Ce soir sur France 3 : Que se passe-t-il dans la tête de François Hollande ?

France 3 diffuse ce soir à 20h 45 une enquête intitulée « Que se passe-t-il dans la tête de François Hollande ? »

Malgré une cote de popularité au plus bas, François Hollande garde son masque de la jovialité. Franz-Olivier Giesbert est parti à la rencontre de ceux qui le connaissent bien pour tenter de comprendre qui est vraiment l’homme que les Français ont élu en mai 2012.

Avec entre autres intervenants les politiques François Rebsamen, Manuel Valls, Julien Dray, Stéphane Le Foll, Jack Lang, le philosophe Michel Onfray et les journalistes Catherine Nay, Serge Raffy et Edwy Plenel. Ils commentent les trente ans du parcours politique sans tapage de François Hollande et son action à l’Elysée.

programme-tv

Les dîners de l’Elysée, « dégueulasses » selon Nicole Bricq (màj réunion de crise à l’Elysée)

Addendum

Une réunion de crise a été organisée pour traiter de « l’affaire  Bricq » à l’Elysée. La Ministre avait qualifié de « dégueulasse » le repas servi la veille à l’Elysée sans voir qu’elle était filmée par la presse avec des micros assez puissants pour entendre ses propos. [...]

Hebergeur d'imageSelon BFMTV qui révèle l’information, une réunion de crise a donc eu lieu à laquelle assistaient à cette réunion la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac, ainsi que le chef des cuisines de l’Elysée, Guillaume Gomez. Pour ce dernier, c’était son premier dîner d’Etat : Nicole Bricq pourrait ternir la réputation de ce chef, meilleur ouvrier de France à seulement 25 ans. [...]

Le chef aurait refusé les excuses de la ministre, lui indiquant que des propos tenus sur le perron de l’Elysée ne pouvaient être privés.

Le site internet de Valeurs actuelles rappelle que dans un rapport du député PS René Dosière est rapporté que les cuisines de l’Elysée coûtent quatre millions d’euros par an au contribuable.

De son côté le Figaro révèlle le contenu de ce repas « dégueulasse »:

En entrée, une « gourmandise de foie gras truffé » suivie d’une «volaille landaise rôtie, et une viennoise de champignons» . Cela accompagné d’un « moelleux de pommes de terre forestière ». Le repas a été ponctué par un plateau de fromages, puis d’une « nuance chocolat et caramel, glace acidulée ».

Du côté des vins, les invités ont dégusté un Château d’Yquem, de 1997 et un Château Lafite 1999. Enfin, un champagne Deutz de 2005 a été servi.

Morandini

__________________________________

BFMTV

Les «grandes» associations antiracistes interpellent François Hollande à l’Elysée (Vidéo)

Les quatre «grandes associations antiracistes» (Mrap, LDH, Licra, Sos Racisme) ont appelé vendredi François Hollande, lors d’une rencontre inédite à l’Elysée, à avoir «une parole forte» contre le racisme, ont rapporté les participants. < Il s’agissait de leur première rencontre commune avec le chef de l’Etat.

Cette réunion de travail a également été l’occasion de souligner que le mouvement antiraciste a besoin d’être soutenu : matériellement pour pouvoir réaliser des missions de grande ampleur, et dans le discours public en étant appuyé par une volonté politique affirmée et incarnée au plus haut sommet de l’Etat.

Ont aussi été abordées les questions d’actualité: droit de vote des étrangers aux élections locales, contrôles d’identité dit « au faciès », traitement des Roms et réforme des lois sur l’immigration.

«em>On a fait le constat d’un déficit de parole forte sur les questions d’égalité, de racisme et d’antisémitisme», a déclaré Pierre Mairat, vice-président du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap), à l’issue de la réunion.

«Nous l’avons appelé à avoir une parole forte, à tenir un discours fondateur qui, pour nous, fait défaut, a renchéri le président de la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), Alain Jakubowicz.

Le président «nous a entendu et nous a dit qu’il lui faudrait se saisir d’une occasion», a ajouté Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH).

Les associations ont également déploré «l’absence d’interlocuteur doté de moyens et de visibilité», a précisé Ibrahim Sorel-Keita, vice-président de SOS Racisme, qui a pour sa part défendu l’idée d’un «ministère de l’Egalité».

