Belgique : pour « aider » sa copine à se « suicider », il la poignarde et la jette sur le trottoir

Samedi matin, le corps d’Emilie Tyberghein, 27 ans, était découvert sur le trottoir rue de la Gare à Fexhe-le-Haut Clocher. Il gisait là, ensanglanté et emballé dans des sacs poubelles. Son compagnon, Kevin, est passé aux aveux. Il prétend qu’elle voulait se suicider et qu’il l’a aidée à mourir. [...]

Hebergeur d'image

Vendredi soir, Kevin, 23 ans, était de sortie sur le marché de Noël à Liège. Lorsqu’il est rentré à l’appartement qu’il partageait avec Emilie peu avant 23h, une dispute aurait éclaté, selon ses dires. Les deux jeunes gens auraient alors pris la voiture -une habitude lorsqu’ils se disputaient- et roulé jusqu’à un entrepôt de Bierset, proche du lieu de travail de Kevin.

Hebergeur d'imageLà, la dispute aurait repris de plus belle. Kevin aurait administré au moins quatre coups de couteau à Emilie, deux à la gorge, un à la hanche et un dans le dos, selon Sudinfo. Il serait ensuite retourné à Liège chercher des sacs-poubelles pour en tapisser le coffre de sa voiture et emballer partiellement le corps d’Emilie, avant de l’abandonner sur un trottoir. [...]

7sur7

Euthanasie : Les parents ne savaient pas que leur fils dans le coma ne recevait plus de soins

Un homme de 37 ans, hospitalisé depuis 4 ans au CHU de Reims, n’était plus alimenté ni hydraté depuis plusieurs jours. La décision avait été prise par sa conjointe. Les parents n’étaient pas au courant.

Vincent fait un grave accident de voiture et se retrouve dans un état pauci-relationnel, c’est-à-dire un état de conscience minimale. Installé dans l’unité de soins palliatifs du CHU de Reims, il reçoit des soins quotidiens. Sa compagne, en froid avec le reste de la famille de Vincent dont ses parents, a confirmé la décision des médecins de stopper l’accompagnement thérapeutique du patient.

Seulement, la famille de Vincent n’a pas été tenue au courant. Ce sont ses frères qui après une visite se sont aperçus que la poche de nourriture avait disparu. L’hydratation avait également été limitée. La famille demande alors un rendez-vous avec le médecin qui avoue après coup avoir « failli sur une partie de l’accompagnement de sa famille » en raison du manque de précision de la loi Leonetti relative aux droits des patients en fin de vie, avance-t-il.

Témoignage de la mère :

(…) France 3 Champagne Ardenne

Mariage homo : « la prochaine étape ? La PMA et l’euthanasie »

La loi consacrant le mariage pour les couples de même sexe va être votée ce mardi 23 avril. Au programme, l’union civile et l’adoption. Si les protestataires sont de plus en plus virulents, il reste des dossiers pour lesquels se battre pour Bruno Selun, militant de l’Inter-LGBT au Parlement européen. (…)

Le Nouvel Observateur

http://img23.imageshack.us/img23/1915/gykgu.jpg

Théorie du genre = levée des tabous (mariage homo, polygamie, pédophilie, inceste, euthanasie … des enfants) (Radio Courtoisie)

Max Lebrun recevait Drieu Godefridi, philosophe, écrivain, fondateur de l’Institut Hayek interrogé par Marie de Langeais
Ne pas hésiter à « marquer » les passages clés et/ou à mentionner les citations intéressantes (+ min de passage)

 


Thèmes abordés :

* Judith Butler
* La théorie du genre
* Le tabou de l’inceste doit tomber pour Judith Butler
* La Convention d’Istanbul (2011)
* Violence psychologique conjugale
* Idéologie sous-jacente aux lois contre la violence psychologique
* Retour par ces lois de l’adultère dans le droit
* Conséquences liberticides de cette idéologie
* « Le silence comme violence conjugale »
* Euthanasie des enfants (après leur naissance !) en Belgique
* Le triomphe de l’hédonisme
* Islam en Belgique contre l’homosexualité, l’euthanasie ?
* Hypocrisie moderne : sacralité de la vie des criminels, indifférence devant l’avortement et l’euthanasie des enfants ou des vieillards.

