Trignac : le musée des horreurs de la municipalité communiste

[court extrait] Aux municipales de mars, la mairie de Trignac est passée du PCF à l’UMP. Le nouveau maire met son nez dans les comptes assez opaques de la gestion communiste. Il y a quelques surprises. De taille.

Pendant toutes ces années sous gestion rouge, les Trignacais ont été de bonnes vaches à lait. (…)

« Je comprends bien l’inquiétude des communistes. Une fois Trignac perdue, c’est un château de cartes qui s’écroule » déclare le nouveau maire…

Lire l’article sur Breizh Info

Le Parti de gauche et le PCF s’écharpent sur les européennes

Après la dispute des municipales, place à la querelle des européennes. A moins de deux mois du scrutin, le Front de gauche est la seule grande force dont on attende encore les listes. Ses deux principales composantes, le Parti de gauche (PG) et le Parti communiste (PCF), ont pour l’instant échoué à s’entendre sur l’architecture de celles-ci. Le temps presse avant l’élection du 25 mai, et le ton monte : dans un courrier au PCF publié jeudi, le PG déplore «l’échec à ce stade» des négociations, jugeant la dernière proposition communiste «tellement déséquilibrée qu’elle constitue une négation du Front de gauche».

«Vous revendiquez de choisir quatre têtes de liste, dont les trois meilleures régions du pays», s’indigne dans son courrier Eric Coquerel, secrétaire national du parti de Jean-Luc Mélenchon. Quatre, car le PG considère que Marie-Christine Vergiat relève du quota communiste, ce que réfute le PCF. «Comment dans ces conditions voulez-vous trouver un accord avec vos partenaires ?, poursuit la lettre. [Cela] nous conduit à nous demander si vous le voulez réellement tant cette proposition est inacceptable sur le fond comme sur la forme.»

«Nous nous étions entendus en janvier sur une répartition 3/3/1», explique Eric Coquerel à Libération. Soit la reconduction du schéma de 2009, avec trois places pour le PCF, trois pour le PG et une pour une autre sensibilité – ici, Ensemble. Dans ces conditions, la variable d’ajustement la plus évidente semble être Marie-Christine Vergiat Le schéma privilégié par le PG verrait d’ailleurs le parti de Mélenchon obtenir la tête de liste du Sud-Est (où Vergiat figurerait en deuxième place) ainsi celle de l’Est et du Sud-Ouest.

Cette tension témoigne d’un malaise profond entre deux forces dont les élections municipales ont révélé le désaccord stratégique – mais qui pourraient difficilement se passer l’une de l’autre. 

Libération

Fréjus/incidents : les fauteurs de troubles, « pas des Fréjusiens pour la plupart d’entre eux » (Rachline/RMC)

Dans les GG de RMC le maire FN David Rachline revient sur son élection et dénonce le comportement du PS local. Avec Bernard Debré, Serge Dufoulon et Franck Tanguy.

Hebergeur d'Images Gratuit

« On voit que c’est le Front National qui symbolise le renouvellement : 26 ans ! On voit quelqu’un qui arrive, qui est jeune, qui parle plutôt bien, qui a l’air d’être assez à l’aise dans ses baskets, et c’est au Front National que ça se passe ! Ça aussi c’est un signe. » – Olivier Truchot

Douai : un élu communiste tabassé par « des gens de la cité » (vidéo)

Gérard Delhaye est élu, adjoint aux affaires sociales à la mairie d’Auby, pas boxeur. Pourtant, à voir sa tête, on jurerait qu’il a été compté par l’arbitre sur un ring. Outre le pansement posé sur neuf points de suture qui lui barre le front, le sexagénaire a les deux yeux au beurre noir. Et la tête comme un compteur à gaz. [...]

Hebergeur d'image« Je suppose qu’ils devaient me connaître car ils ont cité mon nom : Delhaye, bâtard, branleur d’élu », raconte l’élu sortant, candidat sur la liste « Unis pour Auby » conduite par le maire Freddy Kaczmarek. Faut-il y voir un rapport direct avec son mandat ? Gérard Delhaye s’interdit toute conclusion hâtive. Tout juste se permet-il de dire qu’« ils doivent être de la cité » du Bon-Air. [...]

