La surdélinquance des jeunes d’origine maghrébine et africaine sub-saharienne (rediff)

[rediff janvier 2013] [extraits] Selon Jean-Claude Sommaire, ex-secrétaire général du Haut Conseil à l’intégration, il faut prendre en compte la « surdélinquance des jeunes d’origine maghrébine et africaine sub-saharienne » en concevant des interventions spécifiques en matière éducative et sociale, dans le cadre d’un nouveau modèle français d’intégration n’ignorant plus le fait communautaire.

(…) « Depuis le début des années 80 notre pays connaît régulièrement, dans les quartiers en difficulté, des moments de violences urbaines auxquels les gouvernements successifs se sont efforcés, sans grand succès jusqu’à maintenant, de porter remède. Cette situation s’est aggravée ces dernières années.

Dans tous les quartiers sensibles et au-delà, les incivilités et la petite délinquance sont restés à un niveau élevé, les incendies de voitures et de bâtiments publics ou privés n’ont pas régressé et les violences à l’égard des personnes ont augmenté.

Ces violences et cette délinquance, dont il n’est plus possible d’ignorer que les auteurs sont très souvent d’origine maghrébine et, de plus en plus, africaine sub-saharienne, témoignent de la crise du « modèle d’intégration ».

Rue 89

Relire : Eric Zemmour condamné pour provocation à la haine raciale

Ces mafias étrangères qui s’implantent dans le Sud-Est

Dans le grand Sud-Est (c’est-à-dire sur un territoire couvrant les régions Rhône-Alpes et Paca), voilà plusieurs années que la situation est alarmante : les mafias russes et géorgiennes s’implantent progressivement, les Italiens sont de plus en plus présents, les Albanais investissent le nord de Rhône-Alpes, les Tchéchènes et les Moldaves tentent de détrôner les trafiquants locaux dans les villes moyennes.

Aux yeux de Thierry Colombié, l’un des spécialistes de la criminalité organisée (1), cette percée des organisations étrangères ne doit pas cacher les réalités françaises, à savoir, « le haut degré de corruption, notamment dans le Midi, et la puissance du milieu marseillais ». Voilà bien longtemps, explique l’écrivain, que les Russes travaillent avec la pègre du Sud-Est, tout simplement parce qu’elle est incontournable. [...]

Si Russes et Italiens travaillent avec les Corses, d’autres mafias étrangères ont fait leur apparition ces dernières années dans le Sud-Est. Selon un bon connaisseur du trafic de stupéfiants, la mafia bulgare serait en train de s’associer avec des Français et des Italiens dans le domaine de la cocaïne.

La mafia albanaise, après avoir exploité des centaines de filles sur les trottoirs de la région lyonnaise, a de nouveau investi dans l’héroïne. « Ils maîtrisent parfaitement cette filière. Ils l’ont privatisée pour ainsi dire ! Avec le retour en grâce de cette drogue, dont le prix a beaucoup baissé, la mafia albanaise a tout d’abord occupé la zone frontalière franco-suisse. [...]

Autre sujet de préoccupation important : la présence très prégnante de la mafia géorgienne dans tout le Sud-Est. Plusieurs règlements de comptes internes se sont produits ces dernières années sur la Côte d’Azur et la police a démantelé plusieurs équipes orginaires de ce pays de l’Est. « Il s’agit d’une criminalité multicarte, mais dont la structure est très pyramidale, qui s’appuie sur des petites mains soumises à une obligation de résultats et à une discipline impitoyable. [...]

Élément plus récent encore : des truands moldaves et tchéchènes ont également fait leur apparition dans le paysage de la criminalité organisée : « En Franche-Comté par exemple, des groupes très structurés et surarmés ont détrôné les trafiquants de banlieue de certaines villes moyennes et ont pris le contrôle du trafic de cannabis », confie un policier isérois. « À terme, il est probable qu’ils cherchent à s’implanter également en Rhône-Alpes »…

Le Dauphiné

« Ce n’est pas notre faute si 75% des personnes responsables de déIits sont des immigrés de la première ou de la seconde génération » [document]

[Attention : ce document date de 1998]

Extrait de lmmigration et médias régionaux, la vision maghrébine.
Cahiers du Journalisme n°4 , janvier 1998

« C’est vrai que l’on parle des immigrés essentiellement dans les faits divers. Nous disposons d’une source régulière : la police. Mais ce n’est pas notre faute si environ 75% des personnes présumées responsables de déIits sont des immigrés de la première ou de la seconde génération ou des Français enfants d’immigrés. Nous sommes obligés de nous en tenir aux faits. »

PDF complet et Capture page ci-dessous (cliquer pour agrandir) – merci flanelle

Justice : malgré 30 kilos de drogue dans le coffre, le Marocain est libéré pour vice de procédure

Tribunal correctionnel de Bayonne : interpellé puis placé en garde à vue pour détention de stupéfiants, le prévenu à la barre est reparti libre. Pourtant, 30 kg de résine de cannabis ont été retrouvés dans le coffre de son véhicule. Aucune condamnation n’a pu être prononcée contre lui : le tribunal a retenu un vice de procédure dans le contrôle à la frontière, qui a entraîné la nullité des poursuites.

