Scènes de chaos devant la mosquée Regent’s Park de Londres : « Je n’ai jamais rien vu de tel en 30 ans » (vidéos)

Scènes incroyables vendredi devant la mosquée de Regent’s Park de Londres alors que la chaussée était bloquée par des manifestants radicaux islamistes d’un côté et par des contre-manifestants de l’autre.

L’imam radical Anjem Choudary avait annoncé qu’il appelait à un « Rassemblement contre la Croisade britannique » qui se tiendrait après la prière du vendredi. L’EDL et le Britain First ont tous les deux réagi en appelant à une contre-manifestation contre Choudary.

La police a rapidement établi une ligne de séparation entre les deux groupes mais cela n’a pas empêché insultes et jets de bouteilles lancées d’un groupe à l’autre.

Un groupe de manifestants islamistes a tenté de casser les caméras des journalistes présents. Nous avons recueilli le témoignage d’une journaliste travaillant pour la BBC qui a été poussée et bousculée par des islamistes.

L’affrontement a duré environ une heure avant que les manifestants anti charia ne décident volontairement de quitter les lieux sous escorte de la police.

La protestation prévue à l’origine s’est donc terminée avec seulement les partisans de Choudary demandant l’application de la charia partout en Grande-Bretagne.

Source

Lire la suite

Le fondateur de l’EDL Tommy Robinson attaqué en prison par des musulmans

IBTimes UK a appris que l’ex-leader du groupe d’extrême-droite a été attaqué par trois hommes à l’intérieur du pénitencier de Woodhill.

Tommy Robinson âgé de 31 ans et père de trois enfants, souffre de diverses blessures  au visage mais n’a pas de fractures.

Robinson avait été menacé verbalement avant l’attaque qui est la première du genre depuis qu’il a été reconnu coupable de fraude hypothécaire en janvier dernier. Tommy Robinson, de son vrai nom Stephen Yaxley Lennon, purge 18 mois de prison à Woodhill dans le Milton Keynes.

Une source proche de Tommy Robinson a déclaré au IBTimes : « Ils lui ont mis une raclée »

Il avait été déplacé pour un entretien d’ordre juridique et  mis seul dans une pièce avec ces trois individus. La porte était fermée à clef et les gardiens avaient tous disparu.

« Il souffre de blessures au visage et au cou ce qui a nécessité  deux visites à l’infirmerie »

Le témoin a déclaré que ses agresseurs étaient des prisonniers musulmans mais ceci reste à confirmer.

Robinson soupçonne que cette mise en scène ait été orchestrée par les gardiens eux-mêmes en raison de la menace évidente  qui pèse désormais sur ses épaules de la part des adversaires de l’EDL Il craint d’être devenu en quelque sorte l’homme pointé du doigt de la prison.

IB Times

Relire : Tommy Robinson : Le fondateur de l’EDL emprisonné  pour fraude

Tommy Robinson : Le fondateur de l’EDL emprisonné pour fraude

Le créateur controversé de la formation d’extrême-droite  affirme avoir été victime d’un véritable « coup monté » après avoir été placé en prison ce jeudi 23 Janvier 2014.

L’ancien fondateur de la  Ligue de défense anglaise ( EDL )  Tommy Robinson vient d’être emprisonné pour une période de 18 mois pour fraude hypothécaire.

Le fondateur du mouvement d’extrême-droite  (alias Stephen Yaxley – Lennon de son vrai nom)  avait déjà plaidé coupable à deux chefs d’accusation de l’infraction lors d’une audience en Novembre dernier.

Tommy Robinson âgé de 36 ans,  a réagit sur son compte Twitter  à la condamnation prononcée à son encontre par le tribunal St Albans en écrivant « C’est un véritable coup monté« .
Il a également posté une photo d’un repas composé de viande, purée de pomme de terre et frites, avec le message suivant : « un dernier repas » puis « on se reverra tous maintenant dans 18 mois« .

Tommy Robinson a été accusé d’avoir fomenté avec l’aide d’autres personnes une fausse déclaration afin d’obtenir un prêt hypothécaire auprès des banques Abbey et Halifax.
Il a déjà purgé auparavant une peine de prison pour avoir utilisé le passeport de quelqu’un d’autre afin de pouvoir voyager aux États-Unis.
Robinson avait déjà été condamné à 10 mois de prison par la Cour de Southwark en Janvier 2013 après avoir admis être en possession de faux papiers d’identité à des fins illégitimes.

Il avait eu également une série de démêlés avec la justice quand la police avait tenté de restreindre des défilés de l’EDL après l’assassinat du fusilier Lee Rigby.
Tommy Robinson avait quitté la formation de l’EDL en octobre dernier, au motif qu’il ne se sentait plus capable de pouvoir contrôler certains de ses membres les plus extrêmes.

