Université : le programme du colloque « Vivre ensemble »

Le 13 janvier 2014, l’Université Jean-Monnet (Saint Etienne) a accueilli le colloque « Vivre Ensemble », les défis de la laïcité. Un évènement marquant qui a réuni près d’un millier de lycéens.

Les lycéens ont été accueillis par le Président de l’Université, M. Khaled Bouabdallah. Les élèves de première ont pu suivre le thème : « Les  défis de la Laïcité, face aux préjugés, aux stéréotypes et au racisme ». Les élèves de terminales ont pu suivre le thème : « Mémoire et Histoire, entre traumatismes et valeurs de la République ».

• Intervention de Mme Latifa Ibn Ziaten, association Imad : « Vivre ensemble dans la République laïque ».

• Intervention de Mme Nathalie Blaszyk, professeur, mise à la disposition de la Maison des Enfants d’Izieu : « Préjugés, stéréotypes et racisme»

• Intervention de M. Michel Depeyre, maître de conférences : « Le Bien et le Mal dans la Seconde Guerre mondiale ».

• Intervention de M. Paul Saumet : « Les lycées Honoré d’Urfé et Claude Fauriel dans la Shoah, entre résistancialisme et oubli ».

• Intervention de M. Jacques Sémelin : « Persécutions et entraide dans la France occupée : l’héritage de l’école républicaine ».

• Synthèse par Mme Laurence Loeffel, Inspectrice Générale de l’Education Nationale, membre de la mission sur l’enseignement de la morale laïque.

Univ Jean Monnet

De la droite à l’extrême droite, plateau éclectique lors d’un colloque à l’Assemblée

Un colloque sur les « libertés », organisé par le député d’extrême droite Jacques Bompard, a réuni lundi à l’Assemblée nationale un plateau éclectique mêlant pourfendeurs de l’islam, alliés de Marine Le Pen ou le responsable UMP Charles Beigbeder.

En préambule à son intervention, M. Beigbeder, secrétaire national de l’UMP, a prudemment prévenu que sa présence ne valait pas « caution » des discours prononcés avant ou après lui. L’homme d’affaires s’en est tenu à une intervention sur les « libertés économiques », résolument libérale, où il a suggéré, entre autres, que « le fonctionnariat soit limité au régalien ».

Dénonçant « les dégâts de la pensée de mai 68″, l’ancien candidat UMP aux législatives de 2012 à Paris a fustigé « l’Etat obèse », « l’assistanat » et « l’égalitarisme », synonyme de « mépris de l’effort et du mérite » ou de « haine de la réussite ».

Thème du colloque, les libertés ont été abordées sous l’angle de l’économie, de la religion ou de la libre expression, lors de cet événement qui avait lieu salle Victor Hugo, à l’initiative de Jacques Bompard et du Siel, un petit mouvement dirigé par Paul-Marie Coûteaux et allié du FN au sein du Rassemblement Bleu Marine. (…)

Le Point

A l’initiative de Jacques Bompard, élu d’extrême droite, plusieurs responsables de cette sensibilité politique dialogueront lundi des libertés. Avec en guest, deux élus UMP: le maire de Montfermeil et l’entrepreneur Charles Beigbeder. (…)

L’Express

Lille. Colloque Sciences Po : «L’apparence physique, motif de discrimination»

Le 16 novembre a été organisé par le master «Politiques et management de l’égalité et de la diversité» de Sciences Po Lille le colloque «L’apparence physique, motif de discrimination : entre norme, codes sociaux, esthétisation et rejet de la différence visible».

Leader en France dès 2008 sur les questions de l’égalité et de la diversité, cette formation se propose de relever le défi de la prise en compte de la diversité de notre population au service d’une véritable égalité de traitement, fondement de notre République affirmé à l’article premier de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789.

Ce colloque est également une première parce que jamais encore un colloque en France, en Europe et probablement dans le monde, n’avait abordé en tant que telles les discriminations que subissent les personnes en raison de leur apparence physique. Ce critère de discrimination prohibée par la loi est – il faut le dire – orphelin à deux titres : en France il y a très peu d’affaires portées en justice ou devant la HALDE, dans le monde il y a jusqu’à présent peu eu de recherches et de publications sur ce sujet.

Les actes du colloque ouvrent la voie à des travaux de recherche et de pratique professionnelle concrète et entreprend de répondre notamment aux questions suivantes :

Comment ce critère de discrimination prohibée s’est-il construit dans notre droit et quel sens a-t-il ? Quelle acception faut-il retenir de l’apparence physique ? La couleur de peau ? La taille ? La surcharge pondérale ? Le handicap ? Ou le port de signes religieux ? Mais aussi, où s’arrêtent les codes sociaux et où commence la discrimination ? C’est la question des piercings et tatouages, par exemple. […]

saphirnews

Colloque sur les coûts de l’immigration et de l’intégration

« Peut-on raisonnablement estimer les coûts de l’immigration et de l’intégration ? » C’est la question à laquelle tenteront de répondre de nombreux experts à l’occasion du colloque de l’Institut de Géopolitique des Populations.

« Peut-on raisonnablement estimer les coûts de l’immigration et de l’intégration? »

Le 16 février 2012 de 9h à 18h à l’ASIEM, 6, rue Alfred de Lapparent, Paris 75007 (petit amphithéâtre). Participation aux frais : 10 euros – 5 euros pour les étudiants.

Inscription avant le 10 février 2012.

Parmi les intervenants, outre Gilbert Collard, Christian Vanneste, Jacques Bichot ou Jean-Yves Le Gallou, Jean-Paul Gourévitch, auteur de plusieurs études sur le coût de l’immigration et de l’émigration pour Contribuables Associés.

