Lille : Arrestation d’un violeur récidiviste en liberté conditionnelle

Un homme de 24 ans suspecté d’au moins un viol et trois tentatives dans le quartier Vauban à Lille au cours de l’année 2012 a été arrêté par hasard la semaine dernière. Déjà condamné pour viol en 2008, il était en liberté conditionnelle.

Il était déjà connu des services de police : condamné en 2008 à 8 ans de prison pour des faits similaires, il était sorti au début de l’année 2012. Les experts psychiatriques avaient jugé – à l’époque – «très faible» le risque de récidive.

Un homme suspecté de viols en série a été arrêté à Lille la semaine dernière. Suspecté d’avoir commis au moins un viol et 3 tentatives sur des étudiantes entre le 26 avril et le 2 juin 2012 dans le quartier Vauban, il venait de bénéficier d’une libération conditionnelle. […]

Après avoir repéré ses victimes, des étudiantes, il les suivait et s’assurait qu’elles vivaient seules. L’homme de 24 ans tentait alors d’entrer chez ses victimes entre minuit et 5h du matin à l’aide d’un pied de biche et de les violer. Trois d’entre-elles ont réussi à le faire fuir en criant, une quatrième jeune femme, de 23 ans, a, elle, été violée dans son propre appartement. Toutes décrivent le même homme. Il a été arrêté par hasard, lors d’un banal contrôle routier jeudi dernier (19 juillet).

Les agents de la police judiciaire sont en train d’établir s’il y a un lien, ou non, avec d’autres affaires du même genre survenues au début de l’année dans le même quartier. Le nombre de victimes pourrait donc augmenter. […]

Frédéric Mastalerz est avocat. C’est lui a défendu la première victime de cet agresseur dans une affaire de viol remontant à 2006 et jugée en 2008. Maître Masterlerz se souvient bien du personnage : «Un garçon très sûr de lui, très cynique qui niait les faits. Il en venait à dire que c’était une affaire créée de toutes pièces pour lui soutirer de l’argent. Selon lui, il pouvait sortir avec n’importe qu’elle fille parce qu’il était forcément beau. Donc il ne comprenait pas pourquoi il irait violer une jeune fille. Il avait été remis en liberté au cours de l’instruction. Ce monsieur vivant dans la même ville que sa victime et ses parents, les croisait de temps en temps. Il était agressif, ironique, provocateur».

RMC (Merci à chris3818919)

Terra Nova se verrait bien remplir les cabinets ministériels

Terra Nova, s’y prépare depuis presque un mandat… Fondé en février 2008, le think tank de gauche et plutôt proche du PS, qui propose ni plus ni moins, de «favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie» produit aussi «de l’expertise et des solutions politiques opérationnelles». Et se verrait bien en pourvoyeur de têtes bien faites pour les cabinets ministériels. Son président, Olivier Ferrand, est lui même candidat socialiste aux législatives dans les Bouches-du-Rhône

«Certains experts attendent ça depuis plus de 10 ans», glisse l’un de ses collaborateurs. Leur expertise est reconnue, et maintenant, ils se manifestent et envoient leurs CV.

«On a contribué à la victoire de la gauche», s’est félicité lundi matin devant des journalistes, Olivier Ferrand, le président de Terra Nova, qui n’en revenait pas lui même. «C’est la première fois que je vote pour un président de gauche, en 1988, j’étais trop jeune.»

En clair, depuis sa création et surtout depuis un an, dans le cadre de la campagne présidentielle, le think tank fournit notes sur notes. […] Sous la houlette d’Olivier Ferrand, les auteurs en sont des hauts fonctionnaires à la cour des comptes ou des magistrats, travaillant sous le couvert de l’anonymat, des salariés du privé, des chercheurs au CNRS, à Sciences-po ou l’université, des anciens d’HEC… La Fondation revendique un carnet d’adresses de plusieurs centaines d’experts. Tout un vivier, qui, aujourd’hui, se verrait bien remplir les cabinets ministériels.

Libération (Merci à Zatch)

Adrien, haut fonctionnaire à Bercy et conseiller de Marine Le Pen (+ débat RTL)

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

_____________________________

La présidente du FN présente ce matin son programme économique pour 2012. A cette occasion, elle sera entourée de discrets experts. «On nous raille souvent sur la crédibilité de notre programme, sur nos experts qui seraient soi-disant bidons. Eh bien on va voir. » Ce matin, en présentant le programme économique du Front national pour la présidentielle, Marine Le Pen ne sera pas seule face aux journalistes conviés sur une péniche. Elle sera entourée par trois de ces fameux « cerveaux », qui prendront également la parole.

Pas de caméra, ni de photographe, nous dit son entourage. Certains travaillent dans de grands ministères, ils pourraient prendre des risques pour leur emploi s’ils s’exposaient plus.

A la veille de ce rendez-vous, l’un d’entre eux a néanmoins accepté de témoigner, sous couvert d’anonymat. Enarque, haut fonctionnaire au ministère de l’Economie et des Finances, Adrien*, la trentaine, est rattaché à la direction du Trésor. Il fait partie de ce vivier de spécialistes — une cinquantaine selon Marine Le Pen — qui planchent depuis peu à ses côtés sur les idées du FN. Ils viennent du monde universitaire, des institutions financières (Caisse des dépôts et consignations, Banque de France), des grandes entreprises et des ministères.[...]

En outre, je lui fais aussi profiter de mon réseau : des hauts fonctionnaires et des fiscalistes qui l’aident à développer sa culture économique [...]

Le Parisien

(merci à toto)

Grèce : les 3 mensonges des médias et des experts (1)

«Les Grecs vivent au dessus de leurs moyens.» «L’économie allemande est plus vertueuse.» «L’Euro nous protège de la crise.» Ces trois affirmations font partie du mantra néolibéral répété en boucle par les économistes invités sur les plateaux. L’économiste Jacques Sapir démolit consciencieusement ces pétitions de principe.

La Grèce serait l’homme malade de la zone Euro

Les récents événements en Grèce et dans la zone Euro ont donné lieu à beaucoup de commentaires, au sein desquels on peut constater que certains mythes ont la vie (très) dure. Sans prétendre leur faire la peau définitivement, il convient de rappeler ici certains faits, par sympathie pour les travailleurs grecs mais aussi par amour de la vérité.

La presse allemande, et même française, a usé de termes, en réalité, bien plus injurieux. On se souvient des « cueilleurs d’olives » et même de l’exécrable calembour (la « mauvaise Grèce ») par lequel un quotidien français s’est déshonoré. Il convient de rétablir ici les faits.

Suite et commentaires sur Fortune