« Pour certains Français, dits « de souche », le « vivre ensemble » est même devenu impossible »

Niqab, affaire Merah, terrorisme, révoltes islamistes, appels au djihad… Chaque semaine et depuis des années, l’islam fait la Une des médias. Les événements auxquels la religion musulmane est associée renvoient souvent à une atmosphère de violence. Réelle dans certains cas, mais loin d’être absolue.

En 2011, 40% des Français considéraient l’islam comme « une menace« . Et 76% des personnes interrogées estimaient que la religion musulmane « progresse trop en France ».

Tandis que l’Hexagone compte la communauté musulmane la plus importante d’Europe – 5 millions de personnes dont la moitié est française – il convient de s’interroger sur cet « islam » qui fait régulièrement les choux gras de la presse et des JT. Car, à force de surenchère médiatique, les raccourcis sont vite arrivés. Et pour certains Français, dits « de souche », le « vivre ensemble » est même devenu impossible.

Dans certains quartiers populaires, où de nombreuses familles d’origine musulmane vivent, et où le repli communautaire entraîne souvent un retour à la religion, la cohabitation entre musulmans et Français de souche semble parfois difficile (…)

Menly

Blois – communauté musulmane : fronde contre les Marocains

Imam licencié, dépôt de plaintes pour injures, statuts de l’association non respectés, un vent de révolte souffle au sein de la communauté musulmane.

 Le document intitulé « Non à la division des musulmans » circule en ville depuis quelques semaines. Plusieurs dizaines de personnes l’ont déjà signé. Les auteurs, qui ne souhaitent pas que leurs noms soient mis sur la place publique, dénoncent tout un tas de dérives supposées au sein de l’association musulmane « Vivre ensemble ».

Ils s’inquiètent principalement de l’hégémonie des Marocains qui auraient confisqué tous les pouvoirs et ne respecteraient pas les statuts de l’association.

« Communautarisme et discrimination » seraient devenus la règle, ils craignent ne pas avoir leur place dans la nouvelle mosquée en construction. (…)

La nouvelle république

«Nous sommes en train petit à petit de créer une communauté musulmane qui n’existait pas réellement auparavant»

Pour le sociologue Vincent Geisser, chercheur à l’Institut français du Proche-Orient de Beyrouth, cette nouvelle crise illustre la montée des «lectures ‘civilisationistes’ et populistes», qui renvoient dos à dos les tenants du «choc des civilisations» et assigne les Français musulmans à « choisir un camp ».

Je rejette même, pour le dire franchement, l’idée qu’il existe une civilisation occidentale d’un côté et une identité arabo-musulmane de l’autre.

Quelle incidence les événements récents peuvent-ils avoir sur les Français musulmans ?

[…] À force d’être stigmatisée – notamment lors de ces crises paroxysmiques –, la classe moyenne de Français issue de l’immigration algérienne, africaine et turque, qui ne se sentait pas forcément musulmane, finit par s’affirmer en tant que musulmane.

Il y a un traumatisme chez de nombreux Français de culture musulmane. Beaucoup, notamment les générations des 18 – 30 ans, ne voient aucune contradiction entre leur citoyenneté – et une certaine fierté d’être français – et le fait de rendre visible leur croyance religieuse. Ils n’ont plus honte d’affirmer leur pratique et leur foi musulmane, tout en se sentant profondément Français. Mais ils sont sans cesse interrogés sur leur allégeance à la France, comme s’ils devaient choisir un camp, entre une laïcité radicale et le fondamentalisme religieux. C’est une situation qui devient insupportable. […]

Politis

Kamel Kabtane : « La communauté est nationaliste avant d’être musulmane »

Lorsqu’il a été prévenu par un ami des propos tenus à son endroit par Kamel Mouellef (lire ici), le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane a d’abord été surpris. Puis est venu le temps de la colère.

http://img98.imageshack.us/img98/9862/14527154.jpg

Selon lui, affirmer qu’il se “fait de l’argent sur le dos de la communauté” ou qu’il est là “pour se faire son petit business” est une attaque qui porte atteinte à son honneur et à celui de la Grande Mosquée. Il nous a reçus afin de faire le point sur la situation de la communauté musulmane de la région lyonnaise.

Détendu et souriant, cet ancien retraité de la fonction publique n’élude aucun sujet et répète à l’envi son souhait de voir la deuxième religion de France se structurer davantage. Tout en dénonçant une islamophobie croissante. (…)

 Lyon capitale

Avec la grande mosquée, l’Islam s’enracine à Strasbourg

Les musulmans débutent aujourd’hui le premier jour du mois de Ramadan. A Strasbourg, ils vont pouvoir le faire à la grande mosquée, enfin prête, après huit années d’un feuilleton à rebondissements.

