Carvin : une femme de 47 ans égorgée à son domicile

[...] Une femme de 47 ans a été découverte sans vie mardi en fin d’après-midi à son domicile à Carvin, dans le Pas-de-Calais, par des membres de sa famille, rapporte le quotidien La Voix du Nord. Les forces de police et les secours se sont ensuite rendus sur place pour constater le décès. Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime aurait été égorgée.

« Les premières constatations révèlent des éléments suspects qui entraînent l’ouverture d’une enquête pour rechercher les causes de cette mort suspecte, confie la police. De toute évidence, il ne s’agit pas d’une mort naturelle ni accidentelle et on s’oriente vers une piste criminelle », a indiqué la police, interrogée par le quotidien. [...]

TF1 News

Epinay (93). un jeune homme soupçonné d’avoir égorgé sa mère

Un jeune homme d’une vingtaine d’années est soupçonné d’avoir tué dimanche à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) sa mère d’un coup de couteau à la carotide avant de tenter de se suicider.

Peu après 14 heures, la police a découvert cette quinquagénaire à son domicile avec «une entaille importante au niveau de la gorge». Elle était également blessée au thorax et est décédée après l’arrivée de la police. Son fils était présent, blessé.

Le jeune homme, né en 1990, s’est accusé avant de «s’effondrer». Il a été conduit à l’hôpital Beaujon de Clichy, où ses jours n’étaient plus en danger.

Considéré comme «le principal suspect», il «a probablement tenté de mettre fin à ses jours» après avoir tué sa mère, expliquent les enquêteurs.

Ni la mère ni le fils n’étaient connus de la police. [...]

Le Parisien
(Merci à Stigmatiseur)

 

Angers/femme égorgée : le tueur soudanais transféré à la maison d’arrêt (màj)

Addendum 01/02/13

Samir Adam Hassan a été transféré du CHU à la maison d’arrêt d’Angers le lundi 28 janvier dernier.

L’ auteur présumé du meurtre en pleine rue de Nicole Chatelain le samedi 12 janvier dernier était toujours à l’hôpital suite aux blessures lors de son arrestation. [...]

Courrier de l’Ouest

Merci à chris3818919

_______________________________

Addendum 15/01/13

Bien que la raison du meurtre semble encore incertaine, il est établi que l’agresseur d’origine soudanaise avait été accueilli, il y a quelques années, dans un centre d’hébergement géré par Promojeunes. Association d’insertion aujourd’hui disparue.

La victime était, à l’époque, chef de service de cette association, et chargée de gérer les entrées du centre. Ils se connaissaient donc forcément. [...]

Ouest-France

________________________________

Valérie Chopin, de France 3 Pays de la Loire, sur place s’est entretenue avec Yves Grambert, le procureur d’Angers. Les dernières informations :

L’agresseur présumé est de nationalité soudanaise. Il a 29 ans et réside à Angers dans un autre quartier que celui de l’agression. (…)

La victime (…) aurait été égorgée devant de nombreux témoins par « un homme de 30 ans originaire du Soudan«  d’après Bérengère Gautheron, la substitut du procureur jointe au téléphone.

France 3 Pays de la Loire

(Merci à Boreas)

________________________________

Addendum 1

Selon les premiers éléments confiés par une source proche de l’enquête, la victime rentrait chez elle après des courses au marché. Pour une raison inconnue, un Soudanais d’à peine 30 ans l’a agressée, un couteau et un marteau dans chaque main. Il a égorgé la femme devant la porte de l’immeuble. [...]

Ouest-France

(Merci à LaurentLL et pierre le poulchre)
Lire la suite

Bordeaux : 16 ans de prison requis contre le meurtrier présumé de Dorian

L’avocate générale a également requis 3 ans d’emprisonnement contre Soufiane Mediouini, qui a aussi participé à la bagarre dans laquelle Dorian Bambara a trouvé la mort le 16 août 2009 à Bordeaux.

Les mots de Dominique Hoflack sont sans équivoque. « Un simple regard mal interprété, une cigarette que l’on refuse ou un portable volé peut déclencher le chaos du passage à l’acte criminel (…) Endiguer cette violence est un devoir, notre devoir ».

L’avocate générale a motivé la lourde peine réclamée en arguant que  » le 16 août 2009, ce n’est pas une simple bagarre de rue. Il s’agit du meurtre et d’une tentative de meurtre sur l’un que l’on blesse gravement, de l’autre que l’on tue. L’idée même d’une légitime défense, d’une parade à une agression, est quelque chose de ridicule. Il s’agit de l’égorgement d’un homme qui n’a pas même pas participé à la rixe et du lynchage d’un autre homme. Ce n’est pas une réponse proportionnée de légitime défense ».

Aux 16 ans de réclusion criminelle contre Abdelhalim Ziane, accusé d’avoir porté le coup de couteau mortel à la victime, s’ajoutent dans les réquisitions une interdiction définitive du territoire français.

Trois ans d’emprisonnement ont été requis contre Sofiane Mediouini. Egalement impliqué dans la bagarre, il a déjà effectué 16 mois de détention provisoire. L’avocate générale a estimé que Mediouini pouvait ne pas retourner en prison mais être simplement placé sous contrôle judiciaire.[...]

France 3

 

Une adolescente afghane égorgée

Deux hommes, dont un avait vu sa demande de mariage refusée par la famille d’une adolescente afghane, ont été arrêtés pour avoir égorgé la jeune fille. La jeune fille, âgée de 15 ans selon la police, transportait de l’eau depuis une rivière jusqu’à sa maison de la province de Kunduz (nord) quand elle a été assassinée.