La Voix du Nord et Le Figaro

Pour BFMTV, la Corée du Nord et Kim Jong-un ne sont pas communistes (vidéo)

Dans un reportage de 8m 36s, BFMTV parle du régime de la dictature de la Corée du Nord et de son dictateur Kim Jong-un en omettant soigneusement de mentionner son caractère communiste.

Corée du Nord sur wikipédia : « Ce régime communiste est souvent qualifié de totalitaire ; le terme de stalinien est aussi utilisé en Occident pour le désigner »

La question de réflexion qui en découle : Pourquoi cette attitude volontaire de désinformation par omission ?


lien direct de la vidéo sur : VK
source : Grand Angle – BFMTV – 19 02 2014

Le terroriste Georges Ibrahim Abdallah nommé citoyen d’honneur par la mairie PC de Bagnolet

L’ancien chef des Fractions armées révolutionnaires libanaises condamné pour complicité d’assassinats a été fait citoyen d’honneur de la ville de Bagnolet. Le Conseil représentatif des institutions juifs de France demande au Parti communiste de désavouer la décision de son maire.

Le 28 février 1987, George Ibrahim Abdallah est condamné à la perpétuité pour complicité dans l’assassinat en 1982, à Paris, de deux diplomates, l’Américain Charles Robert Ray et l’Israélien Yacov Barsimentov. Défendu par un certain Jacques Vergès, l’homme est depuis en prison. Sa huitième demande de libération conditionnelle lui a été refusée par la Cour de cassation en avril dernier.

Vendredi dernier, le maire communiste de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), Marc Everbecq, l’a nommé citoyen d’honneur de sa ville. Une décision qui ulcère des associations communautaires juives au premier rang desquelles, le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France). «Je trouve ça lamentable, c’est un abaissement des valeurs morales. Il me semble qu’il existe des gens qui mériteraient davantage cette distinction», indique le président du CRIF, Roger Cukierman, au Figaro. «Ça veut dire quoi… que le maire de Bagnolet soutient le terrorisme?» s’interroge-t-il tout en regrettant que le parti «ne maîtrise pas ses troupes.» Jeudi, il a envoyé au Secrétaire général du PCF, Pierre Laurent, une lettre: «J’ose espérer que vous accepterez de désavouer cette décision qui me parait particulièrement choquante», écrit-il. [...]

article complet : Le Figaro

Georges Ibrahim Abdallah sur wikipédia : né le 2 avril 1951, il est le chef présumé de la Fraction armée révolutionnaire libanaise (FARL), condamné en France à la réclusion à la perpétuité pour des actes terroristes.

La motion votée par le conseil municipal de Bagnolet le 11/12/2013 :

Georges Ibrahim Abdallah, militant communiste, a fait partie de la résistance lorsque son pays, le Liban, a été envahi par Israël en 1978. Il est un défenseur acharné de la juste cause palestinienne.

Il est détenu en France depuis 1984, malgré les décisions des juges favorables à sa libération en 2003 et en 2012, il n’a pas été libéré, notamment sur intervention du gouvernement des Etats-Unis, partie civile dans son procès.

Yves Bonnet directeur de la DST au moment de l’arrestation, déclare le 7 Janvier 2012 anormal et scandaleux le fait de maintenir encore emprisonné Georges Ibrahim Abdallah.

Georges Ibrahim Abdallah est l’un des plus anciens prisonniers politiques au monde. Il est en prison depuis 30 ans en France.    Deux municipalités Calonne-Ricouart et Grenay ont nommé Georges Ibrahim Abdallah citoyen d’honneur.

Afin de faire grandir l’exigence de sa libération, le conseil municipal déclare citoyen d’honneur de Bagnolet Georges Ibrahim Abdallah.

Mélenchon critique Valls

Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche (PG) a renouvelé aujourd’hui ses critiques contre Manuel Valls l’accusant de reprendre « les mots infâmes de l’adversaire », lors du discours de clôture du « Remue méninges » de son parti à Saint-Martin-d’Hères (Isère).

Hebergeur d'image

« Le pire ce n’est pas de répandre de la résignation, pourvoyeur du Front national, (…) le pire c’est de reprendre les mots les plus infâmes de l’adversaire pour dire que le problème c’est l’immigré« , a dit devant environ 2000 militants, le coprésident du Parti de gauche.

