Marseille : l’ex-garde du corps de Ribéry écroué pour trafic de drogue

Du haut de ses Alpes bavaroises, Franck Ribéry n’a sans doute plus de nouvelles de Moussa B., son ex-garde du corps, agent de sécurité à l’OM, du temps où l’attaquant international affolait encore les filets du Vélodrome.

Depuis 2007 et le départ de son joueur favori, l’homme aujourd’hui âgé de 41 ans, semble s’être perdu dans des travers coupables. Une enquête de la brigade des stupéfiants de la police judiciaire marseillaise, en lien avec le Groupe d’intervention régional (GIR) Paca, vient de le pousser vers la prison, après sa mise en examen pour trafic de stupéfiants.

Moussa est suspecté de s’être comporté comme un fournisseur à grande échelle de résine de cannabis, entre le quartier de Saint-Mauront et de la Belle-de-Mai (3e), d’où il est originaire et jusqu’à Toulon (Var) et Montélimar (Drôme).

La Provence

Le fils d’un député PS arrêté avec 22 kilos de cannabis (MàJ)

Gérard Sebaoun, apparemment favorable au mariage homo, se félicitait de la Palme d’Or récemment décernée à Cannes :

——–

Marc Sebaoun, 20 ans, aura tout fait pour cacher à la police ses liens de parenté avec Gérard Sebaoun avant d’évoquer de façon hasardeuse une homonymie. Mais le trafiquant de drogue présumé a été trahi par l’adresse qu’il avait donnée aux gendarmes. La même que celle de son père, Gérard Sebaoun, député socialiste du Val-d’Oise. Le fils du parlementaire a tenté en vain de protéger son père de ses ennuis judiciaires.

Ce n’est pas la première fois que l’élu municipal de Franconville est contrarié par les grosses bêtises de son fils. Marc Sebaoun a déjà été condamné en 2007 et 2008 pour des vols avec arme par la cour d’assises des mineurs. Cette fois, il aurait été interpellé par les douanes avec 22 kilos de cannabis dans sa voiture. Le fils du parlementaire, qui arrivait du Maroc, était accompagné dans le véhicule par un complice, un certain Farah Balhas, connu de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI).

[...]

Cardiologue et médecin du travail de profession, Gérard Sebaoun, élu député en 2012, est chargé de la présidence du groupe d’étude sur la santé au travail. En 2010, l’élu avait été le premier responsable socialiste du département à soutenir Ali Soumaré, la tête de liste valdoisienne du PS aux régionales, dont des élus UMP avaient dénoncé le prétendu « palmarès judiciaire ».

Le Point

Boulogne : un code de bonne conduite pour lutter contre la délinquance

«Boulogne, le vivre ensemble prend le bus»

La ville de Boulogne a décidé d’agir en matière de prévention de la délinquance en misant sur un code de bonne conduite dans les transports en commun.

Des animations en milieu scolaire ont eu lieu pour former les enfants à la sécurité et au respect des autres dans les transports en commun.

Incivilité et insécurité dans les autobus, dégradations dans les trains et règles de sécurité sur les passages à niveau… Tous les aspects ont été abordés.

t’es solidaire.com

Nice : arrestation d’un clan familial mafieux bosniaque

Ils sévissaient sur toute la Côte d’Azur. Un clan famial d’origine bosniaque accusé d’exploiter des jeunes voleurses à la tire a été arrêté. Le chef de clan d’une quarantaine d’années, son épouse et leurs deux fils, ainsi qu’un autre individu et une parente ont été placés en garde à vue ce lundi à Nice. Ils avaient été interpellés dimanche matin dans deux hôtels situés près de Cannes, dans les communes du Cannet et de Vallauris. La police a également saisi plusieurs véhicules dont des modèles de luxe.

Les personnes interpellées sont soupçonnées d’avoir exploité au moins cinq jeunes filles, âgées de 12 à 17 ans, qui écumaient les transports en commun à Nice essentiellement, mais aussi dans d’autres communes de la Côte d’Azur entre Menton et Cannes.

Les adolescentes étaient déposées le matin avec un objectif déterminé par le chef de clan. Certaines pouvaient rapporter jusqu’à 15 000 euros par mois. Les moins rentables étaient parfois battues ou brûlées, estime la police.

Metro

Saint-Denis : la famille trafique, elle est expulsée de son HLM

Une famille accusée de trafic de drogue à Saint-Denis a été expulsée, lundi matin, de son logement HLM pour «trouble de jouissance», a annoncé le bailleur social Plaine commune habitat.

L’expulsion, effectuée en vertu d’un jugement rendu le 17 décembre 2012 par le tribunal d’instance de Saint-Denis, «met un terme à près de deux ans» de procédure judiciaire, précise l’office HLM, qui se félicite dans un communiqué de cette «première victoire judiciaire».

Lieu de stockage et de vente de drogue

Durant plusieurs mois, «ce logement avait été transformé en un lieu de conditionnement, de stockage et de vente de produits stupéfiants, générant nuisances et dégradations dans l’immeuble et à ses abords», explique dans ce communiqué le président de Plaine commune habitat Stéphane Peu, adjoint au maire (PCF) de Saint-Denis.

Ouest France

Coup de filet dans la mafia chinoise

26 personnes ont été arrêtées en région parisienne. Un réseau d’escort-girls a été démantelé.

