Un militaire français d’un régiment d’infanterie parachutiste devenu djihadiste en Syrie (vidéo)

Il fait partie de ceux qui ont rejoint les rangs des «combattants de Dieu» radicaux. Selon une vidéo relayée par le Figaro, un ancien militaire d’un régiment d’infanterie parachutiste a rejoint l’une des nombreuses filières jihadistes, qui ont émergé dans le chaos Syrien. Comme lui, il sont près de 500 Français à participer à la «guerre sainte» en Syrie. La vidéo du jihadiste, postée sur le compte facebook Syriatube s’intitule «Un ex soldat de l’armée française dans les rangs de la Dawla». Une photo de l’homme «avant» s’affiche. On y voit un soldat français, coiffé d’un béret rouge, arme en main. Apparaît ensuite à l’écran un cliché «après», le même homme transformé, vêtu d’une tunique sombre, avec une barbe. Face caméra, un autre homme, visiblement un jihadiste plus ancien dans les rangs, lui demande en français de lui raconter sa «transformation», «ce que tu faisais avant et après l’islam», précise-t-il. La scène se passe probablement en Syrie. Le «nouveau» jihadiste raconte être «français d’origine, avec des parents français, anciennement militaire dans l’infanterie parachutiste». Il raconte avoir «découvert l’islam» avant l’armée «car des frères dans mon quartier m’en parlaient». Le jihadiste relate ensuite être «entré dans l’armée» avoir été «bien et avoir gagné de l’argent». Il résume son retournement, plutôt rapide, «un jour je me suis réveillé avec envie de partir, j’ai fait des recherches sur l’islam». Deux semaines après, il «désavoue cette armée» au profit de «l’armée adverse», explique-t-il….

Le bouquet TV musulman arrive chez Numericable

Le bouquet TV Musulman chez Numericable s’enrichit de deux nouvelles chaînes. Toutefois contrairement aux autres opérateurs, Numericable l’ampute de trois chaînes. Il y a de fortes chances pour qu’elles viennent le rejoindre ultérieurement.

Chez Numericable, le bouquet TV musulman est donc composé des chaînes suivantes :

  • Iqraa International : Cette chaîne dédiée à l’enseignement de l’Islam émet en français et en anglais sur les canaux 654 ou 400.
  • Iqraa Arabic : Cette chaîne déjà présente chez Numericable fait désormais partie du bouquet Musulman. Elle se trouve sur le canal 653.
  • Al Majd Holy Quran : Cette chaîne émet en arabe et « présente le Coran à traver la récitation des versets coraniques par les lecteurs les plus célèbres du monde islamique » précise son site. Elle se trouve sur le canal 655.

Pour s’abonner à ce bouquet il faut se rendre soit dans l’espace client ou passer par l’interface TV. Le bouquet TV musulman coûte 2€/mois. A l’occasion de son lancement chez Numericable, il sera en clair du 15 au 28 avril. L’occasion de découvrir la culture musulmane sous un angle différent.

Ce bouquet est aussi disponible pour les abonnés Free et SFR. Cependant chez Free, les abonnés ont droit à trois chaînes en plus : Azhari TV, Al Majd Space Channel et Al Majd Hadeeth Nabawi et il coûte 3,99€/mois.

Degroup News

Le nouveau Bouquet Musulman est une offre qui répond aux besoins de tous les musulmans vivant en France. Plus largement, elle regroupe en un seul bouquet un ensemble de chaînes religieuses, 6 chaînes au total, dont les objectifs sont la connaissance de l’islam et le partage des valeurs universelles musulmanes.

Ce Bouquet TV plaira à toute personne désirant découvrir la culture musulmane, développer sa connaissance de l’Islam et comprendre certains aspects de sa religion. Grâce à la chaîne Iqraa International qui est diffusée en langue française et en anglais, les programmes seront accessibles pour tous.
Vous y trouverez des programmes socioculturels, des débats avec des cheikhs, des conseils d’oulémas, des directs de la Mecque, des explications de hadiths, de la récitation coranique, des émissions de cuisine…

Tout cela dans un bouquet unique qui rassemblera toute la famille.

Bouquet Musulman

Une «note confidentielle» évoque le communautarisme musulman qui «défie» l’école

Une note confidentielle des services de renseignements, portée à la connaissance du Figaro, «révèle» que, de manière insidieuse, une forme de repli identitaire se fait jour dans certains établissements scolaires».