Skynews

ndlr : Tommy Robinson a déjà plusieurs fois par le passé été victime d’arrestations arbitraires pour désordre public

Grande-Bretagne : des musulmans veulent interdire l’alcool dans Londres (vidéo)

Des musulmans menés par Anjem Choudary, un islamiste, ont protesté vendredi 13 décembre contre la vente d’alcool (interdit par l’islam) dans East London’s Brick Lane un quartier de Londres. [...]

Révoltes en Europe

Merci à Stormisbrewing

L’EDL interdit de défiler dans le quartier musulman de Londres. Tommy Robinson arrêté par la police

L’EDL, le groupe d’extrême droite qui avait déclaré que l’arrondissement de Tower Hamlets était désormais soumis à la charia, a perdu sa bataille juridique vendredi auprès du tribunal après que la police ait interdit un grand rassemblement identitaire dans ce district londonien à forte majorité musulmane.

Des milliers de personnes (musulmanes) se sont rassemblées à Altab Ali Park à Aldgate East, après la prière du matin encadrés d’une forte présence policière. Une des personnes a déclaré à la presse qu’ils étaient là pour montrer qu’ils « ne peuvent pas vivre avec la haine » sic.

Dans la périphérie de Tower Hamlets, les membres de l’EDL ont donc tenu une marche restreinte, étroitement surveillée par des agents de la Metropolitan police. L’objectif initial de l’EDL était de marcher à travers cet arrondissement, mais la Haute Cour a confirmé la décision de la police d’interdire la manifestation de crainte qu’elle ne suscite la violence.

Les organisateurs de l’EDL ont été informés qu’ils ne pourraient pas aller au-delà de l’intersection de Mansell Street.
Scotland Yard a décidé de raccourcir de six cents mètres environ la marche identitaire de sa destination finale afin d’éviter tout désordre public.

Les avocats de la police ont déclaré à la Haute Cour que les personnes prenant part aux défilés de l’EDL pourraient être « déraisonnablement provocateurs« . Ils attendent entre 1.000 et 2.000 personnes du côté de l’ EDL et  »plusieurs milliers » contre-manifestants du côté de l’extrême gauche Unite Against Fascism .

Quelques jours avant la manifestation, un message sur le site internet de l’EDL mentionnait : « Nous revenons à Tower Hamlets (ils étaient déjà venus en 2011) Nos raisons n’ont pas changé ni notre engagement de faire une protestation pacifique. Ce n’est qu’en travaillant conjointement avec la police que nous pouvons faire d’un retour à Tower Hamlets un succès et faire entendre nos voix »

Traduction (résumée) FDS du Huffington Post UK

Et néanmoins le leader du mouvement, Tommy Robinson, a été une fois encore arrêté par la police :

English Defence League leader Tommy Robinson has been arrested on a controversial march that was prevented from going through the centre of one of Britain’s biggest Muslim communities.
A tweet on the EDL website stated: « Tommy’s been arrested for incitement. »
A Scotland Yard spokesman said: « A 30-year-old man was arrested for breaching section 14 of the Public Order Act 1986 and inciting others to breach section 14 of the Public Order Act 1986.
« He has been taken to a central London police station where he currently remains. » Skynews

Quelques photos :

Le discours de Tommy Robinson

Avant d’être cordialement invité à séjourner en GAV

Un membre de l’EDL masqué pour la circonstance

L’EDL va descendre dans le quartier musulman de Londres le 7 septembre (Teaser vidéo)

Nouveau teaser mis en ligne par l’EDL de Tommy Robinson qui fait polémique Outre-Manche.

Les Anglais de souche de l’EDL entendent rester maitres chez eux à Londres sans zone d’exclusion. Ils vont donc faire un défilé pacifique dans l’arrondissement de Tower Hamlets où réside la plus forte concentration d’immigrés de la capitale. C’est également dans ce district que se trouve la plus grande mosquée du pays pouvant accueillir près de 2.000 personnes. Les extrémistes radicaux musulmans ont formé une enclave communautaire en y introduisant la fameuse « Shariah zone ». Pour Tommy Robinson, East London appartient aux Londoniens et non pas aux salafistes d’où l’idée de cette démarche.

Le parti socialiste anglais allié aux organisations antifascistes ainsi que les groupes religieux musulmans ont déposé un recours à la ministre de l’intérieur Theresa May afin de faire annuler cette manifestation.

Socialistworker et The Guardian

« No surrender » n’est-il pas l’adage de l’EDL ?

Birmingham : Défilé de l’EDL contre l’extrémisme islamique (vidéo)

Plus de 1000 policiers ont été mobilisés à Birmingham cet après-midi pour encadrer un défilé de l’English Defence League tenu par Tommy Robinson, le leader de l’EDL. Par ailleurs, une contre-manifestation de l’Unite Against Fascism et de la Muslim Defence League a été tenue à l’écart par la police afin d’éviter les heurts entre les deux groupes.