Mais l’inauguration à la rentrée de cette mosquée ne marque pas la fin des revendications de la communauté musulmane à Strasbourg. (…)

Rue 89

La communauté musulmane déçue par Najat Vallaud-Belkacem ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Najat Vallaud-Belkacem intrigue la presse britannique. Le mois dernier, le Guardian la sacrait «le nouveau visage de la France» mais après deux mois passés au gouvernement, il semble que la ministre ait déçu la communauté musulmane.

http://img585.imageshack.us/img585/9676/201003311515zoom.jpg

C’est en tout cas ce qu’affirme la journaliste française Nabila Ramdani qui signe une tribune sur le sujet dans le quotidien britannique. Selon elle, la nomination de Najat Vallaud-Belkacem avait soulevé beaucoup d’espoirs en mai de la part des femmes musulmanes en France. Mais deux mois plus tard, la journaliste tire un constat amer de l’action de la ministre.

Pour Nabila Ramdani, la ministre du Droit des femmes a laissé tomber les Français qui voulaient l’abolition de la loi sur le voile.

Selon elle, la socialiste aurait dû s’intéresser à ce problème au lieu de s’attaquer à la prostitution.

Dans sa tribune, la journaliste explique pourquoi elle considère la loi sur la burqa comme injuste:

«Depuis l’interdiction, nous avons souffert d’une attention déplaisante de la part de la police, mais c’est la haine qui vient des gens qui rend les choses pires. Ils pensent que l’interdiction est une autorisation officielle pour insulter, cracher et même attaquer physiquement. L’interdiction est devenue un symbole de la haine contre la communauté musulmane.»

Selon Ramdani, la ministre du Droit des femmes, elle-même d’origine marocaine, ferait bien de prendre en compte l’avis de la communauté musulmane française.

Celle-ci rappelle que les musulmans ont majoritairement voté pour François Hollande. (…)

Slate

Manif anti-islamiste à Bruxelles : « Aucune personne de la communauté musulmane n’a répondu à leur appel » (+vidéo)

Bruxelles – Près d’une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche, à 11h00, Place royale, pour la manifestation organisée par le parti populaire contre le « fascisme islamiste ».

Malgré leur pancarte sur laquelle est inscrit « Musulmans modérés bienvenus – Musulmans intégristes dehors », aucune personne de la communauté musulmane n’a répondu à leur appel contre l’intégrisme musulman.

Le président du Parti populaire, Mischaël Modrikamen, s’est dit déçu qu’ils ne condamnent pas ouvertement les intégristes et estime qu’un tiers des musulmans en Belgique pourraient être sensibles à ces théories. Des citoyens de la communauté musulmane de Molenbeek organiseront, pour leur part, une manifestation dimanche prochain. Devant la Place royale, les manifestants se sont divisés en deux groupes distincts. Les citoyens et membres du Parti populaire, d’un côté, et près d’une quarantaine d’adhérents au mouvement Nation, de l’autre. (…)

RTL.be

Une dizaine de contre-manifestants de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) et des Jeunes FGTB se sont rassemblés, dimanche vers 14 heures, devant les casernes d’Etterbeek. Ils ont été repoussés dans le calme par les policiers. Dès 15 heures, la trentaine de contre-manifestants arrêtés administrativement plus tôt dans la journée dans la station de métro Trône ont été relâchés.

Seine-Saint-Denis : Youssef El Ouachouni, «candidat indépendant», veut une grande loi contre l’islamophobie (Vidéo)

Youssef El Ouachouni, candidat indépendant de «Riposte Citoyenne» aux législatives 2012 dans la première circonscription de la Seine-Saint-Denis (Epinay-sur-Seine, St Denis Sud – Ile St Denis – St Ouen) présente son programme. Il dénonce notamment « la stigmatisation des étrangers et de la communauté musulmane ». En 2011, la liste «Riposte Citoyenne» a obtenu près de 11% des suffrages.

Pour résumer mon programme, je mets un point d’honneur au vivre-ensemble. Je veux que l’on instaure une grande loi qui dénonce tout acte, parole, agissement, islamophobes. Une grande loi contre l’islamophobie.

Image de prévisualisation YouTube

Oumma

Suisse : un parlement représentatif de toute la communauté musulmane en projet

Les deux plus importantes organisations suisses, le KIOS (Coordination des Organisations Islamiques de Suisse) et le FOIS (Fédération des Organisations Islamiques de Suisse) ont annoncé préparer des élections afin de mettre en place un Parlement représentatif de toute la communauté musulmane de Suisse.

Vers une assemblée représentative des musulmans Suisses ?