Port du voile dans les cours de récréation, revendications de repas halal à la cantine, absentéisme chronique au moment des fêtes religieuses, prières clandestines dans les gymnases ou les couloirs… De manière insidieuse, le communautarisme musulman cherche à gagner du terrain dans le système éducatif français. Une note confidentielle des services de renseignements portée à la connaissance du Figaro dresse un état des lieux édifiant. Ce document, épais d’une quinzaine de pages et daté du 28 novembre dernier, est émaillé d’environ 70 exemples précis à travers toute la France.

Tous sont révélateurs et, parfois, surréalistes. Disséquant au scalpel un phénomène relevant d’«initiatives isolées» susceptibles de «déstabiliser les équipes enseignantes», les policiers révèlent comment les adeptes de la «tradition islamique rigoriste» tentent de contourner la loi de mars 2004 prohibant les signes religieux à l’école.

Lancés dans une guerre «d’usure» face à la laquelle le corps enseignant est démuni, d’autoproclamés «jeunes gardiens de l’orthodoxie» exercent au sein même de certains établissements des pressions sur les jeunes musulmanes. «Lors des fêtes musulmanes, et plus particulièrement lors de l’Aïd-el-Kebir, des classes sont désertées par les élèves», souligne le rapport qui révèle des taux d’absentéisme frisant les 90% dans des quartiers sensibles de Nîmes ou Toulouse.

À Marseille, un proviseur de lycée des quartiers nord témoigne que certains de ses élèves prient avec une telle ferveur qu’ils en ont le «front bleu». Interrogée par Le Figaro, la philosophe et spécialiste de la laïcité Catherine Kintzler considère que «ce n’est pas en se taisant sur les revendications communautaristes que la République finira par gagner.» Plongée dans les coulisses d’un repli identitaire qui inquiète la police.

Le Figaro

Bobigny 2014 : quand les Arabes et les Noirs font campagne pour la droite blanche.

Ainsi donc ma ville Bobigny est passée à droite grâce aux indigènes.

 

 

Nous avons mis fin à 95 ans de communisme. Et quelle ne fut pas ma tristesse de voir partir les communistes de ma ville, mes meilleurs adversaires, et parmi eux le maire adjoint algérien Abdel Sadi, tant apprécié ici. Quelle douleur n’est-ce pas de réaliser que la droite va désormais occuper la mairie. Mais surtout, c’est la colère qui me reste en travers de la gorge, ma colère contre cette gauche blanche, paternaliste et repliée sur elle-même. La droite locale a su caresser dans le sens du poil les jeunes Arabes et Noirs qui ont la rage, parce qu’elle est plus intelligente, plus sournoise, et moins laïcarde. Au lieu de persévérer à la construction de l’autonomie, la page du clientélisme indigène avec la droite locale est désormais ouverte, et je suis sûre qu’on se ramassera une belle claque. « On nous la mettra bien profonde », comme le disent les lycéens de ma ville, ces futurs acteurs politiques de Bobigny.

 

(…) Les Indigènes de la République

Vénissieux (69): Les scores de L. Ben Khelifa (PS) aux Minguettes soulèvent la controverse

Arrivé troisième de la quadrangulaire, le candidat socialiste a franchi la barre des 50 % dans deux bureaux de vote du plateau.
Selon nos informations, des habitants des Minguettes ont appelé, dimanche, la mairie de Vénissieux pour alerter sur «des regroupements devant certains bureaux de vote et sur la présence d’un véhicule dont le conducteur, muni d’un micro, appelait à voter Lotfi Ben Khelifa». Des Vénissians ont également reçu la visite de personnes les invitant à se prononcer en faveur du candidat du PS.

Dans le prolongement, la police municipale s’est rendue sur le plateau «pour assurer l’accès à tous les bureaux de vote afin de garantir la conformité des opérations électorales». La mairie de Vénissieux a également sollicité l’intervention de la police nationale.
A cet égard, à la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP), on indique : « Des fonctionnaires ont procédé au contrôle d’un véhicule. Cinq individus « perturbateurs » ont également fait l’objet d’un contrôle d’identité car ils « discutaient » avec des personnes se rendant dans un bureau de vote à propos du scrutin. Nous leur avons expliqué qu’au regard de la loi, cette démarche était proscrite. Ils ont alors quitté les lieux, aucune charge n’a été retenue contre eux et aucune procédure n’est en cours. »

Sur le terrain politique, les réactions se succèdent. La section du PCF de Vénissieux évoque « des méthodes mensongères et frauduleuses qui n’ont rien à voir avec le débat démocratique et ont choqué nombre d’habitants. »

Le Progrès (Payant)

Les rabbins européens rejettent toute forme d’assimilation

Extrait

« Plus de 85 % des juifs d’Europe s’assimileraient et se marieraient avec des non-juifs, 80 % ne fréquenteraient pas les synagogues (…) Nous allons nous battre pour qu’il n’y ait pas un garçon juif en Europe qui ne soit pas circoncis.

