Diam’s : « Le voile souffre d’une mauvaise réputation en France »

Diam’s ne cesse de répéter que la religion l’a sauvée. L’ex-rappeuse regrette, dans une interview accordée à Elle, que l’on n’accepte pas l’Islam avec plus de tolérance en France. [...]

Hebergeur d'image

« Y faut niqab ! »

Diam’s, qui explique avoir trouvé un sens à sa vie « dans la parole de Dieu », déplore  que « le voile souffre d’une mauvaise réputation en France », alors qu’ »il est vécu par beaucoup de femmes comme un élément d’équilibre, de protection, d’honneur ».  Et selon elle ce n’est pas le cas ailleurs. « J’ai beaucoup voyagé dans le monde avec mon voile. Les regards sont vraiment différents à l’étranger, où l’on accepte les religions avec plus de tolérance. »

Celle qui a remplacé le jogging par le hijab justifie son point de vue : « Porter le voile, c’est vouloir la chasteté et la pudeur. J’ai conscience que c’est prôner des valeurs aux antipodes de la société actuelle et que cela dérange. [...]« 

TF1 News

Diam’s élue personnalité musulmane de l’année 2012 (màj)

Addendum 01/02/13

Première « Personnalité de l’année » de notre tout premier classement du genre, c’est avec émotion que Diam’s, redevenue Mélanie Georgiadès, a appris sa victoire à cette grande élection du cœur. [...]

Sous une plume à son image, généreuse, humble et emplie de spiritualité, voici, dans son intégralité, le texte de remerciements à votre attention, signé tout simplement Mélanie.

Essalamou’alaykoum wa rahmatoullah wa barakatouh,

Chers frères, chères soeurs,

Du plus profond de mon cœur, je suis très touchée par votre marque d’amitié et de soutien et très touchée aussi par tous ces musulmans qui se sont émus de mon histoire et de mon parcours. [...]

Pourtant, l’Islam m’a appris l’humilité et m’a appris à ne jamais se mettre en avant pour soi-même, mais seulement pour parler des grâces du Seigneur Le Très-Haut.

Tant de croyants se battent ici-bas pour aider les orphelins, les malheureux, les affamés, tant de savants pieux s’efforcent de montrer le visage merveilleux de l’Islam et devant tous ces gens, je ne suis rien et je n’ai rien fait. [...]

Oumma

Merci à Zatch

_________________________________

Pour clore 2012 en beauté, et tourner la page d’une année pleine de tumultes sur une note radieuse, fédératrice et résolument positive, Oumma a choisi, le 24 décembre dernier, de mettre en pleine lumière des personnalités de confession ou de culture musulmane, dont le talent, les compétences, l’éthique, et les nobles engagements ont illuminé notre horizon. [...]

Hebergeur d'image

C’est votre grand coup de cœur, pour 45% des votants, Mélanie Georgiadès, alias Diam’s, est consacrée « Personnalité musulmane de l’année 2012″. [...]

Sur la deuxième marche du podium, c’est le virtuose du ballon rond au grand coeur, Frédéric Kanouté, que vous avez plébiscité pour 20% d’entre vous. [...]

Enfin, troisième et non des moindres, le défunt président charismatique du MRAP, l’inoubliable grande figure de l’anti-racisme, Mouloud Aounit, recueille 15% de vos suffrages. [...]

Oumma

Merci à Zatch

________________________________

Complément 1) – France 2 – 28 janvier. Diams retrouvera-t-elle sa dignité ?

Complément 2

Complément 3

Le palmarès des personnalités agaçantes

Nadine Morano, Jean-François Copé, Ségolène Royal, Benjamin Castaldi, Franck Ribéry, Diam’s ou Valérie Trierweiler sont en tête des personnalités qui agacent les Français, selon une étude Harris Interactive réalisée à la demande de VSD et publiée aujourd’hui. [...]

Parmi les sportifs, les Français désignent principalement comme source d’agacement les footballeurs, au premier rang desquels pour la troisième année consécutive, Franck Ribéry (69%, stable). Il devance Nicolas Anelka (60%) et Karim Benzema (49%, +14 points). Les représentants d’autres disciplines suscitent moins d’agacement : tous sports confondus, la moyenne se situe autour de 32%.