François Mitterrand aurait eu recours à l’euthanasie, selon deux journalistes

Atteint d’un cancer pendant plus de 14 ans, le président François Mitterrand a-t-il eu recours à l’euthanasie ? C’est ce qu’affirment deux journalistes dans le livre « Le dernier tabou. Révélations sur la santé des présidents » publié mardi 10 avril (Ed. Pygmalion).

Dans cet ouvrage, Denis Demonpion et Laurent Léger écrivent que l’ancien président, cloué au lit par le cancer dont il est atteint depuis 1981, a vu, le 8 janvier 1996 « à sa demande expresse, son calvaire abrégé ».

« Une injection lui fut administrée par voie intraveineuse », précisent-ils.

Un des fils de l’ancien chef de l’Etat, Gilbert Mitterrand, relate dans le livre qu’il « n’y a qu’une personne qui sache ce qui s’est passé, mais elle ne dira rien ». « Elle nous a juste raconté que tout s’était déroulé paisiblement », rapporte Gilbert Mitterrand. Cette personne a prévenu ensuite par téléphone le médecin personnel de M. Mitterrand, le Dr Claude Gubler, précise le livre. (…)

Concernant Nicolas Sarkozy, MM. Demonpion et Léger affirment que le président-candidat

« avale des comprimés dépourvus d’autorisation de mise sur le marché (AMM),

ce sésame indispensable à la commercialisation en pharmacie et à sa prescription médicale ».

Ils ne précisent toutefois pas quels sont ces médicaments destinés à le « remettre d’aplomb ». (…)

Le Monde

Hollande a « une peur panique de déplaire », selon Xavier Bertrand

François Hollande a « une peur panique de déplaire » et « fait marche arrière » dès qu’une proposition « suscite des réactions négatives », accuse dimanche le ministre du Travail Xavier Bertrand dans une interview au Parisien-Dimanche.

http://img193.imageshack.us/img193/2931/43904712.jpg

Le candidat socialiste à la présidentielle « change tout le temps. Il y a chez lui une peur panique de déplaire. C’est dans son tempérament », affirme le ministre.

Sur plusieurs dossiers, « le nucléaire, la finance, la retraite, le quotient familial et maintenant l’euthanasie, c’est chaque fois la même tactique », selon lui.

François Hollande, poursuit-il, « avance une proposition et dès qu’il voit que ça suscite des réactions négatives, il fait aussitôt marche arrière ».

Dans cette interview, M. Bertrand demande aussi à François Chérèque, le numéro un de la CFDT, « de rester dans le combat syndical ».

Le leader syndical avait fait état mardi de « coups de fil » passés par le ministère du Travail à de grandes entreprises afin qu’elles « reportent à plus tard », leurs plans de licenciement, après l’élection présidentielle.

« La neutralité politique des syndicats est une tradition en France. Que chacun reste dans sa logique », a-t-il ajouté.

20 Minutes

Le Sénat adopte en commission un texte visant à légaliser l’euthanasie

La commission des Affaires sociales du Sénat a adopté mardi une proposition de loi visant à légaliser l’euthanasie.

La commission a décidé de fusionner en un seul texte trois propositions de loi très proches qui lui étaient soumises, avec l’accord de leurs auteurs. L’une était déposée par Jean-Pierre Godefroy (PS), l’autre par Alain Fouché (UMP) et la troisième par les sénateurs CRC-SPG (communistes et Parti de Gauche) François Autain et Guy Fischer. La présidente de la commission, Muguette Dini (Union centriste), a voté pour, a-t-on indiqué de source parlementaire.

LCI

Alain Minc et les dépenses médicales des « très vieux »

Invité de l’émission « Parlons Net », sur France-Info, Alain Minc a évoqué le problème de l’assurance maladie. Et pour règler « l’effet du vieillissement » sur les comptes de la Sécurité sociale, il a une solution « progressiste » : « Je pense qu’il va bien falloir s’interroger sur le fait de savoir comment on va récupèrer les dépenses médicales des très vieux, en mettant à contribution ou leur patrimoine, quand ils en ont un, ou le patrimoine de leurs ayants-droits ».

http://www.dailymotion.com/video/xd8wna

Via FC