«Printemps arabe» : Des musulmans mettent en état de siège un village chrétien égyptien et menacent de raser son église

L’église copte Saint-Georges du village majoritairement chrétien d’Elmarinab près d’Edfou (province d’Assouan, Haute Égypte), vieille de plus d’un siècle, était devenue impropre au culte et devait donc être reconstruit. Mais des musulmans des villages voisine et des militants salafistes s’y opposent en organisé un blocus total du village empêchant les chrétiens d’en sortir ou d’y entrer.

[...] le nouveau pouvoir égyptien est placé dans une situation délicate, car les Frères Musulmans, qui ont le vent en poupe, ont fait savoir, sans ambiguïté pour une fois, que plus aucune église chrétienne ne serait désormais construite en Égypte, que celles qui auraient été détruites ne seront jamais reconstruites et que toutes les églises restantes n’auraient plus le droit d’arborer de croix ou de faire sonner leurs cloches…

christianophobie.fr

«Printemps arabe» : Le G8 promet 37 milliards de dollars aux pays arabes

Les ministres des Finances des pays du G8 réunis à Marseille vont promettre samedi le versement de près de 28 milliards d’euros à l’Egypte, à la Tunisie, au Maroc et à la Jordanie d’ici 2013, a-t-on appris de source interne au G8.

L’aide promise en mai à l’Egypte et à la Tunisie, dans le cadre du Partenariat de Deauville, va ainsi être étendue au Maroc et à la Jordanie. Elle vise à soutenir les processus de réformes démocratiques entrepris dans ces pays dans le cadre du «printemps arabe». Elle s’ajoute au financement disponible via le Fonds monétaire international (FMI).

Le Figaro (Merci à glados)

Egypte : Des manifestants envahissent l’ambassade d’Israël, un mort et 450 blessés

L’ambassade israélienne au Caire, située en haut d’un immeuble d’une vingtaine d’étages, a été envahie vendredi soir par des manifestants qui ont notamment jeté des documents «confidentiels» depuis un des bureaux. Les heurts qui se sont produits dans la soirée et la nuit, avec les forces de l’ordre, ont fait près de 450 blessés, dont un est décédé des suites d’une crise cardiaque, selon le ministère égyptien de la santé.

Des tirs nourris ont été entendus dans le quartier et plusieurs véhicules de police ont brûlé ou ont été endommagés. Dans la nuit, l’ambassadeur israélien en Egypte, Yitzhak Levanon, sa famille, ses collaborateurs et d’autres ressortissants israéliens attendaient un avion à l’aéroport du Caire pour les rapatrier en Israël. Samedi, plusieurs centaines de militaires et des dizaines de blindés étaient encore massés près du bâtiment, dans le quartier de Guiza, sur la rive ouest du Nil, et l’éclairage urbain a été éteint. (…)

La manifestation devant l’ambassade a fait suite à un rassemblement de plusieurs milliers de personnes dans la journée, sur la grande place Tahrir, pour réclamer davantage de réformes et de démocratie, sept mois après la chute du président Hosni Moubarak. (…)

Le Parisien

Tunisie, Egypte, Libye, Grèce, Tottenham, Clichy-sous-Bois … : «Une révolte mondiale de la jeunesse»

Pour Michel Fize, sociologue au CNRS et délégué national à la justice et aux libertés au Mouvement unitaire progressiste, la liste des pays, qui montre des jeunes en colère, «indignés» ou «émeutiers» n’en finit pas de s’allonger. Il affirme que les émeutes qui ont eu lieu à Londres et dans les autres villes d’Angleterre ont des similitudes avec celles de 2005 dans les banlieues françaises.

Des quartiers à grande concentration de jeunes issus de familles immigrées : surtout antillaises à Londres, surtout maghrébines et africaines subsahariennes (et antillaises aussi) chez nous.

