Madeira Diallo élu nouveau président du Cran par «un coup de force» ? (MàJ)

Madeira Diallo, ancien secrétaire général du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran), a été élu samedi président du mouvement, a annoncé lundi le Cran dans un communiqué. Madeira Diallo, cadre de 53 ans, a été élu à l’unanimité des suffrages pour un mandat de trois ans. Il succède à Louis-Georges Tin, qui dénonce «un coup de force».

Il est Conseiller référent emploi (Pôle Emploi) Source

Lorsque je suis arrivé en France, j’ai mené des actions politiques avec l’extrême gauche, pour défendre les droits des travailleurs immigrants. J’ai participé à des occupations d’usines, des manifestations…

Il remplace à ce poste Louis-Georges Tin. Celui-ci, «élu en novembre 2012 pour un mandat de trois ans», a dénoncé auprès de l’AFP «un coup de force». Selon lui, certains membres du Cran qui ont participé au vote samedi n’étaient pas à jour de leurs cotisations. Louis-Georges Tin a annoncé son intention de porter plainte pour «faux et usage de faux». L’ex-président et fondateur du Cran, Patrick Lozès, a précisé à l’AFP que l’élection de samedi s’était déroulée dans les «règles de l’art». Le Cran, fédération d’associations, a été créé en 2005 «pour réveiller les consciences et lutter contre les discriminations en commençant par les mesurer de manière effective», selon le communiqué.

Libération/AFP

Madeira Diallo, candidat sur la liste UDF en 2004 pour les élections régionales françaises était interviewé par Afrik. com:

Ce père de deux enfants, né à Dakar, au Sénégal, vit en France depuis 20 ans et a acquis la nationalité française dans les années 90. Venu pour poursuivre ses études (Sciences politiques, anthropologie, anthropologie politique et droit), il est resté à Paris par amour. […]

Aujourd’hui, je ne vis pas de la politique et ne souhaite pas en vivre. Je suis conseiller à l’ANPE et mon engagement politique est une démarche citoyenne. […]

Dans mon arrondissement mais aussi dans des endroits où les communautés africaines sont importantes. J’étais récemment à Grigny et à Corbeil-Essonne. J’ai décidé de moi-même de m’appuyer sur l’ethnique et de viser ces populations. […]

Je suis pour les quotas en ce qui concerne l’accès à l’emploi et l’accès au logement car les niveaux sociaux ne vont pas se niveler eux-mêmes. Il faudra une loi de discrimination positive, c’est essentiel, pour donner un coup de pouce et d’accélérateur. […]

Un maire noir à Paris, ce serait possible ? : Pas partout. Un maire noir dans le 19è, c’est faisable. […]

Vous retournez souvent au Sénégal ? : Tous les ans. J’y ai des contacts avec des partis politiques […]

Que pensez-vous de la loi sur l’immigration de Nicolas Sarkozy ? : Je vis les lois sur l’immigration en France comme des lois racistes. […] Cette façon de faire me rappelle Vichy et les Nazis. […]

Afrik.com

Une descendante d’esclave porte plainte contre l’Etat français

Rosita Destival, une Française d’origine guadeloupéenne, descendante d’esclave, assigne ce mardi l’Etat pour crime contre l’humanité. Elle est soutenue par le Conseil représentatif des associations noires de France qui estime que le gouvernement n’a pas tenu les promesses faîtes en matière de réparations.

Depuis la loi Taubira adoptée en mai 2001, l’esclavage a été reconnu comme crime contre l’humanité. C’est donc pour crime contre l’humanité que Rosita Destival va assigner l’Etat français.

Si le CRAN a décidé de se joindre cette action civile, et s’il menace le gouvernement d’une « pluie de procès« , c’est parce qu’il estime qu’il n’y a pas eu d’avancée sur la question des « réparations » depuis des réunions en mai et en octobre à Matignon. [...]