Enfin, parmi « les personnalités des arts et du spectacle », trois personnalités obtiennent un score d’agacement supérieur à 50% contre une seule l’année dernière: la rappeuse Diam’s, qui s’est illustrée par la sortie de son autobiographie (58%), devant la Première dame Valérie Trierweiler (57%) et l’écrivain et philosophe Bernard-Henri Lévy (54%).

Le Figaro

Les « stars » et l’islam : un effet de mode ?

La nouvelle mode chez les célébrités serait-elle de se convertir à l’islam? De nos jours, de nombreuses stars se sont converties à l’islam par conviction ou par amour. C’est notamment le cas de Franck Ribéry, Jermaine Jackson, Hervé Meillon (l’ancien présentateur de RTL TVI), James Deano, ou encore Diam’s.

Depuis quelques jours, aux États-Unis, la probable conversion à l’islam de Janet Jackson fait couler beaucoup d’encre. Le National Enquirer a publié des photos de la soeur de Michael Jackson voilée. La jeune femme sort en ce moment avec le milliardaire qatari Wissam al Mana. Une source proche de la star a confié:

 » Le mode de vie de Janet est aux antipodes de ce qu’elle a toujours connu. Rien à voir avec la culture de la célébrité, qui représente Janet comme une femme puissante et idéalisée. » (…)

La conversion à l’islam ne serait donc pas un effet de mode. Ce changement de religion http://imageshack.us/a/img211/8054/janetjacksonsmuslim.jpgserait uniquement fait par amour ou par conviction.

Cependant, d’autres personnes ne le voient pas du même oeil. c’est notamment le cas de l’éditorialiste à Europe 1, Gerard Carreyrou qui s’est exprimé sur la conversion de Diam’s : « J’ai remarqué qu’on la voyait en pied, avec son habit complet et je me suis demandé s’il n’y avait pas là comme une sorte de campagne de promotion pour l’adhésion à la femme voilée », a-t-il lancé, avant d’expliqué que cela lui a fait penser à « ces garçons qui sont déboussolés, qui vont en prison, s’y convertissent à l’islam et qui deviennent des Merah ou autres. […]

J’avais l’impression en écoutant et en regardant Diam’s, qu’il y avait des gens qui s’étaient quelque part emparés de cette personne et qui en avaient fait une ardente propagatrice de l’islam en France. » (…)

RTL.be

Diam’s va-t-elle devenir «l’emblème d’un Islam rigoureux mais tolérant» ?

Article d’Yves Derai, journaliste et écrivain, ancien directeur de la rédaction de la radio BFM, grand reporter au Nouvel Economiste. Il a également été directeur de Tribune juive.

Mélanie pourrait bien s’imposer comme le modèle positif dont notre pays a besoin pour se doter d’un Islam à la française qui, sans renier ses valeurs, demeure compatible avec la République.

Diam’s, née catholique, s’est convertie à l’Islam. Dans son ouvrage «Diam’s, autobiographie», elle revient longuement sur sa lecture du «Saint Coran» sous les cocotiers de l’île Maurice, qui l’a amenée à changer de religion.

Ses commentaires de sourates qu’elle cite abondamment brossent en creux le portrait d’une Mélanie quelque peu naïve, bourgeois gentilhomme de l’exégèse, qui s’agenouille à chaque ligne devant les paroles d’Allah et de son Prophète Mouhammad. […]

Mais Diams a remisé son éternel survêtement moulant et adopté la robe et le voile des femmes musulmanes pratiquantes sans, cependant, se dissimuler le visage. Et depuis son interview filmée sur TF1 dans l’émission « Sept à Huit », que n’a-t-on dit ou écrit sur elle et sa tenue grise ! Elle aurait été manipulée par des imams malveillants qui auraient profité de sa faiblesse psychologique, voire contrainte par un mari islamiste. Une rumeur a même couru selon laquelle elle refuserait désormais de rencontrer des journalistes masculins. Rien de tout cela n’est vrai.[…]

Atlantico

« Diam’s propage l’islam en France »

L’interview de Diam’s  dans l’émission « Sept à Huit » ce dimanche soir fait couler beaucoup d’encre. De nombreux journalistes français n’ont pas hésité à qualifier de « dérangeant » le fait que l’ancienne rappeuse française soit entièrement voilée dans ce reportage. Un débat qui déchaîne les passions.

