Bordeaux : Des « professionnels » du vol de coffres-forts identifiés

Les gendarmes de la section de recherches de Bordeaux viennent d’élucider une série de vols de coffres-forts.

«Ce sont des professionnels. On est sur du lourd. Du quasi militaire de la cambriole », n’hésite pas à décrire le colonel Franck Crispino, commandant de la Section de recherches de Bordeaux-Bouliac. Les gendarmes viennent en effet de résoudre plusieurs dizaines de cambriolages, essentiellement de coffres-forts, perpétrés par la même bande organisée dans des résidences girondines. [...]

Les enquêteurs ont ainsi identifié un cerveau qui aurait « 25 ans d’expérience, ses premiers lieutenants et ses petites mains en second rideau », détaille le colonel Crispino. Certains étaient armés lors de la commission des faits, tous prenaient d’infinies précautions pour ne jamais être vus ensemble, se parlaient en langage codé. La plupart, hommes et femmes, menaient un train de vie sans aucune mesure avec leurs revenus déclarés.

Mardi, onze personnes ont été interpellées, essentiellement dans le Cubzagais. L’opération, d’envergure, a tout de même engagé plus de cent gendarmes du groupement de Gironde, du GIGN, du peloton d’intervention deuxième génération de Toulouse, d’une équipe cynophile landaise et de la cellule d’identification criminelle. [...]

Lors des perquisitions réalisées au domicile des malfaiteurs, du matériel servant à commettre ces vols avec effraction a été saisi. Des gants, des cagoules, des talkies-walkies, des optiques, un détecteur de métaux pour déceler les coffres emmurés, des outils pour les desceller ainsi qu’un système de vidéosurveillance. Les gendarmes ont également mis la main sur un fusil et ses cartouches, onze véhicules et une moto, de nombreux ordinateurs et écrans plasmas provenant des cambriolages, des bijoux, du numéraire… [...]

Sud Ouest

Le Pontet (84): Ils découpent le coffre-fort du Buffalo Grill

Après un hôtel de luxe dans le Luberon, jeudi au matin, hier c’est le Buffalo Grill du Pontet qui a fait les frais de cette razzia sur les coffres-forts. Le restaurant avait fait, semble-t-il, le plein de clients la veille des faits.Selon toute vraisemblance, les voleurs ont agi entre la fermeture du restaurant à 2h30 et l’ouverture à 6h40. Les premières constatations des gendarmes semblent indiquer que les auteurs ont forcé une porte de l’établissement pour pénétrer dans le restaurant. Le coffre-fort a été descellé du sol et découpé à la disqueuse

D’après nos informations, qui restent encore à confirmer, le préjudice financier se situerait entre 6000 et 8000 euros. Sans compter le manque à gagner, causé hier à midi, par toute cette affaire.

Le Dauphiné

Limay (78) : les braqueurs équipent leur voiture d’un bélier

Trois hommes ont tenté mercredi en début d’après-midi de braquer à l’aide d’une voiture-bélier une agence BNP-Paribas de Limay (Yvelines). Pour éviter que leur Mégane ne s’encastre sur les plots destinés à protéger l’accès aux coffres de la banque, les malfaiteurs n’ont pas hésité à l’équiper d’un poteau en acier, lourd de plusieurs centaines de kilos, préalablement installé dans le coffre du véhicule.Ils ont ainsi pu défoncer la porte de la banque.

Une fois leur forfait commis, ils ont mis le feu à la voiture et ont pris la fuite à bord d’une Renault Vel Satis. Selon les premières constatations, ils sont repartis bredouille. La police judiciaire de Versailles est chargée de l’enquête

Le Parisien

Grenoble : Braquage ultra-violent dans un bar PMU

Un commerçant grenoblois a été blessé à la tête par deux malfaiteurs qui l’ont attaqué ce vendredi au petit matin alors qu’il ouvrait son bar PMU.? Les faits se sont déroulés vers 6h45, au 101 rue de Stalingrad: le responsable du bar PMU “le Floride” a été attaqué par les deux braqueurs qui l’ont menacé avec des armes de poing. Les deux hommes, encagoulés et gantés, ont poussé leur victime dans une arrière-salle et l’ont obligée à ouvrir le coffre-fort.