France Info

Merci à natacha3

Miss France/couleur de peau : « C’est une exigence républicaine, tout simplement » (Tin/RMC) (màj)

Addendum :

Dans les GG de RMC, Louis-Georges Tin tente de justifier les exigences raciales du CRAN vis-à-vis de Miss France. Hormis le père Patrice Gourrier, Sophie de Menthon et Marie-Anne Soubré fustigent le communautarisme de l’association. Une auditrice noire pousse un coup de gueule contre le président du Cran.

« On a une sorte de communautarisme blanc qui se forme. » – Louis-George Tin

Lire la suite

Le Cran pour des statistiques ethniques

La loi devrait «rendre obligatoires» les statistiques ethniques, a affirmé aujourd’hui le Conseil représentatif des associations noires (Cran), saluant les déclarations du ministre de l’Intérieur qui s’est dit jeudi ouvert à cette pratique «selon des règles». Pour le Cran «Contrairement à ce qu’on dit souvent, les statistiques ethniques ne sont pas interdites en France».

Le Cran a réalisé plusieurs enquêtes, pour mesurer la surreprésentations des Noirs et des Arabes dans les contrôles d’identité, par exemple, ou leur sous-représentation dans le monde politique ou économique.

«Il faut mieux connaître la réalité de notre pays, évidemment selon des règles encadrées par le Conseil constitutionnel et la Cnil», a déclaré hier soir Manuel Valls lors de l’émission des Paroles et des Actes sur France 2.

Dans un communiqué, le Cran estime que «la loi à venir devrait avoir pour but non pas de rendre possibles les statistiques ethniques, mais de les rendre obligatoires, dans tous les domaines où elles sont pertinentes, comme le recommande la directive 2000/43/CE du Conseil de l’Union Européenne». […]

Le Figaro (Merci à Zatch)

« Tintin au Congo » pas raciste, conclut la cour d’appel (màj vidéo)

La bande dessinée « Tintin au Congo » ne contient pas de propos racistes et n’est pas une œuvre « méchante », a estimé la cour d’appel de Bruxelles, confirmant le jugement de première instance rendu en 2011. La BD ne doit donc pas être privée de vente ni de diffusion, a-t-on appris mercredi auprès du conseil des éditions Casterman et de la SA Moulinsart, Me Alain Berenboom.

L’association française Le Cran (Conseil Représentatif des Associations Noires) et Bienvenu Mbutu Mondondo estiment que « Tintin au Congo » contient des propos racistes. Tous deux demandaient aux éditions Casterman et à la SA Moulinsart de cesser toute exploitation commerciale de la bande dessinée.

Déboutés en première instance, ils avaient interjeté appel. La cour a suivi le tribunal de première instance et estimé qu’il n’y avait aucune volonté dans le chef d’Hergé de véhiculer des idées à caractère raciste, vexantes, humiliantes ou dégradantes à l’égard des Congolais ni d’inciter les lecteurs à la discrimination et à la haine.

« Hergé s’est borné à réaliser une oeuvre de fiction dans le seul but de divertir ses lecteurs. Il y pratique un humour candide et gentil », a noté la cour.

7sur7.be

Rappel des faits:

CAC : femmes et minorités peu présentes

Les femmes et surtout les minorités ethniques sont sous-représentés dans les conseils d’administration du CAC 40, révèle une étude réalisée par le groupe de réflexion République et diversité. Les conseils comptent 4,5% de personnes issues de la diversité et moins de 25% de femmes. 21 entreprises du CAC 40 ne comptent aucune personne issue de la diversité, soit plus de la moitié des sociétés composant l’indice.

21 entreprises ne comptent aucune personne issue de la diversité dans leurs conseils, soit plus de 50%.

La moyenne des personnes issues de la diversité dans les conseils des entreprises du CAC 40 est inférieure à 5%.

Le constat que dressent République & Diversité et le CRAN est alarmant d’autant plus que l‘Europe vient tout juste de renoncer à une loi de parité dans les conseils d’administration à l’échelle européenne. Les instances dirigeantes des plus grandes entreprises françaises doivent prendre leurs responsabilités.