Proxénétisme, trafic de stupéfiants, cercle de jeu illégal, etc. Une opération policière d’envergure a été menée dans la nuit de lundi à mardi au sein de la mafia chinoise installée à Paris. Ce vaste coup de filet de la police a permis l’arrestation en début de semaine de 26 personnes à Paris et en banlieue. 20 d’entre elles doivent être présentées à un juge d’instruction et deux d’entre elles ont été blessées lors des interpellations.

Info.sfr

Actes de malveillance, départs de feu, tirs sur automobilistes…Opération coup de poing au camp de gens du voyage de Charleville (08)

Nouvelle opération coup de poing, hier matin, menée par les forces de l’ordre sur le terrain occupé par les gens du voyage. Les deux hommes recherchés ont été interpellés.

Ça va devenir une habitude… Hier matin, à 6 heures, une soixantaine de policiers et gendarmes ont investi le lieu-dit du Bois d’Amour, dans le quartier de Manchester, occupés par des gens du voyage [...]

La première se nomme David T. Ce jeune homme est soupçonné d’actes de malveillance répétés sur des véhicules de pompiers qui, récemment, avait eu à intervenir au Bois d’Amour pour des départs de feu. « Leurs camions avaient été accueillis à coups de barre à mine, sans doute une manière bien à eux de dire  »On est chez nous »», résumait un policier.

Le second individu, Patrick V., âgé de 35 ans, était lui aussi très défavorablement connu des services de police et gendarmerie. Dernier épisode en date : mercredi soir, sur le pont de Manchester qui enjambe la voie rapide, deux de ses fils, âgés d’une dizaine d’années, sont vus en train de tirer en direction des automobilistes à l’aide de carabines à air comprimé. [...]

L’Union

Un jeune homme blessé par balles dans les quartiers Nord de Marseille

Un homme âgé d’une vingtaine d’années a été blessé par balles mardi matin dans les quartiers Nord de Marseille, a-t-on appris de source proche de l’enquête. Selon les premiers éléments, la victime venait de sortir de chez sa compagne vers 5h30, avenue de Saint-Antoine, dans le 15e arrondissement de la capitale phocéenne, quand elle a été touchée au moins à quatre reprises par un tireur, selon la même source.

Le jeune homme, connu des services de police, a été légèrement blessé. Ses  jours ne sont pas en danger, selon les marins-pompiers. Le parquet de Marseille a saisi les policiers de la brigade criminelle de la police judiciaire.
LCI

Paris 19e : trois agents municipaux blessés dans une bagarre

Trois agents municipaux parisiens ont été «sérieusement blessés» vendredi soir lors d’une altercation avec des individus dans le hall d’un immeuble HLM de la ville de Paris dans le 19ème arrondissement. Trois personnes ont été arrêtées.

Vers 20H45, dix agents du Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance (GPIS), des fonctionnaires municipaux non-armés spécialisés dans les interventions dans les HLM parisiens, sont intervenus dans le hall d’un immeuble au 45 rue de Flandres, a précisé Arthur Toscan du Plantier, conseiller communication du maire de Paris Bertrand Delanoë.

Ils ont alors été pris à partie par un groupe d’individus qui occupaient le hall de l’immeuble, une bagarre a éclaté. Trois agents municipaux ont été blessés et transportés à l’hôpital Bichât. La police est rapidement intervenue et trois individus ont été arrêtés.

Le Parisien

Essonne : violent cambriolage chez le secrétaire de l’UMP 91

La fille du secrétaire départemental de l’UMP de l’Essonne Jacques Lebigre a été sérieusement blessée mardi matin par trois hommes qui se sont introduits par effraction au domicile familial à Soisy-sur-Seine (Essonne). La jeune femme, âgée de 20 ans, souffre de contusions multiples. Elle a reçu des coups de tournevis dans les jambes et a du avoir le cuir chevelu recousu à l’hôpital, à la suite de coups de poing portés à la tête.
Ses jours ne sont pas en danger.

Le parquet d’Évry a confirmé mardi que la victime a été violentée. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’un des agresseurs lui portaient des coups pendant que les autres fouillaient la maison. Jacques Lebigre a expliqué que sa fille se trouvait à son domicile, lorsque trois hommes cagoulés sont entrés par effraction dans le pavillon. «Ils cherchaient du fric et sont devenus fous furieux» car ils ne le trouvaient pas, a-t-il ajouté. «Ils l’ont tabassée, menacée, l’ont même enfermée dans une armoire pendant quelques instants. Ils avaient entendu dire que j’avais une valise Vuitton remplie d’argent», a encore déclaré M. Lebigre, qui a été directeur de cabinet de l’industriel Serge Dassault lorsque celui-ci était maire de Corbeil-Essonnes.

Le Parisien

Un couple de Russes agressé à Mougins

C’est en repartant du Clos Saint-Basile, peu avant minuit, que ces deux résidents monégasques ont été agressés sous la menace d’une arme de poing par quatre individus.

Une agression rapide et choquante

Derniers clients de l’établissement, ils se rendaient à leur véhicule, stationné seul sur le parking, lorsque les malfrats ont déboulé en voiture. Cagoulés, ils ont contraint la jeune femme de 38 ans a leur remettre son sac et sa montre de luxe. Une agression rapide et choquante pour les deux victimes.

Nice Matin