Jean-Paul Gourevitch chiffre le déficit dépenses/recettes de l’immigration à 30,4 milliards d’euros par an, soit près de 500 euros annuels par personne résidant en France, personnes non-imposables y compris. (…)

Le cri du contribuable

Colloque : Carrés musulmans, «Quand la terre des morts enracine les vivants»

Le 3 novembre 2011, la Ville de Paris, à l’initiative de la réalisatrice d’origine algérienne, Yamina Benguigui, adjointe au Maire, organisera un colloque sur le thème suivant : Quand la terre des morts enracine les vivants, enjeux des carrés musulmans pour la France.

Pour ouvrir le colloque, Yamina Benguigui recherche des personnes qui souhaiteraient apporter un témoignage personnel lié aux carrés musulmans ou au manque de carrés musulmans en France.

Depuis 2008, Yamina Benguigui est nommée adjointe à la Mairie de Paris, en charge des droits de l’Homme et de la lutte contre les Discriminations. A ce titre, elle a initié et poursuivi au sein de sa délégation depuis trois ans, l’organisation du «Forum pour l’emploi des jeunes», avec M. Christian Sautter, Adjoint au Maire de Paris.

Respect Mag

Montpellier : Une franc-maçonnerie très « méditerranéenne »

Montpellier accueillait, hier, le XIe colloque de l’Union maçonnique de la Méditerranée. Salle Fernand-Pelloutier quinze loges des pays riverains de Mare nostrum étaient représentées (*). Avec un thème on ne peut plus d’actualité :

L’émergence d’une nouvelle gouvernance mondiale à travers les valeurs maçonniques au milieu d’une crise profonde’

Un thème de réflexion et d’échange qui fut fort à propos retenu dès l’an passé à Beyrouth, en conclusion du colloque précédent.

Avant l’ouverture des débats, l’adjointe au maire Sophie Boniface-Pascal évoqua ce Montpellier qui,

au XIIe siècle, fut la terre d’accueil de savants juifs et arabes qui y trouvèrent refuge et contribuèrent à son rayonnement .À portée de main de cette ‘mettousta’, c’est-à-dire ‘la mer du milieu’ en langue arabe. Et d’ajouter : « Aujourd’hui plus que jamais, nous devons prendre conscience que les étapes importantes de l’histoire du monde ont toujours été précédées par des modifications politiques, sociales et philosophiques. »[...]

Le Midi Libre

Lyon : Un colloque de soutien pour Gaza interdit par le maire PS

A l’initiative de la Coordination contre le Racisme et l’Islamophobie et le collectif Résistance Palestine, une conférence de soutien pour la bande de Gaza, deux ans après l’opération meurtrière israélienne « Plomb durci », devait se tenir samedi 12 février à Lyon en présence notamment de Georges Galloway, ancien député travailliste du Royaume-Uni.

Finalement, le maire socialiste de la ville Gérard Collomb a décidé d’interdire l’évènement et la salle dans laquelle le débat devait se tenir. En lieu et place, ont été dépêchés des dizaines de CRS, qui, selon des témoins, ont agressé et matraqué des manifestants. [...]

Saphirnews.com

7ème « Semaine de la diversité »

Organisé à l’Institut du Monde Arabe dans le cadre de la 7ème «Semaine de la diversité», qui se tient du 7 au 12 juin, un colloque national s’est efforcé de faire le point, mercredi, sur l’état de la diversité en France. Invité à prononcer un discours, le ministre de l’Immigration Eric Besson a rebroussé chemin, ayant trouvé la salle trop clairsemée à son arrivée.

Les échanges ont porté sur la diversité en société, dans la politique, les médias et la culture. Ont notamment pris part à cette manifestation, organisée par Dogad Dogoui, président du Club Africaagora, Mustapha Saadi, de la Coordination des Berbères de France (CBF), Stéphane Méterfi, président de Débarquement jeunes et Roger Anglo, de la Fédération des Associations Africaines et Créoles (FAA).

La manifestation sera clôturée samedi avec la tenue des «Assises nationales de l’Intégration».

Afrik.com

Colloque de Strasbourg : quelle place pour l’Islam en Europe ?

Un colloque a réuni à Strasbourg lundi et mardi quelque 150 spécialistes venus de sept pays européens ainsi que du Maroc et du Liban. Les participants ont estimé que l’islam d’Europe pouvait prétendre aux mêmes droits que les autres cultes et ont plaidé pour que l’islam puisse trouver sa place dans les écoles.

Sous le patronage du secrétaire général du Conseil de l’Europe, ce colloque était notamment initié par la Grande Mosquée de Strasbourg, en collaboration avec le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger (CCME).

Pour Mohamed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), «il y a actuellement un déficit de formation des cadres religieux, mais les choses s’améliorent». «Les imams venus de l’étranger ont besoin d’une formation complémentaire à caractère profane, sur la laïcité, le droit et les institutions français, et à l’inverse les jeunes nés en France ont besoin d’une vraie formation théologique initiale».

Les participants au colloque ont également réclamé une égalité de tous les cultes en Europe. «Les sociétés européennes doivent garantir l’égalité de traitement entre tous les cultes, et en ce domaine il y a encore des inégalités», résume Driss El Yazani, président du CCME. «Sur le plan légal nos droits sont garantis, en théorie en tout cas, mais dans la pratique c’est plus compliqué», par exemple pour avoir accès à des lieux de culte décents, ajoute-t-il.

L’Europe ne doit cependant pas être la seule à s’adapter.
«Nous disons aux communautés musulmanes: il faut adhérer profondément au patrimoine des sociétés dans lesquelles vous vivez, il faut apprendre à discuter avec les autres cultes ou écoles de pensée, y compris les athées ou les francs-maçons», observe M. El Yazani.

Le Figaro