1193 véhicules brûlés lors de la nuit du Nouvel an, surtout en zone urbaine (màj)

Addendum

Voici la liste des neufs départements les plus touchés par les incendies de véhicules (deux-roues compris) lors de la nuit de la Saint-Sylvestre 2012.

1. Seine-Saint-Denis : 83

2. Haut-Rhin : 72

3. Bas-Rhin : 70

4. Nord : 61

5. Bouches-du-Rhône : 51

6. Val-de-Marne : 49

7. Rhône : 49

8. Val-d’Oise : 48

9. Haute-Garonne : 44

Le Figaro

________________________________

1193 véhicules ont été incendiés dont 344 par propagation la nuit dernière sur l’ensemble du territoire, a annoncé ce soir Manuel valls.

En outre, trois policiers et quatre gendarmes ont été blessés, a indiqué le ministre.

Le Figaro

Deux clandestins cambrioleurs relâchés après leur garde-à-vue

Il est 0 h 30 dans la nuit de dimanche à lundi quand un témoin, quartier de la gare de Valence-ville, donne l’alerte. Depuis sa fenêtre, il observe trois individus en train de “vider” une habitation. Sous les bras des cambrioleurs, tous les objets de valeur se trouvant dans la maison : appareil photo, ordinateur…

Rapidement sur les lieux, une patrouille de police repère un individu au comportement suspect.

L’homme tente de prendre la fuite avant de se cacher sous une voiture en stationnement. Il s’accroche quelques instants au pot d’échappement avant de finalement être interpellé. Âgé de 22 ans, il est aussitôt placé en garde à vue.

Une heure plus tard, c’est une patrouille de la brigade anti-criminalité (Bac) qui, suite au signalement donné par le témoin du cambriolage, interpelle un individu sur le même secteur. Âgé de 27 ans, il est également placé en garde à vue.

Remis hier soir en liberté, les deux individus, deux étrangers en situation irrégulière, font l’objet d’une Convocation par officier de police judiciaire (COPJ) devant le tribunal correctionnel de Valence au mois de février.

Le Dauphiné Libéré

Un homme grièvement blessé de deux balles en Seine-Saint-Denis (MàJ)

L’homme secouru, hier à Bagnolet, alors qu’il était entre la vie et la mort après avoir été blessé par deux balles, n’avait pas de papiers sur lui.

Les enquêteurs supposent qu’il est peut-être albanais sur la base des rares témoignages collectés sur place.
Il y avait bien quelques hommes qui ont assisté aux tirs par arme à feu, mais ils étaient peu bavards.

Le Parisien

——————

Un homme a été grièvement blessé par balle en pleine rue à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), mardi matin vers 6 heures.

La victime a été touchée à la cuisse et à la tête et ses blessures sont «sérieuses», selon une source policière. L’agresseur, «semble-t-il identifié», est en fuite.

Le Parisien

Paris : des braqueurs armés dévalisent l’Apple Store Opéra le soir du réveillon

Trois employés ont été légèrement blessés.

Un butin impressionnant. Munis d’armes de poing et d’un couteau, cinq malfaiteurs encagoulés ont menacé, frappé au visage et légèrement blessé les employés présents, selon les informations d’Europe 1.

Le braquage, mené par des hommes armés, s’est produit à 21 heures, trois heures après la fermeture du magasin qui vend notamment des smartphones et des tablettes numériques selon la préfecture de police de Paris.

Europe 1

——————

Les malfaiteurs ont séquestré une partie du personnel pour faire main basse sur un important butin. Le préjudice pourrait atteindre un million d’euros selon Europe 1.

La Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) est chargée de l’enquête.

C’est le premier braquage de ce genre dans un Apple Store français, alors que des attaques similaires se sont produites à plusieurs reprises aux États-Unis.

