A Nogent-sur-Oise, la violence gangrène le collège (+ rétrospective fdesouche)

Liévin (62) : cette semaine, on parle tolérance et solidarité au collège

Le collège Danielle Darras-Riaumont organise une Semaine de la tolérance et de la solidarité. C’est la troisième fois que l’établissement mène ce projet, à l’initiative du comité d’éducation pour la santé et la citoyenneté.

La manifestation a vu le jour grâce à la mobilisation de la communauté éducative, des élèves, des parents d’élèves et de partenaires extérieurs. Depuis lundi, tous les élèves et les membres de la communauté éducative portent un ruban vert au poignet, pour montrer leur adhésion au projet. Dans le cadre de cette semaine spéciale, un court-métrage réalisé par les élèves de 3e sur le harcèlement à l’école a été présenté. Lundi, a aussi eu lieu le vernissage d’une exposition créée par les élèves du collège et les élèves de CM2 des écoles Condorcet et Jean-Jaurès. Elle est visible toute la semaine dans l’Atrium du collège.

Le but de ce projet était de sensibiliser les élèves à diverses problématiques, comme la discrimination hommes-femmes, l’homophobie, le handicap, le racisme, le harcèlement, ou encore les dangers d’Internet. Ces thèmes ont pu être abordés grâce à l’intervention de plusieurs partenaires : SOS homophobie, l’association des chiens guides d’aveugles et des paralysés de France, la Police nationale du secteur et l’équipe mobile de sécurité.

Le collège a également mené une action solidaire, en collectant des vêtements, des jouets et des jeux au profit de l’association La Fraternité de la ville. Vendredi, un cours de hip-hop géant, sur inscription, est prévu. Les frais d’inscription (1 € par personne) seront reversés à l’association des chiens guides d’aveugles.

 

 

La Voix du Nord

Paris (75) : Ils volaient les clés dans les cartables pour cambrioler leurs appartements

Six collégiens âgés de 13 à 16 ans ont été arrêtés dans le 11ème arrondissement de Paris pour plusieurs cambriolages, a révélé Le Parisien ce vendredi. Les petits malfrats avaient une technique bien rodée pour parvenir à leurs fins : ils volaient les clés dans les sacs de leurs camarades pendant la pause déjeuner, consultaient leur adresse dans leur carnet de correspondance, puis passaient faire un tour dans leur appartement pour dérober des objets.

Les adolescents opéraient dans les collèges Alain Fournier et Pilâtre-de-Rozier, à Paris. Entre décembre 2013 et début avril 2014, ils auraient cambriolé une dizaine d’appartements. De l’argent liquide, des chéquiers et de nombreux objets de valeur ont été dérobés puis revendus. Les jeunes se partageaient ensuite leurs bénéfices. Trois d’entre eux ont été arrêtés mardi dernier par la police ; le reste de l’équipe a été confondu grâce à la consultation des SMS sur leurs téléphones portables.

La Dépêche

Le Châtelet-en-Brie (77) : une enseignante agressée par deux collégiennes

Une enseignante d’espagnol du collège Rosa-Bonheur du Châtelet-en-Brie s’est vu prescrire un mois d’arrêt de travail après avoir été violemment frappée vendredi par deux élèves. Âgée d’une trentaine d’années, l’enseignante « a reçu plusieurs coups » alors qu’elle intervenait « pour séparer deux élèves de quatrième », selon le rectorat de Créteil.

(…) Le Parisien

Noirétable : un collégien utilise un Taser contre un camarade de classe

[...] Les collégiens ont assisté à la scène. Un adolescent de 12 ans, élève au collège Robert Schuman de Noirétable, dans la Loire, a fait usage d’un pistolet à impulsion électrique de type Taser sur un de ses camarades de 5e, jeudi dernier, rapporte Le Progrès mercredi.

« Une simple querelle serait à l’origine de l’acte », précise le quotidien régional. La victime a reçu une décharge électrique de plusieurs dizaines de milliers de volts mais ne souffre d’aucune séquelle. [...]

TF1 News

Ils font exploser des bombes artisanales devant un collège.

Quatre adolescents de 14 et 15 ans, et un jeune de 25 ans, ont été interpellés jeudi après-midi devant un collège de Bron. Ils sont soupçonnés d’avoir fait exploser des bombes qu’ils avaient confectionnées avec des bouteilles en plastique remplies d’acide chlorhydrique et de pièces métalliques sans faire de dégâts ni de blessés. Seuls 3 des 5 jeunes interpellés ont été présentés au parquet samedi. Les deux autres ont été laissés libres.