Nous vous en parlions ce lundi, Diam’s a fait son grand retour médiatique dimanche sur TF1. C’est entièrement voilée que celle qui veut qu’on l’appelle Mélanie désormais, est apparue à l’écran. Une tenue qui a lancé un vif débat.

En effet, quelques jours après la diffusion de ce reportage, de nombreux journalistes sont revenus sur le message envoyé par l’ex-chanteuse. Selon certains d’entre eux, celle-ci prônerait l’islam en France.

C’est le rédacteur en chef du JDD, Jeudy Bruno, qui a fait part de son mécontentement en premier sur la toile. Le journaliste s’est dit dérangé par la tenue vestimentaire de la chanteuse. « La promotion de Diam’s voilée de la tête aux pieds, c’est très dérangeant », a-t-il écrit sur son compte Twitter. Des propos qui ont provoqué une véritable polémique. (…)

7sur7

Quand le voile de Diam’s est comparé à celui de mère Teresa

Hafida Bouadi, «responsable associative», ne comprend pas la polémique sur le voile de Diams’s après son passage sur TF1

Malheureusement ces réactions sont simplement justifiées par la nature même de ce voile : un voile de discorde qui se réfère à une religion actuellement mise au ban de la société, sans cesse stigmatisée et amalgamée !

Les réactions assez virulentes jugent que Diam’s serait un danger pour les jeunes, qu’elle est «endoctrinée» «forcée par son mari» voire même «intégriste» et «islamiste».

J’ai choisi de comprendre pourquoi l’émission de Diam’s dimanche soir a suscité autant de critiques et d’indignation. Je me suis donc permise de comparer son voile à celui porté par mère Theresa, femme pour qui j’ai le plus grand respect et qui est «régulièrement évoquée dans la presse mondiale comme étant un modèle de bonté et d’altruisme». [...]

Arrêtons l’islamo-paranoïa qui sévit dans notre pays en voyant derrière tous les musulmans et musulmanes des terroristes présumés ! La liste des stars à la dérive est très longue. Jim Morrison, Amy Winehouse, Whitney Houston… sont même devenus de véritables icônes sans que l’on puisse mettre en évidence une influence présumée négative sur les jeunes. Diam’s a, quant à elle, fait le choix de tourner le dos au showbiz, au monde des paillettes et des apparences. Elle a choisi de se lever tous les matins en essayant d’être meilleure que la veille», alors de grâce laissez-là dans sa bulle (en paix) car c’est aussi cela ma France à moi !

oumma.com

Diam’s raconte comment elle est sortie de sa «prison dorée» grâce à la foi (+màj video)

Après un long silence, la rappeuse Diam’s s’explique sur sa conversion à l’islam et sa décision de porter le voile, en racontant par le menu comment elle s’est sortie de l’enfer de la dépression et de la « prison dorée » du succès, dans une autobiographie à paraître jeudi. Déjà la rappeuse s’est confiée dans le «Parisien magazine», notre supplément du week-end.

Image de prévisualisation YouTube
[...] Trois ans plus tard, la rappeuse sort enfin de son silence avec une autobiographie, intitulée « Diam’s, autobiographie » (éd. Don Quichotte). Si le livre ne contient pas de révélations, la jeune femme de 32 ans, mère d’une petite Maryam de quatre mois, s’explique longuement.

[...] Le 8 mars 2008, elle joue en direct du Zénith de Paris pour les Victoires de la musique. Peu de gens savent alors qu’elle vient juste de sortir d’une clinique psychiatrique et qu’elle en reprendra le chemin quelques jours plus tard.

Abrutie de médicaments, ne parvenant pas à trouver d’aide auprès des psychiatres, la chanteuse sombre dans la dépression jusqu’à une « overdose de somnifères ».

Le voile, « fruit de mes lectures et de mes convictions »

Catholique sans avoir eu de véritable éducation religieuse, la chanteuse dit avoir trouvé le salut d’abord dans la prière, puis dans la lecture du Coran lors d’un voyage à l’île Maurice en décembre 2008.Là-bas, elle se convertit seule à l’islam et décide de porter le voile.

