Démantèlement d’un trafic de drogue entre le Maroc, la France et l’Inde

Le réseau, particulièrement bien organisé, mêle des trafiquants français, indiens et marocains. Treize personnes ont été interpellées en France et en Belgique les 8 et 10 mars derniers.

A en croire le procureur de la République de Paris, François Molins, les autorités françaises viennent de mettre un terme à l’un des réseaux les plus importants « jamais démantelés » en France. Jeudi 13 mars, l’Office central de répression de la délinquance financière (OCRGDF) a annoncé l’interpellation, les 8 et 10 mars derniers, de dix individus français et indiens liés à un important réseau de blanchiment de l’argent du trafic de cannabis. Trois autres personnes ont été interpellées en Belgique.

Le réseau était particulièrement organisé et récoltait à lui seul près de 170 millions d’euros, fruits du trafic du cannabis. Le système de blanchiment, qualifié de très sophistiqué par les autorités, fonctionnait entre le Maroc, la France et l’Inde.

Grâce à des appels d’offres déguisés, des trafiquants marocains mandataient des « banquiers » qui faisaient appel à des « collecteurs », des individus parfois délinquants mais la plupart du temps bien insérés dans la société française. Ces derniers avaient pour tâche de rassembler l’argent du trafic en France.

Une fois récolté par le chef de l’organisation en Seine-st-Denis, l’argent de la drogue était acheminé en Belgique par réseau routier ou ferroviaire. D’autres mules – souvent des étudiants – se rendaient à Dubaï, chargées d’or et de numéraire [...].

Selon le procureur, le chef de l’organisation a avoué lors de sa garde à vue avoir « blanchi au moins 36 millions d’euros en espèce depuis 2010 et fait transiter 200 kg d’or entre la Belgique et l’Inde ». L’enquête doit d’ailleurs se poursuivre sur place [...].

France Bleu

Dubaï : un parc d’attraction dédié au coran

Une intervention divine n’aurait pas été de refus pour tenir les délais. Mais à défaut, c’est finalement en 2015 que le parc islamique accueillera ses premiers (pieux) visiteurs à Dubaï. [...]

Hebergeur d'imageCe projet assez particulier, qui devait initialement voir le jour en Septembre 2014, a été désigné « d’un point de vue islamique afin de présenter les miracles du Coran aux visiteurs via une variété de surprises ».

« Dubaï est l’anti-mecque du monde arabe. C’est pourquoi des touristes de la région s’y rendent. Essayer de se transformer en sorte de destination culturelle religieusement appropriée est aussi inutile que construire un casino en plein milieu de la Mecque pour attirer des visteurs plus laïques », avait-on pu lire sur The Guardian. [...]

D’après Hussain Nasser Lootah, l’endroit abritera également des « aires de jeux », un « coin Umrah », un « théâtre en plein air », des « fontaines », un « oasis de palmiers », des « bâtiments en verre », des « chemins ensablés », ainsi qu’un « tunnel climatisé présentant les miracles et les histoires du livre saint ».

Hormi les débats autour du thème, ce parc soulève par ailleurs toutes sortes de questions : une tenue adéquate sera-t-elle exigée ? Qu’en sera-t-il des mascottes, compte tenu de l’aspect « haram » de l’idolâtrerie dans la religion musulmane ? Les non-musulmans seront-ils aussi les bienvenus ? [...]

Huffington Post

A Dubaï, une Norvégienne, condamnée à 16 mois de prison pour avoir été violée, a été graciée. (MàJ)

Addendum 23.07.2013 : Marte Dalelv a été graciée et a été autorisée à rentrer dans son pays.

«J’ai été informée que j’étais graciée», a déclaré Marte Dalelv aux journalistes, ajoutant qu’elle avait récupéré ses documents de voyage et qu’elle allait quitter Dubaï pour son pays «le plus tôt possible».

Libération (Merci à saurien )

Une Norvégienne de 24 ans a été condamnée, mercredi 17 juillet, à seize mois de prison par un tribunal de Dubaï, alors qu’elle avait portée plainte pour viol. Selon le tribunal, ce jugement vient sanctionner un comportement indécent, impliquant une relation sexuelle hors mariage, et la consommation d’alcool.

Marte Dalelv avait été violée le 6 mars, alors qu’elle était de sortie avec des collègues dans le cadre d’un voyage d’affaires, selon la BBC. Alors que la jeune femme s’était rendu au commissariat pour porter plainte, les policiers lui avaient confisqué son passeport et son argent. Trois jours plus tard, la Norvégienne avait été inculpée pour trois chefs d’accusation, notamment pour relation sexuelle hors mariage. Elle avait alors été immédiatement renvoyée par la franchise dubaïote de l’entreprise pour laquelle elle travaillait, THE One Total Home Experience, selon Rue89.[…]

La Norvégienne a fait appel vendredi de sa condamnation et devra donc être rejugée, probablement début septembre. En attendant, elle a trouvé refuge dans une église norvégienne de Dubaï, d’où elle a lancé un appel à une aide financière après avoir dépensé ses économies en frais d’avocat. Selon la jeune femme, son agresseur a été condamné pour sa part à treize mois de prison, pour les mêmes chefs d’accusations. […]

Le Monde (Merci à natacha3 et Walter )

Qatar : « A Rome fais comme les Romains »

Laurence Ferrari voilée

Si les touristes occidentaux ont une nette propension à faire ce qui leur plaît à l’étranger, une campagne de communication Emiratie les invite instamment, mais cordialement, à appliquer l’adage : « A Rome, fais comme les romains ».

