC) et le prince Ali Bin al-Hussein de Jordanie.

Le port du voile (ou hijab) pour les joueuses a été autorisé par l’International Football Association Board (Ifab), organe garant des lois du jeu, a annoncé la Fifa lors d’une conférence de presse. Cette mesure avait bénéficié en mars d’un « accord de principe » de l’Ifab qui avait toutefois souhaité attendre le « résultat d’un examen accéléré de toutes les questions liées, notamment sur le plan de la santé et de la sécurité. » « Cette initiative prise lors de notre dernier congrès avait été soumise à une décision finale du comité médical de la Fifa. Les réserves médicales et sur la sécurité ont été supprimées pour le port du voile et la mesure est donc approuvée » a déclaré Jérôme Valcke, le secrétaire général de la Fifa.

Cette décision doit permettre la pratique du football à toutes les femmes, ce qui n’était jusque-là pas le cas en raison de restrictions religieuses visant certaines communautés.

Le Point

(Merci aux lecteurs)

Football féminin. Le port du voile finalement validé par la FIFA

 

Le port du voile sera autorisé lors des compétitions de football féminin, à partir du 2 juillet prochain. La décision a été approuvée par la Fédération Internationale de Football est l’International Football Association Board (IFAB).

Cette initiative, saluée par l’ONU, « donnerait l’opportunité à de remarquables athlètes féminines de démontrer que porter un voile n’est pas un obstacle au succès dans la vie et le sport », a estimé le conseiller de Ban Ki-Moon, Wilfried Lemke.

L’autorisation du port de voile en football, décidée samedi à l’occasion de l’assemblée générale de la FIFA à Bagshot, en Angleterre, ne sera toutefois officialisée que lors d’une réunion le 2 juillet et après examen de questions liées à la santé et à la sécurité.

La mesure, qui devrait révolutionner les mentalités, avait été proposée lors d’un séminaire sur le football à Amman en octobre 2011.

Bladi

Qatar: On boira tous de l’eau en 2022 !

Il y a peu de temps, la FIFA a accordé l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, qui semble prendre de plus en plus de place au sein du football européen du fait de leur portefeuille très bien garni.

Une nouvelle acquisition après le PSG, les droits TV de la Ligue 1 et de l’Euro 2012, qui fait du bruit ces temps ci, à cause d’une question très simple, mais qui concerne beaucoup de supporters: L’alcool sera-t-il permis sur place pour cet évènement ? (…)

Cela soulève un problème bien plus profond. premièrement, était-il bien judicieux d’accorder cet évènement au Qatar.

La réponse n’est cependant pas difficile à trouver: Évidemment que non. Évidemment que non. Il fait trop chaud l’été, et les deux seules idées pour régler ce problème ont été de jouer en hiver ou de climatiser les stades. C’est les écolos qui vont être contents.

http://img846.imageshack.us/img846/6826/quatar5m.jpg

De plus, la Coupe du Monde doit se dérouler dans un pays qui ait quelque chose à voir avec le football, ce qui n’est certainement pas le cas du Qatar. Deuxièmement, Le vrai problème qui se pose finalement est: « La laïcité doit-elle être mise à l’écart du sport ? ». La religion est présente dans le football, indéniablement. Mais il n’existe pas de règle qui permet d’en faire un argument pour interdire tel ou tel produit. De plus, elle reste le meilleur moyen que tout le monde puisse pratiquer ses croyances comme il le souhaite.

Dans ce cas, cette interdiction est parfaitement illégitime. A mon sens, la laïcité ne doit pas être un pilier du foot, mais elle doit être garante des libertés individuelles de chacun.

Si les Qataris n’acceptent pas ça, cela voudra dire qu’ils ne sont pas prêts à s’ouvrir aux autres cultures, et qu’ils organisent la Coupe du Monde 2022 juste pur l’argent qu’elle rapportera.Mais cela parait improbable, c’es pas le genre de la maison…

« Il est important pour nous de veiller à ce que tous nos visiteurs vivent un grand moment et s’amusent.

En même temps, il nous faut mettre en avant la culture du monde arabe », a souligné ce même Hassan al Thawadi.

Et bien non. Le Mondial ne doit pas être une vitrine de la culture du pays, mais un évènement universel où se rencontreront toutes les cultures autour du plus beau sport. Cette citation montre à elle seule que les Qataris se trompent.

Par contre, les français se feront-ils refouler à la douane s’ils ont un saucisson dans leurs bagages ?

Que se passera-t-il si par malheur, quelqu’un porte un chapelet, ou autre signe d’une appartenance à d’autres cultures ? Sera-t-il sanctionné, ou contraint de le retirer ?

Parce qu’avec cette polémique, on en est arrivé là, pourra-t-on appartenir à une autre culture que celle des Qataris en 2022 ?

Football.fr

Le président de la FIFA appelé à la démission après ses propos sur le racisme

Le patron du syndicat des joueurs en Angleterre a appelé jeudi Sepp Blatter à démissionner à la suite des propos du président de la FIFA sur le racisme dans le football.

(…) Sur l’antenne de CNN mercredi, Sepp Blatter a déclaré : « L’un des joueurs peut peut-être avoir à l’égard d’un autre un mot, un geste qui n’est pas correct. Mais celui qui en est la cible doit se dire : ‘C’est un jeu (…) et, à la fin du jeu, on doit se serrer la main ».  »Sur le terrain, on dit parfois des choses qui ne sont pas très correctes. A la fin du match, c’est fini et on peut se comporter mieux au suivant », a ajouté Sepp Blatter, qui a tenu des propos identiques dans le cadre d’un autre entretien accordé à la chaîne de télévision Al Djazira.

Le Monde

L’EDL proteste sur le toit de la FIFA

FOOTBALL’S WORLD GOVERNING body were this afternoon targeted by protesters angry at the decision to stop England’s footballers wearing poppies on their shirts.

Two members of the English Defence League are currently on the roof of FIFA HQ in Zurich.

They displayed a banner depicting two poppies which read: “English defence League. How dare FIFA disrespect our war dead and wounded. Support out troops.”

The Score