« Le problème c’est pas l’immigré c’est le financier. Jamais nous ne permettrons que le réel soit renversé », a-t-il ajouté avant de qualifier le discours de Manuel Valls de « sécuritaire et démagogique ».

« Il faut cesser de traiter ceux de nos compatriotes du seul fait qu’ils soient musulmans comme des gens à part », a poursuivi l’ancien candidat à la présidentielle. [...]

Le Figaro

Le député-maire Pierre Gosnat (PCF) victime d’un «home-jacking». Màj : un an ferme pour Kamel

Addendum 4 juin : L’employé municipal d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), qui avait ligoté jeudi le maire de cette commune et son épouse et leur avait dérobé une carte bancaire et une voiture, a été condamné à trois ans de prison, dont deux avec sursis.

(…) France Île de France

———————————–

Addendum 01 juin: Le maire d’Ivry rassure ses habitants après son agression


A 01’03 « Ma femme lui a même dit : mais ici y’a pas d’pognon, vous êtes chez les communistes, y’a pas d’argent chez les communistes »

Le Parisien

———————-

Addendum 31 mai : Il a attaqué son propre patron à domicile. Mais ce n’est pas n’importe quelle attaque, ni n’importe quel patron. Kamel K., un employé de la mairie d’Ivry-sur-Seine, a été interpellé hier matin après avoir agressé le maire (PC) d’Ivry-sur-Seine Pierre Gosnat et son épouse dans leur propre maison. (…) Les enquêteurs vont maintenant devoir établir les motivations précises du malfaiteur qui travaille depuis plusieurs années au comité des fêtes de la mairie d’Ivry-sur-Seine. A-t-il agi seul ? Était-il au courant de l’identité de sa victime ou est-ce un incroyable hasard ? A-t-il agi par vengeance et pourquoi ? Autant de questions à éclaircir.

(…) Le Parisien

« Ça ne lui ressemble absolument pas de faire une chose pareille, assure Mehdy Belabbas, élu (EELV) à la mairie d’Ivry.

Le Parisien

—————————————

Le député-maire PC d’Ivry-sur-Seine, Pierre Gosnat, a été séquestré chez lui avec sa femme tôt ce jeudi matin à son domicile de Vitry-sur-Seine, a indiqué à 20 Minutes une source préfectorale, confirmant une information de France 3 Ile-de-France. 

Une source judiciaire a confimé à 20 Minutes ces informations. «Il s’agit d’un home-jacking au domicile de Pierre Gosnat», a indiqué cette source.

Un agresseur, muni d’un couteau s’est introduit au domicile de l’élu. «Il a attaché sa femme», a poursuivi notre source.

Selon les premiers éléments, un «certain nombre de biens immobiliers» ainsi que «le véhicule» du maire ont été volés.

Un individu, «suspecté d’être l’auteur de l’agression», a été interpellé par les policiers. Il est actuellement en garde à vue.

20 minutes / France 3

Pierre Gosnat VS Police (2011)

Bobigny : ils envahissent le conseil municipal

Une quarantaine de jeunes en conflit avec le maire communiste Catherine Peyge ont envahi jeudi soir le conseil municipal de Bobigny, protestant contre « la fracture » avec « certains habitants des quartiers » et contre la plainte qu’elle a déposée contre huit militants. Le conflit entre le maire et ce collectif, apparenté à l’association d’éducation à la citoyenneté La balle au centre (la BAC) fondée en 2006 pour combattre l’abstention et qui sympathise avec le Nouveau Centre, dure depuis un moment. [...]

Hebergeur d'image

On leur reproche des « actes d’intimidation » envers un chargé de mission de service public et envers un élu « pour qu’il accomplisse ou qu’il s’abstienne d’acte de son mandat ». « Ces huit jeunes vont avoir leur vie brisée pour avoir demandé des logements et des emplois. Par pour eux, mais pour les jeunes de leur quartier ! », a lancé Rachid Chatri, président de la BAC. « Mon assistante, qui a eu six jours d’ITT, appréciera! », a répondu Catherine Peyge. [...]

SFR

Merci à martin

« A bobigny, si tu veux rencontrer la maire communiste, passe par la case tribunal ! »

Communiqué de Presse le 10 février 2013.