Notre objectif est de construire à nouveau la communauté juive d’Europe », a déclaré grand rabbin de Russie.

Lire l’article sur E&R
,

Nîmes : le vote confessionnel est-il en marche ?

Le 27 mars 2014, lors d’un débat sur France Bleu Gard, le candidat FN à la mairie de Nîmes Yoann Gillet a interpellé le Maire sortant UMP sur ses cadeaux au culte musulman.

Un prof de math licencié à Marseille car « trop barbu », refusait de serrer les mains (vidéo)

Une fois de plus on peut constater que les ramifications de l’islamophobie sont multiples, et qu’il ne nous est pas permis d’être spectateur. Martin Luther King s’est dressé face aux USA contre l’acharnement des noires, Il est temps que tout individu épris de justice se dresse contre ces injustices en France et ailleurs. Le prophète Mohamed (Paix et bénédiction sur lui) a dit :  » Quiconque voit une injustice qu’il la combat par sa main, s’il ne peut pas avec sa langue, et s’il ne peut pas avec son cœur, et c’est là, le plus bas degrés de la foi.

 

 

Islamisation.fr

Isère : le centre pénitencier devra servir des repas hallal

La Cour administrative d’appel de Lyon a refusé de suspendre l’exécution d’un jugement obligeant le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) à servir des repas hallal à ses détenus musulmans.

Le 7 novembre 2013, le tribunal administratif de Grenoble avait pris cette décision au nom de la liberté d’exercer sa religion, enjoignant à l’administration pénitentiaire de la respecter «dans un délai de trois mois», expiré depuis le 7 février dernier.

Le ministère de la Justice a fait appel et demandé, en attendant l’arrêt sur le fond, le sursis à exécution du jugement. La fourniture de repas hallal provoquerait une «désorganisation du service pénitentiaire», plaide notamment le ministère. Dans son arrêt pris le 20 mars, dont l’AFP a obtenu copie, la Cour administrative d’appel déboute l’administration, estimant qu’elle ne prouve pas les «conséquences difficilement réparables» qu’aurait pour elle le jugement.

(…) Le Parisien

(Merci à Lili)

Partenariat avec SOS Homophobie : quand Twitter classe les « victimes »

Cela fait maintenant près d’un an que l’association SOS Homophobie dispose d’un compte de « signalant prioritaire » sur Twitter. Mais après un démarrage un peu difficile, le fameux dispositif visant au retrait de tweets et au déréférencement de hashtags est bel et bien monté en puissance, apportant ainsi davantage de satisfaction à l’organisation de lutte contre les discriminations à caractère homophobe et transphobe.

[...] Depuis mars 2013, l’organisation dispose en effet d’un compte de « signalant prioritaire ». À la clé, la possibilité de passer devant les internautes lambdas dans les notifications de tweets ou de hashtags jugés contraires à la législation française (injure, incitation à la haine,…). En somme, il s’agit d’un système à deux vitesses au travers duquel Twitter accepte d’étudier de manière privilégiée les signalements effectués par une organisation avec laquelle il a un partenariat – ici, SOS Homophobie. Mais in fine, le résultat reste le même : le réseau social garde la main pour décider seul des mesures à prendre. En cas de manquement, sa responsabilité peut être engagée de la même manière, sur le fondement de la LCEN (qui prévoit pour rappel qu’un hébergeur doit agir promptement dès lors qu’un contenu manifestement illicite est porté à sa connaissance) [...].

« Notre partenariat avec Twitter fonctionne plutôt bien » affirme ainsi Maître Étienne Deshoulières, membre référent de la commission des Biches du Net (pour « Brigades internet contre l’homophobie et le sexisme »). Selon lui, le réseau social « est assez réceptif sur les propos les plus graves : souvent des appels au meurtre, des appels à la haine ou à la discrimination d’une façon vraiment manifeste ». Dans ce genre de situation, assure l’intéressé, Twitter « accepte facilement de retirer les propos ». [...] L’organisation dispose d’ailleurs de moyens informatiques internes relativement importants, par exemple pour envoyer plus rapidement et de manière automatisée des demandes de retrait par email.

PC Inpact