A Londres, comme à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) ou d'autres cités populaires, cette jeunesse, qui se sent abandonnée, méprisée, s'en prend désormais aux symboles de cette richesse capitaliste à laquelle elle sait qu'elle ne peut accéder. […]

Le Monde

Egypte : Vaste manifestation au Caire sous la houlette des islamistes

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté vendredi au Caire à l’appel essentiellement des islamistes, qui ont ainsi montré leur force à l’approche des législatives prévues à l’automne en Egypte, sur fond de fragile transition politique.

Il s’agit du plus vaste mouvement de protestation dans ce pays depuis la chute en février du président Hosni Moubarak à la suite d’une révolte populaire, ont affirmé des groupes d’opposition.

Venus de toute l’Egypte, des milliers de protestataires s’étaient déjà regroupés dans la nuit et dans la matinée place Tahrir en vue de ce rassemblement initialement prévu après la prière hebdomadaire musulmane à la mi-journée. Certains scandaient des slogans en faveur de l’instauration d’un « Etat islamique ».

Cette manifestation, à l’appel surtout des salafistes -des fondamentalistes- et des puissants Frères musulmans, faisait craindre des heurts avec les militants des organisations laïques qui campent sur la célèbre place Tahrir depuis le 8 juillet.

La semaine dernière, les islamistes avaient mis sur pied leur propre défilé, accusant les contestataires laïques d’aller à l’encontre de « l’identité islamique » de l’Egypte. [...]

Google.com

Un Mickey en tenue islamique fait débat

Pour avoir posté sur son compte Twitter une image de Mickey et Minnie habillés en tenue islamique, le magnat des télécoms égyptien Naguib Sawiris doit affronter une tempête de protestations sur internet et en justice.

Plusieurs avocats ont porté plainte pour « insulte envers l’islam » contre l’homme d’affaires, selon une source judiciaire, tandis que des appels sont apparus sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter pour boycotter sa compagnie de téléphonie mobile, Mobinil.

M. Sawiris, un chrétien copte qui affiche des ambitions politiques depuis la chute du président Hosni Moubarak, avait posté sur son compte Twitter une image représentant Mickey avec une barbe fournie et vêtu d’une djellaba, au côté d’une Minnie en niqab (voile intégral). [...]

Le Figaro

Egypte : Nouveaux heurts entre musulmans et coptes

Quatre personnes ont été blessées samedi soir dans des accrochages entre des musulmans et des coptes dans le centre du Caire, selon des sources policières.Les incidents ont commencé après une altercation entre un jeune musulman et des coptes qui tiennent depuis le 7 mai un sit-in devant le bâtiment de la télévision publique, dans le centre de la capitale égyptienne, pour protester contre les violences ayant visé deux églises dans le quartier populaire d’Imbaba au Caire, ont indiqué ces sources.

Le jeune musulman est revenu un peu plus tard avec un groupe de ses amis et a tiré sur les coptes avec un fusil d’assaut, blessant trois d’entre eux, selon ces sources.Des accrochages à coups de pierres ont ensuite eu lieu au cours desquels un musulman a été blessé, selon les mêmes sources.[...]

20 Minutes.ch

Heurts confessionnels : 4 morts au Caire

Quatre personnes ont trouvé la mort et plus de vingt ont été blessées dans les affrontements entre musulmans et chrétiens survenus ce soir au Caire, selon un nouveau bilan provisoire de source médicale.

Ces sources n’ont pas été en mesure de préciser la confession des victimes des ces affrontements survenus dans le quartier de Imbaba, dans le nord-ouest de la capitale égyptienne.

Les heurts ont eu lieu lorsque des musulmans ont attaqué une église chrétienne copte en assurant vouloir libérer une femme chrétienne qui serait selon eux détenue après avoir voulu se convertir à l’islam.

Le Figaro/AFP

Egypte : les Frères musulmans créent leur propre parti : « parti de la liberté et de la justice »

Les Frères musulmans, le puissant mouvement islamiste d’oppositon en Egypte, ont annoncé samedi la création de leur propre parti, civil et non « théocratique » selon eux, pour participer aux législatives de septembre.Le nouveau parti a été baptisé le « parti de la liberté et de la justice », a indiqué lors d’une conférence de presse Mohammed Hussein, le secrétaire général de la confrérie née il y a plus de 80 ans.