A bobigny, si tu veux rencontrer la maire communiste, passes par la case tribunal !
Le 18 février prochain, 8 jeunes balbyniens seront jugés au tribunal de Grande Instance pour avoir fait un sitting dans le bureau du maire.
En juin dernier face à l’indifférence de nos élus sur les tensions fortes dans nos quartiers, plusieurs responsables associatifs pour éviter des violences avaient mobilisé les habitants pour participer au conseil municipal.

Dans le calme et un esprit constructif, 200 citoyens interrompirent le conseil pour alerter les élus sur la situation de nos quartiers. Voir la video.


200 jeunes investissent le conseil municipal de… par notrebobigny

Au cours de la séance, la maire communiste Catherine Pyege s’était engagée à recevoir une délégation. Parce qu’elle a toujours refusé, malgré sa promesse, de nous proposer une date, un groupe a décidé d’attendre une disponibilité du maire dans son bureau.

Malheureusement ce n’est pas la maire qui est venu à la rencontre de ses habitants… mais les CRS ! (…)

Nous investirons de nouveau le conseil municipal le jeudi 14 février à 19h30 , jour de la saint Valentin pour montrer notre attachement à la démocratie participative!

Quel genre d’action souhaite notre maire ?

-Lorsque 2 jeunes tentent de bruler la bibliothèque, notre maire refusa de porter plainte et les reçu dans son bureau.

- Lorsque un collaborateur du maire agresse une jeune femme lors d’une fête de quartier, il obtient une promotion alors que la jeune femme attend depuis un an la date du procès en croisant régulièrement son agresseur sur la ville.

-Lorsqu’un militant communiste de la ville et élu à l’université de Paris 13 appelle sur Twitter au lynchage d’une jeune femme responsable associative, notre maire lui apporte son soutien en minimisant l’impact des mots.

- lorsqu’une école primaire est braquée les élus se mobilisent pour cacher l’information aux parents,

Même si la violence est entendue ( et respectée?) par notre maire nous ne rentrerons pas dans son jeu! (…)

Bac-Bobigny ( Merci à gare au gorille )

La Commission européenne fait retirer des affiches avec le symbole communiste

La Commission européenne a ordonné à son personnel de retirer une affiche portant, parmi de nombreux autres symboles, celui de communisme (le marteau et la faucille).

Hebergeur d'image

L’existence de ce poster, qui est affiché dans certains bureaux de fonctionnaires européens, a été dévoilée la semaine dernière par la presse et dénoncée par des eurodéputés conservateurs. Une série de symboles religieux et/ou politiques (croix, étoile de David, croissant musulman…) y sont agrégés en une étoile, sous le slogan « We can all share the same star » (« Nous pouvons tous partager la même étoile« ).

Un porte-parole de la Commission a indiqué à Belga que des instructions avaient été données pour retirer l’affiche controversée. Bien que celle-ci porte le logo « Europe4all« , une initiative européenne, la Commission n’a rien à voir avec la diffusion du symbole communiste, a-t-il précisé. Des recherches sont en cours pour déterminer l’origine de la diffusion.

Dans les pays d’Europe centrale et orientale, le marteau et la faucille restent un symbole très controversé, en lequel certains voient l’équivalent de la croix gammée nazie. Interrogé sur sa signification pour la Commission, le porte-parole n’a pas voulu se prononcer.

rtbf.be

François Hollande : la gauche a « libéralisé l’économie, et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation »

« François Hollande cherche à rassurer le Royaume-Uni et la City. ». Voilà comment le quotidien britannique The Guardian a titré l’interview du candidat PS dans ses colonnes. On peut se demander s’il s’agit de rassurer Londres ou, plus prosaïquement, la City.

En tout cas, pour « rassurer » nos amis d’outre Manche, François Hollande n’a pas lésiné sur les moyens, n’hésitant pas à affirmer : « Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… » ! [...]

«Aujourd’hui, il n’y a plus de communistes en France… la gauche a été au gouvernement pendant 15 ans au cours desquels nous avons libéralisé l’économie, et ouvert les marchés à la finance et à la privatisation. Il n’y a rien à craindre. » — François Hollande

Donc, si l’on lit François Hollande en anglais, il n’y aura pas de ministres communistes dans le gouvernement s’il est élu en mai prochain. Sauf qu’au même moment à Paris, il se dit que certains émissaires hollandistes négocient avec les communistes des circonscriptions … et aussi, éventuellement un ou des ministères. [...]

Marianne