« Brûler une voiture, c’est quand même pas un crime » (Liebig/RMC)

Les GG de RMC débattent avec le policier Mohamed Douhane (Synergie-Officiers) des voitures brûlées chaque fin d’année par des voyous. Avec Marie-Célie Guillaume, Etienne Liebig et Pascal Perri.

« Tu veux mettre les enfants en prison parce qu’ils ont brûlé une voiture ? » – Etienne Liebig

——-

Rappel : Qui est Etienne Liebig ?

Après avoir suivi des études d’éducateur, Étienne Liebig devient travailleur social auprès des populations tsiganes pendant plus de 20 ans. Il travaille également auprès d’adolescents comme éducateur de rue dans des quartiers de Seine Saint-Denis.

Reconnu comme l’un des leurs par les gens du voyages, il sera remarqué par sa connaissance des populations gitanes, ce qui lui permettra de faire des interventions à travers la France.

Il a composé et écrit un recueil de chansons pour enfants contre le sexisme (X=Y) et produit par le mouvement du planning familial du 93.

Il participe à de nombreux ouvrages collectifs sur la question des Roms et d’autres sur l’éducation spécialisée en milieu ouvert.

Il est l’auteur de sept livres humoristiques et érotiques, de pièces de théâtre et de trois livres sociologiques sur les jeunes et la banlieue.

Il a contribué au lancement du journal Siné Hebdo.

Source

——————-

Image de prévisualisation YouTube

Amiens : un trafic d’héroïne mène à des émeutiers

La police a réalisé un beau coup de filet, la semaine dernière, à Amiens-Nord. En plus de démanteler un réseau de trafiquants d’héroïne, elle est parvenue à mettre la main sur des individus, mis en cause dans les violences urbaines d’août dernier dans ce quartier qui depuis a été classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP).
[...]
Les opérations ont permis de saisir 400 grammes d’héroïne et plusieurs centaines de grammes de cannabis. Selon une source proche de l’enquête, le réseau pouvait engranger des gains de 500 à 2 500 euros par jour, sachant qu’il visait une clientèle d’une cinquantaine de toxicomanes des quartiers Nord d’Amiens. Cinq personnes soupçonnées d’être à la tête de ce trafic d’héroïne ont été déférées devant le parquet d’Amiens. Trois d’entre elles ont été placées sous mandat de dépôt, dont un mineur. Les deux femmes ont été placées sous contrôle judiciaire.

Deux autres individus, soupçonnés d’être impliqués dans les violences urbaines d’août dernier, ont également été présentés devant la justice et ont été écroués. Selon les premières informations, un d’entre eux était à l’origine de violences contre un policier lors d’une marche jusqu’en préfecture le 13 août dernier. Un second est poursuivi pour vol avec violences au cours des émeutes de cet été. Émeutes durant lesquelles seize policiers avaient été blessés, une école et une salle de sports incendiées.

Courrier Picard

Grasse (06). Les plaintes étaient mises au placard

Ne pas traiter les plaintes des usagers aurait permis de présenter de meilleurs résultats. La justice a ouvert une enquête.

Depuis le mois d’octobre, une rumeur se répandait en effet dans la ville du parfum : de nombreuses plaintes auraient tout simplement fini dans les armoires des policiers sans jamais avoir été instruites. Pour les fonctionnaires et leur responsable, il s’agirait d’un moyen de présenter des statistiques avantageuses.

Les enquêteurs poursuivent leurs investigations : une confrontation s’est d’ailleurs déroulée vendredi dernier entre différents protagonistes de l’affaire. Les policiers tentent de démêler l’écheveau des responsabilités entre le commissaire, les officiers et les gardiens de la paix qui sont censés recueillir les plaintes, puis les traiter en relation avec les services judiciaires.

(…) Le point

Genève : des roumains vident les horodateurs

Les horodateurs ont constitué une cible privilégiée de groupes de pilleurs depuis septembre. A la suite d’une plainte déposée par la Fondation des parkings, la police a mis la main au cours de ces trois dernières semaines sur sept personnes impliquées.

