Paris : Une Française accouche dans la rue, sa fille décède (Màj vidéo)

Addendum du 03/11/2011:

Une femme SDF accouche dans la rue : le père témoigne

L’intervention des pompiers et du Samu n’aura pas suffi à empêcher le drame. Une femme SDF, vivant sous une tente avec son mari dans une rue de Paris, a accouché mardi d’une fille dont le décés a été constaté peu après malgré les soins. Selon le collectif les Morts de la Rue, le couple vivait depuis peu sous une tente, rue de l’Observatoire dans le XIVème arrondissement et il n’était pas connu des services habituels de maraude. Selon des éléments recueillis à la mairie de Paris, la mère est âgée de 38 ans, le père, 39 ans et ils sont tous les deux nés en France. On ignore si l’enfant était mort-né. Le Service de protection des mineurs de la Police judiciaire a été chargé de l’enquête.

Selon le collectif, ce drame « est significatif de la politique menée actuellement en matière d’accueil et d’hébergement et la réduction des moyens ne peut qu’engendrer des situations comme celle ci ». « Nous souhaitons également exprimer notre colère vis a vis du gouvernement qui n’est plus à même de protéger les plus pauvres« , a ajouté le collectif qui a comptabilisé 280 morts dans la rue depuis le début de l’année.

lci.tf1.fr

La « révolution » capitaliste chinoise : un « grand bluff »

L’URSS était ce colosse aux pieds d’argile, dont les prétendues réussites édifiaient ceux qui, très nombreux, voulaient y croire. Il se pourrait bien que la Chine soit, elle aussi, un dragon de papier.

A y regarder de plus près, la Chine demeure un pays du tiers-monde. En réalité, seuls 150 millions de Chinois profitent de la croissance économique, une goutte d’eau dans cette masse humaine. D’ailleurs, si le pays exporte autant, c’est que son marché intérieur est trop faible pour absorber la production, ce qui l’économie fortement dépendante de la conjoncture internationale et des investissements étrangers. La croissance chinoise, n’est pas si extraordinaire que cela. D’une part, les statistiques sont allègrement truquées par le gouvernement. D’autre part, la croissance moyenne de l’économie chinoise, entre 1978 et 2004, n’est que de 6,4% par an. Pâle résultat comparé aux performances du Japon (8,2%) et de la Corée du Sud (7,6%) sur la même période…

Suite et commentaires sur Fortune