Elle prend aussi la décision de publier un nouvel album sans s’exprimer dans les médias et de créer une fondation pour les orphelins.

« Je sentais bien qu’il m’était difficile de parler de religion à des gens qui, pour la plupart, n’étaient même pas croyants. Tout ce que je voulais dire serait contenu dans mon disque. Le reste, je le garderais pour moi, comme un jardin secret », écrit-elle.

Son plan est bouleversé par les clichés de Paris-Match, qu’elle considère comme « un vol, une intrusion » dans une affaire « intime », dit-elle. Avouant avoir été « dépassée par la situation », Diam’s estime que « ce n’est pas tant (sa) conversion qui a gêné que (son) voile ». « Ma décision de porter le voile est le fruit d’une réflexion personnelle, intime et mûrie, le fruit de mes lectures et de mes convictions. Jamais une personne dans mon entourage ne m’a dicté telle ou telle conduite à suivre », affirme-t-elle, réfutant ainsi la théorie comme quoi elle est sous influence de son mari.

La jeune femme, qui vient de relancer son association pour les orphelins africains, reste évasive sur son avenir dans la musique. « Je suis consciente de m’être échappée d’une prison dorée », écrit-elle.

Le Parisien

Diam’s en promo pour son autobiographie : pas d’interview avec des hommes

Hebergeur d'image  Qu’il est loin le temps où Diam’s s’époumonait derrière son micro pour faire la nique aux politiques et aux clichés. Aujourd’hui, Mélanie Georgiades ne se montre quasiment plus, mais sort tout de même le 27 septembre un livre retraçant sa vie, »Diam’s, l’autobiographie ».

Murée dans sa maison en région parisienne avec son mari Aziz, Diam’s se serait coupée de son entourage. [...]Qu’est-il arrivé à Diam’s convertie à l’islam en 2000 ? A priori, son manager Sébastien Capillon vend que nous aurons « toutes les réponses aux questions [qu'on se pose] sont dans ce livre. » Evidemment !

Le spécialiste du rap Olivier Cachin pense qu’il est « le dernier garçon à lui avoir fait la bise », c’était en 2009, quelques mois avant la sortie de l’album « SOS ». Car si Diam’s a rompu avec ses proches, les hommes sont également priés de ne plus l’approcher, comme l’a confié l’éditrice du livre Stéphanie Chevrier (compagne d’Olivier Besancenot, ndlr).

Selon elle, la chanteuse voilée refuserait d’être interviewée par des hommes et de se prêter aux séances photos. Ennuyeux pour la promo.

[...] Pourtant, du côté de son manager « tout va pour le mieux » :  »Elle ne veut pas forcément arrêter de monter sur scène. »  Un discours contradictoire de celui de Mohammed Benali, président de l’association Ennour qui gère la mosquée de Gennevilliers, où la chanteuse venait très souvent depuis 2009 et où personne ne l’a vue depuis un an : « Continuer à chanter n’est pas compatible avec la nouvelle vie qu’elle embrasse. Diam’s s’est engagée dans le chemin de la pudeur. Dans l’islam, le plus important, ce sont les paroles. Tout ce qui est vulgaire est interdit, comme 50 à 60 % de ce que chantent les rappeurs. »

L’islam justement. Diam’s en suit les préceptes plus rigoureusement depuis 2009. « Diam’s est très loin des salafistes, c’est une pratiquante moderne. Si effectivement elle refuse tout contact avec un homme, qu’elle s’est coupée de son entourage et qu’elle ne veut plus être prise en photo, ça peut être inquiétante », a confié Mohammed Benali. Avant de temporiser : « Mais cela m’étonnerait qu’elle se soit radicalisée en quelques mois. »

Mais un fidèle nuance : « Au début, elle prenait des cours d’arabe, elle était très ouverte. Elles encourageaient les filles à poursuivre leurs études. A la fin, Diam’s pratiquait strictement la religion, elle se couvrait les mains avec des gants, elle ne voulait plus parler de sa vie d’avant. » [...]

 Closer