Leur mode opératoire pour s’emparer des recettes était double, l’un astucieux, l’autre par la manière forte. Des malfaiteurs, originaires de l’Europe de l’Est, ont ainsi défoncé les compteurs de parking en utilisant des masses ou des pieds-de-biche. Plus ingénieux, un gang de Roumains est parvenu à dérober une machine pour ensuite forger une clef adéquate. De quoi faire la tournée des horodateurs et grossir son butin.

20 Minutes

Fusillade à Pierrefitte-sur-Seine: Un homme entre la vie et la mort (MàJ)

Le pronostic vital d’un homme blessé par balles en pleine rue, hier à Pierrefitte, (en Seine-Saint-Denis) par plusieurs personnes qui ont pris la fuite, n’était plus engagé aujourd’hui, a-t-on appris de source policière.

Le pronostic vital de ce Turc de 33 ans n’est plus engagé, a indiqué une source policière.

Figaro

Un homme d’une vingtaine d’années est entre la vie et la mort. Il a été blessé de trois balles dans le thorax, ce mardi après-midi vers 15 heures, dans le quartier de la gare à Pierrefitte (Seine-Saint-Denis). Selon les premiers éléments, deux hommes lui aurait tiré dessus avant de prendre la fuite.

Le Parisien

Canada : un voleur abattu lors d’un cambriolage soutenu par la communauté musulmane (vidéo)

Alors que Ibrahim Abukar et deux complices tentaient de cambrioler une maison, il est abattu par sa propre arme à feu lors d’une bagarre avec le propriétaire des lieux (Mike Vrga). La communauté musulmane de Mississauga encense le jeune voyou somalien, décrit comme « plein d’avenir ».

Révoltes en Europe

Délinquance : la dégradation se poursuit

L’explosion des crimes et délits se poursuit en novembre, avec 15.000 victimes de plus. Le Figaro a analysé les chiffres. [...]

Hebergeur d'image

Il faut dire que le bilan statistique de novembre n’est guère réjouissant. La délinquance générale a augmenté de 5,6%, avec près de 15.000 victimes de plus en un mois (295.000 faits constatés contre 280.000 en novembre 2011).

Derrière ce «chiffre unique», trop général pour être significatif, se cache une dégradation tous azimuts. Les atteintes volontaires à l’intégrité physique, principalement des coups et blessures volontaires, ont augmenté de 5% (40.500 faits enregistrés), les atteintes aux biens, essentiellement des vols, de 6,8% (191.600 faits) et les infractions économiques et financières, véritables plaies en ces temps de crise, de 13,2% (27.000 faits). [...]

Face aux polémiques sur les chiffres, l’hôte de Beauvau avait vertement réagi à l’Assemblée, le 14 novembre dernier, se laissant aller à un dérapage verbal. «Le retour du terrorisme en France, c’est vous !», avait-il lancé, furieux, aux députés UMP qui, comme Éric Ciotti, l’interpellaient. Le ministre a regretté depuis ces propos, après un recadrage amical du président de la République en personne.

Au premier janvier prochain, l’outil statistique du ministère de l’Intérieur va changer. Il est censé être plus complet. Beauvau annonce même la généralisation des préplaintes en ligne pour les victimes. Autant de réformes imaginées sous Sarkozy, mais qui avaient singulièrement pris du retard en plein combat présidentiel…

Manuel Valls veut désormais aller jusqu’au bout du processus. Enfin la vérité statistique ? Son modèle Georges Clemenceau le disait, en son temps: «Ce que nous dénommons vérité n’est qu’une élimination d’erreurs.»

Le Figaro

Quatre clandestins s’évadent du centre de rétention de Palaiseau

Quatre sans-papiers en voie d’expulsion se sont évadés dimanche soir du centre de rétention administrative de Palaiseau (Essonne), a-t-on appris lundi de sources concordantes.

« Deux Tunisiens, un Algérien et un Roumain se sont enfuis après le départ de nos équipes », a déclaré à l’AFP Pierre Henry, directeur général de l’association France Terre d’Asile (FTA) qui apporte une aide juridique aux étrangers retenus sur ce site.

La préfecture de l’Essonne a confirmé lundi, cette évasion, précisant également que deux gardiens de la paix avaient été légèrement blessés au cours de la fuite.

La Croix