Le Dauphiné

(merci à ruru)

Saint-Marcel-Lès-Valence (26) : Le gérant séquestré et frappé dans l’hypermarché

Tôt en ce mercredi 25 mai, le gérant de l’hypermarché Leader Price, situé quartier Laye sur la commune de Saint-Marcel-lès-Valence, a été attaqué par quatre individus encagoulés et armés.C’est peu avant 5 heures, alors que le gérant se trouvait seul à l’intérieur de l’hypermarché, que les quatre braqueurs ont fait irruption. Le gérant du Leader Price de Saint-Marcel-lès-Valence aurait été frappé et séquestré par les quatre braqueurs afin qu’il les conduise jusqu’au coffre. Ce dernier étant vide, les malfaiteurs auraient alors pris la fuite avec le fonds de caisse du magasin, environ 1 500 euros.

Rapidement alertés, les gendarmes de la brigade de recherches de Valence, en charge de l’enquête, se sont aussitôt rendus sur place pour mener les premières investigations.Dans la matinée, des techniciens en identification criminelle ont, également dans l’hypermarché, effectué différents relevés.

Le Dauphiné

Puymoyen (16): « ils n’avaient pas mesuré les dommages collatéraux de leur méfait », les cambrioleurs privent le Sud-Charente de téléphone

Sans doute n’avaient-ils mesuré les dommages collatéraux de leur méfait. Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, un ou plusieurs cambrioleurs pénètrent dans l’entreprise de matériaux Gautier, à Puymoyen, en périphérie d’Angoulême. Il est 2 heures du matin. Avant de se risquer à l’intérieur du site, ils entreprennent d’en neutraliser l’alarme.

C’est que les voleurs connaissent leur affaire : ils soulèvent une plaque de fonte et sectionnent une série de câbles d’alimentation. Câbles qui ne se limitent à ceux de la sécurité de l’entreprise Gautier : y passe aussi l’artère du réseau de fibre optique de France Télécom qui irrigue notamment le Sud-Charente. Résultat : 7 000 foyers et une centaine d’entreprises privés de téléphone et d’Internet.

Il faudra la matinée aux techniciens de France Télécom pour rétablir la liaison. Joint vendredi, un porte-parole de l’opérateur téléphonique ne souhaitait guère s’appesantir sur l’origine de la panne, sinon pour confirmer que la situation était revenue à la normale dès la mi-journée [....]

Sud-Ouest

Péronnas (01) : agression et tentative d’enlèvement sur la postière

Il était un peu plus de midi, samedi, lorsque l’agression s’est produite, sur un parking situé tout près du bureau de poste de Péronnas (Ain). La postière venait de quitter l’établissement qui ferme à midi ce jour de la semaine. Elle arrivait à son véhicule lorsque deux hommes au visage masqué se sont précipités sur elle. Les deux individus avaient semble-t-il l’intention de la forcer à les accompagner jusqu’au coffre, mais ses cris ont alerté des témoins, qui ont pu prévenir la police.

Les malfaiteurs ont alors relâché leur victime qui se débattait, pour prendre la fuite, n’emportant que son sac à main .Molestée et frappée à plusieurs reprises, la postière a été évacuée en état de choc au centre hospitalier de Fleyriat. Elle en était ressortie l’après-midi, pour être entendue par les enquêteurs, au commissariat de police de Bourg-en-Bresse.

A l’affût du moindre indice, les enquêteurs du commissariat de police de Bourg-en-Bresse n’ont pas ménagé leurs efforts pour tenter de retrouver la trace des deux malfaiteurs.La moitié d’un numéro d’immatriculation, relevé par un collègue facteur ayant assisté à la fuite des agresseurs, a déjà permis aux policiers d’identifier la petite voiture blanche décrite par les témoins. Il s’agirait d’un véhicule volé à Bron le matin même de l’agression.[...]

Le Progrès

(merci à Eisbär)

Courthézon (84) : « Ouvrez le coffre ou on vous bute »

« Ouvrez le coffre ou on vous bute… » Selon nos renseignements, c’est l’une des seules phrases prononcées par deux braqueurs. Hier, peu avant 9 h, deux individus encagoulés se sont attaqués à l’agence de La Poste, avenue Elie-Dussaud à Courthézon. Le montant du vol ne dépasserait pas les 3 000 €. Les gendarmes de la brigade de Châteauneuf-du-Pape et de la BR d’Orange (Brigade de recherches) sont chargés de l’enquête.

Le Dauphiné

Toulouse : car-jacking, home-jacking, agressions, vols, cambriolage …..

vols > Des voitures changent de propriétaire. Une conductrice qui se trouvait arrêtée à un feu, devant le pont Saint-Michel à Toulouse a été virée de son véhicule par trois individus samedi matin vers 8 h 30. Un des agresseurs lui a réclamé une cigarette avant de le frapper et de l’expulser de sa Renault Clio.[...]