Cinq spécialistes du droit public et du droit islamique se sont rassemblés afin de travailler sur la mise en œuvre des statuts du Parlement, tout en s’assurant de leur adéquation avec le droit fédéral de l’Etat et la législation cantonale. Ces statuts seront ensuite soumis à l’avis consultatif de toutes les organisations musulmanes suisses participantes (elles seraient près de 300 en Suisse).

Une élection-test est prévue pour l’automne prochain à Bâle -Ville, un canton où la communauté musulmane est très présente. Ensuite, si son déroulement remporte un succès, les organisations musulmanes établiront de nouvelles élections mais cette fois-ci, au niveau national, d’ici l’hiver prochain. Le vote est ouvert à tous les musulmans résidant en Suisse, et n’auront pas besoin d’être adhérent ou militant d’une association musulmane. Les électeurs devront seulement accepter les statuts du futur Parlement.

Ce Parlement sera nommé « Umma Suisse » et pourrait voir le jour d’ici 2013, et il représentera tous les musulmans du pays, estimés à 400 000 (…)

Fort de son succès, le CISS fait bouger les lignes des associations traditionnelles. Pratiquants décomplexés rompant avec l’attitude des anciennes générations, la jeune équipe du CISS fait des projets et voit l’islam en grand pour la Suisse :

construction de mosquées, mise en place de commerces communautaires, organisation de conférences, participation au débat politique… L’association s’implique sur plusieurs terrains et ne courbe pas l’échine.

(…) En France, les choses avancent tout doucement mais surement,il y a quelques jours cinq des principales organisations musulmanes de France ont lancé un appel afin d’interpeller les candidats à l’élection présidentielle à« prendre position, de la manière la plus ferme, contre tout discours, toute idée ou tout slogan qui viserait à monter les Français les uns contre les autres, en faisant notamment de l’islam et des musulmans les boucs émissaires des maux que connaît notre société. »

Ajib.fr

 

Malaisie : une campagne nationale anti Saint-Valentin

La Saint Valentin arrive, comme chaque année, dans le monde entier, y compris malheureusement chez les musulmans. Toutefois, certains responsables décident de réagir, et ce afin d’éviter que la communauté musulmane célèbre des fêtes païennes. Le cas de la Malaisie est exemplaire.

Photo : manifestation anti Saint-Valentin au Pakistanhttp://img836.imageshack.us/img836/842/topelementq.jpg

Depuis plusieurs années, ce pays dont la population est majoritairement musulmane sunnite, lutte contre l’arrivée des préparatifs de la Saint Valentin. Dès 2005, une fatwa a été émise, dénonçant cette fête comme faisant partie des pratiques du christianisme. Des slogans tels que « méfiez vous du piège de la Saint Valentin » étaient répétés à travers les rues du pays. Cette année le PAS, parti islamique faisant parti de l’opposition, demande à ce que des spots publicitaires « anti » Saint Valentin soient diffusés sur les chaines de télévision. A ses yeux, c’est le meilleur moyen de faire passer l’information à grande échelle.

Pour le parti, cette fête engendre de nombreux comportements contraires à l’Islam. (…)

La Saint Valentin étant en réalité une fête païenne, il est important qu’un pays musulman s’arme contre l’arrivée de ces fêtes polythéistes. Le PAS affronte un partie de l’opinion publique malaisienne, mais ceci afin de leur faire prendre conscience du danger de suivre aveuglément ces fêtes importées, et contraires à la loi islamique. (…)

Ajib.fr

 

François Bayrou : ne pas «stigmatiser» la communauté musulmane de France

Le président du MoDem, François Bayrou, a estimé vendredi que le voile intégral heurtait « quelque chose de très profond » dans le pays mais juge indispensable qu’un texte sur la question ne stigmatise pas un peu plus la communauté musulmane de France.

S’exprimant à l’issue d’un entretien à Matignon avec François Fillon, qui consulte les différentes formations sur le projet de loi en cours d’élaboration, François Bayrou a déclaré qu’en France, « vivre ensemble c’est se regarder face à face » et que le voile intégral « heurte quelque chose de très profond« .

Mais « le risque que nous avons à prendre en compte c’est que la communauté musulmane toute entière ne se sente ciblée« , a-t-il poursuivi. (…)

Les musulmans français « ont déjà à vivre beaucoup de discriminations dans le travail, l’habitat. Dans les quartiers, les jeunes se sentent souvent discriminés« , a ajouté François Bayrou.

Suite sur Le Parisien

L’inquiétude de la communauté musulmane

À l’occasion de la 27e Rencontre des musulmans de France organisée au Bourget par l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), beaucoup de musulmans ont fait part de leur inquiétude d’une tendance à l’islamophobie en France.

http://www.dailymotion.com/video/xcu8lp
Vidéo BFM – 07/04/10

(Merci à Eric)