Le Figaro

CRAN : l’élection d’Obama pose la question de la diversité en politique

Le Conseil représentatifs des associations noires (CRAN) a « salué » mercredi la réélection de Barack Obama à la Maison Blanche tout en estimant qu’elle posait, comme en 2008, la question de « la représentation de la diversité dans la vie politique » française. Il demande au gouvernement de légiférer sur cette question.

« Les questions qui ont été posées en France à l’occasion de l’élection de Barack Obama en 2008 n’ont toujours pas été résolues en 2012″ et « notamment, la représentation de la diversité dans la vie politique », souligne Louis-George Tin dans un communiqué. S’il estime que « des efforts ont été faits », il regrette que « la diversité est et demeure très faiblement représentée ».

« C’est pourquoi nous demandons au gouvernement français de mettre en chantier une loi sur la diversité, comme il existe déjà des lois sur la parité.

Ce devrait être une des priorités du comité interministériel annoncé par Jean-Marc Ayrault le 10 septembre dernier », a ajouté le président du CRAN. (…)

Challenges

La négritude des héros blancs…

James Bond, Catwoman, Kojak: les héros sont-ils “black or white” ? Texte et dessins de Damien Glez.

2006: haut-le-cœur parmi les aficionados de l’Ecossais Sean Connery. Le sixième James Bond sera un James… blond.

Daniel Craig est en réalité le neuvième à interpréter “l’agent secret au service de sa Majesté”, après Barry Nelson, Sean Connery donc, David Niven, George Lazenby, Christopher Cazenove, Roger Moore, Timothy Dalton et Pierce Brosnan; question de comptabilité et d’homologation. Toujours est-il que, pour les cinquante ans officiels de l’espion au cinéma, en 2012, c’est une rumeur plus que capillaire qui fait frémir les inconditionnels du héros de l’écrivain britannique Ian Fleming. Les producteurs de la série cinématographique auraient approché Idrissa Elba pour préparer la retraite de Craig, à l’issue des deux prochains opus. Comédien forcément britannique, Elba est aussi DJ (sous le pseudo de DJ Big Driis the Londoner) et… noir.

Le créateur du buveur de Martini-vodka a-t-il jamais précisé, dans ses romans, la couleur de peau de son personnage? Et même si c’était le cas, serait-il scandaleux qu’un héros censément blanc soit interprété par un acteur d’un autre épiderme? Depuis longtemps, le théâtre africain a joyeusement franchi le Rubicon. Notamment via les intrigues politiques de Shakespeare qui se prêtent tant à des adaptations sur les terres de la chefferie africaine. En 1995, le plus blafard de ses personnages, Hamlet, est incarné par le Burkinabè “teint noir” Issaka Sawadogo.

Le texte intégral de la tragédie du plus célèbre des Danois est mis en scène par Jean-Pierre Guingané et Stein Vinge. Peu de temps après cette version burkinabo-norvégienne, c’est une mise en abîme théâtrale que propose le metteur en scène Ildevert Méda dans un «Hamlet noir» italo-burkinabè. Dès le titre, la pigmentation semble explicite et le casting renoue avec la comédienne Aminata Diallo qui incarnait une Ophélie de couleur dans la précédente transposition.

Alors pourquoi ne pas confier à un Blanc le rôle d’Othello, le plus noir des héros de l’œuvre de William Shakespeare? En réalité, le “toubab” russe Constantin Sergueïevitch Stanislavski interpréta déjà le Maure de Venise, dès 1896. Mais maquillé…

Si l’Afrique ne rechigne pas à “noircir” les héros blancs, les composantes associatives du “monde noir” s’offusquent aisément du procédé inverse.

En 2010, l’écrivain Alexandre Dumas est interprété, au cinéma, par Gérard Depardieu.

Mimétisme saisissant qui n’est pas du goût de la journaliste Audrey Pulvar et du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN).

Ils rappellent que Dumas, petit-fils d’une esclave noire, était un quarteron.

