Didier Guillaume (PS): des sous-préfectures fermeront peut-être

Le vice-président (PS) du Sénat et président du conseil général de la Drôme Didier Guillaume a estimé que des sous-préfectures devraient peut-être fermer pour lutter contre les doublons dans l’action de l’Etat et des départements.
« Il faudra peut-être que certaines sous-préfectures soient fermées (…) », a-t-il déclaré sur Europe 1.

« Nous disons que dans les territoires il y a des fonctions exercées par l’Etat et le département, sur le social, la jeunesse, le sport.

Ce sont des doublons qui coûtent cher: il faut donner plus de pouvoir aux collectivités et que l’Etat retourne à ses fonctions régaliennes », a-t-il poursuivi.

« Les départements n’ont plus les moyens de financer l’APA (Aide aux personnes âgées) ni le RSA (Revenu de solidarité active) », a-t-il ajouté. « Il faut que nous ayons la possibilité d’emprunter pour investir ». (…)

Le Parisien

Le nombre des plans sociaux a plus que doublé l’an dernier

Le ministère du Travail a recensé plus de 2.200 plans sociaux l’année dernière, soit plus du double par rapport à 2008. Désormais, les salariés concernés se mobilisent parfois davantage pour obtenir des indemnités plus importantes que pour sauvegarder l’emploi.

Ce n’est pas à proprement parler une surprise, mais 2009 risque bien de rester dans les mémoires et les statistiques comme une année particulièrement noire sur le plan social.

Selon les recensements du ministère du Travail, le nombre de plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) a plus que doublé l’an passé, à 2.242 cas, contre 1.061 en 2008 et 957 en 2007. Un record depuis au moins dix ans, date de la publication de la série longue par le ministère.

Derrière ces chiffres se retrouvent aussi bien les plans sociaux médiatiques (Continental, Molex, Valeo, Heuliez, Trèves, Philips, Total, etc.) que les faillites et fermetures de sites, plus discrètes, de nombreuses PME.

Suite et commentaires sur Fortune