Source LyonMag

Histoire-géo : baisse sensible du niveau des élèves en fin de collège

Le niveau des élèves de fin de collège en histoire-géographie et éducation civique s’est dégradé en six ans, en particulier dans les établissements les plus défavorisés, selon une étude du ministère de l’Education nationale. Le score moyen des élèves a connu une « baisse sensible » de 11 points entre 2006 et 2012, selon l’étude inédite de la direction de l’évaluation (DEPP).

La part des élèves dans les groupes de faible niveau augmente, passant de 15% en 2006 à 21% en 2012, tandis que la proportion d’élèves dans le groupe de niveau le plus élevé diminue fortement, reculant de 10% à 6%.

Sans surprise, la baisse du niveau est « plus marquée dans les établissements les plus défavorisés », en recul de 18 points, contre une baisse de 10 points dans les établissements les plus favorisés.

(…) Le Progrès

Merci à Lilib

Grenoble. Le centenaire d’Aimé Césaire célébré dans un collège éponyme

Situé à Grenoble, tout près du quartier Mistral, le collège Aimé Césaire n’a pas choisi son nom par hasard. Des générations d’immigrés ont grandi dans ce quartier. A l’occasion du centenaire du poète, Milo Vouimba est venu délivrer une leçon d’histoire aux collégiens.

(…) France 3 Alpes

Tuberculose, cours suspendus dans un collège d’Evry

Les professeurs du collège Paul-Eluard à Evry, dans l’Essonne, ont exercé leur droit de retrait jeudi après l’apparition de plusieurs cas de tuberculose dans l’établissement. Les cours devaient toutefois reprendre ce vendredi. [...]

Hebergeur d'image

Des élèves de Paul-Eluard…

Un premier cas avait été enregistré en février dans cet établissement, et un dépistage des personnes ayant été en contact avec l’enfant touché avait été mis en place par le comité de lutte anti-tuberculose (Clat), a précisé le Conseil général de l’Essonne dans un communiqué.

Selon le Conseil général, 54 personnes -élèves et adultes- ont été dépistées. « Au regard du nombre de tests positifs dans le premier cercle dépisté (deux fois supérieur à celui généralement attendu), il a été décidé d’élargir le dépistage à un second cercle, composé des élèves fréquentant la demi-pension au même moment que l’élève concerné », ajoute le communiqué, sans préciser le chiffre exact de personnes touchées. [...]

Hebergeur d'image

Des élèves de Paul-Eluard en EPS…

TF1 News

Coulounieix-Chamiers (24) : le collège dégradé par un incendie « volontaire »

Les dégâts sont importants, des actes de vandalisme ont été commis. L’établissement est fermé jusqu’à jeudi

[...]Le feu, vite maîtrisé, a touché principalement le couloir de l’administration qui est entièrement noirci. Les dégâts sont très importants et une partie des locaux administratifs est inutilisable. Les salles de classe n’ont pas été touchées en revanche.

Le ou les auteurs de cet incendie qualifié de « volontaire » par les policiers ont également commis des dégradations et dessiné des tags avec de la peinture marron. La police technique et scientifique a procédé à divers relevés de traces ce dimanche matin.

Sud Ouest

Valréas (84). Deux surveillantes de collège frappées au visage

Une jeune fille d’une vingtaine d’années est en cours d’identification. Elle doit être entendue par les gendarmes de Valréas pour des faits qui se sont produits, jeudi à 15 heures, devant le collège de Vallis Aeria à Valréas.

[...] L’histoire a commencé à la cantine. Comme à son habitude, une des surveillantes a demandé à une élève de déposer son verre d’eau à la plonge, en faisant mine de le déposer sur son plateau.

Au lieu d’un « oui, s’il vous plaît », qui lui est coutumier d’entendre, elle s’est vue répondre : « Tu veux quoi en plus ? Je t’attends à la sortie, je reviens avec ma sœur. » [...]

Effectivement, les deux sœurs sont de retour, accompagnées d’une amie plus âgées. La conversation s’envenime. Si les deux sœurs restent calmes, le ton monte chez la copine et un coup de poing part. Il touche la surveillante en pleine face. Devant cette bagarre, la seconde surveillante intervient. Elle reçoit également un coup au visage, alors qu’elle est placée entre les deux belligérantes.

Le Dauphiné Libéré
(Merci à Mielrubis)