La réaction militante à la distribution du long-métrage est-elle la manifestation d’un racisme anti-blanc aujourd’hui décrié par une partie de la droite française? (…)

Slate Afrique

Terrorisme : Le CRAN solidaire des communautés juives et musulmanes

Communiqué du Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) après les récents actes antisémites commis à Sarcelles et à Argenteuil.

Le Cran tient à assurer la communauté juive de sa solidarité fraternelle et à rappeler que les auteurs d’actes criminels ne sauraient être confondus avec l’ensemble des Noirs de France ou des musulmans de France qui aspirent à vivre dans le strict respect des valeurs de la République et dans le cadre du vivre-ensemble avec tous leurs concitoyens quels que soient leur culte ou leurs convictions.

Le CRAN souhaite se désolidariser des membres de la cellule djihadiste démantelée dont certains, d’origine antillaise ou africaine, ne représentent nullement la grande majorité des Noirs de France dans leur ensemble.

Le CRAN tient à rappeler qu’il ne s’agit pour la plupart que d’anciens délinquants convertis à l’islam radical, embrigadés dans la haine du juif au décours d’un parcours de vie difficile, souvent déclassés socialement et en situation d’instabilité affective.

Le CRAN est solidaire de la communauté musulmane de France et assure de son respect cette communauté qui ne peut en rien être assimilée à une dérive terroriste.

Le CRAN rejette sans complaisance ni faiblesse toute initiative ou acte qui tend à semer la haine entre différentes communautés, surtout s’ils favorisent la propagation d’activités terroristes contraires aux valeurs de la République.

Crif

La France réfléchit à « réparer » les conséquences de l’esclavage

Matignon étudie avec des associations les moyens de dédommager symboliquement et/ou financièrement la traite des populations noires.

http://imageshack.us/a/img593/4656/tcanalblog10611.jpg

Matignon réfléchit avec des associations aux moyens de « réparer » symboliquement et/ou financièrement les conséquences de la traite des Noirs, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. Le Conseil représentatif des associations noires (Cran) a indiqué avoir été reçu le 29 mai et lundi par des conseillers du Premier ministre Jean-Marc Ayrault, « pour discuter des réparations liées à l’esclavage ». « Le cabinet du Premier ministre s’est engagé à organiser une réunion interministérielle sur cette thématique d’ici le 8 novembre », a ajouté le président du Cran, Louis-Georges Tin, dans un communiqué.

Ces réunions ont bien eu lieu, a confirmé une source à Matignon en soulignant que le terme de « réparation » était « connoté » et « devrait être modifié ». « Les réparations ne seront pas seulement, et peut-être même pas du tout financières mais passeront aussi par la justice, l’éducation… Toutes les pistes sont possibles », a précisé cette source.

Quand il était maire de Nantes, première ville négrière de France, Jean-Marc Ayrault a soutenu le travail de mémoire sur le sujet. En mars, un Mémorial de l’abolition de l’esclavage y a été inauguré. (…)

Le Point

Communautarisme blanc: Marine Le Pen déboutée face à Patrick Lozès

La présidente du FN Marine Le Pen a été déboutée mardi de son action en diffamation contre le fondateur du Cran (Conseil représentatif des associations noires) Patrick Lozès, qui l’avait qualifiée de « première communautariste de France » prônant la défense des blancs.

Le 21 février 2011, M. Lozès avait réagi sur le site internet du Cran, qu’il présidait à l’époque, à une prestation de Mme Le Pen la veille dans une émission radio-télévisée. Il rappelait que la présidente du FN avait accusé le président Sarkozy de lui avoir confié « une mission pour faire la promotion du communautarisme ».

« Pour le Cran, Marine Le Pen est la première communautariste de France, prônant une défense de la +communauté blanche+ de France qui serait menacée par les Français de la diversité – et en particulier par les Français musulmans », avait répondu M. Lozès.

S’estimant diffamée Mme Le Pen a poursuivi ces derniers propos.

(…) 20minutes.Fr