Un ou des individus se sont introduits dans une maison pour récupérer les clefs d’une Alfa Roméo. Ils ont quitté les lieux sans réveiller la propriétaire qui a constaté la disparition de sa voiture à son réveil samedi. Dans la soirée de dimanche, le véhicule a été repéré stationné dans un quartier du nord de Toulouse.[...]

Cambriolage > Les coffres disparaissent. Mauvais week-end pour les responsables du restaurant Hippopotamus installé à Blagnac. Un ou sans doute plusieurs individus ont profité de la nuit de samedi à dimanche pour s’introduire dans les bureaux de ce restaurant. Ils ont emporté deux coffres-forts qui contenaient la recette du week-end.

Enquête > Balma : appel à témoin.Les gendarmes enquêtent sur les mésaventures arrivées à une collégienne âgée de 13 ans. Le mardi 29 mars, à la sortie de son établissement scolaire, elle dit avoir été embêtée par les occupants d’un camion plateau, de couleur claire. Ces individus l’auraient insultée et fait des propositions très douteuses. Puis le conducteur aurait fait demi-tour pour la rattraper rue des Mourlingues, à Balma.[...]

vols > Les portables très recherchés. Un homme a été agressé par trois individus dimanche vers 16 h 30 avenue Saint-Exupéry, à Toulouse. La victime, menacée avec un couteau, a reçu des coups et ses agresseurs sont repartis avec son I Phone. Les policiers ont interpellé trois suspects. Une fois au commissariat, reconnu par la victime, un des auteurs présumés a de nouveau menacé la victime !

Et hier matin au Boulingrin, un autre utilisateur de smart phone a été agressé par deux individus qui voulaient son portable. Frappée notamment au visage, la victime a été admise aux urgences de l’hôpital Rangueil. Ses agresseurs ont disparu.[...]

La Dépêche

Pernes-les-fontaines (84) : encagoulés et gantés, un braquage-éclair à l’Intermarché

C’est un véritable ”braquage-éclair” qui a eu lieu ce matin à l’Intermarché de Pernes. Tout s’est passé si vite que les clients du magasin, de toute évidence, n’ont rien vu. Et n’ont donc même pas eu le temps d’avoir peur. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde…

Trois hommes armés, encagoulés et gantés entrent dans le magasin. Sous la menace d’une de leurs armes, braquée sur lui, ils obligent le vigile à leur ouvrir la porte de la salle des coffres. Là se trouvent neuf employés, dont plusieurs sont en train de boire le café. On imagine leur émotion quand ils voient le trio, très déterminé, faire irruption dans le local, les menacer de leurs armes, et s’emparer du contenu du coffre. Les trois hommes sont ensuite repartis, avec de gros sacs pleins d’argent, et sont montés à bord d’une Mégane noire “dernier modèle”, où un complice les attendait semble-t-il, au volant, sur le parking. Cette voiture n’a pas été loin. Les gendarmes qui faisaient route, aussitôt prévenus, vers le magasin, ont en effet aperçu un panache de fumée…

Le Dauphiné

Châteauneuf-du-Rhône (26) : Interpellés alors qu’ils tentaient d’ouvrir un coffre-fort

Deux hommes, âgés d’une quarantaine d’années et sans profession, devraient être déférés à la justice aujourd’hui.En effet, ces pères de famille, habitant la région de Pierrelatte, ont été interpellés samedi soir, alors qu’ils étaient tranquillement occupés à tenter d’ouvrir le coffre-fort de la poste de Châteauneuf-du-Rhône.

C’est en brisant une vitre de l’établissement postal que le duo- qui s’était rendu sur les lieux en voiture- est parvenu à y pénétrer.Les cambrioleurs étaient encagoulés et gantés . Alors que munis d’une barre à mine utilisée pour l’occasion en guise de pied-de-biche, ils allaient commettre leur méfait, les forces de l’ordre ont bouleversé leur plan.

En effet, leur intrusion avait déclenché l’alarme silencieuse et par conséquence alerté les forces de gendarmerie dont plusieurs patrouilles se sont immédiatement rendues sur les lieux.Les militaires ont interpellé le duo, encagoulé et ganté, qui n’a opposé qu’une faible résistance.[...]

Le Dauphiné