Mardi 18 mars, Hendaye, Un automobiliste se fait contrôler. La police demande la présentation du triangle de présignalisation pour amener l’individu à ouvrir le coffre. Une forte odeur de stupéfiants s’en dégage. 30 kg de résine de cannabis y sont découverts.

Le conducteur, un Nantais de nationalité marocaine, est auditionné par la police aux frontières. L’avocat du prévenu a démontré dans sa plaidoirie une nullité de procédure. Selon lui, les forces de l’ordre ont agi en dehors du cadre légal.

Pour la défense, le fondement du contrôle des forces de l’ordre ne leur permettait pas de réclamer la présentation du triangle de présignalisation, dont la présence dans le véhicule n’est pas obligatoire. Cette exigence, qui a permis l’ouverture du coffre, dépassait le cadre de leurs prérogatives.

Le tribunal a suivi la défense. Les poursuites ont été abandonnées. Le présumé innocent a donc été libéré à l’issue de l’audience, la procédure annulée et les scellés restitués.

Si l’homme peut tourner la page sur cette affaire, il n’en a pour autant pas terminé avec la justice, puisqu’il est mis en cause par ailleurs. Dans le cadre d’une procédure en cours, il est placé sous contrôle judiciaire pour des faits de vol à main armée qui auraient été commis à Nantes.

Sud-Ouest merci antibarbare

Les tracteurs volés partaient pour la Roumanie

Trois tracteurs volés à Nuaillé ont été retrouvés au matin, alors qu’ils circulaient près d’Orléans. Les voleurs avaient compté sans la prévoyance du propriétaire de la concession qui avait pris soin d’équiper le plus cher de ses tracteurs d’une puce électronique permettant de le géocalisé à distance.

Courrier de l’Ouestmerci Paul Kersey

Criminalité : l’inquiétant projet de Taubira

Hebergeur d'image

La ministre veut supprimer la garde à vue de 96 heures pour les escroqueries en bande organisée. Douane et police judiciaire s’inquiètent.

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, a fait adopter au Sénat, le 24 février dernier, au nom du gouvernement, en «procédure accélérée», un amendement qui ulcère tous les spécialistes de la police judiciaire et des douanes. Insérée dans le projet de loi sur le «droit à l’information dans le cadre des procédures pénales», qui sera examiné à l’Assemblée en avril, cette disposition interdit le recours à la garde à vue de quatre jours dans les affaires d’escroquerie en bande organisée.

Lire la suite

Chauffards, voleurs et trafiquants : Autoroutes à haut risque (Vidéo)

Vols d’essence, braquages sur des aires de repos, trafics d’immigrés clandestins, les autoroutes sont aujourd’hui le terrain de jeu de criminels bien organisés : au milieu du flot d’automobilistes, ils sévissent sur les quelques 11 000 kilomètres du réseau français.

Partie 1:

Partie 2:

Dans le sud ces dernières semaines, des amateurs de « rodéo urbain » s’en donnent à coeur joie. Avec leur cortège de voitures de luxe, ils n’hésitent pas à interrompre la circulation et à s’approprier des pans entiers d’autoroute. Derrière eux, les automobilistes assistent impuissants à ces fêtes sauvages, organisées au mépris de toutes les règles de sécurité.

Dans le nord, des filières mafieuses promettent l’eldorado à des clandestins contre plusieurs milliers d’euros. Les passeurs ont installé des campements de fortunes aux abords des aires de repos, leur but : introduire des sans-papiers dans des camions à destination de l’Angleterre.

Un trafic d’êtres humains qui se déroule sur l’autoroute faisant courir des risques insensés aux clandestins comme aux usagers du réseau. Nous avons suivi l’escadron départemental de sécurité routière du Pas-de-Calais lors d’une opération coup de poing.

Dans les stations-services, les vols se multiplient. Avec la flambée des prix du carburant, de plus en plus d’automobilistes pratiquent le « drive off » : ils font le plein et partent sans payer. Certains siphonnent les réservoirs des poids-lourds. Comment stations-services et transporteurs routiers organisent-ils la riposte ? Que risquent les auteurs de ces arnaques de bords de route ?

Plus inquiétant : les forces de l’ordre doivent faire face au retour des bandits de grands chemins : une bande détrousse camping-car et grosses berlines. Leur cible : des retraités qu’ils terrorisent avant de les dépouiller.

Insécurité, l’enjeu oublié des municipales ?

Tribune de Xavier Raufer, criminologue

Alors que l’insécurité est une préoccupation majeure des Français, la droite française ne semble pas en faire un enjeu capital des municipales. La faute, selon le criminologue Xavier Raufer, à un «gauchisme culturel» encore hégémonique, qui complexe notamment l’UMP.

Hebergeur d'imageA chaque sondage, la population le martèle : juste après le chômage et la pauvreté, la seconde grave préoccupation des français est et reste la sécurité. [...]