« Elle venait de sortir de l’eau quand elle a été attaquée. Les deux hommes lui ont tranché la gorge », a raconté à l’AFP Sayed Sarwar Hussaini, le porte-parole de la police de Kunduz, ajoutant que les agresseurs avaient été arrêtés et emprisonnés. [...]

Le Figaro

Tranche de vie en Tunisie ou en Irak

Addendum : Plusieurs commentaires sur Youtube attaquent le journaliste égyptien Tawfiq Okasha (Faraeen TV) en expliquant que la vidéo de l’exécution aurait été tournée en Irak et non en Tunisie comme il l’affirme dans son émission.

______________________________

Selon l’Observatoire de la christianophobie, la victime serait « un jeune musulman tunisien converti au christianisme égorgé rituellement et décapité par des islamistes »… Diffusé sur la télévision égyptienne Faraeen TV dans l’émission « Egypt Today ». Le présentateur, Tawfiq Okasha, demande : « Est-ce cela l’Islam ? »

ATTENTION, IMAGES INSOUTENABLES – Eloigner absolument les enfants et les personnes sensibles.

A partir d’une minute 30…

Via Le Salon beige

Paris : Un SDF retrouvé égorgé près des Champs-Elysées

Un homme sans domicile fixe (SDF) a été retrouvé égorgé mercredi après-midi dans un parking souterrain près de l’avenue des Champs-Elysées, à Paris (VIIIe arrondissement).

L’homme, d’origine polonaise mais dont il reste à déterminer la nationalité, a été retrouvé agonisant vers 15H00 par d’autres sans-abri, dans un parking en sous-sol de la rue de Ponthieu.
Les secours ont vainement tenté de le ranimer et il a été, en l’état des investigations, égorgé «à l’aide d’un objet tranchant», sans doute un couteau, selon la police. [...]

Le Dauphiné Libéré

(Merci à garic)

« Aller à l’abattoir, ce n’est pas dans l’esprit de l’Aïd el Kébir »

Dimanche, ils ont sacrifié les moutons avec leur famille. À la maison, comme d’habitude. Inconcevable, pour Houari (1) et les siens d’aller les faire tuer à l’abattoir, quand bien même il se situe à quelques centaines de mètres du foyer. Ce n’est pas dans l’esprit de la fête…

« Il y a quelques années, j’en tuais une dizaine. Mais avec mes problèmes de santé, j’ai dû ralentir. J’en ai fait que cinq, cette fois », précise-t-il.

« Les enfants assistent au sacrifice, ils prennent des photos… » « Ils ne peuvent pas ne pas voir le sacrifice du mouton, renchérit sa femme. Il faut qu’ils puissent voir comment cela se déroule pour le reproduire par la suite. »

Rien de morbide là-dedans. Selon Houari, pratiquement tous les musulmans de son quartier célèbrent l’Aïd de cette manière.

(1) La pratique de l’abattage « à la maison » étant interdite, nous utilisons un prénom d’emprunt.

La Voix du Nord

Amiens : égorgements de moutons sur un parking

A deux reprises dimanche, les policiers sont intervenus sur des égorgements de moutons effectués sans respecter les règles sanitaires élémentaires.

C’est un riverain de la rue René-Coty qui a été le premier à donner l’alerte dimanche, à 10h40, voyant une mare de sang sur le parking de la résidence d’en face.

De son appartement, il a constaté que derrière des draps tendus, un groupe d’hommes était en train d’égorger un mouton. [...]

Même scène vers 12 heures rue Saint-Léger entre Dreuil-lès-Amiens et Amiens-Nord. Un animal qui était tué de manière insalubre a déclenché l’intervention des policiers [...]

Le Courrier Picard

(Merci à Jean Mouloud)

Italie: Agression au couteau devant les passants

La ville de Florence a vécu mercredi matin une scène digne d’un film d’action. Un homme a plaqué au sol son ex-copine et l’a menacée avec un couteau face à des carabiniers armés. Les images sont impressionnantes.

Les passants de la rue Via Pisana à Florence ont vécu des moments de terreur mercredi vers 9h du matin. Une violente dispute entre un Marocain et son ancienne petite-amie a failli virer au drame. En plein milieu de la foule, l’ex petit-ami a sauté sur la femme. Il l’a alors plaquée au sol et lui a placé un couteau sous la gorge, sous les yeux de passants incrédules et apeurés. (…)

20Minutes

(Merci à Andy Capet)

Turquie : Un mouton égorgé avant un match de football (vidéo)

Les spectateurs du match amical de la semaine dernière entre les Turcs de Sivasspor et les Serbes du FK Rad Belgrade ont assisté à une scène inhabituelle.

Avant le coup d’envoi de la rencontre, l’équipe locale du Sivasspor n’a pas échangé ses fanions avec le FK Rad Belgrade. Les joueurs de l’équipe turque se sont rassemblés sur le côté du terrain pour égorger un mouton.

Une vidéo prise par un amateur et diffusée sur internet montre les footballeurs dire une prière avant de s’attaquer à l’animal. Puis, on peut voir les joueurs se baisser prendre le sang de la bête et se l’étaler dessus.

Image de prévisualisation YouTube

Le rite n’a aucune relation avec le Ramadan, qui se déroule actuellement. Il s’agit d’une tradition provenant d’Anatolie centrale et qui est censée porter chance, explique le journal «Hürriyet» relayé par le quotidien britannique «Metro».

Organisé à l’occasion du début de la saison footballistique, le rite a visiblement été utile au Sivasspor, qui a remporté la rencontre 4-1.

20 Minutes Online