Le Conseil consultatif du mouvement a décidé de lancer un tel parti et a adopté en même temps son programme politique, a précisé M. Hussein.Le parti, dirigé par un membre du bureau politique des Frères musulmans, Mohammed al-Moursi, devra coordonner ses positions avec la confrérie tout en étant indépendant organiquement.

Ce sera un parti civil et non théocratique [...]

La confrérie est particulièrement active dans les mosquées, où elle mène des actions d’aide aux défavorisés, dans les universités et au sein des syndicats.Il s’agit du mouvement le plus ancien de l’islamisme sunnite. Il a été fondé en Egypte en 1928 par Hassan al-Banna, et sa doctrine s’organise autour du dogme du « tawhid » (unicité de Dieu), la fusion du religieux et du politique.

La Dépêche

Egypte : Des musulmans protestent contre la nomination d’un gouverneur chrétien

A Qéna, ville de Haute-Égypte, à forte concentration chrétienne, des manifestations ont éclaté pour dénoncer la nomination du nouveau gouverneur, général Emad Mikhaïl, un chrétien. Certes, c’est un officier de l’ancien régime, mais son passé ne semble pas être le seul critère de rejet.

Notre province ne sera pas dirigée par un chrétien.

Salafistes, Frères musulmans et membres de la Jamâa islamiya ont repris le mouvement à leur compte. L’Egypte est quasiment coupée en deux, tous les trains reliant le nord au sud étant obligés de s’arrêter à une centaine de kilomètres au nord de Qéna.

Abou Georges, sexagénaire au poignet tatoué d’une croix, ne cache pas sa colère : «Nous avions bien raison de craindre la montée du fondamentalisme musulman. Voyez ce qui se passe à Qéna !» Depuis le samedi 16 avril, des milliers de manifestants se regroupent tous les jours dans les rues de cette ville de Haute-Égypte, à forte concentration chrétienne, pour dénoncer la nomination du nouveau gouverneur. Ils s’insurgent contre le choix de l’exécutif, qui a attribué au général Emad Mikhaïl la fonction de gouverneur de Qéna.

Au départ, la contestation lancée par des jeunes de la Révolution du 25 janvier portait sur le passé du général. De fait, Emad Mikhaïl était l’adjoint du directeur de la sécurité de Guiza, c’est donc un officier de l’ancien régime, un policier qui a peut-être participé aux violences commises contre les manifestants de février. Mais le gouvernement n’a pas donné suite aux revendications des jeunes. […]

Pour désamorcer la crise, le gouvernement a envoyé à Qéna, le 19 avril, le ministre de l’Intérieur en personne. Mais les chefs des manifestants ont refusé tout dialogue, toute conciliation, et ont adopté la même attitude face aux dignitaires religieux qui cherchaient à prêcher la bonne parole. […] Finalement, la décision du gouvernement est tombée jeudi matin : le général Emad Mikhaïl demeurera le gouverneur de Qéna. La contestation, loin de se calmer, commence à s’étendre à d’autres villes du pays.

Le Point RFI

Egypte : Vers une alliance entre Frères musulmans et salafistes?

Tewfik Aclimandos, chercheur au Collège de France, spécialiste de l’islam politique, explique quelles sont les forces islamiques en présence dans la nouvelle donne égyptienne et si elles constituent ou non une menace pour la démocratie et pour les chrétiens d’Orient. (…)

Il semble que de plus en plus de Coptes pensent à quitter l’Egypte à cause des menaces islamiques qui pèsent encore davantage sur eux dans cette période de transition. Ces menaces sont-elles réelles? Quelle pourrait être la place des Coptes, qui se vivent souvent comme des « citoyens de seconde zone », dans une nouvelle Egypte démocratique?

Les Coptes paniquent. Ils ont de très sérieuses raisons d’inquiétude, mais de là à paniquer… Il convient de voir que toutes les forces politiques, à l’exception de certains courants salafistes, sont conscientes du problème et s’efforcent de rassurer les chrétiens d’Egypte.

LeMonde.fr

Merci à Alex