L’EDL avait mis en ligne il y a quelques jours un « teaser » afin d’expliquer les motivations de leur défilé

Quelques images :

Taclez le véritable ennemi. Pas nous…

La Muslim Defence League

Quand la police baisse la tête…

Royaume-Uni: arrestation de Tommy Robinson, leader du groupe d’extrême-droite EDL (vidéo)

Plus d’un mois après son sauvage assassinat par des islamistes fanatiques dans une rue du sud de Londres, la mort du soldat Rigby alimente toujours les manifestations d’islamophobie au Royaume-Uni. Deux leaders d’extrême droite ont été arrêtés ce samedi et les attaques anti-islam ont été multipliées par dix le mois dernier.

Pour la journée nationale d’hommage aux forces armées, l’organisation d’extrême droite EDL, la English defence league, voulait défiler à Woolwich, où le soldat Rigby a été tué.

Cette manifestation a été interdite. Le chef de l’EDL, Tommy Robinson, et son adjoint, ont alors annoncé qu’ils voulaient marcher jusqu’à Woolwich pour recueillir des fonds pour une jeune cancéreuse. La police n’a pas été convaincue par leur conversion humanitaire. Elle les a arrêtés pour trouble à l’ordre public.

Cette nouvelle provocation de l’EDL intervient alors que les agressions islamophobes ont été multipliées par dix depuis un mois [...]

RFI

Woolwich : « Si on ne traite pas ce problème rapidement, on aura une guerre civile » (vidéo France 24)

Les groupuscules d’extrême-droite multiplient les attaques contre l’islam au Royaume-Uni après le meurtre mercredi dernier d’un soldat britannique par deux extrémistes islamistes…

Le meurtre d’un soldat britannique le 22 mai en pleine rue par deux hommes criant «Allah Akbar» a réveillé les mouvements nationalistes et d’extrême-droite au Royaume-Uni, faisant craindre une hausse des tensions communautaires. Le lendemain de l’attaque, que les autorités musulmanes ont fermement condamnée, des membres de l’organisation d’extrême-droite EDL (Ligue de défense anglaise) ont attaqué des mosquées.

Lundi, quelque 1.000 partisans de l’EDL ont manifesté devant les bureaux du Premier ministre, à Downing Street, pour dénoncer ce crime et ont incriminé l’islam. Les nationalistes du British National Party (BNP) ont eux aussi repris de la vigueur. Ils ont annoncé leur intention de manifester à Woolwich, tandis que leur représentant, Adam Walker, a affirmé que le meurtre du soldat marquait «le début de la guerre civile». [...]

Selon l’organisation, huit mosquées ont été attaquées jusqu’à présent.

20 Minutes

Le BNP et l’EDL accusés d’alimenter la haine raciale (+ vidéos)

Les dirigeants musulmans ont accusé les extrémistes d’extrême-droite d’essayer de capitaliser sur l’assassinat « malade et barbare » de Lee Rigby et d’alimenter la haine raciale.

Les actes islamophobes ont statistiquement augmenté par 10 dont plus de 140 répertoriés sur une hotline gouvernementale dans les dernières 48 heures depuis l’assassinat de Woolwich.

Sont répertoriés : neuf attaques contre des mosquées, agressions, insultes racistes et des graffitis anti-musulmans. Un cocktail Molotov artisanal a été jeté dans une mosquée de Milton Keynes pendant la prière du vendredi pendant que d’autres attaques ont également été signalées à Gillingham, Braintree, Bolton et Cambridge.

Le chef du British National Party Nick Griffin qui se trouvait hier à Woolwich, a provoqué le dégoût généralisé pour avoir tweeté que les meurtriers présumés devaient être enveloppés dans « de la peau de porc» et abattus.

L’EDL qui a déclaré que le meurtre démontrait que la Grande-Bretagne était «en guerre» contre l’extrémisme islamique, a organisé aujourd’hui un défilé à Newcastle, en raison de l’ouverture prochaine d’une école coranique.

Le défilé était certes déjà prévu avant l’assassinat de mercredi.

La police a arrêté deux personnes de Gateshead et un autre de Stockton aujourd’hui pour avoir écrit des tweets racistes.

Plus de 1500 personnes ont défilé à l’EDL soit trois fois plus que ce que l’on attendait. Des chants ont été scandés « que sont devenues nos rues? ».  Les drapeaux de Teesside, Coventry et Bournemouth ont été déployés avec un en particulier libellé «Club de chasse taliban. »

Pendant ce temps, une contre-manifestation de 400 personnes surnommée « Newcastle Unites » a été séparée de l’EDL par un cordon de police alors qu’ils chantaient: « la crasse nazie hors de nos rues »

Article complet en anglais sur The Independent