C’est dans ce contexte touristique, haut de gamme et à l’occidental, qui prend de plus en plus de liberté avec les mœurs locales, qu’un groupe de femmes Emiraties, soucieuses de la préservation de leur culture et des valeurs intrinsèques de l’islam, ont lancé une grande campagne de sensibilisation aux codes vestimentaires en vigueur dans les émirats, afin d’appeler les touristes et expatriés à s’y conformer dans les lieux publics.

Tenue correcte exigée ! La Qatarie Najla Al Mahmoud, qui est à l’origine de cette action de communication, aurait pu faire sien ce slogan. Celle-ci espère en effet éveiller les consciences occidentales en les appelant à déambuler dans les rues moins dévêtues, tout en relayant le fort mécontentement général qui envahit la population à la vue de comportements et d’accoutrements jugés offensants en terres musulmanes.

« Que vous le vouliez ou non, ces pays ont leur propre culture qui doit être respectée et protégée par leurs propres peuples » ont-elles écrit dans un tweet, poursuivant : « De plus en plus d’Emiratis veulent que les autorités imposent aux touristes le respect de leur code vestimentaire, tant ils sont choqués de les voir se promener en tenues très légères ».

Cette requête pressante fait l’unanimité, comme s’en est fait l’écho un homme Emirati à la presse : « Nous comprenons que certains d’entre eux sont des touristes et qu’ils sont là pour s’amuser, je comprends également que les expatriés n’ont pas la même culture, mais pendant qu’ils séjournent chez nous, ils doivent faire des efforts et s’habiller plus décemment. »[...]

Oumma

Moyen-Orientaux, Russes, Chinois… Ils s’offrent un morceau de France

Ils sont nombreux à être attirés par nos palaces, nos ­vignobles, nos griffes de luxe. Quand la France n’a plus les moyens d’entretenir et de développer ses ­richesses, ce sont les pays émergents, du Moyen-Orient à l’Asie, qui prennent le relais. Un processus inéluctable.

[...] On peut jouer les Cassandre et s’effrayer de voir filer nos labels entre des mains étrangères. On peut aussi y voir, comme Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, « une opportunité pour l’économie du pays », au même titre que les investissements venus des quatre coins du monde. En pleine crise, comment refuser ces mannes financières qui dopent la croissance ?

Décidé par Bercy, un clip publicitaire « Say oui to France » est diffusé actuellement dans le monde pour attirer les investisseurs dans notre pays. Seulement voilà, il y a des symboles de notre patrimoine auxquels il ne faut pas toucher.

« Le Qatar rachète la France » ont titré récemment les journaux télévisés. Dans « Le Journal du dimanche », Jaham Al-Kuwari, l’ambassadeur du Qatar en France, s’est aussitôt fendu d’une tribune intitulée « Pourquoi ce “Qatar bashing” ? ». L’émotion est forte, les mots sont durs : « Le conspirationnisme bat son plein, assorti d’une xénophobie à peine voilée. Qu’on le veuille ou non, cela a des airs de “délit de faciès”. »

Suite et commentaires sur Fortune

Pierrelatte : la douane saisit 22 kilos de tabac de contrebande importé de Dubaï

Les douaniers d’Avignon ont saisi 22 kilos de tabac de contrebande lundi à Pierrelatte. En vacances à Dubaï début janvier 2013, un Pierrelattin de 28 ans avait eu l’idée d’envoyer par la Poste plusieurs paquets de tabac à son adresse à Pierrelatte. [...]

Le jeune homme a expliqué que le tabac était destiné à sa consommation personnelle. Il a été remis en liberté et il ne fera pas l’objet de poursuites, mais il devra payer une amende douanière. [...]

Le Dauphiné Libéré

Merci à Mielrubis

Dubaï : un Français condamné à 2 ans de prison pour avoir craché sur le Coran ?

Un homme d’affaire français a été reconnu coupable par la court de Justice de Dubaï d’avoir cracher sur le Saint Coran, d’avoir insulter l’islam et d’avoir jeter au sol un recueil de hadith contenant des paroles du Prophète Muhammad salallahou ‘aleyhi wa salam.

Un homme d’affaire français a été reconnu coupable par la court de Justice de Dubaï d’avoir craché sur le Saint Coran, d’avoir insulté l’islam et d’avoir jeté au sol un recueil de hadith contenant des paroles du Prophète Muhammad salallahou ‘aleyhi wa salam. Il lui est par ailleurs reproché d’avoir agressé une britannique convertie à l’islam qu’il a battu et menacé de mort si elle refusait de l’épouser. L’homme qui a plaidé non-coupable a été condamné à deux ans de prison, il pourra quitter le territoire une fois sa peine purgée. (…)

Ajib

La Genève internationale supplantée par les émirats ?