Le Parisien

Gap, Hautes-Alpes : bureau de tabac cambriolé

Le bureau de tabac Le Régence, situé au 19 cours Ladoucette à Gap, a été cambriolé dans la nuit de jeudi à vendredi, aux alentours de trois heures du matin.
[...]
Depuis qu’elle a succédé à ses parents, en 1985, la buraliste, Brigitte Gaudin, a déjà été plusieurs fois victime de cambriolages. Elle s’est même fait braquer à deux reprises, malgré l’important dispositif de sécurité installé dans son magasin.

Le Dauphiné Libéré

Deux hommes blessés par balles à Vitry-sur-Seine

Deux personnes ont été blessés par balles vendredi après-midi à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) après avoir été prises pour cible par un individu circulant à scooter, a-t-on appris de source policière.

Selon les premiers éléments, un individu à scooter s’est arrêté en milieu d’après-midi sur une avenue longeant un quartier réputé difficile de la ville avant de faire feu à l’arme automatique sur les deux occupants d’une voiture.

Le tireur a réussi prendre la fuite à scooter.

L’une des deux victimes a été légèrement blessée, l’autre un peu plus sérieusement mais ses jours ne sont pas en danger, a indiqué la source.

Les deux hommes, âgés tous deux de 38 ans, sont connus des services de police et ont été transportés vers les hôpitaux du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne) et Henri-Mondor à Créteil (Val-de-Marne).

Le Parisien

Nice : Un policier roué de coups (+video). MàJ : Valls inquiet de la « sauvagerie »

Addendum 28 Décembre. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui a exprimé son soutien à un policier violemment agressé à Nice le jour de Noël, s’est déclaré inquiet de « la violence et la sauvagerie » dans une société française « qui s’est délitée. »

(…) Le Parisien

——————————–

Le journal de 13 heures de France 2 du 26 décembre « oublie » de préciser l’origine des agresseurs, alors que l’information était dans le journal « Ouest-France » de la veille…

Un policier de 24 ans, qui venait de terminer son service mardi à 5h du matin a été violemment agressé par cinq hommes d’origine cap-verdienne qui l’ont roué de coups et projeté à travers la vitrine d’un salon de coiffure.

L’adjoint de sécurité agressé souffre de multiples contusions et d’une fracture du nez. Il n’était pas immédiatement identifiable comme policier, malgré son pantalon de service.

Le policier aurait alors décliné sa fonction et ses agresseurs auraient redoublé de violence.

«Cette agression gratuite contre un fonctionnaire de police est choquante. Malheureusement, c’est assez fréquent.»

20 Minutes

—————————–

Le policier, frappé à terre, a réussi à s’extirper, mais ses agresseurs l’ont rattrapé et projeté à travers la vitrine d’un salon de coiffure avant de prendre la fuite.

Les cinq agresseurs présumés, d’origine cap-verdienne, âgés d’une vingtaine d’années, ont ensuite été interpellés et placés en cellule de dégrisement avant de pouvoir être interrogés.

Pendant l’agression, cinq autres malfaiteurs, qui n’avaient aucun lien avec les premiers agresseurs du policier, en ont profité pour dérober son scooter.

Ouest-France

————————–

En octobre, un Cap-Verdien de 25 ans, qui avait agressé un policier à coups de casque et de menottes à Nice à la suite d’un contrôle d’identité, avait été condamné à 2 ans et demi de prison ferme.

Le Figaro

————————–

Pour un motif encore indéterminé, il aurait été pris à partie et roué de coups par une dizaine d’individus. Cinq suspects ont été interpellés. Ils étaient toujours entendus, ce mardi, en garde à vue.

Selon nos informations, il aurait préalablement indiqué être de la police. Son scooter aurait en outre été volé lors de cette agression.

Nice Matin

« Brûler une voiture, c’est quand même pas un crime » (Liebig/RMC)

Les GG de RMC débattent avec le policier Mohamed Douhane (Synergie-Officiers) des voitures brûlées chaque fin d’année par des voyous. Avec Marie-Célie Guillaume, Etienne Liebig et Pascal Perri.

« Tu veux mettre les enfants en prison parce qu’ils ont brûlé une voiture ? » – Etienne Liebig

——-

Rappel : Qui est Etienne Liebig ?