Une obsession française mal venue et fictive ? Non, car en même temps, les infractions les plus traumatisantes pour la population augmentent – parfois, explosent. Vols de tous ordres, cambriolages en ville (+ 6,4% en zone police) ou à la campagne (+ 17,7%, résidences secondaires en zone gendarmerie). Les vols avec violence augmentent encore. Même désormais les vols de voiture, qui; du fait de progrès techniques, baissaient depuis deux décennies. Quant aux inquiétantes attaques à l’explosif de distributeurs automatiques de billets – entre néo-braquages et terrorisme périurbain – elles ont augmenté de 50% en 2013 !

L’origine de cette vague criminelle ? Le laxisme de la justice, les méfaits dépeints ci-dessus étant typiquement ceux que Mme Taubira et son entourage libertaire ont ordonné de réprimer toujours moins. [...]

Pourquoi cette timidité de l’UMP devant les affaires de sécurité ? Une bonne part de ses chefs vit dans la terreur d’un gauchisme culturel qu’elle est aujourd’hui à peu près la seule à craindre – ledit gauchisme étant désormais dénoncé, et par d’authentiques intellectuels, dans les colonnes du Monde lui-même ! [...]

Autre domaine où l’UMP gagnerait à revenir à la raison : l’aveugle enthousiasme dont elle fait preuve en matière de «diversité», piège dans laquelle elle a sauté à pieds joints. Car «diversité» est le nom poli de la société hétérogène, elle-même tragiquement et follement criminogène. Le Brésil, paradis de la «diversité» – mais aussi, N°1 au monde pour les homicides par armes à feu. Une «diversité» que d’ailleurs les Français rejettent énergiquement ; Ipsos-Steria, janvier 2014: méfiance de l’autre: oui à 77% ; oui à 84% pour les électeurs de l’UMP – et oui à 39% encore, chez ceux du PS.

Le Figaro

Pourquoi il faut vider les prisons françaises

[Intro] Croire qu’il suffit d’enfermer les gens et leurs problèmes dans une boîte pour ne la rouvrir que quelques années plus tard, comptant sur l’enfermement pour les résoudre ou croire que c’est en prison que l’on est dans les meilleures conditions pour s’amender et changer est aussi naïf que dangereux.

Lire l »article : les Echos

Les Français contraints de se faire justice eux-mêmes ?

[extraits] L’avocat Thibault de Montbrial dénonce le manque de fermeté de la justice face à une délinquance hyper-violente.

(…) D’une façon générale, je regrette que le principe de légitime défense fasse trop souvent l’objet d’une application théorique de la part d’une majorité de magistrats, dont la profonde méconnaissance des réalités techniques et émotionnelles des situations de violence extrême est parfois confondante.

Les magistrats appliquent trop souvent les critères de légitime défense de manière rigide et deconnectée .

Qui se souvient qu’en 1789 Mirabeau avait proposé au comité de rédaction de la Déclaration Des Droits de l’Homme l’article suivant:

«tout citoyen a le droit d’avoir chez lui des armes et de s’en servir, soit pour la défense commune, soit pour sa propre défense, contre toute agression illégale qui mettrait en péril, la vie, les membres ou la liberté d’un ou plusieurs citoyens»,

et que ce comité a renoncé à intégrer cet article parce qu’il a été considéré à l’unanimité qu’un tel rappel était inutile, puisque «le droit déclaré dans l’article non retenu est évident de sa nature et l’un des principaux garants de la liberté civile et politique».

Les citoyens de notre pays sont habitués depuis l’enfance à être pris en charge dans les différends domaines de leur existence et l’actualité regorge d’exemples sociaux ou économiques qui montrent combien est immédiat le réflexe de se tourner vers l’État lorsque quelque chose va mal, quel que soit le domaine considéré.

Ainsi, nos enfants assistent par exemple dès leur plus jeune âge à des conférences dans leurs écoles au cours desquelles des représentants de la loi viennent leur expliquer il ne faut surtout jamais se défendre soi-même.

Figaro – merci Yvan

Marie Hélène Miauton parle des dysfonctionnements de la justice en Suisse (vidéo)

Marie Hélène Miauton est interviewée à l’occasion de la sortie de son livre « Criminalité en Suisse, la vérité en face« .


source : compilation à partir de l’émission Pardonnez-moi de la RTS (Radio Télévision Suisse)

« Probablement d’origine nord-africaine ». Avis de recherche de la police belge (vidéo)

À la requête du Procureur du Roi, la police belge demande à RTL.info de diffuser l’avis suivant : « Le magasin Proxy (…) à Schaerbeek est régulièrement victime de vols à main armée. (…) Le 1er auteur est âgé de 20 et 25 ans. D’origine nord-africaine, il mesure 1m80 et est de corpulence mince. (…) Le 2ème auteur est âgé entre 20 et 25 ans. Il est probablement d’orgine nord-africaine. (…) Si vous reconnaissez ces deux individus  veuillez prendre contact (…)»  RTL.info


merci Michel

Complément : (cliquable)