Le Point ; Licra

Greenpeace déverse du charbon devant l’Elysée

A quelques heures d’un Conseil des ministres franco-allemand, l’association écologiste a déversé cinq tonnes de charbon devant le palais de l’Elysée. Greenpeace assure aussi que le camion qui a apporté ce charbon transportait aussi deux cuves contenant 2 000 litres d’eau contaminée au tritium. (…)

France Info

Comment l’Elysée a effacé Valérie Trierweiler sur le web en moins de 3 heures

Elle n’est plus première dame, même sur internet : son compte Twitter officiel et sa page sur le site de l’Elysée ont disparu en l’espace d’un week-end.

François Hollande l’a officialisé samedi 25 janvier : il a « mis fin à la vie commune qu’il partageait avec Valérie Trierweiler », à la veille du départ de celle-ci pour un déplacement humanitaire en Inde. De fait, Valérie Trierweiler n’est plus première dame, même sur internet.

Il aura fallu moins de 3 heures après l’annonce officielle de la rupture samedi pour que @infosvaltrier, le compte Twitter institutionnel de la compagne du président, soit supprimé. Ouvert à l’été 2013, le fil indiquait dans sa présentation : « compte officiel du bureau de la Première dame de France ». Les internautes n’ont pas manqué de noter cette rapide disparition.

Le travail a pris un peu plus de temps sur le site de l’Elysée. Mais dimanche midi, les choses ont bougé. La page officielle de Valérie Trierweiler (url : http://www.elysee.fr/valerie-trierweiler) renvoie à la mention « page non trouvée. Désolé, il semble que vous tentez d’avoir accès à une page qui n’existe pas ». Samedi encore, on pouvait y suivre son activité et consulter sa biographie.

Sur la page d’accueil du site, sa vignette a été remplacée par un article de promotion pour les vidéos Vine de la présidence…

Le nouvel obs

Sécurité de François Hollande: 8 millions d’euros par an

Depuis « l’affaire Gayet », la sécurité du chef de l’Etat est mise en question. Sur 858 personnes affectées à l’Elysée, 63 policiers et gendarmes sont exclusivement chargés de la protection du président et de ses proches. Ce qui représente un coût de 8 millions d’euros par an.

François Hollande est-il assez protégé? Depuis les « révélations » du magazine Closer sur les sorties privées du chef de l’Etat visiblement entouré d’un service de sécurité très réduit, la question alimente le débat politique. Ce dimanche 19 janvier sur Europe 1, Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, a en tout cas contesté les dysfonctionnements dans la sécurité, assurant que la sécurité du président n’a jamais été compromise. Qu’en est-il?

Selon le rapport budgétaire 2014 consacré à la présidence de la République, sur 858 personnes travaillant à l’Elysée, 63 policiers et gendarmes sont affectés à la sécurité rapporchée du chef de l’Etat mais aussi de sa compagne. Ils appartiennent au Groupe de sécurité du président de la République (GSPR) créé en 1982 sous le premier mandat de François Mitterrand par l’ancien patron du GIGN, le commandant Christian Prouteau.

Sur 67 millions d’euros de dépenses de personnel de l’Elysée (soit 64% du budget total de la présidence), les charges liées au GSPR représentent 8 millions (dont 1,7 million de primes). Ces sommes sont payées par le ministère de l’Intérieur (pour les policiers) et de la Défense (pour les gendarmes) qui se font ensuite rembourser par l’Elysée….

En fait, la sécurité du chef de l’Etat coûte largement plus. Lors des déplacements officiels du président, le GSPR est épaulé par d’autres policiers du Service de la protection du ministère de l’Intérieur (SDLP), l’ancien Service de protection des hautes personnalités (SPHP), fort de 700 policiers chargés de la sécurité des ministres et des personnalités françaises et étrangères « sensibles », comme le président du Medef par exemple…

BFMTV, merci à Aurélie

Morandini Zap: Valérie Trierweiler coûterait près de 20.000 euros par mois à l’Etat (vidéo)

Hier, le journal de 20h de France 2 s’est intéressé au statut de Première dame et à ce que coûte Valérie Trierweiler à l’Etat.

Cinq collaborateurs sont affectés au service de la compagne de François Hollande pour un coût total qui serait de 19.742 euros par mois. Les collaborateurs lui sont ainsi mis à disposition pour ses missions, comme des représentations ou des engagements humanitaires.

A l’Elysée, comme Carla Bruni, la journaliste dispose d’un bureau dans l’aile est du Palais.