Après avoir suivi des études d’éducateur, Étienne Liebig devient travailleur social auprès des populations tsiganes pendant plus de 20 ans. Il travaille également auprès d’adolescents comme éducateur de rue dans des quartiers de Seine Saint-Denis.

Reconnu comme l’un des leurs par les gens du voyages, il sera remarqué par sa connaissance des populations gitanes, ce qui lui permettra de faire des interventions à travers la France.

Il a composé et écrit un recueil de chansons pour enfants contre le sexisme (X=Y) et produit par le mouvement du planning familial du 93.

Il participe à de nombreux ouvrages collectifs sur la question des Roms et d’autres sur l’éducation spécialisée en milieu ouvert.

Il est l’auteur de sept livres humoristiques et érotiques, de pièces de théâtre et de trois livres sociologiques sur les jeunes et la banlieue.

Il a contribué au lancement du journal Siné Hebdo.

Source

——————-

Image de prévisualisation YouTube

Amiens : un trafic d’héroïne mène à des émeutiers

La police a réalisé un beau coup de filet, la semaine dernière, à Amiens-Nord. En plus de démanteler un réseau de trafiquants d’héroïne, elle est parvenue à mettre la main sur des individus, mis en cause dans les violences urbaines d’août dernier dans ce quartier qui depuis a été classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP).
[...]
Les opérations ont permis de saisir 400 grammes d’héroïne et plusieurs centaines de grammes de cannabis. Selon une source proche de l’enquête, le réseau pouvait engranger des gains de 500 à 2 500 euros par jour, sachant qu’il visait une clientèle d’une cinquantaine de toxicomanes des quartiers Nord d’Amiens. Cinq personnes soupçonnées d’être à la tête de ce trafic d’héroïne ont été déférées devant le parquet d’Amiens. Trois d’entre elles ont été placées sous mandat de dépôt, dont un mineur. Les deux femmes ont été placées sous contrôle judiciaire.

Deux autres individus, soupçonnés d’être impliqués dans les violences urbaines d’août dernier, ont également été présentés devant la justice et ont été écroués. Selon les premières informations, un d’entre eux était à l’origine de violences contre un policier lors d’une marche jusqu’en préfecture le 13 août dernier. Un second est poursuivi pour vol avec violences au cours des émeutes de cet été. Émeutes durant lesquelles seize policiers avaient été blessés, une école et une salle de sports incendiées.

Courrier Picard

Grasse (06). Les plaintes étaient mises au placard

Ne pas traiter les plaintes des usagers aurait permis de présenter de meilleurs résultats. La justice a ouvert une enquête.

Depuis le mois d’octobre, une rumeur se répandait en effet dans la ville du parfum : de nombreuses plaintes auraient tout simplement fini dans les armoires des policiers sans jamais avoir été instruites. Pour les fonctionnaires et leur responsable, il s’agirait d’un moyen de présenter des statistiques avantageuses.

Les enquêteurs poursuivent leurs investigations : une confrontation s’est d’ailleurs déroulée vendredi dernier entre différents protagonistes de l’affaire. Les policiers tentent de démêler l’écheveau des responsabilités entre le commissaire, les officiers et les gardiens de la paix qui sont censés recueillir les plaintes, puis les traiter en relation avec les services judiciaires.

(…) Le point

Genève : des roumains vident les horodateurs

Les horodateurs ont constitué une cible privilégiée de groupes de pilleurs depuis septembre. A la suite d’une plainte déposée par la Fondation des parkings, la police a mis la main au cours de ces trois dernières semaines sur sept personnes impliquées.

Leur mode opératoire pour s’emparer des recettes était double, l’un astucieux, l’autre par la manière forte. Des malfaiteurs, originaires de l’Europe de l’Est, ont ainsi défoncé les compteurs de parking en utilisant des masses ou des pieds-de-biche. Plus ingénieux, un gang de Roumains est parvenu à dérober une machine pour ensuite forger une clef adéquate. De quoi faire la tournée des horodateurs et grossir son butin.

20 Minutes