(…) Privée de grandes conférences internationales, exposée aux coupes budgétaires, en attente de lourds investissements, la Genève internationale est sans doute à un tournant de son histoire.

http://img837.imageshack.us/img837/3954/sfw19540723indochinakon.jpg

Moins visible et beaucoup plus concurrencée qu’autrefois, telle est la réalité avec laquelle la Genève internationale doit désormais composer. On savait que de nombreuses capitales étrangères, dans le nord de l’Europe mais aussi en Asie, rêvaient de pouvoir rivaliser avec la ville berceau des Nations Unies. Surprise: les concurrents les plus agressifs sont aux émirats.

Dubaï paie très cher pour attirer des congrès et des conférences qui se tenaient traditionnellement à Genève.

L’édition 2012 du salon Telecom s’y tiendra en octobre. Dernièrement, la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement y a organisé une conférence de haut niveau sur l’investissement. «Quand on se compare à Dubaï ou Abu Dhabi, on ne peut pas régater», admet Philippe Vignon, directeur de Genève Tourisme.

Les émirats n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour attirer vers eux les grands événements.

A cela s’ajoute la conjoncture. Elle n’est pas bonne. Genève est pénalisée par le franc fort au moment où les organisateurs de congrès doivent composer avec des budgets resserrés. «Pour 2012, le portefeuille de congrès confirmés est bon, mais il ne reflète pas la conjoncture. Pour 2013 et 2014, c’est plutôt bon, mais on sent un taux de conversions (ndlr: confirmations ) qui tend à baisser», constate Philippe Vignon. A la crise se sont ajoutés les effets de la concurrence.

«D’autres villes convoitent notre position. Nous conservons de solides atouts mais nous devons faire des efforts en matière de logement et de sécurité notamment», confie Carlo Lamprecht, ancien conseiller d’Etat et ancien président du Club diplomatique de Genève.

Dans un monde globalisé, le rayonnement et le statut international de Genève ne sont plus acquis. (…)

Tribune de Genève

Comment acheter du porc à Dubaï…

Religion musulmane et porc ne font pas bon ménage, c’est un euphémisme. Pourtant, ici à Dubaï, quelques enseignes proposent néanmoins viande de porc fraîche et charcuterie. Mais, pour ce faire, elles ont imaginé des « alcôves » dans lesquelles l’accès est clairement réservé au non-musulmans (c’est le cas ici de Waitrose). D’autres enseignes, à commencer par Carrefour (propriété à 75 % d’un groupe local), ont, elles, complètement supprimé le porc de leurs étals.

Le Web Grand Conso

Krach obligataire : déjà ?

Après la Grèce, le Portugal… le scénario de contagion est en marche.” Cela sent le roussi sur le marché obligataire. Si certains doutaient encore que la dette souveraine serait le problème majeur de 2011, cette nouvelle dégradation – et la baisse des marchés qui l’accompagne – devraient les convertir au krach obligataire.

Que s’est-il passé ces derniers jours ? L’agence de notation Fitch a dégradé la note de long terme du Portugal pour ses déficits et sa solvabilité, qui passe ainsi de “AA” à “AA-.” Ce n’est pas vraiment une surprise, puisque le Portugal fait partie des fameux PIGS, ou PIIGS, ou Club Med qui sont sous le feu de la rampe depuis les ennuis grecs. L’euro est de nouveau le grand perdant puisqu’il est repassé cette semaine sous les 1,33 dollar, pour la première fois depuis 10 mois.

Dubaï, puis la Grèce et maintenant le Portugal… est-ce le début d’un effet boule de neige sur le marché obligataire ? En tout cas, la Fed avait, il y a quelques jours, publiquement exprimé ses inquiétudes. “La Fed craint que la crise grecque ‘affecte’ l’économie américaine.

Suite et commentaires sur Fortune

Projet d’institut culturel musulman : Kamel Kabtane prospecte à Dubaï

Alors que l’Etat français rechigne à débloquer des fonds pour le projet local d’institut français de civilisation musulmane (IFCM), Kamel Kabtane, son promoteur, frappe à toutes les portes dans l’espoir de réunir une partie des 8 à 10 millions d’euros nécessaires. Le recteur de la grande mosquée de Lyon a profité d’un déplacement professionnel d’une semaine à Dubaï, aux Emirats arabes unis, pour rencontrer deux conseillers ministériels du gouvernement dubaïote et leur « vendre » l’intérêt d’un tel projet. « Avec la montée de l’islamophobie en France, cela ne peut que les intéresser, d’autant plus que la crise économique est derrière eux » a indiqué Kamel Kabtane, dimanche, à son retour à Lyon. Une simple prise de contacts, qualifiée de prometteuse par le responsable musulman.

source

(Merci à Eisbar)

Un collectif lyonnais se mobilise toujours contre ce projet.

http://www.ifcm-non-merci.com/