Morandini, merci à Montblanc

L’Elysée s’est finalement décidé à souhaiter joyeux Noël aux Français (maj)

Mise à jour du 26 décembre 2013

Le message du Président à la communauté musulmane à l’occasion de l’Aïd-el-Fitr en 2012 :
source : site officiel de l’Elysée

 


L’Elysée s’est finalement décidé à souhaiter joyeux Noël aux Français. Dans un tweet posté aux alentours de 16h ce 25 décembre, le palais présidentiel a souhaité aux Français des « joyeuses fêtes de Noël ».

François Hollande a, selon ce même tweet, une « pensée particulière » pour certains d’entre eux :

Le Lab

Valérie Trierweiler reçoit des enfants à l’Elysée pour une remise de cadeaux (màj vidéo)

Addendum 19/12/13

[...] A l’occasion du Noël de l’Elysée, Brahim Zaibat, l’ex-compagnon de Madonna, qui a également participé à l’émission « Danse avec les stars » , a invité la compagne du président, Valérie Trierweiler, à danser. [...]

Morandini

Hebergeur d'image

18/12/13

Hebergeur d'image

TF1 News

Le Crif reçu à l’Elysée (MàJ) Roger Cukierman dénonce un climat général qui heurte la sensibilité des Juifs (vidéo)

Addendum 17/12/13

Que ce soit la montée du Front national, ou la progression de l’anti-sionisme à l’extrême-gauche, le Conseil représentatif des institutions juives de France s’inquiète du climat qui règne en France.

Il y a en France un « climat » qui « heurte la sensibilité des Juifs », estime le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Roger Cukierman. A l’occasion du 70e anniversaire du Crif, il est revenu ce les raisons qui poussent une partie des juifs français à émigrer vers Israël. Interrogé par l’AFP sur la hausse de 54 % en un an de l’ »alya », l’émigration de la diaspora française vers l’Etat Hébreu, chiffrée par le ministère de l’Intégration israélienne, M. Cukierman l’attribue à diverses causes, tout en en relativisant l’importance. « Les chiffres restent quand même modestes, puisque à plus de 50 % de hausse, on arrive à 3.000 Juifs de France qui font leur alya, c’est-à-dire un tout petit peu plus qu’1/2 % de la population juive française, si on estime que celle-ci compte 500.0000 Juifs. Ce ne sont pas des chiffres astronomiques ».

Pour autant, les raisons de ces départs vers Israël sont multiples, dit-il. « Il y a d’une part la situation économique qui explique que beaucoup de Français aillent chercher fortune ailleurs. Mais la raison principale, c’est le climat général qui touche les Juifs. Qu’il soit dû à la montée du Front National ou l’anti-sionisme de l’extrême-gauche qui est ‘la manière élégante d’être antisémite’ ». [...]

RTL


La quenelle ne passe pas pour le Crif par Europe1fr

_________________________________________

Le Président de la République, François Hollande, recevra le CRIF à l’Élysée, lundi 16 décembre 2013, à l’occasion des 70 ans de l’institution.

Le Crif évoque sur son site une «réception républicaine».

Crif

Jamel Debbouze : « c’est la 1ère fois qu’on nous invite à l’Elysée, avec tout l’honneur qui nous est dû » (màj)

Addendum 14/06/13

Jamel Debbouze est revenu au micro du Petit Journal sur la plaisanterie qu’il a fait à l’occasion d’une visite à l’Elysée. Il avait déclaré à François Hollande que la France, «c’est mieux qu’avec [son] prédécesseur Joe Dalton». [...]


Le Figaro

_______________________________

Addendum 13/06/2013

Dimanche 24 février, avant le début du match de football PSG-OM, le spectacle n’était pas sur la pelouse mais dans les tribunes du Parc des Princes où l’ancien chef de l’État et un très célèbre humoriste ont été immortalisé par un photographe.

 Le Lab Europe1

_____________________________________

12/06/2013

A l’Elysée pour la remise du prix de l’Audace créatrice mercredi, Jamel Debbouze a fait le show devant François Hollande.

La France, c’est quand même mieux sous votre présidence que sous votre prédécesseur Joe Dalton, qui était quand même un peu énervé – Debbouze

Je suis très impressionné par l’Elysée : Pompidou, De Gaulle, tout ça - Debbouze

LCI / Europe1
(Merci à JeanBart)