Les identitaires réunis à Orange pour célébrer leurs dix ans (vidéos BFMTV et AFP) : Vers une alliance avec le FN ? (MàJ)

Addendum : Reportage de l’AFP sur la convention identitaire (3/11/12)

Addendum : Le Bloc identitaire veut s’allier avec le FN

Les dirigeants du mouvement d’extrême droite Bloc identitaire ont annoncé aujourd’hui leur intention d’être présents aux municipales de 2014, notamment « à travers des collaborations » avec le FN au sein du Rassemblement Bleu Marine.

« 2014 est pour nous clairement un objectif. Nous considérons que les identitaires doivent désormais passer de l’existence médiatique et politique à l’existence dans la sphère de l’action publique », a expliqué l’un des leaders du Bloc Identitaire, Philippe Vardon. « En 2014, il y aura des élus identitaires, à travers des listes de rassemblement, d’union, d’ouverture (…) à travers des listes dans des logiques d’union des droites (…) et puis bien entendu, à travers des collaborations et des intégrations de listes structurées autour du Rassemblement Bleu Marine de Marine Le Pen », a-t-il ajouté. [...]

AFP/Le Figaro
_______________________________________

Reportage de BFMTV sur la Convention identitaire des 3 et 4 novembre au Palais des Princes d’Orange

Lire aussi l’article de BFMTV

Suivre la convention via Twitter

La convention identitaire, prévue les 3 et 4 novembre à Orange, ne sera pas interdite par la préfecture

La convention du Bloc identitaire, prévue les 3 et 4 novembre à Orange (Vaucluse), ne sera pas interdite par la préfecture. Dans une lettre adressée dimanche au préfet, les communistes du Vaucluse demandaient d’interdire la convention du Bloc identitaire, parti d’extrême droite, qu’ils jugent « dangereux et violent » et dont plusieurs partis de gauche, dont le PCF, viennent de demander la dissolution.

Un « rassemblement unitaire » est organisé par une dizaine d’organisations politiques, syndicales et associatives lundi soir à Orange, pour protester contre la convention qui est, selon elles, une « manifestation de haine, de rejet de l’autre et de division ».

Contacté par l’AFP, le préfet du Vaucluse, Yannick Blanc, n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet.

L’Alsace